Air Algérie : le système Amadeus fait encore des victimes sur le vol Marseille-Alger

Air Algérie Amadeus
Le basculement vers le nouveau système crée encore des problèmes. D. R.

Des lecteurs ont pris attache avec notre site pour dénoncer une nouvelle mésaventure à bord d’un vol de la compagnie nationale. Des passagers qui avaient réservé en première classe sur le vol Alger-Marseille ont été déclassés car Air Algérie a vendu plus de places que le nombre prévu. Les quatre passagers ont dû acquiescer faute de pouvoir réclamer leur droit pour ne pas retarder le vol. Le problème semble parvenir encore une fois du système Amadeus dont la direction de la compagnie avait mis en garde contre de probables perturbations lors des premières semaines d’utilisation. «Vingt sièges ont été vendus en première classe qui n’en dispose que de seize», a expliqué le chef d’escale aux malheureux passagers qui ont payé plus cher pour éviter les tracasseries, le «confort» à bord des vols Air Algérie étant le même à l’avant comme à l’arrière.

Le 22 décembre dernier, Algeriepatriotique faisait état du calvaire vécu par des passagers en provenance de Paris et dont la destination finale était Dakar, au Sénégal. Les passagers en question, devant faire escale à Alger, avaient été bloqués à l’aéroport international Houari-Boumediene. La cause : quarante passagers supplémentaires avaient été enregistrés sur le vol, suite, vraisemblablement, à une erreur du système lancé le 10 décembre. «Des perturbations risquent d’intervenir les premiers jours de ce basculement du système de réservation et d’enregistrement des passagers», avait, en effet, mis en garde Air Algérie.

L. S.

Comment (3)

    kad
    6 janvier 2018 - 11 h 24 min

    Certains n’ont rien compris aux problème d’air Algérie. En effet, chez cette compagnie, ce n’est pas le souci de la rentabilité qui prime mais celui du clientélisme et de la gabegie. Avez vous vu une compagnie qui embarque les billets gratuits et autres billets avec réduction R1/R2 au détriment des billets plein tarif. C’est monnaie courante chez air Algérie, dans ces cas comment voulez-vous que la compagnie soit performante. Je ne parle pas du népotisme à un haut niveau, si non comment se fait-il qu’on ne foute pas dehors les imposteurs qui coulé la compagnie.




    3



    1
    Anonyme
    6 janvier 2018 - 8 h 52 min

    Je ne comprends pas comment une compagnie puisse vendre des places en plus en première ??? C est la première fois que je vois cela
    Quand on prend un billet première c est sûrement pour éviter de mauvaise surprise




    3



    2
    Chef de Cabine
    5 janvier 2018 - 18 h 46 min

    Le Management d’Air Algérie se distingue encore une fois par son incurie.Aucune compagnie ayant changé de système de réservation n’a connu de tels anomalies. Son PDG annonce que les finances de l’entreprise se porte mal et ne peut se permettre d’honorer les accords salariaux signés par son prédécesseur mais approuvés par lui (parce que intéressé en tant que pilote) et déclare quelques jours après que la compagnie va commander 35 avions. Avec quel financement??? Les contribuables algériens seraient étonnés d’apprendre que ce PDG, qui ne vole plus depuis sa nomination, est payé en tant que pilote et son salaire vaut trois fois celui d’un ministre et est même supérieur à celui du Président de la république.




    9



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.