Yennayer : le Rassemblement pour la Kabylie salue la décision de Bouteflika

Yennayer
Hamou Boumediene, coordinateur du RPK, lors de la réunion du bureau exécutif. D. R.

Par Karim B. – «La reconnaissance officielle de Yennayer fête du nouvel an amazigh, comme journée chômée et payée, est une victoire indéniable pour les militants de la cause amazighe. Et en cette circonstance, une pensée émue va à ceux qui ont porté le rêve de sa consécration mais qui, malheureusement, ne sont plus parmi nous», se félicite le Rassemblement pour la Kabylie (RPK) dans une déclaration parvenue à notre rédaction. «Cette avancée est à inscrire à l’actif de l’Algérie plurielle qui doit accentuer le travail de réconciliation avec son histoire et son identité plusieurs fois millénaire. Nul doute, cette onde bénéfique, par l’écho qu’elle suscitera, se propagera bientôt dans tous les pays de l’Afrique du Nord», souligne le RPK dans un texte signé par son coordinateur, Hamou Boumediene, et rendu public à l’issue de la réunion de son bureau exécutif à Bouira.

«Dans le dernier Conseil des ministres, il a été fait aussi part de l’engagement de l’Etat de procéder à la création de l’Académie de la langue amazighe. Cette décision, que nous enregistrons comme une reconnaissance de la légitimité de nos revendications, commande l’implication de l’ensemble des compétences dans le domaine et de la société civile pour que soit accordée l’autonomie totale à cette nouvelle institution», note le RPK. «En effet, préconise cette organisation dissidente du MAK, comme toutes les académies dans le monde, il est impératif que celle-ci soit indépendante de toute tutelle politique.» Le RPK estime que «seuls les critères scientifiques doivent présider à son fonctionnement et à l’élaboration des objectifs» de cette académie.

Le RPK considère les dernières décisions prises par le président Bouteflika, dans le sillage des mouvements de protestation qui ont secoué la Kabylie, comme «un jalon historique (…) sur le dur chemin pour la réappropriation de l’identité amazighe» qui «vient s’ajouter à celui posé au prix de grands sacrifices par les différentes générations de militants berbéristes qui ont marqué l’histoire de la lutte pour la reconnaissance de l’identité amazighe depuis 1949».

«Grâce à sa mobilisation massive ayant transcendé les différences politiques, notre jeunesse a réussi à infléchir le pouvoir sans répondre aux provocations qui voulaient arrimer leur action vers la violence, notamment dans la wilaya de Bouira», relève le RPK, qui «exhorte l’ensemble des scientifiques, dans le domaine amazigh, ici ou l’étranger, à se rassembler pour définir une démarche stratégique de développement de la langue amazighe qui doit nécessairement intégrer la réalité sociolinguistique de l’Algérie».

Bien plus mesuré et objectif que le MAK, le RPK admet que la généralisation et l’enseignement obligatoire de tamazight «doivent rester toujours un objectif à atteindre», estimant qu’«aujourd’hui, la priorité doit être accordée à la sauvegarde et au développement des variantes linguistiques amazighes». «Car, explique le RPK, si la future loi met en œuvre une politique uniciste et ne tient pas compte de la réalité de la diversité réelle des aires linguistiques et de droits collectifs des locuteurs à vivre pleinement d’abord dans leur langue propre, il y aura fatalement une langue dominante, et c’est la langue amazighe qui continuera à être minorée et cantonnée dans une rôle de langue symbolique et de patrimoine».

Le RPK, qui appelle, par ailleurs, à l’instauration d’un «statut politique particulier» à la Kabylie, «avec un gouvernement et un parlement régional», conclut qu’une «communauté de destin ne sera possible et ne se construira que sur le respect et la reconnaissance de la pluralité des langues et des cultures des communautés ou peuples qui constituent la nation algérienne».

K. B.

Comment (36)

    ****ATTENTION ARNAQUE !!!!
    3 janvier 2018 - 17 h 03 min

    PAS D’UNION MAGHREBINE ARABE OU BERBER que les (wahabistes et sionistes sont sur le point d’organiser)AVEC NOS VOISINS !!!!!!! ATTENTION ARNAQUE QUI CONSISTE À NOUS INFILTRER EN CASSANT NOS FRONTIERES LEGALEMENT Dont les Algériennes et Algériens véritable serons les seuls perdants !!!!! Que l’Algérie soit Arabe ou Kabyle rien à … tant que l’ALGÉRIE SOIT UNI AVEC ELLE MEME ET RIEN D’AUTRE !!!!!!!! Et nous devons punir et chasser les parazites de notre gouvernements (qui servent les intérrets des étranger), même dans nos armées si il y en as, dans nos rues etc….qui nous sabottent et nous manipulent sans relache ! IL EST TEMPS DE DÉCOLLER !! BASTA !! PS : Même dans le foot on doit reprendre notre vrais titre nous ne sommes pas des fennecs !! Nous sommes des LYONS !!! Dernier lyon d’Atlas est mort à Alger !! Alors pourquoi fennecs ??????? nous ne sommes plus leurs chiens RÉVEILLER VOUS !!!




    5



    2
    Nacima
    3 janvier 2018 - 1 h 39 min

    Vous n’avez absolument rien compris à la manoeuvre perfide du (…) oujdi. Il a pris cette décision « historique » uniquement dans la perspective des prochaines élections, sans plus…… Bien au contraire ! IL A MINÉ L’ALGÉRIE….. Allah yestor ! Et l’avenir (???) nous le confirmera, vous verrez tous.




    9



    22
      Houari
      3 janvier 2018 - 5 h 15 min

      Exactement, pour un gain immédiat, on joue avec la stabilité du pays a moyen et long terme.




      5



      18
      LE NUMIDE
      3 janvier 2018 - 15 h 28 min

      @Nacima : vous êtes libre de penser du tort sur le président Bouteflika .. d’abord il n’est pas un Oujdi , c’est un président algérien qui a ses qualités et ses défauts comme les autres … ensuite , il a promulgué des décision historiques berbères qui ont une portée profonde non seulement algérienes , berbères ,mais UNIVERSELLES … vous verrez … le 5eme mandat ou pas .. Bouteflika n’a rien miné au contraire , c’est un grand stratège .. Il a compris la nécessité identitaire berbère de son peuple et les ressources de sa puissance .. et cela ne plait pas aux ennemis de l’identité berbère et de l’unité de la nation algérienne … Yaouu fakou !!! le formatage politique de 92 , ca ne marche plus .. L’Algérie avance et l’histoire ne recule pas …




      7



      4
    Rezki Djerroudi
    3 janvier 2018 - 0 h 55 min

    ZORO, taisez-vous svp, vous dites des aberrations. Vous n’avez même pas honte d’avoir choisi un pseudo qui nous fait rappeler l’origine de vos aïeuls. Je ne devrai même pas vous répondre. Non juste pour paraphraser Confucius qui disait en substance ceci : « Ne vous souciez pas de n’être pas remarqué ; cherchez plutôt à faire quelque chose de remarquable ». Cordialement.




    11



    3
      Zoro
      3 janvier 2018 - 8 h 00 min

      … je ne cesse de repeter que ZORO
      avec un seul R est un pseudo tirė de cette noble et riche langue qui est l arabe et dont les fils n ont jamais jamais eu besoin d emprunter leur nom et leur prénoms ou leurs pseudo à d autres langues…..
      Signé ZORO. …Z…




      2



      8
    Chaoui
    3 janvier 2018 - 0 h 30 min

    Tu as le droit d’avoir ton libre arbitre mais sans être réducteur et sélectif. L’Algérie ne fait pas comme tu dis un retour à « ses sources païennes », elle renoue seulement avec son identité et son histoire qui n’ont pas commencé au VII siècle à l’apparition de l’Islam mais préexistaient déjà depuis des millénaires. Se fonder que sur l’avènement de la religion musulmane nous ampute d’une partie de notre passé comme de notre personnalité .




    16



    1
    Anonyme
    2 janvier 2018 - 23 h 33 min

    Qu’on l’aime ou qu’on le déteste , il faut lui reconnaitre le mérite que c’est ses mandatures que TAMAZIGHT a avancé à pas de géant et que l’ALGERIE s’est réappropriée le troisième socle de son identité. Cet homme c’est le président ABDELAZIZ BOUTEFLIKA. il a été le 1er président à dire du haut de la tribune des 2 chambres basses et haute ( APN et SÉNAT ) nous sommes des Amazighs,et depuis ce jour c’est tous les politiciens du sérail, qui 24 h avant vous crache à la figure à l’énoncé du mot amazigh, qui crient nous sommes des amazighs à commencé par l’ennemi juré de la cause Belkhadem . c’est lui qui a officialisé la langue pour devenir langue nationale etc.. Monsieur le Président en tant qu’algérien de la Kabylie , je vous remercie et vous souhaite à l’occasion du nouvel an AMAZIGH , une bonne année et que DIEU vous prête longue vie.




    13



    4
    Z0R0
    2 janvier 2018 - 22 h 11 min

    REPONSE A MASSINISSA.DZ 18h 23,
    Voila ce que raconte l histoire à ton sujet ya da massenssen.
    Contrairement en effet a Massinissa (toi) VOLONTAIREMENT ASSUJETTI aux romains, SHYPHAX ( MOI ZORO) Conscient de la nature des deux imperialisme rivaux(Est et ouest) mesura (et je mesure ) tous les dangers pour la region ‘d un effondrement carthaginois (les arabes).
    Cynique plus que naive la participation active et réitérée de massinissa (toi) a l elimination de son frere de terre Syphax (ZORO ) et des cartaginois(les arabes) destabilisera pour de long siecles,l equilibre geo politique de la region .
    SIGNÉ ZORO. …Z…..




    2



    13
    Fuji Yama
    2 janvier 2018 - 21 h 42 min

    Paix,égalité, fraternité et solidarité pour une Algérie UNIE et
    INDIVISIBLE. Incontestablement, l’Algérie est berbère, d’est en ouest et du nord au sud, et tous les Algériens en sont fiers. Donc, stop aux
    querelles intestines et stériles. Unissons nous plutôt pour dénoncer et combattre la corruption, l’opportunisme, l’incompétence, la
    médiocrité, le ridicule, le manque de
    civisme, l’ignorance, l’inculture, et les idées rétrogrades qui stagnent notre pays, et qui prennent en otages 40
    millions d’Algériens.
    En un mot, il est grand temps de rendre à nôtre pays, la dignité et la fierté qui lui sont dues et arrêtons ces chamailleries !




    42



    6
    cherifsoum
    2 janvier 2018 - 21 h 19 min

    J’ai bien l’impression que beaucoup utilisent ces revendications interminables que pour l’obtention de privilèges et pour des intérêts matériels « sonnants et trébuchants ».
    Dans un monde ou la loi du plus fort est toujours la meilleure, certains nous engagent sur des discussions stériles et primaires et incompatibles avec le 21 eme siècle. Le plus grave, c’est qu’ils ne sont même pas conscients de l’avenir de leurs enfants.




    15



    7
    karimdz
    2 janvier 2018 - 20 h 54 min

    Je retiens la phrase qui suit du rpk : « «Car, explique le RPK, si la future loi met en œuvre une politique uniciste et ne tient pas compte de la réalité de la diversité réelle des aires linguistiques et de droits collectifs des locuteurs à vivre pleinement d’abord dans leur langue propre, il y aura fatalement une langue dominante, et c’est la langue amazighe qui continuera à être minorée et cantonnée dans une rôle de langue symbolique et de patrimoine». »

    Il faudrait savoir, un coup ils veulent tamazigh, et en meme temps ils demandent de sauvegarder les variantes qui existent dans les parlers berbères. Dans ce cas là, pourquoi pas officialiser tous les dialectes en Algérie !!!

    Cela démontre bien une contradiction flagrante, et pour le moins un aveu, on veut imposer le tamazigh, mais en meme temps on veut garder le parler kabyle…

    Comme je l ai écrit, le tamazigh sera un échec, car il est évident, comme le démontre cet article, que chaque composante berbere voudra imposer son parler, son écriture etc, et forcément, le tamazigh, sera peu pratiquée.

    Dans tous les cas, l Etat algérien, par la voix de son président, a coupé court aux revendications, le problème va devenir berbero-berberes. J observe déjà que sur la date de yannayer que d autres berberes prononcent autrement, il y a divergence, puisque certains la fetent le 14 janvier… çà promet !




    31



    13
    Chaoui Ou Zien
    2 janvier 2018 - 19 h 59 min

    Depuis 1962 qu’on essaie de passer a travers notre gorge l’idee d’une Algerie dont l’histoire n’a commence qu’avec l’arrivee des arabes. A l’ecole on enseignait a nos enfants qu’il n’y avait aucune histoire avant cette conquete, aidant ainsi a creer des legions d’Algeriens refutant leur identite et donc sans aucune amarre a laquelle ils peuvent s’accrocher en temps de besoin. Notre decenie noire en est la preuve. Pour beaucoup, cette epoque etait celle du tout va bien madame la bergere. Mais maintenant que notre pays commence (bien que encore timidement) a considerer son identite reelle, les meme voix s’elevent craignant le pire pour l’unite de l’Algerie. Des gens qui, pourtant, a travers leurs ecrits, paraissent tres eduques quand il s’agit d’autres sujets. Mais quand il s’agit de l’identite reelle du pays, c’est une levee de boucliers. Il y a meme un certain individu qui, sous un pseudo etrange, ne rate pas un article sur notre identite pour verser son venin, essayant volontairement de creer l’animosite et le desordre dans un dialogue qui gagnerait pourtant a etre plus serein et discipline. A ces gens la, je leur rappelle un vieil adage: rien n’est plus sure que de reculer pour mieux sauter. En effet, il est necessaire de reculer pour considerer objectivement ce qui s’est fait depuis 1962 et meme avant pendant la periode coloniale. La France au moins avait ses raisons pour nous faire assumer une fausse identite et beaucoup l’ont discute sur ce journal. Un pays ne peut avancer que s’il est a l’aise avec soi meme et ses racines. C’est seulement a ce moment la qu’il peut penser clairement, efficacement, et en toute quietude aux choses qui peuvent le faire avancer socialement et economiquement.




    15



    6
      Pour chaoui ou fhal
      3 janvier 2018 - 0 h 24 min

      Il est bien fini le temps ou ils veullent nous diviser.

      Il n’y a rien de plus democrate et liberale que de laisser le choix a tout les AMAZIGHS de parler le langage qui ne
      convient le plus .Autrement on remplacerait la DICTATURE ARABE PAR UNE DICTATURE nouvelle ordre.S’il y a une EREURE a ne pas faire c’est de copier la stategie de L’ARABO- ISLAMISME.La BONNE voie serait de faire exactement le contaire.




      6



      2
    ZORO
    2 janvier 2018 - 15 h 50 min

    En officilisant ennayer l Algerie effectue un retour a une de ses sources en locurence la PAIENNE reste donc a officialiser Hanouka (12 dec) et Noel (12jours plutard) pour completer la gamme des fetes de nos aieux et rappeler a nos en enfants que nous fumes PAIENS,JUIFS,CHRETIENS et enfin musulmans.
    SIGNE ZORO…..Z…




    10



    45
      Massinissa-DZ
      2 janvier 2018 - 18 h 23 min

      @Zorro

      Tu as peur de quoi ?? As-tu peur de découvrir que tu n’es même pas un arabe Algérien.
      Mais un chi… du mekhzen qui vient semer la confusion.
      Va jouer au conseiller chez moumou la drogue.
      L’Algérie est plus noble que toi et tes employeurs.




      24



      7
        El Mahdi
        3 janvier 2018 - 16 h 32 min

        Zorro a bien raison. Le président Bouteflika devrait officialiser Noel et Hanouka pour nos compatriotes Juifs et Chrétiens. Je te signale que l’Algérie a aussi des origines juives et chrétiennes et que nous devons les respecter comme pour les origines musulmanes du pays. Et si on veut créer un véritable « printemps arabe » au makhzen, il faudrait aussi que l’Algérie soit laic pour que le makhzen soit jaloux de nous.
        Merci de ne pas m’insulter, de la part d’un Algérien patriote




        1



        6
      MELLO
      2 janvier 2018 - 19 h 42 min

      On l’avait dit et à maintes fois, que ce droit identitaire fra mal à certains . En définitive dit autrement et avec beaucoup moins d’élégance, il faut arriver à redonner à l’Algérien cette fierté d’être algérien et réconcilier ce peuple avec lui-même; prôner en toute chose l’altérité. Ne voulant pas d’une autre patrie de rechange, il nous faut inventer un modus vivendi loin du miroir aux alouettes constitué par un mode de vie à l’européenne, débridée, loin de notre identité et loin aussi d’une métropole moyen-orientale qui est à des années- lumières de notre génie propre. A sa façon, Cheikh Nahnah ( Allah irrahmou) parlait de ce désir d’être ensemble: «Min ta latta de Tamanrasset à Tizi ouzou et de Tlemcen à Tébessa.» Il a mille fois raison. Une culture assumée, revendiquée est le plus sûr moyen de lutter contre l’errance identitaire.




      11



      5
    lhadi
    2 janvier 2018 - 15 h 12 min

    J’avais écris que la décision unilatérale prise par le Président de la république ouvre, sans aucun doute, la boite de pandore…d’où sortira les maux qui détruiront la jeune nation algérienne entité politique déterminée par un territoire propre.

    Pour preuve d’autres revendications comme celles du statut particulier à la kabylie, avec un gouvernement et un parlement régional, voit le jour.

    Que le président de la république agisse comme un Président de la république.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])




    17



    31
      Tinhinane-DZ
      2 janvier 2018 - 18 h 32 min

      J’ ai pas compris à quoi fais-tu allusion en écrivant  » la décision unilatérale ».
      Doit-on consulter la tribu de tes aïeux en Arabie Wahhabite, ou, celle du Yémen???




      22



      10
        lhadi
        3 janvier 2018 - 10 h 51 min

        Celui qui pense que le descendant d’un Ait de Béni Ourtilane (région d’Algérie) fera partie de cette meute de myopes, la tête penchée sur le mythe et le fantasme historique ; ce sarcome inoculé par la France coloniale afin que le pays d’un million et demi de martyrs ne puisse parfaire son indépendance, se trompe lourdement.
        Bien au contraire, il sera le rempart contre les Erotrates des temps modernes qui veulent balkaniser l’Algérie : entité politique déterminée par un territoire propre.
        Fraternellement lhadi




        0



        3
    Tinhinane_DZ
    2 janvier 2018 - 15 h 01 min

    Les Amazighs Algériens s’auto-suffisent largement. On ne veut pas aller ramasser ceux des autres pays.

    Merci de respecter les frontières Algériennes.




    37



    8
    Droits Humains
    2 janvier 2018 - 14 h 55 min

    Comme c’est difficile de créer des divisions entre les algériens !!!! Un parlement régional, un gouvernement régional ??? pourquoi faire ? pour placer vos ami-e-s et vos familles ? Une fumisterie insupportable, et il n y a personne pour répondre à ces demi-neurones en service commandé ?
    Allez diviser vos familles, votre quartier, vos villages, ..etc.. ou alors taisez-vous à jamais. Espèce de pieds nickelés, vous n’avez rien d’autre à proposer que la guerre entre les citoyens.
    Et puis, puisque vous voulez la scission, alors un gouvernement kabyle pour la petite Kabylie, et un autre gouvernement Kabyle pour la grande Kabylie. Partageons, divisons, c’est intelligent.
    Arrêtez vos conneries, et si vous avez des idées pour le peuple, mettez les sur la table, sinon cachez-vous les nains de la politique.




    57



    28
    Tangoweb54
    2 janvier 2018 - 14 h 32 min

    Ce n est malheureusement pas avec un dialecte du moyen-age que l Algerie va evoluer bien au contraire la constitutionnalité de ce dialecte va non seulement diviser les Algériens mais nous précipiter dans un gouffre sans fond, un dialecte imposé sans passé par la voie du référendum, comme tout vrai démocratie. et tout ceci pour la paix du fauteuil




    24



    46
      DYHIA
      2 janvier 2018 - 14 h 52 min

      Peut-être que c’est avec tes Bedouins d’Arabie de El-Djahilya qu’on va avancer ??
      Essaye de lire l’histoire avant de venir semer ton venin d’ignorant sur ce site Algérien.
      Sais-tu combien de langues officielles (dialecte comme tu veux le dire) qu’il ya en Chine, en Inde, aux USA, au Japan, en Russie….etc.
      Il n’ya que les pays arabes qui au nom du wahhabisme écrasent les autres ethnies. ET pourtant le coran dit le contraire… Il faut respecter l’arabe et le non-arabe.




      50



      12
        Anonyme
        2 janvier 2018 - 20 h 53 min

        Il n’ya que les pays arabes qui au nom du wahhabisme écrasent les autres ethnies. ET pourtant le coran dit le contraire… Il faut respecter l’arabe et le non-arabe.

        Avant tout laisse le coran tranquille vous ne l’utilisez que par hypocrisie
        Qui vous a interdit d’étudier votre dialecte, vous avez même des chaines TV, des journaux électroniques, vous êtes dans tous les rouages de « l’état »
        L’appétit vient en mangeant dit on et vous voulez plus sauf que vous ne prenez pas en compte la majorité silencieuse qui on a marre de votre arrogance
        Seul le peuple tranchera ça sera ni flen ni feltene




        6



        11
      Anonyme
      2 janvier 2018 - 17 h 15 min

      L’Amazighité (ou Berbérité si vous voulez) est l’identité de la majorité écrasante de tous les Nord-Africains en général et de l’Algérie en particulier depuis des millénaires. C’est la France coloniale qui, par bêtise ou par calcul, a fait de nous des Arabes. L’Arabe est le citoyen d’un pays appelé Arabie. Le Brésilien ou le Chinois qui parlent l’Arabe ne sont pas forcément des Arabes.
      Quant à Tamazight et Yennayer, ce sont la langue originelle et la fête nationale de tous les Berbères depuis des millénaires.
      Qu’on traite Tamazight de langue morte ou de dialecte nous importe peu, car elle est notre identité et nous en sommes fiers. On n’a pas à soumettre par référendum le sort qui doit être réservé à notre identité, et déclarer selon l’humeur du vote si nous sommes ou si nous ne sommes pas venus du Yémen ou d’une autre planète.




      26



      10
        PREDATOR
        2 janvier 2018 - 20 h 03 min

        Anonyme
        2 janvier 2018 – 17 h 15 min
        L’Amazighité (ou Berbérité si vous voulez) est l’identité de la majorité écrasante de tous les Nord-Africains en général et de l’Algérie en particulier depuis des millénaires. C’est la France coloniale qui, par bêtise ou par calcul, a fait de nous des Arabes

        Pauvre Vandale tu te crois un « RAB »
        Personne n’a fait de toi un arabe, l’arabe est plus noble que toi
        Les masques sont tombés et vous avez montré votre véritable visage hideux et raciste




        5



        14
      Anumidi
      3 janvier 2018 - 0 h 25 min

      Il est aberrant ,absurde et totalement injuste d’attribuer à un peuple ou à un individu une identité qui n’est pas le sienne.Ma grand-mère qui est âgée de 85 ans (que Dieu fasse d’elle une centenaire) ne comprend ni l’arabe dialectal,ni l’arabe classique et encore moins le français.Est-elle une algérienne ou une extra-terrestre ? Donc reconnaître les différentes langues amazighs et les promouvoir est une obligation pour l’état algérien et un droit pour les locuteurs de ces langues.Soumettre cette question à un scrutin serait une humiliation intolérable vis-à-vis des algériens amazighophones.




      6



      1
    Judas
    2 janvier 2018 - 14 h 27 min

    Allah Akbar ! Qu’Allah nous porte vie jusqu’à l’instauration d’un Etat algérien laïc et démocratique.




    30



    6
    Scud.dz
    2 janvier 2018 - 13 h 54 min

    Que ces macaques aillent tous en enfer. RPK MAK ramassis de harkis.
    Allah yarham echouhada wa tahya el djazzair




    35



    33
    Anonyme
    2 janvier 2018 - 13 h 40 min

    Il n y a que des interets entre les Etats donc l Algerie en priorite SVP.La Nation Algerienne est au dessus de tous.
    Nous defendrons les interets de notre Patrie avant toute autre consideration.Point barre.




    21



    11
    Kahina-DZ
    2 janvier 2018 - 13 h 18 min

     »…se propagera bientôt dans tous les pays de l’Afrique du Nord »

    Écoutez, concentrez vous sur l’Algérie uniquement et arrêtez de vous chercher de fausses coalitions culturelles avec d’autres pays…Car ces autres pays ne cherchent pas de coalitions saines avec vous.
    La naïveté des Algériens risque de détruire le pays.
    Chacun pour soi et dieu pour tous.




    42



    11
      Lili
      2 janvier 2018 - 14 h 45 min

      Bien dit soyons unis…..notre pays est en danger et menacé d’instabilité par nos ennemis étrangers….Les sionistes nous guettent de loin et essayent de s’approcher de l’Algerie par tous les moyens , soyons vigilants et arrêtons de chercher des futilités nous sommes tous Algériens, chaque famille algérienne est composée d’amazigh et d’arabe….. ne vous fiez à personne…l’Algérie est notre chez soi…..nous n’avons pas de pays de rechange….. nos parents et nos grands parents l’ont chèrement payé pour la récupérer.




      43



      8
      Mhand
      2 janvier 2018 - 14 h 49 min

      Tout a fait raison Dihya. Bravo




      22



      8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.