Washington et les Al-Saoud sont-ils derrière les troubles en Iran ?

Iran manifestations
Les rues iraniennes grondent D. R.

Par R. Mahmoudi – Les contestations à l’origine sociale qui ont éclaté il y a quelques jours dans certaines villes iraniennes commencent à se propager à une vitesse inquiétante, surtout après la mort de deux manifestants (ou de quatre, selon certaines sources). L’apparition de slogans politiques, tels que : «Ni Gaza, ni Liban !» donnent une autre dimension à cette révolte et laissent planer des doutes sur ses instigateurs et leurs desseins.

Si les dirigeants iraniens reconnaissent la légitimité des revendications exprimées par les manifestants, et leur droit à exprimer leur colère, ils ne sont pas moins conscients des risques de manipulations que cette contestation pourrait faire l’objet, dans une conjoncture régionale marquée par une escalade politique et médiatique effrénée, lancée par le régime saoudien et ses alliés, ouvertement soutenus par les Etats-Unis et Israël. L’Iran et ses alliés arabes (Houthis, Hezbollah…) sont devenus depuis quelques mois la cible privilégiée des Al-Saoud. Incapables d’affronter militairement les Iraniens, la pétromonarchie d’Arabie dispose toutefois d’importants atouts pour nuire à son puissant rival, et une solide expérience en matière d’intoxication médiatique et de soutien aux mouvements subversifs.

Evoquant un «grand complot» visant leur pays, mais sans nommer officiellement aucune partie, les dirigeants iraniens ont vite fait d’encourager des contre-manifestations dans la capitale à travers tout le pays pour contrecarrer une pernicieuse propagande lancée des médias arabes. La presse locale pointe du doigt les relais médiatiques du régime saoudien, dont notamment la chaîne Al-Arabie, qui vient d’être «rachetée» par le prince héritier Mohammed Ben Salman, accusée de vouloir attiser la violence en Iran, à travers des comptes-rendus montrant ces manifestations comme étant dirigées contre la politique du régime de Téhéran.

La plupart des médias occidentaux adoptent la même attitude, avec des commentaires calqués sur le même schéma, anticipant sur un «printemps iranien», similaire au «printemps arabe» qui a emporté de nombreux régimes. N’attendant pas l’évolution des événements, le président américain, Donald Trump, s’est déjà placé au-devant de la campagne anti-iranienne. Dans un premier tweet, reprenant des extraits de son discours du 19 septembre à l’Assemblée générale des Nations unies, il a écrit dès vendredi : «Le monde entier comprend que le bon peuple d’Iran veut un changement, et qu’à part le vaste pouvoir militaire des Etats-Unis le peuple iranien est ce que ses dirigeants craignent le plus.» Dans un autres tweet, Trump, renchérit : «Le gouvernement iranien devrait respecter les droits de son peuple, notamment leur droit à s’exprimer. Le monde regarde !» Il a réitéré, samedi, ses «avertissements» en direction de Téhéran, en martelant que «les régimes oppresseurs ne peuvent perdurer à jamais».

Le gouvernement iranien, par la voix du porte-parole du ministère des Affaires étrangères, a qualifié le soutien américain aux manifestations iraniennes, exprimé par Donald Trump, d’«opportuniste» et d’«hypocrite». «Le peuple iranien n’accorde aucune valeur et crédit aux déclarations opportunistes des responsables américains et de (Donald) Trump», a-t-il déclaré.

R. M.

Comment (25)

    Ê-Pourtant ?
    3 janvier 2018 - 12 h 22 min

    Mort a la dynastie sioniste crapule terroriste voleur d Al SAoud. !!!!!!




    0



    0
    Anonyme
    1 janvier 2018 - 16 h 04 min

    En emettant cette hypothèse de mains étrangères americaine ou saoudite, on prend les iraniens pour des marrionettes!!!!Non le peuple iranien se soulève parce qu ils ont en marre du manque de liberté, des difficultés economiques et surtout de la dictature religieuse.
    A un moment le peuple n en peut plus et affronte même la mort…c est dans le sens de toutes les révolutions de l histoire de l humanite.




    2



    0
    karimdz
    31 décembre 2017 - 18 h 55 min

    Les sionistes tentent un nouveau printemps perse pour tenter de dégommer l Iran. Il est toujours regrettable de voir que dans une population, il y a toujours une frange qui tombe dans le piège de l instrumentalisation. On l a bien vu en lybie par exemple.

    Il faudrait exporter cette révolution en arabie yahoudite pour mettre un terme au règne des ben yahouds.




    10



    4
    Sagesse
    31 décembre 2017 - 18 h 15 min

    C’est l’aboutissement inéluctable dans toute société où la religion devient politique, idéologie, économie, sociologie, droit, mode de vie, etc…où la religion est excessivement présente. Les gens veulent vivre et ce n’est pas les interdits qui le leur permettront. Tous les régimes théocratiques ou inspirés de la religion finissent par engendrer le chaos car leur tentative de shunter la vie au profit de la mort est contre-nature. Que la religion soit un engagement personnel, volontaire et sans contrainte et, alors, elle pourra jouer un rôle positif dans la société. Pour l’heure, hélas, elle n’est que prétexte à oppression, meurtre et injustice.




    14



    4
    pomme
    31 décembre 2017 - 17 h 10 min

    Peut être aussi qu’un coup se préparait et que les services iraniens l’ont anticipé, en provoquant artificiellement des manifestations.Faire sortir le loup du bois, pour plus facilement l’attraper.




    10



    1
    MELLO
    31 décembre 2017 - 15 h 53 min

    On se rappelle de ce Lundi 13 Juin 2016 qui est un jour historique dans l’histoire des relations arabo-israéliennes et dans l’histoire d’Israël. Cette dernière a pu pour la première fois de son histoire décrocher la présidence d’un comité permanent de l’ONU. La grande surprise, rapportée par le journal Al-Qods Al-Arabi basé à Londres qu’au moins quatre vote de pays ARABES qui ont permis à Israël de gagner cette élection historique. L’Occident sait très bien que l’Arabie Saoudite et Qatar financent le terrorisme qui déstabilise le monde entier. Il sait très bien que les armes qu’il vend à ces deux monarchies vont en grande partie entre les mains d’Al Qaida , Daech et compagnie. Mais l’Occident oublie qu’en acceptant les investissements de ces deux pays, il assure à leur terrorisme une longévité au-delà de la fin de leurs réserves en gaz et pétrole et les fait entrer à l’intérieur de ses propres frontières, ce qui sera difficile à démanteler par la suite. En acceptant les investissements de ces deux monarchies terroristes pour faire face au mal de la crise économique, c’est exposer les pays occidentaux à un mal encore pire à l’avenir. Il vaut mieux refuser cet argent sale et souffrir un peu aujourd’hui à cause de la crise que d’accepter l’occupation de l’Occident par les cerveaux et l’argent du terrorisme. Le complot du silence est dangereux pour eux et risque de les prendre de cours et de les mettre devant un fait accompli qui leur est défavorable et mortel.




    4



    3
    Kahina
    31 décembre 2017 - 14 h 19 min

    L’Algérie doit bloquer toute diffusion des chaines Kharabes en Algérie, surtout El-Arabia et ses sœurs.

    L’Arabie terroriste doit s’intéresser à son peuple bedouin qui vit dans des conditions archaïques et moyenâgeuses.
    Les pèlerins font vivre les misérables de l’Arabie wahhabite qui jonchent les rues de la Mecque et les autres villes.
    Au pays des 3000 princes, le peuple est un résidu oublié pris en charge par les pèlerins.

    .




    21



    4
    Bouzorane
    31 décembre 2017 - 13 h 36 min

    à nouveau maitre nouveaux larbins??…ou plutôt, à nouveau maitre, toujours les mêmes larbins?.. Sommes nous condamnés pour l’éternité à jouer le rôle du larbin qui change de maitre en fonction des rapports de forces et des tendances du moment??.. Au diable les saoudiens, mais cet article est une vraie soumission aux iraniens.. Les iraniens sont-ils les nouveaux maitres des éternels larbins algériens?




    8



    11
    Tangoweb 54
    31 décembre 2017 - 12 h 50 min

    Je suis très heureux de voir le peuple Iranien se soulever contre le régime théocratique des Mollah, je souhaite vivement que ce soulèvement prends de l ampleur et se generaliser a tout le pays, comme ça les Mollahs vont laisser les peuples Syriens, Irakien et Yéménite Tranquille.moi je n ai pas oublie leur soutient au FIS durant les années 90




    7



    25
    Rani n'khemmem
    31 décembre 2017 - 12 h 05 min

    Tous les pouvoirs occidentaux réunis pourraient-ils manipuler le peuple japonais pour qu’il se soulève contre son gouvernement ? Ou alors le peuple anglais, ou le peuple portugais, ou allemand, ou français ??? Si des pouvoirs extérieurs essayaient de semer la discorde parmi ces peuples, ils obtiendraient probablement l’inverse, les japonais, les français, les anglais, etc., se resserreraient plutôt les coudes et se retourneraient contre les instigateurs extérieurs. Pourtant tous ces peuples ont de quoi se plaindre et se plaignent tout le temps des actions de leurs gouvernements. Pourquoi alors ce mécontentement populaire prend-il le risque très réel de complétement disloquer des pays comme l’Iran, l’Iraq, l’Arabie Saoudite, la Libye, ou l’Algérie ? Pourquoi ces pays sont-ils si vulnérables et susceptibles aux instigations des autres puissances ?
    Tout le monde connaît la réponse.




    20



    2
    Felfel Har
    31 décembre 2017 - 11 h 53 min

    Take two. Les declarations de Trump ne trompent personne. Ce sont des propos incoherents prononces par quelqu’un qui a largement fait la preuve de ses limites intellectuelles et, il est de plus en plus evident que les « trumpettes » de Jericho, censees faire peur, ne font trembler personne, ni en Iran, ni dans le monde musulman. Ecoutons William Faulkner se gausser de ce genre de moulin a vent: « C’est drole de le voir. Il a l’air d’un homme qui, incapable de jouer un air, souffle bien fort dans une trompette dans l’espoir que, dans une minute, ca deviendra de la musique. »!




    18



    2
    Juba
    31 décembre 2017 - 11 h 46 min

    Trop facile d’incriminer la main de l’étranger. S’il n’y avait pas de problèmes aucun citoyen ne protestera contre les autorités de son pays. Quand aux séoudiens, ils joue avec le feu, car l’ennemie n’est pas l’iran musulmane qui a toujours défendu l’islam, mais ses parrains de circonstance. Si un jour l’iran et ses partenaires shiites tombent, israêl va annexer même la mecque.
    Si les connards de séoudiens veulent combattre le shiisme, ils n’ont qu’à prêcher un islam authentique et appuyer les causes de la ouma, au lieu de les combattre, et sa doctrine supplantera la shiaa.




    13



    11
      Rani N'khemmem
      31 décembre 2017 - 12 h 21 min

      « L’islam authentique » n’existe pas. Chacun croit le détenir, chacun croit savoir que c’est lui qui connaît le « vrai » islam, l’islam tel que Dieu l’a voulu, parce que c’est ce qu’il ressent dans ses entrailles et sa cervelle. Mais l’islam vrai n’est qu’un leurre. Comme le christianisme ou le judaïsme, l’islam n’a jamais pu empêcher les croyants de s’entretuer, chacun accusant les autres d’être des hérétiques.




      15



      1
        Amazighkan
        2 janvier 2018 - 21 h 27 min

        L’islam authentique n’a effectivement pas de sens ici bas sur terre, seul Dieu ou Allah le détient. Il est plus juste de parler d’islam progressiste ou intelligent qui tient compte des réalités actuelles et des avancées technologiques et scientifiques. Ne confondons pas le dogme et la pensée islamique qui par définition doit être évolutive.




        0



        0
    Felfel Har
    31 décembre 2017 - 11 h 25 min

    Il faut se mefier de la presse occidentale qui prend ses ordres aupres des officines aux ordres des services secrets de ces pays. Avec eux, c’est 5% d’info et 95% d’intox! Quel credit serieux lui accorder quand, historiquement, elle s’est plantee a maintes reprises? Sa propagande va alimenter des caisses de résonance (presse ecrite, parlee ou filmee) qui vont ressasser ces infos dans l’espoir de nous convaincre de leurs mensonges.
    Rappelez-vous du matraquage mediatique sur de pseudo-soulevements populaires de Timisoara en Roumanie, de Benghazi, de Tunis, de Damas et Alep, etc… Que du khorti!
    Faisons comme Ulysse, bouchons-nous les oreilles et n’ecoutons pas les sirenes qui chantent… faux. Oiseaux de mauvaise augure!




    20



    3
    Tikjda10
    31 décembre 2017 - 10 h 37 min

    Certes les Américains et les Israéliens sont les ennemis jurés de l’Iran, mais dire que peuple Iranien vit mieux pour qu’aucune réaction ne puise jamais venir de ce dernier (peuple), là je dirai, qu’il y a exagération. Ne dites pas que le régime Iranien est aussi parfait pour affirmer qu’il y a la liberté d’expression dans ce pays dirigé par les mollahs religieux et autoritaires, et que économiquement ce pays est florissant. Ceux qui se revendiquent diriger un pays, en se référant aux préceptes d’une religion, sont souvent pire que les laïcs. De mon point de vue, ces manifestations ne peuvent venir que de la jeunesse Iranienne, pour réagir à la cherté de la vie et au malaise social qui touche les jeunes Iraniens tel le chômage et la pauvreté.
    On en finit pas avec l’accusation de cette supposée « main étrangère » (propos chers à certains régimes autoritaires pour discréditer sa population) à chaque fois qu’une partie de cette population de ce pays souvent pauvre manifeste, comme si aux Etats-Unis ou en France (accusés de «manipulateurs» ou de «main étrangère» par certains dirigeants de ces pays pauvres) les populations de ces deux pays (ou d’autres) ne manifestent jamais… Je dirai qu’il n’y a que chez les régimes totalitaires et illégitimes comme celui de l’Iran, que l’on réfléchit comme çà. En plus si, réellement il y a manipulation d’une population de la part de ces puissances étrangères taxées d’ennemis des peuples et que, les peuples y adhèrent c’est que parce que il y a, quelque part, une vérité qui est dite. Et si la population y adhère c’est que cette dernière est convaincue, sinon pourquoi accepter à adhérer aux manipulations venant d’un pays étranger quand ces mêmes manipulations cherchent à nuire à son pays? Dans ce cas le vrai mal vient du coté des dirigeants de ces pays qui ont marginalisé et appauvris leurs populations jusqu’à les laisser à la merci de ces « manipulateurs » étrangers supposé dangereux. La population est, dans ce cas, la seule victime.




    7



    14
    LE NUMIDE
    31 décembre 2017 - 10 h 10 min

    PROSPECTIVE DES PERSES ( point de vue Berbère ) : les arabes et même les saoudiens et surtout les saoudiens ne doivent pas se réjouir de ce qui se passe en Iran et ses conséquences dans la Région du moyen Orient à moyen et long terme .. Nous l’avons plusieurs fois annoncé que les pressions américaines et européennes pour le compte d’Israël sur l’Iran en matière diplomatique et économiques vont finir par porter des conséquences qui a terme vont précipiter les ays arabes anti iraniens et surtout la monarchie saoudienne la plus zélée des ennemis de l’Iran , dans un tourbillon tragique sans Fin …Bref , ce qui va se passer c’est la montée du nationalisme persan radical et laïc au détriment de l’idéologie chiiste islamique pro-palestinenne .. Et sous la poussée populaire travaillée par la crise économique due au blocus et par la prise de conscience d’une Persitude historique comme recours et alternative qui refera surface l’Iran va finir par se désengager de la question palestinienne pour d’une part garantir sa survie en tant que nation , assurer son retour sur la scène mondiale en tant que puissance tutélaire et enfin régler ses comptes avec les arabes .. il ne suffira même pas d’un alignement pro -sioniste ( comme le font les pays arabes autour d’elle ), mais juste d’une neutralité positive dans le Dossier de Palestine comme au temps du Chah , pour que les alliances stratégiques dans le Moyen Orient soient immédiatement et complètement renversées au profit de l’Iran et des Perses et au détriment de l’Arabie saoudite et des pays arabes .. Les USA et même Israël finiront couchés dans le giron d’une Perse nationaliste superpuissante économiquement , géopolitiquement et militairement , qui non seulement aura l’arme nucléaire mais son hégémonie sur tous les pays du Golfe et de la Peninsule qui seront comme ses clients et ses obligés .. L’Amerique fera de ses anciens alliés arabes dont elle n’aura plus besoin d’eux , les chiffons de l’Iran et d’Israel .. et en ce moment là les arabes vont voir toutes les insultes, les arrogances et les trahisons qu’ils ont commises contre les Madjouss d’Iran …. VOUS VERREZ LA VENGEANCE des perses




    16



    4
      Anonyme
      31 décembre 2017 - 21 h 56 min

      L’Iran peut être une puissance laïque, économique, tout en soutenant les causes justes comme les palestiniens ce qui rehausserait son prestige et susciterait le respect de toutes les nations. Si l’Iran laïque se désengage du problème que vivent les palestiniens, comme le font les arabes de la Péninsule arabique, ce grand pays Perse ne vaudrait rien, il serait dans la même condition de soumission que les arabes vis à vis d’Israël, de l’impérialisme américain.




      1



      0
    صالح/ الجزائر
    31 décembre 2017 - 10 h 01 min

    Si le (bon) Trump a écrit : «Le monde entier comprend que le bon peuple de l’Arabie veut un changement, et qu’à part le vaste pouvoir militaire des Etats-Unis le peuple d’Arabie est ce que ses dirigeants craignent le plus», et que ces mêmes dirigeants monarchiques profitent de la manne pétrolière pour recruter des mercenaires arabes, musulmans et kouffar afin de se protéger et protéger la fazenda féodale, et ce bonhomme de Trump a renchéri : «Le gouvernement Saoudien devrait respecter les droits de son peuple, notamment leur droit à l’existence, l’égalité et à la liberté de s’exprimer. Le monde regarde!» Il a réitéré ses «avertissements» en direction de Riyad, en martelant que «les régimes oppresseurs ne peuvent perdurer à jamais», il aurait la bénédiction de toutes les associations humanitaires (y compris américaines), de la démocratie, de la liberté, des droits de l’homme… et des arabes et musulmans non monarchiques.




    3



    4
    A qui profite le crime :
    31 décembre 2017 - 8 h 56 min

    tout à fait en haut de la pyramide de ce qui se passe en orient , il y’a les sionistes israeliens avec la bénédiction des usa .
    Israel ne veut plus etre menacée à tout bout de champ par l’iran qui jure de les raser de la région , et pour ce faire , israel va chercher le meilleur ennemi des iranniens chiites : les « sunnites » saoud afin de déstabiliser l’iran .
    les al saoud veulent à tout prix rester les seuls à représenter « l’islam » de l’épée , et etre le seul leadership du monde arabo-musulman , les israéliens ont bien compris cela et l’utiliseront contre l’Iran jusqu’à les faire tomber et changer de régime qui serait pro israel .




    13



    5
    benchikh
    31 décembre 2017 - 8 h 27 min

    voilà le résultat d’utiliser la religion à des fins malsaines ,et non pas quelconque la religion intouchable qui ne peut pas vivre au milieu pourri,mensongère,pour des buts politiques dominantes.L’Islam c’est la paix et non pas la haine,et pour cela il s’étouffe ,il cherche un milieu vivant ,sain , pratique ,logique,propre…..,




    4



    12
    jaber
    31 décembre 2017 - 8 h 21 min

    C’est un secret de polichinelle : l’ennemi juré des Al-Saoud est bien l’Iran. Depuis l’accord sur le nucléaire de 2015, la levée des sanctions économiques et l’ascension de ce pays en tant que puissance régionale, ces despotes ont le moral dans les chaussettes.

    Bonne journée.




    12



    5
    Anonyme
    31 décembre 2017 - 8 h 19 min

    Le modèle américain n’ai pas le meilleurs chez eux la population et surveiller H24 il ya même des centres d’intérogatoire et d’internement à celui qui bouge une oreille ont à beaucoup à dire sur cette état dans tout ces états,ils ont une obsession et fixation sur l’Iran car les Iraniens ne sont pas des suiveurs encore moins des larbins…vive l’Iran vive les Iraniens résisté contre cette Axe du mal qui et les usa et leurs Valets les Al Saoud Israël et bien d’autres tous ennemies de l’humanité…




    16



    5
    Rayés Al Bahriya
    31 décembre 2017 - 8 h 10 min

    Fermez internet et la télévision.
    Black out total.
    L’occident paiera cher le printemps kharab.
    Le Yémen sera le tombeau des al saoud en 2018.
    ….




    21



    5
    Rani Zaafane
    31 décembre 2017 - 8 h 05 min

    Nous nous dirigeons tout droit vers la phase des troubles et de l’anarchie et ça ne s’arrêtera plus.Syrie, Libye,Yémen,Irak,et maintenant Iran !!! Que nous réserve l’avenir?! Je crois ce sont les signes évidents de la fin du monde tels qu’annoncés par le prophète Mohammed Salla Allah Alaihi Oua Sallam. Personne ne sait combien de temps ça prendra mais une chose est sure , les événements se précipitent. Puisse Allah Le tout puissant nous préserve de ce mal.




    13



    17

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.