L’Egypte provoque le Soudan pour l’entraîner dans une guerre

Soudan
Armée égyptienne. D. R.

Par Sadek Sahraoui – L’Egypte se prépare-t-elle à attaquer le Soudan, son voisin du sud ? Khartoum est convaincue, en tout cas, que Le Caire cherche actuellement à l’entraîner dans une guerre. Le chef du comité technique pour les frontières du côté soudanais, Abdullah Al-Sadiq, a d’ailleurs dénoncé, cette semaine encore, la poursuite de ce qu’il a appelé «l’agression égyptienne» sur le triangle Halayeb. Pour lui, cette «agression» ne vise rien d’autre qu’à entraîner le Soudan dans des affrontements directs, avertissant que la poursuite de ces atteintes sera contre-productive pour les Egyptiens.

Dans une interview avec SMC, Al-Sadiq a appelé à la nécessité de trouver une issue pacifique à ce problème, ajoutant que de toutes les façons l’Egypte sera expulsée un jour ou l’autre de Halayeb.

Pour sa part, le ministère égyptien des Affaires étrangères avait déjà rejeté en décembre dernier ce qu’il considérait comme des revendications de souveraineté soudanaises sur la zone frontalière de Halayeb et Shalatin, sur la mer Rouge.

Le Soudan et l’Egypte se disputent depuis de longues années ce territoire frontalier en forme de triangle. Il est situé à l’extrême nord-est du Soudan, sur le littoral de la mer Rouge. Ce territoire est habité par la célèbre tribu soudanaise des Baga et comprend trois grandes villes : Halayeb, Abou Ramad et Shalatin. La zone est gouvernée par l’Egypte, qui y a installé son administration et y offre des services aux habitants. Ceux-ci sont même autorisés à participer au vote lors des élections égyptiennes. Le Soudan se contente de s’abriter derrière une langue diplomatique pour faire valoir un droit garanti, souligne-t-il, par des documents remontant à l’ère coloniale britannique, lorsque les deux pays étaient encore sous le joug de l’empire, dans les années 1950.

Le récent accord signé entre Riyad et Le Caire sur la délimitation de leurs frontières maritimes semble reconnaître la souveraineté égyptienne sur la région de Halayeb, au détriment des revendications soudanaises. C’est ce qui a poussé d’ailleurs les autorités soudaines à monter au créneau. Véritable bombe à retardement, le dossier pourrait aggraver les tensions régionales.

A noter que la sortie soudanaise intervient à un moment où l’Egypte cherche à exclure les Soudanais des discussions sur les eaux du Nil. Le Caire vient, en effet, de soumettre à l’Ethiopie une proposition relative à la sortie du Soudan des discussions sur la construction du barrage de la Grande Renaissance. A la place, le pays propose l’introduction de la Banque mondiale en tant que médiateur. Et, bien sûr, ce coup de poignard dans le dos à rendu fou de rage Omar El-Béchir.

S. S.

Comment (26)

    A3zrine
    5 janvier 2018 - 13 h 26 min

    Pour faire diversion, elle attaquera le Soudan et annexera Gaza en toute discrétion évitant à Israël une guerre sur ce territoire et des pertes colossales.
    L’Égypte liquidera la résistance (Hamas) par la suite en payant un lourd tribut et rendra le territoire de Gaza à Israël, la sale besogne sera faite par l’Égypte pour le compte de Israël qui ne déboursera pas un centime et sans tirer une balle. Belle affaire n’est ce pas!!!!!!!

      Lghoul
      5 janvier 2018 - 18 h 45 min

      On dirait que tous les kharabes excellent et sont soudain devenus les champions des sales besognes. Après l’arabie qui finance tout pour sa protection et le silence sur ses crimes au Yémen ainsi que la destruction de l’Iran, maintenant c’est au tour des mangeurs de fèves de pratiquer un peu de hogra sur un pays « frère » mais trop faible pour la fraternité chimérique kharabique. Apparemment ils sont même prêts a continuer leur sale besogne sur le dis des palestiniens et remarquez bien: Aucun kharabe ne dénonce ces crimes contre nature contre EUX MÊMES. Et ils le diront que j’appartiens a ce monde vide, fade, espiègle et habité par la traîtrise en personne.

      2
      1
    Warden
    5 janvier 2018 - 12 h 28 min

    Les égyptiens s’attaquent seulement aux pauvres et aux plus faibles, exactement comme les marocains, comme si les egyptiens qui survivent grâce aux dons et aux aides de leurs bienfaiteurs saoudiens et américains avaient besoin d’une guerre pour s’en sortir, les égyptiens s’écrasent et font le mort devant Israel (comme les marocains devant l’espagne) mais ils se découvrent du courage et du patriotisme face au Soudan (comme les marocains face aux sahraouis). Ce n’est pas un hasard que le Maroc et l’Égypte fassent partie de l’axe de la lâcheté et de la Soumission parainé par l’Arabie Saoudite

    brahma
    4 janvier 2018 - 22 h 01 min

    Les dirigeants Égyptiens sont a l’image de celle du mekhzene ,ils s attaquent aux plus faibles mais s’aplatissent quant les instructions émanent de leurs maîtres. C’est dommage pour une si grande civilisation comme l’Égypte, pour ce qui est de ce déplumé voisin qui d’ailleurs au service de ses voisins nordistes il n ose même pas admirer son rocher (Leila) situé à quelques mètres de sa cote de peur de se faire taper sur les doigts alors poyer le sahara ,il jour la mariole.

    12
    4
      Borfayor Lewwel
      4 janvier 2018 - 22 h 45 min

      @Brahma : « …une si grande civilisation comme l’Egypte… »
      L’Egypte actuelle n’a strictement rien à voir avec la grande civilisation de l’Egypte ancienne. Cette civilisation avait complétement disparu du pays, sauf qu’on pouvait encore voir les les pyramides, depuis des siècles et des siècles. Ce sont les européens qui ont découvert cette civilisation et qui l’ont remise au goût des temps modernes. Sans la France, et plus tard l’Angleterre, les égyptiens auraient détruit les pyramides et tous les chefs-d’œuvres de cette civilisation antique. Il n’en resterait rien aujourd’hui.

      11
      2
    Anonyme
    4 janvier 2018 - 21 h 37 min

    Les égyptiens ont pas oublié l accueil que nos frères soudanais et le soutien à notre équipe nationale et notre public était descendu en masse grâce aux 26 avions affrétés par notre cher président en réponse a la bergère du premier algérien à Khartoum pr la CDM 2010. Inoubliable donc eux aussi ils l ont pas oublié et s en prenne au Soudan car l Algérie ils ont bien vu que c’est pas la même ; ils sont rancuniers comme les juifs et les saoudiens voila leurs points communs et cherche par tt les moyens de faire payer le pays qu’ il les a empêcher ou contrarié ; nous Israël nous en veut pas pr le soutien aux palestiniens; bcps les soutiennes mais pas comme l Algérie ; Israël n a pas oublié la débâcle et les morts infligés israéliens en 1973 par notre fameuse ANP ( une division blindée) et artillerie….c’est ca qu’ ils ont juré de nous faire payer et ils utiliserons nos traitres de l intérieur et extérieur ; nos voisins les premiers ensuite les arabes comme les saouds et les pays du Golf et l Egypte aussi ; tt ses arabes réunis ne valent pas la grandeur de l Algérie et de son peuple et les israéliens et occidentaux le savent très bien et nous respecte pr ceci ; y a quelques arabes je crois qui font fit de ne pas vouloir l admettre …Soudan ; nous oublierons jamais les visas établi en 24h pr nos 26 avions rempli et votre accueil . Enfin n allez pas a l escalade et trouver des solutions pacifiques qui profiterons aux deux nations Soudan et Egypte car vs êtes deux pays musulmans et bcps aimes voir les musulmans et les arabes s entredéchiré car c’est leur véritable but.

    9
    7
    IBN TOUMERT
    4 janvier 2018 - 19 h 06 min

    Mais ce n’est pas possible ! Le monde arabe est devenu dingue ou quoi ? Il marche carrément sur la tête. L’arabie yahoudite qui attaque un pauvre et petit pays comme le Yemen et la Syrie par barbus interposés !? C’est QUOI tout çà…? Je pense que le monde arabe est en pleine déliquescence qui va entraîner sa propre disparition…. c’est le début de sa fin. Adios !

    19
    2
    Anonyme
    4 janvier 2018 - 18 h 46 min

    Normalement l Egypte doit se rapprocher du Soudan et etablir avec lui des relations tres solides et peut etre aussi encourager le libre echange entre eux….les deux peuples sont tres proches et vivent de l existence du NIL.mais ils sont diriges par deux tetes de betons……ils n arrivent pas a comprendre que les deux pays s ils collaborent sincerement,ils seront une veritable puissance regionale sur tous les plans…Le grand barrage en Ethiopie sur les sources du Nil et le projet d Israel de creuser un nouveau canal du port d Eilat en mer rouge jusqu a la Mediterrannee va leur causer d enormes problemes,l eau du NIL et le canal de suez seront frappes au coeur,et aujourd hui ils veulent se faire la guerre……ils ne sont que des idiots….heureusement que nous sommes en Afrique du nord,loin de ses 3ourbans.

    12
    1
    Anonyme
    4 janvier 2018 - 18 h 20 min

    Les coups de couteaux dans le dos .
    Ah bon !!!
    Cela est il possible entre arabes. ?

    11
    7
    IMAZIREN
    4 janvier 2018 - 17 h 20 min

    Le devise du lâche,
    Faible avec les forts et fort avec les faibles.

    31
    1
      Anonyme
      5 janvier 2018 - 11 h 45 min

      Bien dit..et SIMPLEMENT!

    timi
    4 janvier 2018 - 15 h 33 min

    l’egypte à peur d’israel , et le maroc à peur de l’espagne .

    21
    3
      tcharmil
      5 janvier 2018 - 8 h 30 min

      et qui vous a dit que les soudanaise sont des arabes !!!

      1
      2
    Lghoul
    4 janvier 2018 - 15 h 00 min

    Que savent les kharabes faire depuis leur existance ? S’entretuer entre eux. L’essence de l’Algerie qui est 100% differente des khorotos est due a son identité bèrbère basée sur la loyalité et le respect des faibles. Ce que l’on appelle chez nous le « NIF » en opposition a la « hogra » venu d’ailleurs, on l’a acquis de nos traditions de solidarité, de tolérance et d’entre-aide. le peu de valeurs ancestrales qui nous restent aujourd’hui nous ont aidé a résister aux épreuves et le jour ou on les perdra on deviendra une photocopie khoroto. Voila toute la difference que certains n’arrivent pas encore a comprendre: Pourquoi on est si different. La seule intersection avec ces gens est la religion – qu’ils n’ont cessent de détruire car la preuve est visible partout: Des millions de morts – pour rien !!!

    40
    24
      Anonyme
      4 janvier 2018 - 22 h 54 min

      L’ algérien le vrai ne parle pas ainsi ; il a pas besoin de le dire . à l avenir parle pour toi et pas pr les autres; des hommes y en a partout et des omelettes aussi et ds tt pays .

      5
      8
        Lghoul
        5 janvier 2018 - 14 h 02 min

        @anonyme – Des fois il faudrait dire des vérités meme si elles blessent.
        Pour ce qui est de ton « algérien le vrai », il est connu de toutes et de tous: C’est celui qui n’a, ni peur de son histoire, ni de dire la vérité. Il n’est certainement pas un béni oui oui ni un aplaventristesuperstitieux; il est est un homme libre.

        4
        1
      Zoro
      5 janvier 2018 - 15 h 49 min

      L Algerien le vrai ne s attaque jamais aux autres arabes par respect aux arabes ses compariotes et par respect a ux anciens arabes qui ont risqué leur vie pour lui fournir une religion qui fut le cement des differentes tribus qui s entretuaient en afrique du nord (El kbailes) .
      Un vrai algerien possede un vocabulaire tres riche et n irait pas a chercher dans le dictionnaire arabe ,un pseudo (ghoul) NiF ,kharabe, el hogra etc tous des mots arabes ,pour etayer ses propos de peur d etre incompris
      dans sa charabia.
      Signe Zoro…..Z….

      2
      2
    kahina
    4 janvier 2018 - 14 h 45 min

    L’Égypte a toujours voulu annexer le Soudan, même à l’époque de Djamel AbdNacer.
    Comme Trump a décidé d’arrêter l’aide financière aux pays arabo-musulmans, ces derniers commencent à piller leurs voisins pour compenser l’aide perdue.
    L’Égypte est devenue comme un chacal qui s’attaque aux brebis malades. Le soudan divisé, et la Libye dans le chaos.

    53
    3
    DYHIA
    4 janvier 2018 - 14 h 19 min

    L’Égypte est enragée.
    En 2017 , l’Égypte a vendu ses iles aux sionistes via l’Arabie-Wahhabite à 12 Milliards de$. Et en 2018, l’Égypte veut piller les terres des autres pays. La Libye aussi est sous le collimateur de l’Égypte.
    Décidément, ces pays arabo-musulmans sont devenus enragés.

    50
    5
    TARZAN
    4 janvier 2018 - 13 h 09 min

    l’egypte à une armée plus forte en terme de matériels, certes, mais les égyptiens ne sont pas de guerriers contrairement aux soudanais. si l’égypte veut cette guerre (que personnellement je ne le pense pas), il va vite la regretter quelques semaines après.

    44
    5
      sabrina
      4 janvier 2018 - 13 h 45 min

      tout le monde s’y met chacun veut attaquer son voisin parce qu’il n’est pas a son goût maintenant l Egypte avec le soudan encore laissez les respirer vous ne croyez pas que c’est exagéré le soudan est coupé en deux ils leur arrivent quoi ses musulmans eux aussi ils veuillent montrer leur SUPREMACY il appartient a qui ce triangle de terre ? je parie au soudan l’Egypte vous avez de gros yeux et ventre tout comme les morocos avec le Sahara occidental pour avoir ce triangle de terre vous allez assassinés combien de Musulmans ? vous êtes lamentable

      41
      6
    AÏT Chaalal
    4 janvier 2018 - 12 h 59 min

    TRUMP n’a rien avoir dans cette histoire entre l’Égypte et le Soudan ..C’est les arabes qui sont génétiquement prédisposés pour se faire bouffer la gueule entre eux. La culture de dialogue n’est pas une valeur sûre chez les moyens orientaux car dès qu’il y’ a un litige entre nations ils recourent directement à la violence .cette no culture de dialogue pour régler leurs litiges ne date pas de hier, elle date avant l’arrivé de l’islam et malgré que l’islam à ramené avec lui toute une philosophie pour faire éduquer les arabes , une grande partie d’eux reste très attachés à cette culture païenne jusqu’à nos jours .

    35
    10
    Der Spiegel
    4 janvier 2018 - 12 h 42 min

    Bien sûr toutes les tensions et les conflits inter-arabes sont créés ou provoqués par les étrangers qui qui ont intérêts. (Mettre arabes entre guillemets pour ne pas avoir mal aux yeux et à la tête).
    Mais n’oublions pas que dès qu’ils s’agit de trahir « son frère » quel que soit X l’agresseur et quel que soit Y l’agressé, et quels que soient les intermédiaires, les « arabes » sont prompt à planter le couteau dans le dos de l’autre, ou à lui mettre discrètement une vipère mortelle dans le lit.

    22
    10
    Borfayor Lewwel
    4 janvier 2018 - 12 h 12 min

    Rien de nouveau ici. Juste une autre manifestation de l’amour, de la fraternité, de la concorde, de la solidarité indéfectible qui régne au sein de la oumma al-3arabiyya. N’avons-nous pas énormément de chance d’en faire partie ?!

    28
    6
    Lili
    4 janvier 2018 - 11 h 02 min

    Toutes ces tensions sont le projet de Trump pour s’enrichir en vendant son armement désuet…il est entrain de récupérer toutes aides qu’e les Etats Unis accordent aux différents pays et de renflouer ses caisses…c’est une tres bonne stratégie..il faut juste se poser la question…Pourquoi il y’a tant de tension depuis qu’il est au pouvoir….il ne voit que l’argent sans une diplomatie

    22
    14
      bougie
      5 janvier 2018 - 11 h 10 min

      En matière de matériel désuet voire dépassé totalement les russes sont les meilleurs et l’Algérie est un des meilleurs clients ,la Chine va avoir à vendre son matériel obsolète ,une question à un dinar ,qui seront les clients de cet ami sincère ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.