Pourquoi Chakib Khelil multiplie les attaques contre Ahmed Ouyahia

Chakib Khelil. New Press
Chakib Khelil. New Press

Par Hani Abdi – L’ex-ministre de l’Energie, Chakib Khelil, enchaîne les interventions critiques envers l’action du gouvernement. Après Khenchela et Tamanrasset, Chakib Khelil prévient à partir d’Oran contre la «fonte» plus vite que prévu des réserves de change et considère la stratégie du gouvernement pour réduire le déficit comme inadaptée à la situation que traverse le pays.

L’ex-ministre de l’Energie, dont le nom a été longtemps associé aux scandales de corruption qui ont secoué Sonatrach, a déjà critiqué le recours au financement non conventionnel, qu’il considérait comme générateur d’inflation. Cela, pourtant, Ahmed Ouyahia, en tant que secrétaire général du RND, l’avait ouvertement et énergiquement défendu, en considérant qu’il avait été victime d’une grave injustice dans l’affaire Sonatrach.

Pourquoi Chakib Khelil multiplie les attaques contre le Premier ministre, allant jusqu’à remettre en cause le plan d’action du gouvernement qui découle du programme du président Bouteflika ? A quoi joue l’ex-ministre de l’Energie ? La réponse est peut-être dans ce qu’il qualifie de choix économique salvateur pour le pays, à savoir l’investissement direct étranger (IDE). Dans toutes ses dernières conférences, Chakib Khelil, proche des mastodontes américains, plaidait pour la levée de tous les blocages et contraintes possibles aux IDE.

Pour lui, les IDE sont les seuls investissements générateurs de devises et capables de «renflouer» les caisses de l’Etat dans cette conjoncture marquée par le déclin de la production pétrolière doublée de la chute continue des prix de l’or noir. Et s’il critique Ahmed Ouyahia, c’est parce que ce dernier ne partage pas le même enthousiasme que lui sur le rôle que peuvent jouer les IDE dans le développement de l’économie nationale.

Pour Ahmed Ouyahia, les IDE, qui ne sont pas orientés vers l’exportation, constitueraient à terme un fardeau plus qu’un avantage pour la trésorerie du pays, en ce sens que les détenteurs de ces investissements vont transférer leurs dividendes en monnaie sonnante et trébuchante. Une vision partagée par certains économistes, qui qualifient les dividendes des investissements des multinationales qui ne génèrent pas de devises de «nouvelle dette extérieure».

Le «tout-IDE» pour lequel plaide Chakib Khelil ne trouve donc pas écho chez le gouvernement d’Ahmed Ouyahia, qui préfère stimuler davantage le privé national et l’aider à se hisser au niveau régional, voire international en matière de qualité de production et d’innovation. Les attaques de Chakib Khelil traduisent-elles le mécontentement de certains mastodontes internationaux qui chercheraient à s’emparer de certaines activités juteuses en Algérie ?

Possible, au regard de l’insistance de Chakib Khelil sur les IDE qui, pour lui, «sortiraient l’Algérie de la crise actuelle». A cela s’ajouterait l’ambition politique de l’ex-ministre de l’Energie, qui se prépare pour aller à la conquête d’El-Mouradia à la faveur de la présidentielle de 2019. Depuis son retour tonitruant en mars 2016, Chakib Khelil sort du secteur des hydrocarbures pour se donner une dimension plus important d’un homme qui a un regard, une vision et une stratégie claire, précise, chiffrée et définie dans le temps pour faire prospérer l’économie nationale.

H. A.

Comment (73)

    Anonyme
    30 décembre 2017 - 15 h 32 min

    Montrez à ce chouchou des zaouïas la route de l’aéroport direction USA
    Dites à Ouyahia de faire la même chose vers l’Arabie Saoudite pour finir ses excuses.
    Laissez l’Algérie aux Algériens.

    Tikjda10
    29 décembre 2017 - 20 h 59 min

    La question que l’on se pose: comment se fait-il que ce monsieur dont le nom est associé à plusieurs scandales peut-il sillonner le pays en toute quiétude sans avoir peur d’une éventuelle arrestation, si ce n’est un soutien venant d’en haut?Ce monsieur qui avait commencé ses visites aux zaouïas pour ensuite faire des tournées dans plusieurs wilayas. Chakib Khellil est connu d’être pro-Américain c’est pourquoi durant son règne comme ministre de l’énergie, l’américain Halliburton via la filiale BRC bénéficiait de 90/100 des contrats avec sonatrach.Pour comprendre le retour de Chakib Khellil, il faut chercher à comprendre comment Ould Kaddour qui est condamné par la justice militaire pour trahison mais est nommé PDG de Sonatrach. De tous ses déplacements à l’intérieur du pays, Chakib Khellil ne vise qu’une chose: cherche à briguer la magistrature suprême en 2019 par un soutien de la présidence actuelle.

    Anonyme
    29 décembre 2017 - 17 h 47 min

    Payez lui un billet d’avion pour qu’il rentre aux États Unis.

    Anonyme
    29 décembre 2017 - 12 h 37 min

    Dégagez de l’Algérie
    RAS LE BOL de vos villes débiles et de vos pompes à essence de DJEHA
    Foutez nous la paix, laissez les Algériens reconstruire leur propre pays que vous avez massacré.
    Que ce Chakib aille se présenter aux élections dans son pays, aux USA. Qu’il arrête de roder comme uen mouche autour du kourssi de la présidence.
    Où sont les hommes de ce pays.

    9
    1
    hrire
    27 décembre 2017 - 7 h 44 min

    Comme tout remplacant avant d’integrer le terrain doit s’echauffer et ce que fait Khellil .Apres la defaite des Zouias le voila instruit d’intevenir directement et demontrer les defauts et faiblesses de l’autre … d’Ouyahia et comme ca aura sa place aupres des indigenes et sera remis sur rails en attendant la decision finale de qui va se presenter en 1999 soit un pour son cinquieme noeud ou lui pour garder la bergerie

    2
    1
    Nyagara
    26 décembre 2017 - 11 h 44 min

    Taisez vous ya si El-arnabou, vous avez été aux affaires durant la période des vaches grasses en Algérie et qu’avez-vous fait pour le peuple??? Rien, walou, nichts, nothing, nada,niente, ничего, etc… Vous osez critiquer le travail de Mr Ouyahia qui certes n’est pas un saint lui aussi, mais lui au moins c’est un vrai nationaliste qui fait tout pour redresser la barre de la barque Algérie que vous avez fait chavirer pour faire plaisir à vos mentors de l’ouest (Maroc,USA). Sachez une chose cow-boy, le peuple Algérien ne se laissera pas faire et il vous balayera tous tôt ou tard pour préserver sa patrie.

    8
    5
    Anonyme
    25 décembre 2017 - 21 h 39 min

    Mr khalil comme beaucoup de cadre de haut niveau algeriens comme ould kadour pdg sonatrach etc.. sont victimes de complots troskiste et makhzenistes visant a eliminer toutes les competencr et ne laisser que les mediiocre; au fait il est accuser surtout par les media et les reseau sociaux les media s est le PT et les reseau sociaux c est le makhnez

    2
    21
    Vox Populi
    25 décembre 2017 - 21 h 20 min

    « O rage! O désespoir ! O vieillesse ennemie! N’ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ? »Et ne suis-je blanchi dans les travaux guerriers… »
    Quelle étrange similitude entre cette tirade du Cid de Corneille et la situation présente de Chakib Khelil!

    1
    2
      Lghoul
      26 décembre 2017 - 19 h 46 min

      Parceque tous les anciens de sonatrach traînent des affaires de corruption qui dépassent la norme. Jamais de tels ministres ou PDG ont un passé ausdi opaque que celui de tes deux lascars dans toute l’histoire de l’Algerie. Maintenant sa fin de mission est de donner le coup de grâce à sonatrach: La donner sur un plateau d’argent aux étrangers pour affamer davantage le peuple et le transformer en esclave qui végètera pour sa survie quotidienne. On sait qui vous à missionné et votre but réel pour l’Algerie. La ruiner.

      8
      1
    Yacine
    25 décembre 2017 - 14 h 08 min

    Khelil a besoin d’une place au soleil , et la plus avantageuse possible , et ça ne peut être que la présidence de la république ! Aprés avoir été blanchi par le clan présidentiel et exfiltré des Etats Unis pour ne pas être extradé vers l’Italie dans l’affaire de Saipem-Sonatrach ! C’est sa planche de Salut , ainsi il s’assurera l’impunité jusqu’à l’éternité !

    17
    2
    WizzaRosa
    25 décembre 2017 - 13 h 32 min

    A big contraste quand-même entre le lisse du visage et les rides en cascade du cou. Je trouve cela moche surtout que ça dénote d’une envie désespérée néanmoins impossible pour réduire l’effet du temps et des événements qui passent. Lifting, lifting quand tu nous tiens!

    8
    3
    Anonyme
    25 décembre 2017 - 12 h 33 min

    On propose aux Algériens le choix entre 2 types de privés à qui on va offrir sur un plateau d’argent les entreprises publiques :
    1) soit l’oligarchie actuelle (proposition de Ahmed Ouyahia) avec sa cupidité et son savoir faire que tous les Algériens ont remarqués depuis 2 décennies, et qui doit sa naissance, sa croissance et son pouvoir par la grâce des marchés publics attribués de gré à gré,
    2) soit l’investissement étranger (genre Al Shorafa : proposition de Chakib Khelil) avec sa cupidité et son savoir-faire que tous les Algériens ont remarqués depuis 2 décennies, et qui doit sa naissance, sa croissance et son pouvoir par la grâce des marchés publics attribués de gré à gré.
    Dans le 1er cas les investisseurs ne seront pas du genre Cevital
    Dans le 2eme cas les investisseurs ne seront pas du genre Microsoft.
    Dans les 2 cas les Algériens regretteront le temps béni du Socialisme.
    Bonne année à tous et qu’Allah protège ce pays et son peuple. Amin.

    21
    1
    anonyme
    25 décembre 2017 - 9 h 46 min

    Le futur débat présidentiel ne doit pas porter sur les hommes ni sur leurs stratégies. Il doit surtout permettre porter exclusivement sur le système économique à adopter. En économie politique, il existe trois systèmes, tous mis en oeuvre et donc éprouvés : le libéralisme (capitalisme), le socialisme et le communisme.
    Il suffit de faire le bilan de ces trois systèmes pour en ressortir le moins mauvais et l’adapter à nos us et coutumes.
    Les critères de sélection seront nécessairement objectifs puisqu’ils existent depuis 1850 (début de la révolution industrielle). Nous n’avons même pas besoin de connaître ou de lire Adam Smith, Marx, Ricardo, Keynes et autres théoriciens !!!

    11
    1
    Mas umeri
    25 décembre 2017 - 9 h 37 min

    Khellil, sachant qu’il est vomi par la majorité des algériens est revenu en Algérie, pour casser les entreprises nationales,publiques et privées, pour faire la promotion des entreprises étrangères a travers l’investissement extérieure, faire main basse sur notre économie,profiter de la situation, afin de refaire surface et espérer être candidat a la présidentielle de 2019. Mais,pour se blanchir des accusations de détournements, même une tonne d’eau de javel, n’y parviendra pas. Allez ouste, cachez vous, personne ne vous désire, on vous a assez vu.

    24
    2
    anonyme
    25 décembre 2017 - 9 h 15 min

    « Même chez les hommes les plus honnêtes l’esprit mercantile avilit l’âme et détruit l’amour de l’indépendance. » Le commerce, le commerce, le commerce ! Voilà ce que nous disent nos bourgeois mercantiles. savent-ils que le Berbère est un pastoral ? Qu’il a sa terre et en vit ? Que le reste lui importe peu ? Ce sont les descendants des ouvriers des colons et les riches familles andalouses qui dirigent aujourd’hui l’Algérie. L’armée n’a pas encore compris ou a été soudoyée… Nous ne sommes pas sortis de l’auberge !!!

    19
    3
    anonyme
    25 décembre 2017 - 8 h 50 min

    Ahmed Ouyahia et Chakib Khelil sont deux chevaux de Troie qui servent le même objectif : concentrer l’attention de l’Algérien que deux options libérales, l’une « conservatrice », l’autre « ultra ». Tout le reste est verbiage. L’Algérie ne s’en sortira que par une économie socialiste nationaliste. Perso, j’ai mon lopin de terre. Dans la famille, on ne vend pas et on n’achète pas ! Quoi qu’il arrive ma famille pourra s’en nourrir ! Mais pour les salariés des villes, l’avenir sera triste, très triste.

    5
    1
    Anonyme
    25 décembre 2017 - 5 h 55 min

    Je n’aime pas la violence mais quand je vois la gu… de Chakib Khelil…….

    7
    2
    Anonyme
    25 décembre 2017 - 5 h 08 min

    Je crois aussi que Chakib est la personne qui va jouer le lièvre pour Ouyahia.
    Ils sont tous de la même pièce.
    L’Algérie a t-elle besoin de tous ces lapins

    9
    3
    jokerpic
    25 décembre 2017 - 1 h 01 min

    Je ne comprend pas cette logique , si ouyahia a peur du transfert de devise des IDE qui n’exporte pas alors qu’il passe une loi qui permet le transfert des dividendes uniquement pour les activités qui exportent et au proratas du volume exporté .
    Aussi il vaut mieux que les IDE exporte 15 % de leur dividendes qu’importer 100% de matière 1ere ( exemple le ciment )
    Pour les autres ils réinvestissent en Algérie comme les entreprises locales sauf les salaires, Si ces activités (service) sont essentielles a l’économie.
    Exemple pour les banques ils n’ont qua financer l’exportations ou des activités en afrique par exemple (tout peut être réglementé )
    -Concernant la relance économique on ne voit rien pour les petites PME qui peuvent être 1 millions a qui l’urgence est de donner des assiettes foncières pour investir aujourd’hui dans la production en priorité ceux qui utilisent la matière premiere locale .Et tout ceux qui ont un projet de production.
    Qu’attend le gouvernement pour ouvrir cette brèche vitale pour le pays ( car les prefectures wilayaes )restent toujours fermé aux idées de production des enfants de ce pays qui détiennent le plus grand pays d’Afrique …

      anonyme
      25 décembre 2017 - 8 h 55 min

      Si tu crois que le nationalisme est plus fort que le mondialisme, tu as dû manquer quelques lectures et quelques accords ! Ce ne sont pas les pays qui décident, mais les lois conventions internationales … Le nationalisme économique s’appelle « socialisme » et c’est précisément ce que combat le mondialisme !!!

      4
      1
        jokerpic
        25 décembre 2017 - 23 h 56 min

        il y’a certe les conventions signés mais il existe le protectionniste dont tout les pays usent , les us menacent d augmenter les taxes des chinois , les européens balisent par des contraintes de dimensions quotas et volumes et normes ; que faisons nous ? subir ! il est temp d’aller piocher et ramener les algériens des grandes écoles gérer notre pays .Au lieu de cela on vote une loi 51 contre les intérêts de notre pays .Ca ressemble aussi au retard de lancement de raffinerie qui en cas de conflits bloquera tout au sol . Y’a donc des mains étrangères qui bloquent et retardent …Ce n’est plus une question de nationalisme mais d’intérêt économique d’un pays qui est constamment remis en question.

    Akli Boughzer
    24 décembre 2017 - 22 h 42 min

    Empêtré jusqu’au coup dans les différents scandales de corruption qui ont secoué Sonatrach Chakib Khellil est semble-t-il blanchi par la justice lors d’un de ces procès clandestins que seuls les initiés connaissent.Il a vraiment du culot de se montrer après tous ses frasques retentissants au sein de Sonatrach et du ministère de l’énergie.Vraiment on aura tout vu et c’est le cas de le dire:la réalité dépasse la fiction.

    11
    1
    LE SAVOIR FAIRE
    24 décembre 2017 - 22 h 15 min

    une chose est sure : on parle trop pour ne rien dire .
    comme on est à 99% dépendants des importations , ce qui est alors urgent c’est de renflouer les caisses en devises , et donc en exportations en tous genres …
    les IDE ça ferait sortir les devises qui restent dans le pays , si les multinationales se bousculent ce n’est certainement pas pour toucher des dinars , mais pour encaisser de grosses factures en devises ….
    donc ce qu’il faut acheter c’est le SAVOIR FAIRE ( Know How) pour le transformer en produits et l’exporter pour enfin capter de la devise .
    et ceci prendra 10 à 20 ans à condition d’y aller à grande vitesse .

    15
      Savant
      25 décembre 2017 - 1 h 42 min

      Ah le savoir-faire… comme si cela ne coutait rien ! Une chose est sure, c’est qu’il n’y a pas d’investissements etrangers dans les hydocarbures… l’histoire comme avant, de participation s’il y a trouvaille, etc. « les Capitalistes n’achetent pas le poisson dans la mer ! » – Il veulent la mer ! Ils veulent achter le morceau de terre meme, ou ils feraient l’exploration… Et de ceux-la que ca interesserait, il n’y a que les Arabes de la peninsule… pour faire de la chasse et pas autre-chose.
      Mais, meme l’ouyahia, ne reussira pas, pour la simple raison que ce qui fait marcher l’economie, c’est l’execution PROPRE DE PROJETS, quelque soit leur nature ou dimension… Et cela ne depend que de la nature DE LA JUSTICE – LES CONTRATS. Les contracts servent d’assurance, et la validite’ des contrats depend de la JUSTICE…elle-meme tributaire du politique. Je ne ferais JAMAIS croire a ma companie que quelconque activite’ ou sou, en Algerie est a consider comme une perte seche, de la charite’ a la rigueur, pour laquelle, la probabilite’ n’est pas d’un merci, mais de se faire couper la tete, par qui sait? deguise’ en barbu terro… Il ne faut surtout pas compter sur les Algeriens, car s’ils(algeriens) etaient capables de quoi que se soit, ILS NE SERAIENT PAS DANS LE MERDIER DANS LEQUEL ILS SONT MAINTENANT, AVEC UN VOLEUR GRAND-DELI DONT LA PLACE EST EN PRISON A SILLONNER LE PAYS DE LONG EN LARGE, ET UN MORT-VIVANT, COMME CHEF D’ETAT !
      Vous pouvez me censurer, et ne ferez que vous confirmer a vous-meme, votre veritable nature…

      7
      6
    MELLO
    24 décembre 2017 - 20 h 56 min

    Khelil attaque Ouyahia, voila un cheminement d’une élite qui patauge dans une eau boueuse qui nous empêche d’avancer. Ces «élites» qui, souvent, n’hésitent pas à se positionner en parangons de la modernisation de l’Algérie, de sa mise à niveau «démocratique» et «business-stratégique», se voulant au diapason des nations les plus «évoluées», se révèlent finalement (sans généraliser, il y a évidemment des exceptions) bien plus opportunistes et prêtes à s’accommoder de n’importe quel Néron, Staline, Tartarin, ou même fantôme à la tête du pays. Et ce, en plus des cliques, galonnées ou non, qui gravitent autour et qui assurent la pérennité des magouilles, appuis occultes et passe-droits, nid de bien des «affaires» juteuses. Le sort du pays et du peuple n’a jamais fait partie de leurs préoccupations en dépit des discours poujadistes-populistes dont ces milieux font preuve à l’occasion, pourvu que soit garantie la continuité de leur confortable affairisme et de leurs intérêts égoïstes immédiats.
    Einstein répétait que «Refaire constamment les mêmes choses et clamer ou espérer qu’il en résultera le changement, relève soit de la bêtise soit de la folie»

    10
    8
      anonyme
      25 décembre 2017 - 8 h 59 min

      Si nous avions un Staline, nous serions allés dans l’espace avant les Américains ! Ne parle pas sans lire. Staline a fait progresser l’économie soviétique au point de battre Hitler à plate couture, pourtant appuyé par les capitaux occidentaux ! Beaucoup dénigrent le socialisme, mais très peu savent ce qu’il est, tellement la propagande et l’arrogante  » liberté d’entreprendre » les empêche de réfléchir !

      7
      1
        MELLO
        25 décembre 2017 - 15 h 20 min

        Avant de vous avancer sur ce terrain , il vous aurait fallu , peut être, une recherche plus approfondie sur ce personnage:
        – Maître incontesté de l’Union soviétique, de 1929 à sa mort, Staline est l’un des personnages emblématiques du XXe siècle. Il symbolise à la fois la lutte du peuple soviétique contre le nazisme et apparaît en même temps comme le créateur d’un régime totalitaire qui n’avait rien à envier, en matière d’inhumanité, à celui mis en place par Hitler. Qu’on le considère comme l’héritier de la révolution d’Octobre ou, au contraire, comme son fossoyeur, Staline fut à la fois l’un des hommes les plus adulés et les plus méprisés de son époque.
        Le culte de la personnalité dont Staline avait fait l’objet fut condamné lors du XXe congrès du parti communiste d’Union soviétique. Dans la nuit du 24 au 25 février 1956, lors d’une séance tenue à huis clos, Khrouchtchev présenta un rapport secret, où il déclare: « Le but du présent rapport n’est pas de procéder à une critique approfondie de la vie de Staline et de ses activités. Ce qui nous intéresse, c’est de savoir comment le culte de la personne de Staline n’a cessé de croître, comment ce culte devint, à un moment précis, la source de toute une série de perversions graves et sans cesse plus sérieuses des principes du Parti, de la démocratie du Parti, de la légalité révolutionnaire. » Le rapport s’appuie sur des documents de Lénine et de sa femme, Kroupskaïa, mettant en évidence la grossièreté de Staline, puis montre les méthodes de lutte que ce dernier employait contre les opposants à travers le NKVD (Commissariat soviétique aux affaires internes, responsable des camps de travail – troupes utilisées comme corps d’élite), critique son rôle durant la Seconde Guerre mondiale, et enfin illustre sa paranoïa à travers le complot des blouses blanches. Le but de Khrouchtchev est de montrer que les succès obtenus par l’URSS sont dus pour l’essentiel au Parti, et non à son défunt dirigeant. Le rapport secret est donc plus une dénonciation de Staline seul que des méthodes qu’il mit en œuvre, et c’est pourquoi la déstalinisation amorcée lors du XXe congrès s’est révélée fort incomplète, comme devaient le montrer les événements de Berlin ou de Prague quelques années plus tard. Après la victoire, Staline impose la domination soviétique sur la majeure partie de l’Europe de l’Est. Sans se désintéresser des partis communistes étrangers, il subordonne encore plus qu’auparavant toute visée internationaliste aux intérêts soviétiques. Il crée alors le Kominform (1947), imposant aux partis communistes (notamment après la rupture avec Tito en 1949) le soutien inconditionnel de la politique soviétique et l’adoption du dogmatisme diffusé par Jdanov. La dernière période le voit régner sans partage sur ce nouvel empire, dans un style ouvertement autocratique, et le congrès du parti n’est plus réuni avant 1952.

          anonyme
          25 décembre 2017 - 19 h 42 min

          Moi je suis pour la dictature quand le dictateur aime son pays et fait tout pour lui et ses habitants. Je n’ai que faire de la démocratie (bourgeoise) et des droits de l’homme (qui permettent de se marier entre hommes) ! Le mythe de la personnalité a toujours existé. Le vedettariat artistique ou sportif en est une preuve. Sauf que les artistes et les sportifs n’ont jamais fait autant pour leurs concitoyens que Staline; Staline est mort empoisonné, comme notre Feu Al Houari, en 1951 et non en 1953. Il dérangeait l’Occident capitaliste. Cela me suffit pour penser que c’était un homme bien … entouré de socialo-traîtres juifs dans tous les secteurs et notamment dans sa police.

    Chaoui
    24 décembre 2017 - 20 h 43 min

    Non ! Il s’était enfuis et réfugié dans son…pays, les States…

    13
    7
    Nasser
    24 décembre 2017 - 18 h 35 min

    « Bouffon » retourne chez les Yankees tu je vas pas siphonner pour leur compte une nouvelle fois l’ Algérie

    19
    7
    MoiNews
    24 décembre 2017 - 18 h 33 min

    Monsieur,Chakib a bien raison et il sait de quoi il parle,il est le seul a connaitre les secrets du régime en place,Mr le premier sinistre actuel à été choisis juste pour une mission celle d’etre sacrifié pour les prochaines élections présidentielle;

    14
    19
      Ouelechaab
      24 décembre 2017 - 20 h 15 min

      Le bouffon ne sait pas de quoi il parle. Il n’a jamais su ce que «patriotisme» et «intérêt national» ou plus simplement «intérêt collectif des Algériens» veulent dire.
      S’il les connaissait, s’il était patriote :
      1 – Il n’aurait jamais propose la solution des IDE, puisque en tant que «expert» durant de longues année au FMI et autre BM, il sait que l’Algérie n’a ni l’attractivité marchande pour attirer les IDE ni les institutions d’encadrement necessaires.
      2 – En plus, il sait que son autre compère, H. Temmar, en a fait sa seule politique pendant toute une décennie, sans aucun succès, ni pour le volume d’IDE enregistré ni pour les fameux «clusters industriels» qu’il a prôné en parallèle d’attirer les IDE.
      3 – Finalement, son (leur, plutot, puisque ce bouffon à des «Parrains» aisement identifiables), vrai projet:
      A – Rester à la tête du Pouvoir, d’une manière ou d’une autre après 2019 et si possible pour encore plusieurs mandats.
      B – Vendre le sous-sol Algérien (réserves d’hydrocarbures, gaz de schistes, or, terres rares).

      C – Finalement, maintenir la rente pour eux et pour leurs parrains et relais internationaux.
      D – Diminuer petit à petit la redistribution sociale de cette rente.

      Ouekechaab.

      30
      6
        MoiNews
        25 décembre 2017 - 13 h 26 min

        Mr Chakib et le frère d’adoption de la famille qui règne sur l’Algérie depuis avril 1999 et comme le grand frère est gravement malade et le plus jeune est connus pour son amour a l’argent et les affaires;il fallait un autre frère avec des soutiens du maitre du monde;et ni ouyahia;ni d’autres seront présidents de la propriété privé d’une grande puissance avec l’aide de certains de nos citoyens

    karimdz
    24 décembre 2017 - 18 h 32 min

    Sa stratégie de bazarder nos richesses du sous sol était peut etre la meilleure, n est ce pas chekib (…) ?

    20
    4
    Neva
    24 décembre 2017 - 18 h 14 min

    Concernant les scandales de corruption qui ont secoué Sonatrach il n’a prononcé aucun mot, maintenant il retrouve la parole !

    58
    1
    MDAMAR
    24 décembre 2017 - 18 h 13 min

    ya si khalil ! barakat! vous êtes du genre qui méprise ce peuple. revenez aux USA , votre femme américaine vous attend ! elle est riche et avec ce que vous avez engrangé suffira à vous assurer une vie équivalente à l’ age de NOUH . alli machbaach iji foug gabrou ou yargad. à moins que vous êtes programmé pour une autre mission………destructrice. RABI YASTARNA MEN BLAK.

    29
    7
      Lila
      25 décembre 2017 - 0 h 11 min

      Sa femme est Palestinienne .

      10
      8
        Anonyme
        25 décembre 2017 - 12 h 43 min

        Américaine d’origine Palestinienne

        Kahina
        25 décembre 2017 - 15 h 15 min

        Palestinienne, et puis après… a-t-elle le droit de siphonner l’Algérie ou quoi???
        Palestinienne- Américaine qui a bien mangé avec son mari. Elle a bien profité quand son mari siphonnait la Sonatrach.
        L’Algérie avant tout,

        10
      Joe
      25 décembre 2017 - 1 h 58 min

      Sa femme Americaine ? Ca va la caboche ?
      Sa femme, ou peut-etre l’inverse, est PALESTINIENNE !
      Ils sont tous, les Palestiniens, en occident – leur pays a ete envahie par l’hydre islamique des pays voisins, notamment les egyptiens… ceux des Palestiniens qui n’ont pu se sauver vivent en Israel. Les Palestiniens sont victimes de la ligue de mes 2 – et ils n’ont meme pas le droit de se plaindre les pauvres, sinon on leur coupe les vivres – et par ON, je veut dire les Nababs pour qui la Palestine veut dire une mosque’e, et non un pays, une democratie et une economie…
      Non, je ne l’ai pas imagine’, ca m’a ete explique’ par un Palestinien, un Ingenieur…
      Ne censurez pas, La Palestine a besoin de revenir aux Palestiniens authentiques et non aux renegats vautours des environs… L’autre victime du moins ils essayent c’est le Liban.

      3
      2
    Djemel
    24 décembre 2017 - 18 h 10 min

    Comme l’écrivait Tinhinane, quel est son bilan à la tête du ministère de l’énergie? A ne pas oublier l’affaire du BRCI (probablement une des affaires la plus grave que l’Algérie a connu), les autres affaires de corruption, l’arrogance avec laquelle il parlait quand il était ministre, l’absence de contenu dans ces déclarations… Est-ce qu’il connait réellement l’Algérie et les algériens? Malgré, il y a des personnes qui se déplacent pour l’écouter. Est-ce que ces personnes ne sont pas informées sur ce qu’il a fait?

    24
    4
      Anonyme
      25 décembre 2017 - 12 h 50 min

      Ces personnes attendent de lui qu’il leur offre des postes car elles croient qu’il sera promu premier ministre ou président. Elles lui font des comités de soutien en attendant.

    abane
    24 décembre 2017 - 17 h 46 min

    C’est le lièvre de OUYAHIA future président de l’Algérie !!!!! suivez les événements

    17
    4
      anonyme
      25 décembre 2017 - 9 h 28 min

      Très juste, l’un joue au modéré (libéral), l’autre au débridé (libéral), mais la chanson est connue, dans ce choix fermé : le peuple (inculte et frigide) opte toujours pour le modéré !

      Anonyme
      25 décembre 2017 - 12 h 54 min

      Ouyahia ne sera jamais président. Il s’empêche même d’en rêver. Il a compris ce qu’il lui en coûterait si d’aventure il se hasardait à en caresser le rêve. Chat échaudé craint l’eau froide.

      1
      3
    didouche
    24 décembre 2017 - 17 h 37 min

    on n’a pas besoin d’être un expert en économie pour savoir que cet homme et de mauvaise foi et cherche à se faire une popularité à travers ses visites aux soit disant Zaouïas.tous les hypocrites cherchent à tromper le peuple à travers la religion.A l’occasion,je salue les zaouïas de Kabylie ou l’islam est réellement appliqué et respecté et qui ont affiché un niet à la demande de visite trompeuse de ce Calife envoyé par l’oncle Sam.quant à Ouyahia,je dirais tant-pis pour lui.quand on défend quelqu’un à tort,il faut s’attendre à une ingratitude.

    23
    2
    HASSINA HAMMACHE INGENIEURE EXPERTE EN CONSTRUCTION
    24 décembre 2017 - 17 h 27 min

    Débat stérile, deux approches différentes, deux écoles différentes le temps presse nous n’avons pas le droit à l’erreur, tout doit être calculé à l’échelle nano.

    25
    7
    Anonyme
    24 décembre 2017 - 17 h 21 min

    Notre Pm ..n va lui démontré a ce Yankee de Khelil qu avec un baril à 60 dollars il fera mieux que lui qu avec un baril à 140 dollars pdt des années donc tes conseils on n en a pas besoin. je vous l ai dit Ouyahia .. ne lui cèdera jamais le passage et lui c’est un algérien authentique c’est pas le père noël ; il n a jamais été américain …la course à la présidentiel pour 2019 a commencer ; c’est la seule chose qui l intéresse le yankee Khelil devenir président de la République et Démocratique et populaire de l Algérie….ni l ANP ; ni notre PM Joe Dalton algérien et ni le peuple ne veulent de khelil ; demandez à ses multinationales américaine de vs parrainer pr devenir gouverneur de Kentucky ou Texas je l ai déjà dit vous servirez mieux l intérêt de l Algérie et de son peuple aux USA en tant que sénateur ou gouverneur…Merry Christmas

    23
    6
      anonyme
      25 décembre 2017 - 9 h 31 min

      Ouyahya est un arriviste, un bourgeois mercantile qui n’a pas plus cure de l’Algérie que Khelil. La banderole de Aïn Mlila les concerne tout autant ! S’il ne se présente pas un véritable nationaliste, adieu l’Algérie !

      4
      2
      Anonyme
      25 décembre 2017 - 12 h 57 min

      Il n’y a pas de course à la présidentielle, les jeux sont faits.

      2
      1
    ARGELINO
    24 décembre 2017 - 15 h 41 min

    Ce n’est que parceque c’est Khelil qui dit ou « conseille » de faire une chose (dont les IDE) qu’il faut la refuser et lui dire NON! va donner tes conseils aux américains , quant à nous algériens on n’en n’a que faire de tes « visions stratégiques  » car ya Khelil on n’a pas encore oublié ton « passage » à Sonatrach et au ministère de l’énergie et on ne veut pas refaire la mème erreur ça NON !!!!!

    35
    10
      Neutre
      25 décembre 2017 - 2 h 23 min

      Avoir beaucoup vendu pour investir dans une infrastructure – une necessite pour toute economie – etait un BON CONSEIL – et il a fait ramener les moyens. S’il faut vendre, il faut le faire quand le prix est a son Maximum.
      La seule et veritable question est: Qu’en est-il advenu de cet argent ? Il n’en a rien tire’ lui. Lui, il a ramene’ l’argent les autres l’ont defigure’ ! On s’est servi de lui, car lui-meme n’avait droit de parole devant des « conseiller » de son patron. Et l’Ouyahia sait ca ! En fait l’Ouyahia n’est la ou il est que pour surveiller le veritable danger, le petit nabo et son frere-conseiller.
      qui occtoient les contrats en algerie, qui font de l’import-import… qui abrutissent les enfants algerien, avec le charlatantisme de la peninsule ? C’est plus qu’un homme, a la fin… Les Americains sont de bons consommateurs, mais aussi de BONS PAYEURS – fair et justes – et personne ne leur marchera sur les pieds, quite a faire peter la planete ! Les Americains ne sont pas des tricheurs, c’est des BOSSEURS ! et l’origine de leur avance en innovation revient a la LIBERTE’ qu’ils partagent… Nous sommes un pays, une veritable Republique de toutes les Races, ethnies et tendances, tous des immigre’s – avec UNE JUSTICE AVEUGLE. On tient plus a la Loi qu’a un gain quelconque. Devoir recevoir une aide sociale est le pire qui puisse arriver a un Americain – et c’est une culture en Algerie… Le malheur.

      Seul pays au monde ou on veut subordonner la langue maternelle a une langue etrangere, pire celle de son pire ennemi… de meme pour la religion, ou on efface ses propres prophets pour sacraliser les violeurs de leurs arriere grand-meres, assassins de leur reine… Ou on interdit meme le nom de ses ailleux…

      Dites ces verite’s au moindre singe d’amazone et vous verrez sa reaction !

      Il y a besoin de mirroirs, de la verite’ dite – et la verite’ des Algeriens, il n’y a qu’un autre Algerien qui puisse la leur dire – dans l’espoir de les en guerir .

      3
      2
    Anonyme
    24 décembre 2017 - 15 h 38 min

    Les IDE n’ ont plus besoin de main d’ oeuvre a’ bas prix, la contraction de la demande mondiale et la robotique, permettent de faire moins chere dans les propres pays. Temmar aussi se gargarisait des IDE, par manque d’ idees, pendant que l’ on siphonnait les 1000 miliards$ qui pouvaient acheter quelques multinationales. A’ present ILS viendront juste pour prendre ce qui reste en contrepartie du soutien de la caste.
    On a pas a’ choisir entre deux candidats qui ont participe’ a’ entretenir tous les maux du pays

    32
    4
    DYHIA
    24 décembre 2017 - 15 h 24 min

    En Bref: Chakib est le candidat des compagnies pétrolières américaines. Il fait partie de la secte qui veut nous imposer ce voleur.

    51
    5
    Tinhinane
    24 décembre 2017 - 15 h 02 min

    N’importe quel raté et voleur vient nous donner des leçons sur comment gérer l’Algérie.
    C’est quoi le bilan de Chakib lors de son règne sur la Sonatrach = Quelques stations d’essence…
    même l’Éthiopie en possède et sont meilleures.

    50
    2
    TARZAN
    24 décembre 2017 - 14 h 58 min

    il est clair que chakib khelil est largement plus compétent que ouyahia. ouyahia est un homme du passé alors que khelil est tourné vers le futur vers le pragmatisme. son idée de changerle dinar vers le nouveau dinar est excellente ce qui permettra d’éponger tout l’argent black et demander des comptes sur l’origine à ceux qui viendront déposer les dinars pour les échanger dans nos banques contre le nouveau dinar.

    12
    59
      Anonyme
      24 décembre 2017 - 15 h 44 min

      Je ne savais pas que Chakib avait des supporters comme toi.
      As-tu besoin d’une pompe à essence.

      44
      8
        TARZAN
        24 décembre 2017 - 15 h 59 min

        il est aussi apprécié par bouteflika par sa compétence, et crois moi bouteflika n’est pas un ennemide l’algérie comme certains anonymes ici qui ne sont que des agents du makhzen

        8
        52
          Anonyme
          24 décembre 2017 - 16 h 10 min

          Arrêtez d’utiliser le nom de Bouteflika comme une marque de vente.
          Vous prenez le peuple pour un idiot ou quoi.
          Un peu de respect pour ce peule qui vous endure.

          49
          3
          le niveau
          24 décembre 2017 - 16 h 23 min

          il est apprecier par bouteflika parceque wlid bladou marocain comme lui et ils ont grandi kifkif …tu veux la pompe a essence au centre d’alger wela dans les autoroutes a toi de choisir !!! je sais fi alger tmouti aala alger

          33
          2
          hafouche
          24 décembre 2017 - 18 h 43 min

          il faut une constituante urgente et reformes profondeavec la liberationet independance de la justice.non a khellil non au fln62 non au rcd et les islamaouistes

          12
          1
          Anonyme
          25 décembre 2017 - 5 h 49 min

          @TARZAN
          Meskin,tu n’as pas été scolarisé dans la jungle,Chita écrit pour toi les commentaires?

      ARGELINO
      24 décembre 2017 - 15 h 51 min

      @ tarzan / tu es en train de dire n’importe quoi et je suis certain que tu es le seul algérien à penser comme tu le fais à moins que…

      28
      5
      Lghoul
      24 décembre 2017 - 16 h 13 min

      Les sociétés secrètes ont pris le dessus si un type pareil ose encore montrer son visage a découvert. Alors si demain on normalise nos relations même avec le diable et vous savez de qui il s’agit, ne soyez pas choqués. Ils préparent l’opinion pour cela. Ils suivront les pas des chameliers saoudiens. Seulement c’est préférable de faire les choses ouvertement au lieu de nous parler de sonelgaz et des pauvres palestiniens qui continueront à souffrir tant que les kharabes decident à leur place.

      23
      TARZAN
      24 décembre 2017 - 18 h 42 min

      je réponds aux agents marocains ici très nombreux. du moment que chakib khelil dérange le maroc alors je voterai pour lui. je note au passage que toutes les attaques contre lui émanent des revues marocaines, franco marocaines et françaises! alors si ces deux pays craingnet khelil c’est qu(il y a quelque chose qui les dérange! alors vive chakib khelil et vivement président de l’algérie. quant à d’autres marocains qui disent que bouteflika,messahel, émir adelkader, chekib khelil, boumédienne, et bien d a’utres sont marocains alors qu’ils n’ont qu’à lire leur biographie et voir leurs actes, ils sont profondément anti marocains car ils savent que vous êtes des traitres. si bouteflika est marocain pourquoi la frontière reste fermée après que Monsieur zeroual l’a fermé suite aux accusations et insultes universelles des marocains envers l’algérie? avec la fermeture des frontières mle maroc est le plus grand perdant et son économie étouffe et le maroc sera incapable de payer les fonctionnaires en 2018, la dette que vous êets incapable de payer comment vous allez faire pour la rembourser, vos dépenses sont largement supérieures à vos rentrées de devises et c’est pour ça que vous voulez ouvrir les frontières avec l’algérie qui vous fera gagner les 5 milliards de dollars, mais avec bouteflika vous n’aurez RIEN DU TOUT. ET JE RAJOUTE VIVE NOTRE ARMEE ET NOS GENERAUX QUE VOUS CRITIQUEZ PARTOUT SUR LE NET

      10
      14
        Anonyme
        24 décembre 2017 - 22 h 55 min

        Celui qui n est pas d accord avec toi est forcement un marocain ; hé ben non je suis algérien et bcps d algeriens ne veulent pas d un président qui a été américain et qui a vécu 2 ans en tant que citoyen américain et même notre noble armée l ANP n en veut pas… parce que ca fais tache pr notre fierté et notre identité Nationale ; l ANP serai demain à la solde d un ancien citoyen américain quipourrai roulé pr eux indirectement la Cia et la Maison Blanche; on pourrai voir aussi de cette façon les choses dans ce cas et vient pt être de l enlever pr justifier sa nationalité exclusive algérienne pr devenir président…hé ben non on est pas algérien qd ca nous arrange et srtt celui qui va incarné l unité du pays tu piges mieux Tarzan ; alors pkoi tu vx noyer le poisson avec les marocains et la main étrangère ; ca regarde que l Algérie et les algériens nos histoires internes maintenant demande aux algérien (nes) du territoire et à notre ANP que tu vx rentré ds ce sujet hé oui c’est ca qui lui fait défaut à ton brave khelil ; on t a pas parlé de Bouteflika de l armée ou du Maroc c’est toi qui veut noyer le poisson en les introduisant ds le débat ; qui voudrait d un homme qui est parti en tant qu américain et qui reviens en tant qu algérien pour devenir leur président alors qui a déjà possédé une nationalité quelconques et a déjà servi le pays en tant que ministre de l énergie de l Algérie mais mal apparement sinon ca se verrai ; avt d aller vivre au USA en tant que citoyen américain .Enfin on pt critiquer Ouyahia mais lui habite en Algérie et resté toujours algérien et sur ce point qui est très important pr la nation et son peuple c’est à son avantage crois moi!

        8
        1
      Riri
      25 décembre 2017 - 13 h 28 min

      Quand il s’agit de s’aplatir devant les Al-séoud, tu soutiens Ouyahia et quand il s’agit de s’aplatir devant l’homme des américains, tu es contre Ouyahia. C’est quoi ce qui te guide ? Un goût immodéré pour  » l’aplaventrisme »

      1
      1
    Anonyme
    24 décembre 2017 - 14 h 57 min

    l’Algérie est devenue le refuge des Clowns ratés.
    Chakib, dégage de l’Algérie. Tu as assez détruit et siphonné

    44
    4
      jokerpic
      25 décembre 2017 - 3 h 25 min

      je trouve que ca na rien a voir que l’homme soit allegro américain le fait est que chakib khelil a été envoyé étudier au usa en 62 avec une bourse Algérienne et qu’il a fait je crois une prestigieuse université Berkley ce qui le rend intéressant pour servir le Pays .
      Quand a cette loi ridicule de séparer les Algeriens (qui ont une dixième nationalité ? Alors que la plupart des Algeriens envoyés etudiés a l’étranger sont rarement revenus prouve que l’on se tire une balle dans les pieds ) cette loi ridicule va disparaitre avec le temp .Le pays a besoin de tous ces Algeriens et de leurs descendance utile .

      1
      7
        Anonyme
        25 décembre 2017 - 5 h 05 min

        On a bien vu ses services à la Sonatrach.

        6
        1
        nectar
        25 décembre 2017 - 9 h 15 min

        Même s’il a été PDG de la NASA, un voleur est un voleur, jusqu’à son jugement. Personne ne peut remettre en cause ses diplômes sauf ceux qui les lui ont délivré. Mais son passage à Sonatrach et au ministère de l’énergie est un fiasco digne de la camora…

        5
        1
    Kahina
    24 décembre 2017 - 14 h 54 min

    L’article 51 de la constitution est en vigueur et j’espère qu’il sera respecté.
    Khalil cherche une vengeance, c’est clair. Il veut avoir un poste de premier ministre ou de président pour mener sa vengeance contre ceux qui ont dit que la lapidation de la Sonatrach doit cesser.
    Mais apparemment, Chakib est soutenu par les maitres des zaouïas.

    38
    6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.