La presse internationale s’intéresse à la «crise» entre Alger et Riyad

Algéeie Arabie Saoudite banderole
L'ambassadeur d'Arabie Saoudite à Alger reçu par le Premier ministre Ahmed Ouyahia. D. R.

Par Houari Achouri – Depuis samedi 16 décembre 2017, la ville d’Aïn M’lila (400 km au sud-est d’Alger) et son club de football de Ligue 2 (AS Aïn M’lila) se sont fait connaître au-delà des limites de leur wilaya et même des frontières de l’Algérie par le tifo particulièrement original représentant d’un côté la moitié du visage du président américain et la moitié du roi saoudien avec pour slogan «Two faces of the same coin» (Deux faces d’une même pièce) et de l’autre une représentation du Dôme du Rocher d’El-Qods.

Pour les supporters de l’ASAM, qui déployèrent cette banderole géante, il ne s’agissait pas du tout d’offenser une quelconque personnalité étrangère, mais de montrer la collusion entre l’Arabie Saoudite et les Etats-Unis, et dénoncer la décision de Donal Trump de transférer l’ambassade américaine à El-Qods occupée. La réaction saoudienne – disproportionnée – à ce tifo a donné à un fait local une dimension internationale grâce à sa médiatisation qui a contribué à lui donner les allures d’un incident diplomatique.

Le quotidien Okaz, qui est l’un des premiers médias du royaume saoudien et dont les articles reflètent le point de vue du pouvoir, a prétendu que le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, aurait présenté des excuses à l’ambassadeur saoudien qui s’est empressé de le faire savoir par Twetter.

Le média français France Info trouve que «la géopolitique est dans le stade», en évoquant «la banderole de supporters de football qui met le feu entre l’Algérie et l’Arabie Saoudite». France Info parle même d’un «incident diplomatique entre l’Algérie et l’Arabie Saoudite».

De nombreux médias et sites d’information ont rapporté qu’«une enquête judiciaire a été ouverte en Algérie après l’apparition, dans une tribune d’un stade de football, d’une banderole jugée offensante pour l’Arabie Saoudite». C’est le cas du média russe en langue française, RT, qui cite le ministre de la Justice, Tayeb Louh, selon lequel les résultats préliminaires ont fait ressortir qu’il s’agissait d’un «acte individuel et isolé».

Pour Jeune Afrique, c’est parce que l’Algérie redoutait des conséquences diplomatiques que les autorités algériennes ont décidé l’ouverture d’une enquête. Jeune Afrique, également, cite la déclaration du ministre de la Justice à l’APS selon laquelle il s’agit «d’un acte individuel et isolé».

Maghreb Intelligence est allé plus loin, avec une question qui en dit long sur l’état des relations entre les deux pays : «L’Arabie Saoudite aurait-elle menacé de rompre les relations diplomatiques avec Alger ?» à cause de cette «banderole géante» qui a «fait monter très haut la tension entre l’Algérie et l’Arabie Saoudite».

H. A.

Comment (41)

    Anonyme 2
    22 décembre 2017 - 19 h 36 min

    Cette affaire pue la manipulation et le premier Ministre Algérien dès lors qu’il lui est présenté une doléance doit l’examiner.
    En diplomatie, il ne sert à rien d’exacerber les antagonismes et même si je n’ai de sympathie délirante pour ce régime théocratique régi par la Charia, dans lequel les femmes étaient des mineures interdites de conduire, et la main d’oeuvre traitée en esclave, je pense qu’il n’est pas bon de fragiliser la position de notre pays.
    De manière tout à fait pragmatique, nous ne devons pas nous plaindre de voir le Prince héritier dé-wahhabiser son pays et entreprendre un moratoire pour expurger la doctrine.
    La rue islamiste a voulu profiter de la décision de Trump et je pense que l’affaire de la bannière est une instrumentalisation, ce qui pousse la presse britannique à confondre un petit stade de Milla avec la rue arabe, dont on ausculte les signes de fièvre.
    La réaction de revanchards de la décennie noire, depuis Londres et ailleurs me pousse à applaudir la décision de Monsieur Ouyahia et à lui demander de continuer à préserver les intérêts bien compris du pays. Et à toujours faire preuve de pragmatisme.
    Sur la question de la Palestine, l’Algérie n’a pas à faire de la surenchère, car son soutien à cette dernière toujours acquis et indéfectible.
    Que l’Arabie Saoudite et l’Algérie aient acté la nécessaire sortie de la rente pétrolière est bon signe. Que l’Arabie saoudite ait limité sa production pour faire remonter les prix du pétrole, ce qui nous a donné de l’air , est indéniable.
    Que l’Arabie Saoudite veuille construire une société civile ouverte sur la modernité et s’ouvre même au raï de Khaled est bon pour nous. Que ses femmes sortent du statut de mineures et conduisent voitures et montent des entreprises est positif.
    Cela affaiblit les intégristes qui se référaient au modèle wahhabo-salafiste et qui ont pris la société algérienne en otage.
    La modèle change ce qui est bon pour l’Algérie.




    8



    9
    Anonyme
    22 décembre 2017 - 13 h 08 min

    Non ! SI HOUARI BOUMEDIENNE ÉTAIT VIVANT LES GOLFISTES NE METTRONT JAMAIS LES PIEDS SUR CETTE TERRE SAINTE D ALGÉRIE DE LARBI BEN MHIDI ! QUAND A VOUS YA SI OUYAHIA RESPECTEZ LA VOLONTÉ POPULAIRE DU PEUPLE ALGÉRIEN ET APRÈS VENEZ DONNEZ DES LEÇONS A CES JEUNES SUPPORTEURS DE AIN MLILA !




    12



    6
    salim samai
    22 décembre 2017 - 11 h 31 min

    Donc il n´y aura plus de Haj pour les Algeriens! Et apres?
    Dieu avait deja prevu que beaucoup de « Ses Serviteurs » le trahiraient et seraient des salauds et de « Faux Prophetes »! Il avait donc prevu « pour celui qui le peut! »
    On donnera cet argent-Haj aux Zaoualia et meme construirons des ecoles et un Grand Stade pour Ain Mlila qui a SAUVE NOTRE HONNEUR mais aussi ECOUTÈ le Seigneur en disant ENFIN la VERITE!
    Cetter verite si rare en DZ et ailleurs!




    16



    2
    صالح/ الجزائر
    22 décembre 2017 - 8 h 00 min

    si L’Arabie Saoudite aurait menacé de rompre les relations diplomatiques avec Alger ce n’est pas à cause de cette «banderole géante» qui a «fait monter très haut la tension entre l’Algérie et l’Arabie Saoudite» , mais à cause des non successifs de l’Algerie des Algeriens à la politique agressive et hégémonique des Al Saoud basée sur le pétrodollar .




    19



    5
    le Roi de koukou
    22 décembre 2017 - 3 h 09 min

    bon débarras pour ses chi.. des sionistes,le peuple Algérien sera hautement ravi de ne plus fréquenter et avoir affaire à ses ……………LÂCHES




    19



    5
    A3zrine
    22 décembre 2017 - 1 h 34 min

    C’est une occasion pour arrêter et boycotter le hadj qui nous fait perdre de l’argent en devise pour remplir les poches de ces princes et roitelets.




    25



    8
    WAHABISME = SIONISME !
    21 décembre 2017 - 23 h 50 min

    Une preuve que l’Algérie est pas un pays sous la dictature tout le peuple s’exprime ! Pourquoi des excuses ????????? l’Algérie c’est un pays souverain et ceux qui ce couche à plat ventre ne mérite pas d’être notre futur président !




    30



    5
    Bakhti
    21 décembre 2017 - 21 h 56 min

    Vive l’Algérie, il faut aller vers le progrès et la démocratisation de la société algérienne. Ne vous laissez pas intimider par les innombrables vautours qui rôdent autour de votre maison.




    27



    4
    otmane
    21 décembre 2017 - 21 h 25 min

    après avoir limoge le policier il faut arrêté les supporters .les arbitres.les joueurs.la télévision.peut être sa va les calmée. QUELLE TRISTESSE




    31



    3
    HANNIBAL
    21 décembre 2017 - 20 h 15 min

    La liberté d’expression vaut ce quelle vaut !! Imaginez une seconde une Banderolle pareille au marokistan c’est pire
    qu’un crime de lèse majesté , les bienfaiteurs golfistes aurait exiger que le roi se mette en quatre déja qu’avec le Hirak il a le dos au mur qu’il enferme tout manifestant , la liberté d’expression en Algerie en comparaison a cette liberté au makhnazistan qui est celle de se taire , les journalistes peuvent témoigner que leur roi est un despote mais
    seulement quand ils sont a l’étranger en exil, mais le royaume est un modèle pour les droits de l’homme classé 126èm
    ça se passe de commentaires ,et on se vautre pas devant les sahyoudiens et merci a notre fibre patriotique !!




    36



    9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.