Zaâlane : «La tarification du transport verra une augmentation symbolique»

Les décisions portant sur la tarification du transport public respectent le pouvoir d’achat des citoyens
Abdelghani Zaâlane. New Press

Le ministre des Transports et des Travaux publics, Abdelghani Zaâlane, a indiqué jeudi à Mostaganem que la tarification du transport verra une augmentation symbolique qui sera annoncée en temps voulu. Lors d’un point de presse en marge de sa visite de travail dans la wilaya, le ministre a fait savoir que cette augmentation décidée en concert et en coordination avec des représentants des transporteurs (taxis, transport urbain, interwilayas) «n’est pas exorbitante et est presque symbolique».

Abdelghani Zaâlane a affirmé que les décisions portant sur la tarification du transport public «respectent le pouvoir d’achat des citoyens, d’une part, et l’intérêt et revendications des transporteurs, comme les coûts de la maintenance et du carburant, d’autre part». Le ministre a indiqué que les réunions tenues au mois de décembre courant avec les syndicats et associations représentant différents transporteurs se sont déroulées «dans un climat et un esprit responsable aboutissant à une solution consensuelle qui n’aura pas de conséquences ou préjudices sur le citoyen».

M. Zaâlane a indiqué que les transporteurs ont exprimé leur compréhension de la situation et de la conjoncture et ont assumé la responsabilité en toute confiance, en contrepartie d’un accompagnement et de mesures incitatives accordées par l’Etat à cette catégorie, dont celles de cessation de création de nouvelles lignes et d’octroi d’autorisations pour préserver la performance du transport.

Lors de ces réunions avec les transporteurs, plusieurs revendications professionnelles ont été examinées et approuvées pour préserver une tarification à un seuil raisonnable et éviter aux transporteurs le recours à l’augmentation à chaque fois, a-t-il ajouté.

Concernant l’ouverture de nouvelles lignes de transport maritime et aérien des voyageurs, le ministre a expliqué que la priorité est accordée actuellement aux sociétés nationales. M. Zaâlane a également souligné que l’ouverture de lignes au profit de compagnies étrangères se fera en cas de demande croissante sur le transport maritime et aérien et en cas de saturation des sociétés algériennes et suivant des conditions.

Le ministre a ajouté que l’intérêt du pays est primordial avant de penser à un partenaire étranger pour prendre une part du marché national, avant d’ajouter que l’Entreprise nationale de transport maritime des voyageurs (ENTMV) a réalisé cette année des résultats positifs.

R. E.

Commentaires

    anonyme
    29 décembre 2017 - 14 h 08 min

    ana wallahi zaâlane ya si Zaalane




    0



    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.