Les travailleurs du tourisme pour le partenariat public-privé

Sidi Saïd peut se réjouir d'avoir comme soutien la Fédération des travailleurs du secteur du commerce et du tourisme
Abdelmadjid Sidi Saïd. New Press

Par Hani Abdi Accusé de vouloir vendre «les bijoux de famille» en signant la charte relative au partenariat public-privé, Abdelmadjid Sidi Saïd peut se réjouir d’avoir comme soutien la Fédération des travailleurs du secteur du commerce et du tourisme. Réunis ce mercredi à l’hôtel Mazafran de Zéralda, sur la côte ouest d’Alger, les cadres de la Fédération des travailleurs du commerce et du tourisme ont exprimé leur total appui à l’action du secrétaire général de l’UGTA, Abdelmadjid Sidi Saïd, à son engagement aux côtés du gouvernement en faveur de la promotion de l’économie nationale et à son acceptation du partenariat public-privé (PPP).

Ainsi, pour les cadres de cette fédération, le PPP ne pourra qu’être positif pour le secteur touristique public, mais aussi pour l’économie nationale dans son ensemble. Dans un communiqué transmis à notre rédaction, la Fédération du secteur du commerce et du tourisme a relevé le rythme soutenu avec lequel se fait la réhabilitation des hôtels et des stations thermales publics. Les cadres de cette fédération expriment leur satisfaction quant à la qualité de gestion du secteur, à commencer par le PDG du groupe Hôtels, tourisme et thermalisme, et invitent dans ce sens le nouveau ministre du Tourisme à faire confiance aux cadres du secteur et à soutenir cette nouvelle dynamique qui vise à redresser l’offre touristique étatique.

La sortie médiatique de la Fédération des travailleurs du tourisme intervient à un moment où des rumeurs circulent sur d’importants changements de cadres dans le secteur, mais aussi sur la privatisation des hôtels publics.

H. A.

Comment (10)

    le niveau
    29 décembre 2017 - 11 h 27 min

    rien de voir cet boussol me rappel dans quel etat et Safir Hotel Mazafran et surtout ces environs




    0



    1
    hrire
    29 décembre 2017 - 8 h 52 min

    Tiut en Algerie est a l’envers.Un syndicat au service du roi l’occsion se vend plus que le neuf autant de produits autant de lobby.Qui va arretr ce Sbagnoli




    1



    0
    Kahina
    28 décembre 2017 - 15 h 09 min

    Ces touristes feraient mieux de s’occuper de leur domaine en catastrophe.




    7



    2
    Zaatar
    28 décembre 2017 - 10 h 46 min

    Moi c’est la photo de l’article qui me fait réagir… la planète a déjà vu des catastrophes, des extinctions, des changements radicaux… on est en plein dedans…




    6



    0
      Abou Stroff
      28 décembre 2017 - 14 h 20 min

      zaatar, je te salue! crois tu qu’avec la têt qu’a le sidi saïd, les touristes étrangers vont affluer?




      6



      0
    Djemel
    28 décembre 2017 - 4 h 22 min

    En regardant un peu l’historique récent, on s’aperçoit que trois pouvoirs se réunissent souvent : L’état (Ouyahia), le patronat (Haddad) et le syndicat (Sidi Said). Le soutien au président de la république est le dénominateur commun des trois, mais pas seulement. Autre fois on parlait des BTS (Batna, Tébessa, Souk-Ahras), ensuite du clan de Oujda, aujourd’hui on peut parler des TT (Tlemcen, Tizi Ouzou).




    12



    0
    Vox Populi
    28 décembre 2017 - 2 h 38 min

    Moi j’ai compris: lUGTA s’en va faire du tourisme avec le PPP, vu qu’elle n’a aucun soutien de la part des travailleurs. Ces derniers lui reprochent  » d’avoir vendu les bijoux de famille « . C’est mentionné noir sur blanc dans l’article. Pigé now?!




    8



    0
    Anonyme
    27 décembre 2017 - 23 h 43 min

    FAHMOUNA YARHAM WALDIKOUM ON NE SAIT PLUS QUI COMMANDE DANS CE PAYS
    NORMALEMENT C’EST DU RESSORT DU MINISTRE DU TOURISME (D’ailleurs ouache men tourisme)




    14



    0
      hrire
      29 décembre 2017 - 8 h 56 min

      Ces touristes et s’ils viennent trouvent ils ou pisser




      0



      0
    indigné
    27 décembre 2017 - 23 h 01 min

    ON A TOUT VU DANS CE BLED
    PAROLE D’OURS POLAIRE




    12



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.