Ligue 1 Mobilis/16e journée : le CS Constantine et l’USM Alger accrochés

La JS Saoura consolide sa deuxième place en battant la JS Kabylie
Le CS Constantine, leader, a été accroché par le NA Hussein Dey. New Press

Le leader de la Ligue 1 Mobilis de football, le CS Constantine, a été accroché samedi soir par le NA Hussein Dey (1-1), en match comptant pour la 16e journée, ayant vu l’USM Alger se neutraliser (0-0) avec le Paradou AC, au moment où le MC Alger s’est hissé au pied du podium en dominant l’US Biskra (2-0).

Les choses avaient pourtant bien commencé pour les Sanafir lors de leur déplacement au stade 20-Août 1955 puisqu’ils ont ouvert le score par Cissé dès la 3e minute de jeu. Mais, c’était compter sans la détermination du NAHD qui a continué à attaquer jusqu’à arracher une égalisation méritée par l’intermédiaire de Yousfi (74e). Une score de parité qui maintient le CSC à la première place avec 32 points, au moment où le Nasria reste à la 8e avec 22 unités, ex aequo avec le Paradou AC qui, un peu plus tard dans la soirée, s’était neutralisé avec l’USM Alger (0-0) au stade Omar-Hamadi.

Un chaud derby, malgré la faible affluence dans les tribunes, car, sur le terrain, les débats n’ont pas manqué de piment. D’ailleurs, le score de zéro partout ne reflète aucunement la vraie physionomie de cette rencontre, qui fut très riche en occasions de but, aussi bien d’un côté que de l’autre.

Un manque d’efficacité dont le MC Alger n’a pas souffert en accueillant l’US Biskra, qu’il a dominé (2-0) grâce à Bendekka (19e) et Hachoud (74e), pour se hisser au pied du podium avec 26 points. Soit à une longueur de l’USM Alger (3e/27pts), au moment où l’USB reste premier club relégable avec seulement 13 unités au compteur. Le hold-up de la journée est à mettre à l’actif du MC Oran, qui, après être resté muet pendant la totalité du temps réglementaire, a réussi à achever l’USM Blida dans le temps additionnel grâce à un boulet de canon du milieu de terrain Sabri Gharbi, auteur d’un tir imparable à la 90+2. Un précieux succès en déplacement qui fait le bonheur du club d’El-Hamri, désormais 5e avec 25 points, au moment où l’USMB reste lanterne rouge avec seulement 8 points récoltés depuis l’entame de la saison. Un but assassin pour l’USM Blida, actuelle lanterne rouge de la Ligue 1 Mobilis, qui était condamnée à remporter ce match pour aborder la phase retour du bon pied et espérer ainsi se sauver de la relégation, car accusant déjà un retard de neuf points sur l’Olympique de Médéa, l’actuel premier club non relégable.

De son côté, l’USM Bel-Abbès n’a pas raté l’occasion d’engranger les trois points en accueillant le CR Belouizdad qu’il a surclassé (1-0) grâce à un but précoce de Belhocine (4e). Une très bonne opération pour le club de l’Ouest, car elle le propulse à la 7e place au classement général avec 23 points, alors que côté belouizdadi, la crise semble persister, malgré l’arrivée d’un nouvel entraîneur. La direction du Chabab a engagé, en effet, le Marocain Rachid Taousi pour remplacer le Serbe Ivica Todorov avec l’espoir de provoquer le déclic, mais visiblement sans succès, puisque le club n’arrive toujours pas à stopper l’hémorragie. Après avoir enchaîné trois succès consécutifs à l’entame de la saison en cours, le CRB n’a plus gagné le moindre match depuis, affichant un triste bilan de neuf nuls et quatre défaites. Ce qui l’a relégué de la première à la 10e place qu’il partage actuellement avec le DRB Tadjenanet avec 18 points chacun.

Vendredi, en ouverture de cette 16e journée, c’est la JS Saoura qui avait réussi la meilleure affaire en consolidant sa deuxième place suite à sa victoire par deux buts à zéro contre la JS Kabylie. Les Bécharis, qui reviennent à deux longueurs du leader, avaient commencé par buter sur une résistance farouche des Canaris, jusqu’à l’expulsion de leur nouvelle recrue, Ziri Hammar (58e), après laquelle ils ont trouvé les espaces nécessaires pour faire la différence grâce notamment à leur buteur maison Mustapha Djallit, auteur d’un doublé aux 63e et 87e. Les matchs DRB Tadjenanet-Olympique de Médéa et USM El-Harrach-ES Sétif s’étaient soldés par des nuls (0-0), mais ce n’était pas faute d’avoir essayé, car ces quatre clubs s’étaient livrés à une lutte acharnée pour l’emporter, sauf que la réussite leur avait fait défaut. Des scores de parité qui arrangent légèrement les clubs visiteurs, même s’ils ne réussissent pas vraiment une bonne opération au classement général, car l’ES Sétif a juste réussi à se maintenir seule à la 5e place avec 25 points, au moment où l’Olympique de Médéa a rejoint la JS Kabylie à la 12e place avec 17 points.

R. S.

Commentaires

    Mouloudeen
    7 janvier 2018 - 0 h 02 min

    Mon 1er souhait est que le CRB descend en D2 afin de faire DEGAGER tous ses dirigeants marokis d’origine qui sont à la tête de ce prestigieux Club des Nassou, Lalmas, Achour, Kalem, Amar, Abrouk, Moha, Zerar etc…
    Mon 2eme souhait est que l’AMAM accède en D1 et ce, en rapport avec le tifou de leurs supporters sur l’Arabie Yahoudite.
    Mon 3eme souhait est que mon Mouloudia d’Alger accroche sa 2e étoile.

    2
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.