Selon l’ONS : le rythme d’inflation annuel à 5,8% jusqu’à novembre 2017

les prix des produits agricoles frais ont reculé de 1,4% en raison d'une chute de l'ordre de 19,3% des prix des légumes frais
Les prix de l’habillement-chaussures ont connu une hausse de 0,5%. New Press

L’évolution des prix à la consommation en rythme annuel a été de 5,8% jusqu’à novembre 2017, a appris l’APS auprès de l’Office national des statistiques (ONS). L’évolution des prix à la consommation en rythme annuel en novembre 2017 est le taux d’inflation moyen annuel calculé en tenant compte de 12 mois allant de décembre 2016 à novembre 2017 par rapport à la période allant de décembre 2015 à novembre 2016.

Quant à la variation mensuelle des prix à la consommation en novembre, qui est l’indice des prix du mois de novembre par rapport à octobre 2017, elle a marqué une baisse de 0,04%. En termes de variation mensuelle et par catégorie de produits, les prix des biens alimentaires ont affiché une baisse 0,6%, induite exclusivement par des produits agricoles frais.

En effet, les prix des produits agricoles frais ont reculé de 1,4% en raison d’une chute de l’ordre de 19,3% des prix des légumes frais. Par contre, des hausses ont caractérisé certains produits, notamment la viande de poulet (+12,8%) et la pomme de terre (+8,8%).

Par ailleurs, les prix des produits agroalimentaires (industrie alimentaire) ont enregistré une croissance modérée de 0,1%. Les prix des produits manufacturés ont enregistré une hausse de 0,5% et ceux des services ont grimpé de 0,4%. Par groupe de biens et services, les prix de l’habillement-chaussures et ceux des transports et communication ont connu une hausse de 0,5%.

Quant aux prix du groupe santé-hygiène corporelle, ils ont haussé de 0,4% et ceux du groupe divers sont montés de 1%. Le reste des produits s’est caractérisé par des stagnations.

Pour rappel, la loi de finances de 2017 a prévu une inflation de 4%. Selon les prévisions faites par le ministère des Finances, le taux d’inflation devrait s’établir autour de 5,5% en 2018, de 4% en 2019 et de 3,5% en 2020.

R. E.

Commentaires

    El KENZ
    24 décembre 2017 - 21 h 30 min

    Des « spécialistes » Algériens économistes de renoms dit -on , ont prédit qu’a la fin 2017 l’ inflation passera à 3 chiffres. Ces spécialistes ont les trouve sur la presse du tout va mal ou les plumitifs ne savent pas grand chose que peindre les tableaux noirs. La presse du roi du kif dont le pays croule sous le poids d’une lourde dette de 93 milliards de $, s’inquiète sur le sort de l’ Algérie plus que les Algériens. dont l’ Etat dispose d’un matelas devise de 98 milliards de $ et mieux encore non endetté .

    1
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.