Les Emirats arabes unis ferment leurs frontières aux Tunisiennes

Emirats Tunisiennes
Le ministre émirati des Affaires étrangères, Abdullah Ben Zayed Al-Nahyan. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Bien curieuse décision que viennent de prendre les Emirats arabes unis. Ce pays réputé pourtant comme étant l’un des plus ouverts de Moyen-Orient a décidé d’interdire l’accès à son territoire aux Tunisiennes. Selon Tunisie.com, le bureau de Fly Emirates à Tunis a confirmé l’information, sans toutefois donner des détails sur la durée de la restriction. Le site internet tunisien a même publié une sorte de capture d’écran d’un e-mail de l’agence de Fly Emirates confirmant l’information et soulignant que celle-ci serait à effet immédiat.

Selon la même source, la restriction en question a été émise par le gouvernement des Emirats arabes unis lui-même. Pourquoi les Tunisiennes sont persona non grata ? Aucun détail ni motif n’a été rendu public pour expliquer cette décision.

La mesure s’applique également aux Tunisiennes transitant par Dubaï, même pour un vol retour. La seule exception concerne les ressortissantes tunisiennes détentrices de visas de résidentes ou d’un passeport diplomatique valide.

Si les autorités tunisiennes n’ont pas encore réagi à cette décision surprenante, la société civile tunisienne ne compte par contre pas se laisser faire. L’importante association féminine tunisienne Aswat Nissa est ainsi montée au créneau pour dénoncer énergiquement l’«injuste et incompréhensible décision de restriction de voyage et de transit pour les Tunisiennes aux Emirats arabes unis». Ses animatrices ont par ailleurs interpellé le président Béji Caïd Essebsi en vue de s’élever contre cette «infâme mesure qui porte gravement atteinte à l’honneur et la dignité du peuple tunisien et de la femme tunisienne en particulier».

«Aswat Nissa est scandalisée par la restriction émise par le gouvernement des Emirats arabes unis envers les ressortissantes tunisiennes. En effet, d’après l’agence Emirates, les Tunisiennes se verront refuser l’entrée aux Emirats arabes unis, même en transit à l’aéroport de Dubaï. C’est une décision choquante et moyenâgeuse venant d’un pays qui se veut moderne et innovant. Cette restriction ne vise pas seulement les femmes tunisiennes mais tout le peuple tunisien, c’est une insulte envers la Tunisie», a martelé l’association féminine. Pour elle, «aucun motif ne justifie une telle discrimination envers les femmes. Nous demandons aux autorités tunisiennes de prendre d’urgence les dispositions nécessaires».

L’association Nous Immigrés de France (NIF) a dénoncé aussi «cette mesure combien insupportable» et a assuré Aswat Nissa de son indéfectible soutien.

S. S.

Comment (31)

    Paroles algeriennes
    1 avril 2018 - 23 h 24 min

    Au lieu de juger les contrevenantes et leur réseau s’il existe, on prefere jeter l’opprobe sur tout un peuple. Chacun est responsable de ses faits et gestes. Nous sommes là en plein délire. Si Dutrou a violé plusieurs fillettes pourquoi ne pas condamner tous les belges. C’est ça l’absurde. Si un algerien braque une superette, on va interdire à tous les algeriens le pays ou e trouve cette superette. Tiens, les filles de l’est sont très nombreuse à se prostituer en Belgique et dans les pays bas. Alors on va interdire à tous les ressortissant des pays de ‘est de se rendre en Belgique et dans les pays bas sachant que dans les laboratoire d’informatiques, de mathématiques, de biotechnnologie, ces pays fournissent le plus de chercheurs dans les pays de l’europe occidentale.

    Moh
    25 décembre 2017 - 23 h 21 min

    L’origine du problème c’est que les employeurs Emiratis veulent faire savoir aux milliers de Tunisiennes qu’ils ne recrutent plus pour nikah car la règle du jeux vient de changée avec la défaite des groupes terroristes en Syrie et Irak.

    Ces dernières années les Tunisiennes passaient d’abord par les Emirats avant d’être acheminées par avions en Syrie et Irak pour les groupes terroristes.

    5
    1
    DYHIA
    25 décembre 2017 - 15 h 36 min

    On ne sait jamais, peut être que c’est mou-mou le Haschich qui a peur pour ses marocaines qui occupent déjà le plancher. Il a intervenu pour protéger leur gagne pain.
    Ces marocaines payent les taxes au roi de la drogue.

    La misère arabe n’a pas de fin, mais prospère la faim.

    5
    2
      M'lili
      25 décembre 2017 - 18 h 55 min

      effectivement c’est le véritable motif, les marocaines ont peur de perdre un aussi lucratif et florissant gagne pain sans se fatiguer !!
      les marocains en général et les femmes en particulier, sont les serviteurs de la luxure attitrés des obsédés emirs de l’EAU.

      2
      2
    Tinhinane
    25 décembre 2017 - 15 h 32 min

    L’hypocrisie des princes arabes obsédés …
    Ils vont faire semblant d’ interdire aux tunisiennes d’aller aux Émirats arabes unis…Vous allez voir que ce sont les Émiratis qui vont partir en Tunisie à la recherche des tunisiennes.

    5
    1
    Kahina
    25 décembre 2017 - 15 h 26 min

    En tout cas, la réponse de la Tunisie n’a pas tardé. Du TAC au TAC. La Tunisie a interdit l’atterrissage de tout avion venant de ce pays .
    Chez nous, la Royale Maroc veut attaquer en justice notre Ministre Messahel, mais la royale Haschi-ch est toujours dans nos aéroports. C’est ça la différence ya si Ouyahia.
    BRAVO pour la Tunisie !!!

    5
    1
      punisher550hp
      3 janvier 2018 - 23 h 23 min

      Sauf que ce pays pauvre est juste ridicule face aux Emirats et il peut très bien s’en passer.

    CURIEU !!!
    25 décembre 2017 - 15 h 14 min

    C’est qu’il va se passer quelque chose de grave en TUNISIE et ils doivent le savoir et impactera l’Algérie SURVEILLANCE ABSOLU !!!!!!!!

      himeyet dyar
      25 décembre 2017 - 20 h 21 min

      Bien vu l’ami ….y a jamais de fumee sans feu
      quelque chose etait en train de mijoter au four et maintenant ils estiment que c’est le moment de passer a table et ..quoi de mieux de s’offrir comme plat de resistance : l’algerie

      1
      1
    anonyme
    25 décembre 2017 - 11 h 43 min

    J’ai travaillé à Dubaï en 2001. A l’époque, la ville comptait 1 million d’habitants et … 30 000 prostituées, de tous les pays. Je suis allé dans plusieurs discothèques (il faut voir pour parler !), où j’ai appris que les plus chères étaient les « Marocaines », suivies des « Libanaises » . On pouvait parler russe, tagalog, français, arabe et bien sûr anglais. L’aéroport et les hôtels de luxe étaient bondés de Qataris et de Saoudiens le jeudi venu. De la fenêtre de mon 5 étoiles, je voyais les jeunes femmes en bikini ou en une pièce jouer au volley-ball et siroter des cocktails. La mosquée était à 500 mètres, mais le matin, on pouvait manger du porc avec ses oeufs (35 dollars le petit-déjeuner). J’étais servi par de sublimes Népalaises ou Chinoises qui devaient travailler 2 ans sans salaire pour rembourser leurs agences de recrutement (de leur propre bouche). Bref, en 2001, le visa temporaire s’obtenait via une réservation dans un hôtel (de luxe de préférence), puis, on vous délivrait le visa définitif, dont la durée variait selon vos moyens, à l’aéroport. A Abou Dhabi, la majorité des policiers étaient Marocains, mais ce qui n’avait frappé, c’était les millions d’eucalyptus plantés par l’émir pour rafraîchir la ville. L’émirat le plus « musulman » était celui de Sharja. Partout ailleurs, c’était le fassad, malgré le luxe des mosquées !!!! Je n’y suis pas retourné depuis. J’ai travaillé également en Arabie saoudite, où je ne retournerai jamais non plus, si Dieu le veut. Le Golfe, c’est le pays de Satan. Je suppose, pour revenir à notre actualité, que les Tunisiennes ont essayé de supplanter les Marocaines et que le roi y est allé de sa désapprobation. Les filles du roi rapportent beaucoup. Même le pire pays africain en est infesté … Allah yastar. La misère est mère de tous les vices, mais il y a une limite même au vice !

    18
    3
      Wissem
      26 décembre 2017 - 21 h 00 min

      Tu suppose mal !! Confond pas les tunisiennes avec les marocaines !! Sa n’a rien à voir avec la prostitution. C’est pour des raisons de sécurité et des tensions depuis quelques années entre la Tunisie et les EAU .Les filles de Bourguiba et de Tahar Haddad sont les plus instruites et le plus cultivées du monde arabe . Elle n’ont pas la réputation de prostituée comme les marocaines !!

    Lgoul
    25 décembre 2017 - 11 h 29 min

    Sincèrement, depuis quand un pays arabe a pris une décision logique ? Depuis quand un pays arabe a fait quelque chose de bon ou d’humain envers son prochain? Pourquoi, certains vont demander ? Parce que seuls deux organes travaillent : Le ventre et le bas-ventre. Le cerveau est à l’arrêt de la naissance jusqu’à la mort. Une fois morts, la promesse qu’ils ont eu est de nouveau faire travailler les mêmes organes éternellement: 79 vierges nageant dans des rivières de miel et de lait. Comme vous voyez, je n’ai rien inventé car le dénominateur commun est toujours le ventre et le bas ventre.

    11
    3
      Lghoul
      25 décembre 2017 - 12 h 51 min

      J’ajouterai une chose très importante : La Tunisie doit bannir la compagnie emiratie à vie car indirectement cette compagnie accuse TOUTES LES TUNISIENNES de prostituées. C’est très très grave. Pourquoi aucun pays au monde, même les plus réputés pour être les destinations du tourisme sexuel ne sont pas touchés ? Une preuve que les arabes ne savent que tuer et massacrer leurs frères. Quoi que les descendants de Hannibal n’ont rien à voir avec les chameliers complexés. Ont ils banni les américaines, les anglaises et les suédoises ? Oh que non ! Ils se sentent inférieurs. TOUS les Tunisiens, hommes et femmes, qui ont un gramme de nif doivent boycotter cette compagnie et ce pays à vie même s’ils changent d’avis car le mal et l’affront sont déjà faits.

      11
      2
    ANONYME 2
    25 décembre 2017 - 10 h 44 min

    Shakespeare proteste encore!!!

    Ayant eu tardivement connaissance de la banderole exhibée dans un stade algérien :
     » Two faces for the same coin »
    le célèbre dramaturge rappelle que la langue anglaise utiliserait plutôt:
     » Two faces of the same coin »
    ou à défaut:
     » Two sides of the same coin »
    Est-ce un cas de fausse monnaie? Nuls les faussaires alors!

    3
    5
    TARZAN
    25 décembre 2017 - 10 h 01 min

    moi je comprends pas pourquoi aucun pays du golfe n’a interdit l’entrée de marocains sachant que :
    1 en comptant les marocains portant la nationalité étrangère (franco marocain, belgo marocain etc.) est le premier pays pourvoyeur du daesh
    2 les marocains travaillent étroitement avec israel
    3 des marocaines sont formées pour devenir des maitresses des hommes du pouvoir en vue de les espionner et leur faire du chantage avec des sex tapes plutard!
    l’algérie et les algériens doivent être solidaires avec la tunisie et on doit les soutenir, car les tunisiens (le peuple et hélas pas la classe dirigeante qui a plutôt tendance à trahir l’algérie) sont les plus proches des algériens historiquement quand nous étions numidiens, et le seul peuple qui a versé son sang durant la guerre d’algérie (sakiet sidi youcef)!

    13
    4
      anonyme
      25 décembre 2017 - 11 h 47 min

      La Tunisie est morte avec les derniers « fellagas ». Depuis Bourguiba, c’est un pays de femmes et de femmelettes qui se préoccupent de bien manger et de bien boire. Les Berbères du sud ont encore quelques qualités viriles, mais ils sont cuits par le soleil et n’ont aucune voix politique.

      8
      2
    ANONYME 2
    25 décembre 2017 - 8 h 52 min

    SE TENIR A DISTANCE !!
    Prendre parti dans cette affaire, c’est la garantie de prendre des coups de la part de tous les camps.
    L’Algérie excelle pour jouer le ‘Monsieur Bons offices’ pour aider au règlement des crises diplomatiques qui peuvent survenir dans le monde arabe, qui reste sa profondeur stratégique naturelle et historique. Et seule une position de neutralité peut vous qualifier pour des arbitrages ou des intercessions.
    Et sans insulter l’avenir!
    Pour mémoire, Les Emirats ont investi à hauteur de 16 milliards en Algérie en 2016. Notre Président y a trouvé asile et affection pendant sa traversée du désert après la mort de Boumediene, et ce rapport privilégié peut aider à réduire les différences d’appréciation sur la question Libyenne entre notre pays et les Emiratis.
    Pour en revenir aux événements récents, ce n’est que le dernier épisode d’une crise qui a démarré après la chute de Ben Ali, avec lequel Les Emiratis et les Saoudiens entretenaient une relation idyllique.
    L’arrivée au pouvoir d’Ennahda et de Gannouchi a assombri l’horizon entre les deux pays en raison de l’inféodation de ce dernier aux Frères Musulmans et au rival Qatari. Longtemps, les Emiratis ont plaidé pour un scénario à l’Egyptienne mais ils n’ont jamais pu trouver leur Sissi dans la scène politique tunisienne où il existe une vraie société civile.
    Peu informés de la complexité des sociétés maghrébines, et en nouveaux riches, ils ont sous-évalué cette question. Pour preuve la décision révolutionnaire (au regard des sociétés traditionnelles de la région) d’autoriser le mariage de tunisiennes à des non-musulmans. Cette décision a été prise par les autorités politiques et avalisée par les autorités religieuses sous la pression des mouvements féministes tunisiens bien ancrés dans une société multiculturelle,où se côtoient salafisme piétiste ou djihadiste et occidentalisation assumée.
    Auparavant, il y aura eu, aux yeux des Emiratis, un vrai crime de lèse-majesté qui consiste en l’émission d’un mandat contre le Prince de Dubaï Ben Rachid Al Maktoub pour investigations au sujet de la ténébreuse affaire « Sama Dubaï ».
    Ensuite, il faudrait rappeler aux lecteurs que l’ancien président tunisien Marzouki, Frère musulman et cheval de Troie du Qatar, avait pris la décision unilatérale de rompre les relations avec la Syrie et arrimait la Tunisie au camp des frères Musulmans égyptiens et qataris. Docteur Marzouki et Mister Hyde électron (non libre) de la mouvance islamiste avait prescrit la pire des recettes au peuple tunisien et par contagion à ses voisins.
    La crise des pays du conseil du Golfe avec le Qatar et le boycott de ce dernier a eu en fait un effet révélateur sur la position des états nord-africains, qui tous, Maroc compris, ont refusé de se départir d’une position de neutralité.
    Il n’en reste pas moins vrai que certains reproches des Emirats restent fondés lorsqu’ils reprochent à la Tunisie de fournir le plus grand contingent de combattants à Daesh et d’avoir ‘ culturellement’ préparé des centaines de femmes tunisiennes au concept horripilant de djihad sexuel.
    Quand à l’e-mail portant « Temporary Travel Restriction » visant les femmes tunisiennes, il est rédigé un anglais si indigent que j’ai entendu Shakespeare crier dans sa tombe et porter plainte pour crime contre la langue anglaise.

    10
    Anti Khafafich ⴰⵎⴳⵉⵍⵍ ⵜⵉⵢⵉⵍⵍⵉ
    25 décembre 2017 - 7 h 34 min

    cela n’a t il pas de rapport avec les djihadistes décimés par l’armée russe en Syrie ?

    Zaatar
    25 décembre 2017 - 7 h 11 min

    Une marmelade à la sauce arabe. Voila bien qui continue de cadrer le comportement arabe. Pourquoi les tunisiennes? mystère et boule de gomme. S’il s’agissait de marocaines on aurait très certainement émis quelques hypothèses tangibles, car on comprendrait mieux pour des marocaines. Pour le reste un pays du golfe reste un pays du golfe. Il peut prendre une décision aujourd’hui et son inverse demain. Donc, ne pas s’étonner si les EAU invitent demain toutes les tunisiennes à un banquet.

    8
    4
    Anonyme
    25 décembre 2017 - 5 h 33 min

    La tunisie interdit à l’Emirats airways tout aterrissage dans ses aéroport.Chapeau bas à nos freres Tunisiens,félicitations à nos soeurs Tunisiennes.Ça apprendra à ses bédouins de vouloir P… Plus haut que leur C…

    11
    2
    Ak
    24 décembre 2017 - 17 h 45 min

    Ie marché est déjà fermé pour les festivités de Noël et nouvel an ,apparemment les marocainnes ne veulent pas de la compétition tunisiennes,les prix vont baisser et pas grand benifit pour faire plaisir au homo6.

    27
    19
      RICK NUNDIGGER
      25 décembre 2017 - 2 h 57 min

      Ben ça alors.. Le monde est devenu dingue

      8
      4
    Mouradext
    24 décembre 2017 - 16 h 29 min

    Malheureusement,les tunisiennes commencent a prendre le chemin des marocaines et le phénomène de la prostitution des tunisiennes dans plusieurs pays arabes commence a prendre de l’ampleur.Cette mesure nous rappelle celles déja prises a l’encontre des marocaines dans plusieurs pays arabes.Espérons que c’est temporaire et que les choses vont rentrer dans l’ordre.

    25
    21
      Chaoui
      24 décembre 2017 - 19 h 21 min

      Comparaison n’est pas raison. Tu ne peux donc pas faire de parallèle avec d’autres de nos sœurs tunisiennes que tu te permets de souiller en leur prétend des mœurs dissolus. On ne juge que ce que l’on connaît soi-même. Et encore ! Pour ma part, jamais au grand jamais je ne me permettrais d’honnir les tunisiens. Jamais. Hier, quand nous nous battions pour recouvrer notre pays, EUX, à la différence de bien d’autres, étaient là pour nous, nous venant en aide au prix de leurs vies. Et ces faits, peu important les bouleversements politiques de chacun de nos deux pays, resteront des liens fraternels aussi forts qu’immémoriaux, gravés à jamais dans nos conscience. Enfin, les tunisiens ce sont NOUS. Oui ! Nous Algériens sommes TOUS des Tunisiens. Et pour ma part, c’est comme ça que je le vois, le vis et le ressens.

      32
      11
        Anonyme DZ
        26 décembre 2017 - 15 h 05 min

        je comprends ta réaction, soit tu es marié a une tunisienne ou bien toi méme tu es infiltré tuniso-chaoui !!

        1
        1
    Chaoui
    24 décembre 2017 - 16 h 21 min

    Libre à toi de m’assimiler aux membres du Klu klux klan !
    Quand je parle des « arabes », dans mon esprit je ne vise que ceux du Golfe, à l’exclusion de tout autre tels les Syriens,Yéménites, Libanais et autres Palestiniens dont je me sens affectivement, humainement et moralement plus proche comme je me sens du reste proche pour les mêmes raisons des iraniens et ce, bien qu’ils soient chiites.

    31
    4
    Anonyme
    24 décembre 2017 - 14 h 32 min

    Deux princes et une princesse Emiratis ont ete expulses de Tunisie pour avoir chasser avec des braconiers l outarde et la gazelle dans le sud Tunisien expressement interdite par la loi.
    Voila ce qu ecrit un internaute Tunisien :

    Nommez la Rue de l’ambassade emiratie « Charaa Hrayer Tounes  »
    Forza
    | 23-12-2017 23:48
    « C’est ce qu’ont fait les turques après une altercation avec les émirats concernant un de leurs généraux qui protégeait la ville sacrée de Medina, ils ont donné le nom de leur général que les émiratis ont insulté a la Rue ou se trouve l’ambassade émiratie a Ankara »

    20
    Chaoui
    24 décembre 2017 - 14 h 22 min

    Nous y voilà ! Nous en sommes arrivé au moment de VÉRITÉ. Au moment où les pays du Golfe refusent au grand jour de délivrer des visas à des musulmans (ici à nos sœurs tunisiennes) quand dans le même temps ils les délivrent aux…israélo-sionistes ! Un arabe ça ne se solidarise pas, ça trahit.

    42
    6
      Argentroi
      24 décembre 2017 - 15 h 20 min

      Du racisme plein écran! Chaoui ne s’est pas posé aucune question comme pourquoi les tunisiennes et pas les tunisiens ou pourquoi les tunisiennes et non les algériennes, non il a répondu avec toute son intelligence : « Un arabe ça ne se solidarise pas, ça trahit ». Un raciste du Klu klux klan aurait honte d’écrire cela!
      ”وإذا أتتك مذمتي من ناقص … فهي الشهادة لي بأني كامل

      13
      9
        Chaoui
        24 décembre 2017 - 16 h 51 min

        Libre à toi de m’assimiler aux membres du Klu klux klan !
        Quand je parle des « arabes », dans mon esprit je ne vise que ceux du Golfe, à l’exclusion de tout autre tels les Syriens,Yéménites, Libanais et autres Palestiniens dont je me sens affectivement, humainement et moralement plus proche comme je me sens du reste proche pour les mêmes raisons des iraniens et ce, bien qu’ils soient chiites.

        13
        3
          Anonyme
          25 décembre 2017 - 17 h 14 min

          @ Chaoui
          J’aime bien : membres du Klu klux klan !!
          Je l’utiliserai ! Avec votre permission bien-sûr. Marque déposée!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.