Infrastructures de l’ANP : Gaïd Salah insiste sur le respect de la qualité et des délais

Gaïd Salah ANP
Ahmed Gaïd Salah, chef d'état-major de l'ANP. New Press

Le général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), a souligné, mercredi, l’impératif que les projets d’infrastructures en cours de réalisation dans la IIIe Région militaire soient livrés dans le respect de «la qualité requise et des délais en vigueur», indique un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).

Au troisième jour de sa visite dans cette Région, le général de corps d’armée, accompagné du commandant de la IIIe Région militaire, le général-major Saïd Chengriha, a poursuivi l’inspection d’unités relevant des secteurs opérationnels Sud Tindouf et Centre Bordj Akid Lotfi, précise-t-on de même source. Il a, d’abord, effectué une visite d’inspection à la 9e Brigade blindée où il a suivi un exposé global donné par le commandant de la Brigade sur les missions et les activités de cette illustre unité.

Gaïd Salah s’est enquis de près des conditions de travail des éléments de l’unité, les exhortant à «davantage d’application pour une bonne et efficiente préparation au combat et à multiplier les efforts en permanence pour le parfait accomplissement des missions au service de la sécurité de l’Algérie, sauvegardant sa stabilité et préservant son indépendance et sa souveraineté nationale». Le général de corps d’armée a également inspecté quelques projets d’infrastructures en cours d’achèvement, où il a instruit les responsables de leurs réalisations de «l’impératif de les livrer, en respectant la qualité requise et les délais en vigueur». Il a, par la suite, visité les unités du secteur opérationnel Centre Bordj Akid Lotfi où il a tenu une réunion avec les cadres et les éléments des unités du secteur, lors de laquelle il a prononcé une allocution d’orientation, suivie via visioconférence par l’ensemble des éléments de la Région, mettant l’accent sur l’importance de cette rencontre qui s’inscrit dans le cadre du contact permanent sur le terrain avec les éléments en leur lieu de travail.

«Sachez que notre Armée, dans toutes ses composantes, n’aurait pu tenir ce rythme, ni connaître cette modernisation, ce progrès et ce développement sans l’appui particulier accordé par Son Excellence, Monsieur le Président de la République, chef suprême des forces armées, ministre de la Défense nationale, et sans la conviction de ses éléments, toutes catégories et tous rangs confondus, qu’ils ne sont pas seulement des éléments exerçant le métier de militaire, mais des hommes de principes et de valeurs hérités de l’Armée de libération nationale, faisant de l’Armée nationale populaire une armée de doctrine, dans tous les sens de cette expression. Telle est la particularité qui distingue cette Armée, qui a le droit d’en être fière autant qu’elle se doit d’œuvrer à se hisser à l’avant-garde des échelons des grandes armées», a-t-il souligné dans son allocution.

Par ailleurs, le général de corps d’armée a évoqué l’un des événements phares de l’histoire de la glorieuse Révolution de libération, en l’occurrence le 57e anniversaire des manifestations du 11 Décembre 1960, qui avaient réaffirmé au colonisateur français que «le peuple algérien oppose un refus catégorique au colonialisme haineux et aspire à arracher sa liberté quel qu’en soit le sacrifice». Les manifestations du 11 Décembre 1960 constituent «une autre station parmi bien d’autres que recèle notre glorieuse Révolution du 1er Novembre. Un événement qui préservera, à l’instar des autres événements, sa valeur et son importance historique pour notre pays l’Algérie, car il traduisait, à cette époque-là, la meilleure expression de la cohésion du peuple algérien et son attachement à sa Révolution», a-t-il affirmé.

A l’issue de son intervention, le général de corps d’armée a écouté les différentes préoccupations et interventions des personnels du secteur. Lors d’une seconde rencontre, il a suivi un exposé global présenté par le commandant du secteur sur le territoire de compétence, pour donner ensuite quelques instructions et orientations visant dans leur ensemble à «l’exigence d’accorder davantage d’intérêt à l’exécution du programme de préparation au combat», conclut le communiqué.

R. N.

Comment (3)

    MDAMAR
    21 décembre 2017 - 10 h 21 min

    l’Algérie a grandement besoin de tels hommes. des hommes de bonne volonté.

    3
    5
    Anonyme
    20 décembre 2017 - 20 h 30 min

    Il est partout
    Chapeau bas ya si SALAH

    6
    5
    Brahim
    20 décembre 2017 - 17 h 30 min

    Tahiyatna el khalissa au général

    8
    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.