Les Russes écrasent Daech et invitent les Américains à quitter la Syrie

Russie Syrie
Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergei Lavrov, et le secrétaire d’Etat américain, Rex Tillerson. D. R.

Par R. Mahmoudi – La Syrie a accepté l’initiative de paix proposée par la Russie, laquelle consiste en la création d’une Conférence de dialogue national dans le cadre duquel sera discutée l’élaboration d’une nouvelle Constitution et la tenue d’élections générales. Des sources russes confient à Algeripatriotique que la réaction de Washington par rapport à cette initiative sera le baromètre qui indiquera si les Etats-Unis veulent vraiment œuvrer à mettre fin à la guerre en Syrie. Car, pour notre source, la présence des forces américaines dans ce pays n’est plus justifiée après l’anéantissement de Daech sur son territoire, au prix d’immenses sacrifices.

Pour l’heure, les Américains disent vouloir rester encore un temps en Syrie pour «accompagner» les Forces démocratiques syriennes (milice kurde), au nord du pays, après la libération de Rekka, ancienne capitale de Daech en Syrie, en octobre dernier. Or, la victoire sur Daech sur le terrain est confirmée. Il n’y a plus eu d’attaques contre les forces armées syriennes, ni contre aucune autre force loyale. Des observateurs de la scène syrienne rappellent qu’avant l’arrivée des Américains en Syrie les Kurdes de Syrie s’étaient organisés contre l’invasion de Daech pour défendre la patrie et n’ont été, à aucun moment, en conflit avec l’armée régulière. Craignant un scénario à l’irakienne, où Américains et Israéliens ont joué de tout leur poids, le gouvernement de Damas se dit d’ailleurs ouvert à toute négociation à propos de l’avenir de cette région, et se dit prêt à discuter d’une forme d’autonomie du Kurdistan syrien.

Notre source ajoute que pour ce qui concerne les pays arabes, «la meilleure réponse à opposer aux Etats-Unis suite à la décision de Donald Trump de reconnaître El-Qods comme capitale d’Israël, c’est de soutenir le processus de paix en Syrie et d’aider à restaurer une paix véritable dans ce pays». Une tâche qui paraît aujourd’hui difficile car, si certains pays ont déjà affiché leur disponibilité à aider ce processus, et l’ont exprimé à maintes reprises, les principaux bailleurs de fonds des groupes armés ayant concouru à la destruction de la Syrie vont empêcher toute résolution au niveau de la Ligue arabe, qui reste l’unique cadre politique commun pour les Etats arabes.

L’Arabie Saoudite, le Qatar, les Emirats arabes unis sont trop impliqués dans cette guerre contre la Syrie pour s’engager aujourd’hui dans un processus de paix. Il reste que les divisions actuelles qui déchirent ce triumvirat peuvent permettre l’émergence d’un nouveau rapport de force favorable à la paix. Leur retrait de la crise syrienne est déjà un premier signe.

R. M.  

Comment (12)

    socrate
    27 décembre 2017 - 12 h 46 min

    Comment faire la « paix » avec un boucher comme Bachar El Assad ? Ou alors c’est la paix des cimetières. Qui va reconstruire les villes, avec quel argent ? Ce sont les iraniens ou les russes qui payeront ? Je leur souhaite bien du courage…




    1



    13
      Lyes Oukane
      28 décembre 2017 - 10 h 30 min

      @ So crotte . Ne T’excite pas pour rien . Je suis sûr qu’ aucun syrien ne t’a demandé le moindre centime .T’inquiète pas . Ils pousseront eux même la brouette ,ils payeront eux même la reconstruction de leur pays ,même si la facture ne sera réglée que dans un siècle . Un pays qui n’a pas implosé sous la diabolique coalition occidentale ne peut que renaître de ses cendres . Ca te va comme ça ?




      1



      1
    Kurdish
    27 décembre 2017 - 3 h 46 min

    « … le gouvernement de Damas se dit d’ailleurs ouvert à toute négociation à propos de l’avenir de cette région, et se dit prêt à discuter d’une forme d’autonomie du Kurdistan syrien. … »

    Une democratie a la russe, je suppose… ou peut-etre meilleure, al’Algerienne ! Prenez-vous au serieux bon sang!

    Quand a cette histoire d’autonomie des Kurdes et non celle des Syriens, car le monde entier le sait, qu’il y a eu 3 forces egales dans ce theatre: Les Kurdes, Les Russes et Americains. Les Kurdes sont Kurdes, et ont droit a leur propres pays, croque de partout, depuis la Syrie, a l’Iraq a l’Iran.




    2



    23
      Lyes Oukane
      27 décembre 2017 - 6 h 40 min

      @ Kurdish . Je vous vois bien avec une démocratie à la turque parce que l’algérienne serait bien trop douce pour vous . Eh oui ,la Turquie vous l’avez oubliée ? Quant à votre supposée force égale aux USA et à la Russie …
      Prenez vous au sérieux bon sang ( comme tu dis ) ! Vous ne valez pas même le dixième du Hezbollah libanais et encore moins que le millième de l’armée iranienne ( un autre pays que tu feins d’oublier ) . Vous vous êtes fait rouler dans la farine en 1920 par les occidentaux ,ceux-là même qui vous repromettent aujourd’hui monts et merveilles pour mieux vous passer à la friteuse . Bachard el Assad vous propose une autonomie ,réfléchissez y deux fois plutôt qu’une avant de refaire la même erreur que vos aieux il y a un siècle .




      18



      1
    Anakine
    26 décembre 2017 - 21 h 44 min

    Beaucoup de personnes se posent cette question s’il faudra d’une manière impérieuse de devoir reconquérir les territoires nord-américains pour y faire de nouveaux découpages géographiques et rétablir un nouvel ordre mondial. Les Américains ont connus 222 années de guerres , 21 années de paix depuis qu’ils ont créer leur état en 1776.




    23



    1
    karimdz
    26 décembre 2017 - 21 h 24 min

    Il est clair que la défaite du daech, dont ce n est plus un secret, est une création américano isra heil lienne, a été défait et les américains n ont plus aucun prétexte pour occuper une portion du territoire syrien.

    Les américains ne veulent pas s avouer vaincus, ils tentent une dernière tentative pour tenter de remettre sur pieds une armée, mais les russes qui ont bien compris leur jeu perfide et criminelle, sont prêts à aller jusqu au bout.




    19



    2
    IMPERIALISME ET EXPANSION OBLIGE...
    26 décembre 2017 - 21 h 10 min

    maintenant il ne persiste aucun doute quant aux régimes impérialistes quine disent pas leurs noms ( USA …et autres alliés ) : d’abord ils justifient leur appétit en soulevant un problème ( tels que manque de démocratie dans le pays qu’ils ciblent , problème de religion , d’ethnies …etc ) , ensuite ils utilisent la force au niveau de l’onu ( veto ) pour s’occtroyer le droit d’envahir le pays ( à condition que ce pays possède une ou des richesses intarissables tels que l’or , diamants , uranium , toutes autres matières premières à visée financières ou de suprématie militaire (uranium..) )




    10



    2
    anonyme
    26 décembre 2017 - 20 h 39 min

    « Pour l’heure, les Américains disent vouloir rester encore un temps en Syrie pour «accompagner» les Forces démocratiques syriennes (milice kurde) »

    j’ai toujours martelé que les kurdes étaient au service de l’empire et amis de Sion, ils étaient les éclaireurs de l’armée US lors de l’invasion de l’Irak heureusement leur projet d’autonomie est tombé à l’eau grâce aux sacrifices de l’armée Irakienne et Syrienne, c’est pourquoi l’occupant US dit vouloir accompagner ces peshmargas pour services rendus




    18



    8
      CHIBL
      26 décembre 2017 - 21 h 49 min

      Salah Eddine El Ayoubi est Kurde, dire que les kurdes sont au service d’Israël est un mensonge,les kurdes sont persécutés par les arabes,les turcs et les Iraniens, a leurs place vous auriez fait quoi?
      Vos propos sont racistes et sans aucun fondement.




      13



      7
        Lyes Oukane
        27 décembre 2017 - 1 h 12 min

        @ Chibl . Parce que le Saladin du 12 ème siècle chrétien était kurde alors les Kurdes d’ aujourd’hui seraient irréprochables ? C’est un raccourci bien aventureux que tu nous offres là . Il y a plus de 200.000 juifs Kurdes qui vivent à Jérusalem et qui ne rêvent que
        de trucider tous ce qui est mahométan et de leur reprendre  » leur terre « . C’est ceux-là qui arment ,qui conseillent ceux d’Irak et de Syrie

        Tu nous dis que se sont les arabes ,les turcs et les iraniens qui les persécutent mais tu ne dis pas qu’à la fin de la première Guerre mondiale et au partage de l’empire ottoman les Alliés avaient promis un pays aux Kurdes . Ces derniers attendent toujours que les Occidentaux tiennent leur promesses .




        9



        4
    jaber
    26 décembre 2017 - 19 h 50 min

    Là oû existent des gisements de pétrole et de gaz, les américains ne sont pas prêts de partir. Il s’agit d’un remake de la ruée vers l’or en Californie dans les années 1848.

    Sous pretexte de défendre leurs intérêts, c’est à dire s’accaparer des richesses des petits pays, ils installent durablement des bases à l’étranger, parfois par la force, faisant fi de la souveraineté de ces Etats.

    Bonne soirée.




    11



    2
      Rani Zaafane
      27 décembre 2017 - 8 h 41 min

      Et les Russes, pourquoi ils s’installent durablement en Syrie à votre avis ?: ce n’est surement pas pour les beaux yeux des syriens.Franchement , je ne vois qu’un seul perdant dans cette tragédie:la Syrie et le peuple Syrien.Je ne voudrais pas aller jusqu’à dire :il était une fois la Syrie; comme d’ailleurs : il était une fois la Palestine.




      1



      9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.