Sahara Occidental : le Maroc cherche-t-il l’affrontement ?

RASD rallye
L'armée sahraouie est mobilisée. D. R.

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, s’est dit, ce samedi, préoccupé par les récentes tensions dans la zone-tampon d’El-Guerguerat, appelant le Maroc et le Front Polisario à la retenue. «Le secrétaire général est profondément préoccupé par le regain récent des tensions à El-Guerguerat, dans la zone-tampon située au sud du Sahara Occidental, entre le mur de sable marocain et la frontière mauritanienne», a déclaré son porte-parole adjoint, Farhan Haq.

La sortie du porte-parole adjoint de l’ONU fait suite à la publication d’informations évoquant la présence d’éléments de l’Armée du Front Polisario à El-Guerguerat. Cette présence militaire sahraouie pourrait s’expliquer la décision de la RASD d’envoyer un message clair aux organisateurs de l’Africa Eco Race. L’Africa Eco Race est le rallye qui relie Monaco à Dakar via le Maroc, le Sahara Occidental et la Mauritanie.

Le problème est que ses promoteurs ne se sont jamais rapprochés des Sahraouis pour leur demander l’autorisation de traverser leur pays. En faisant l’impasse sur la RASD, ils soutiennent clairement la colonisation du Sahara Occidental par le Maroc. Il est certain que c’est Rabat qui les a convaincu d’ignorer le Front Polisario, cela sans doute pour pousser au pourrissement dans la région.

L’attitude n’a, bien entendu, pas été pour plaire aux Sahraouis qui ont certainement décidé de faire comprendre aux organisateurs de l’Africa Eco Race qu’ils avaient fait une lourde erreur et que rien ne peut se faire dans la région sans eux. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si les troupes sahraouies ont été aperçues dans la zone trois jours avant le passage, le 8 janvier, de ce rallye de la honte.

Le chef de l’ONU a souligné de son côté que le retrait du Front Polisario et du Maroc de cette zone en 2017 était crucial pour créer un environnement propice à la reprise du dialogue sous les auspices de son envoyé personnel, Horst Kohler». Guterres a appelé les deux parties à faire preuve «de la plus grande retenue et à éviter l’escalade des tensions» ainsi que toute action susceptible de changer le statut quo de la zone-tampon.

Sadek Sahraoui

Comment (22)

    Felfel Har
    7 janvier 2018 - 13 h 56 min

    Comme le petit voyou de quartier, Momo tente d’impressionner ses adversaires en faisant des moulinets avec ses bras, mais il se gardera bien de lancer le premier coup de peur de se faire massacrer. Au Sahara, il n’a aucun avantage, il combat loin de ses bases et ses soldats n’ont aucune connaissance du terrain, ils seront tirés comme des lapins. Ajoutez à celà leur maigre pitance qui fait d’eux de misérables hères, de la chair à canon à bon marché au service d’un roi et de ses courtisans qui se vautrent dans la luxure et le stupre. Que ce va-t’en-guerre amateur retrouve le sens des réalités et refléchisse aux terribles conséquences de sa folle escapade hors de ses frontières: une guerre qui commencerait au Sahara, à Gerguerat, pourrait se terminer au Maroc même, à Rabat, avec la négociation de son abdiquation! Tous ceux qui se prenaient pour de bons stratèges ont su comment déclarer une guerre, mais n’ont jamais pu imaginer comment elle se terminerait.




    13



    7
    Dahmane
    7 janvier 2018 - 10 h 38 min

    Un pays dont le PIB repose à plus de 60% sur les industries du Haschich, du Tourisme sexuel et de la Prostitution exotique exercée par les milliers de jeunes marocaines à l’extérieur du pays, ce pays ne peut soutenir indéfiniment une politique expensionniste envers ses voisins en ignorant qu’un jour il sera obligé de payer l’actif et le passif de son comportement inamical.




    13



    10
    Sid'Ahmed
    7 janvier 2018 - 10 h 25 min

    Quand je lis des articles sur ce Site et traitant de la misère endémique dans laquelle vit le peuple marocain sans avoir le courage de réagir pour relever la tête et recouvrir sa dignité, j’en arrive à me dire que ce Roitelet M6 mérite les FÉLICITATIONS rien que pour avoir su transformer ses sujets en une peuplade d’esclaves consentants.




    14



    10
    Ahmed ADDOU
    7 janvier 2018 - 10 h 16 min

    En consultant ces derniers temps les Sites et débats sur les Forum Marocains je note que le peuple commence à prendre conscience que l’envahissement du Sahara occidental en 1975 était un subterfuge de H2 pour éloigner du Maroc ses généraux après les trois tentatives de coup d’État militaire de 1971 (Général Benabid), 1972 (Général Oufkir) et 1972 (Général D’limi).
    D’où les nombreuses questions a juste titre de ces internautes et qui se rapportent le plus souvent :
    1/ -aux raisons de la non reconnaissance internationale de la souveraineté du Maroc sur ce Sahara depuis cette fameuse « marche verte » de 1975 soit depuis 43 ans.
    2/- aux récentes positions des pays de l’UE sur les deux Accords (agricole et pêche) entre le Maroc et l’UE qui rappellent que le territoire du Sahara occidental est un pays distinct du Maroc.
    3/- à l’inscription du dossier du Sahara occidental auprès de l’ONU comme territoire non-autonome, qui est encore sous administration espagnol et par conséquent il est traité par son Conseil de Sécurité sous le Chapître de  » Territoire à décoloniser ».
    4/- aux raisons qui poussent le Palais à vouloir faire du dossier du Sahara occidental une « cause nationale » alors que tout le monde sait que c’est une cause de la famille allaouite et qui est devenue existentielle pour son avenir au Maroc.
    D’autres internautes Marocains vont jusqu’à dire que l’argent du peuple marocain dépensé ces 40 années par le Makhzen pour soudoyer le monde entier afin de le soutenir sur la question du Sahara occidental, que cet argent aurait dû servir à développer le pays et éviter ainsi la pullulation des Hiraks de ces dernières années et révélateurs de la situation chaotique que traverse le Maroc actuellement.




    11



    13
    Rani Zaafane
    7 janvier 2018 - 10 h 16 min

    Ce conflit qui perdure depuis des décennies est dans l’impasse totale depuis des années à cause du campement dans des positions opposées de la part du Maroc et du Polisario et cette impasse voulue par le Maroc , n’arrange en rien le Polisario qui doit renouveler sa lutte non pas en cherchant la confrontation armée mais par d’autres moyens qui lui permettraient de faire avancer sa thèse en pensant uniquement à l’intérêt du peuple Sahraoui .En cas de conflit armé comme le suggère certains lecteurs, tout le monde serait perdant avec des dommages collatéraux pour les pays voisins et le Polisario serait tout de suite classé comme organisation terroriste (c’est ce que cherche le Maroc) à l’instar du Hamas et du Hezbollah dont la cause est tout à fait légitime. Un compromis avec le Maroc n’est il pas possible?.




    9



    12
    Anonyme
    7 janvier 2018 - 9 h 46 min

    Un pays encore sous colonisation (Ceuta – Mellila) qui joue au colonisateur (Sahara occidental) !!!




    11



    10
    RasElHanout
    7 janvier 2018 - 9 h 36 min

    Mais qu’attend l’armée de la RASD pour reprendre sa lutte armée pour l’indépendance du moment que le Régime colonialiste du Makhnez n’a pas respecté les dispositions de l’Accord de Cessez le feu de 1991 et en particulier la disposition relative à la tenue du Référendum pour 1992 d’où la mise en place de la MINURSO qui veut dire : Mission des Nations Unies pour l’organisation du Référendum au Sahara Occidental.




    10



    10
    Hafraoui
    7 janvier 2018 - 9 h 29 min

    Un Roitelet incapable de donner à manger à ses sujets mais trouve le moyen de se comporter en colonisateur envers un pays voisin : c’est aussi cela le PARADOXE MAROCAIN.




    12



    10
    moms!
    7 janvier 2018 - 8 h 15 min

    salam! Ce n’est pas dans l’intérêt de l’ordre mondial et de son outil onu qui je vous le rappelle ce trouve a New York Usa pour ceux qui comprennent ,la paix dans cet région du monde n’est pas souhaitable ,un sahara occidental libre voudrais dire a terme une union du Maghreb ,un marché,un develloppement economique,militaire une puissance potentiel etc etc ,en outre si il y avait un conflit les sioniste s’empraisseraient de déstabiliser la région pour leurs intérêts mieux que de voir un maghreb unie ,le status quo en réalité arrange le Maroc!!




    13



    10
    Chaoui
    7 janvier 2018 - 4 h 45 min

    Venceremos à nos frères Sahraouis !




    16



    14
    Makhloufi
    6 janvier 2018 - 23 h 22 min

    Il faut avoir de vrais soldats pour parler de confrontation sachant que la soldatesque du Mongolien M6 n’excelle que quand il s’agit de bombarder femmes et enfants au Yémen contre rétribution financière bien entendu et/ou torturer les enfants du Rif.




    25



    20
    Mokrane
    6 janvier 2018 - 22 h 55 min

    La confrontation que prépare la prédatrice famille Allaouite allochtone et son Makhnez c’est plutôt contre le peuple marocain Amazigh frère au regard de ce que sint ‘en train de préparer les différents Hirak (Rif, Oriental, Moyen Atlas, Bouarfa, Essaouira etc…) pour 2018.




    24



    18
    Bennani
    6 janvier 2018 - 22 h 49 min

    Ce qui se passe à Guerguerat avec le redéploiement de l’armée de la RASD, prouve que le peuple du Sahara Occidental vient de comprendre que s’il ne veut pas que leur juste cause finisse aux oubliettes comme c’est le cas aujourd’hui pour la cause palestinienne, il faut reprendre leur lutte armée là où elle a été arrêtée en 1991.




    21



    19
    Paris 75011
    6 janvier 2018 - 22 h 41 min

    Je ne pense pas que le Makhzen cherche la confrontation sachant qu’il sera le plus grand perdant notamment politiquement, mais il cherche plutôt à trouver des prétextes pour ne pas revenir à la table des négociations avec la RASD comme l’exige la dernière Résolution du CS/ONU d’avril 2017 qui rappelle que cette exigence de retour à la négociation doit se faire « SANS CONDITIONS PRÉALABLES ».




    18



    16
    Hocine-Nasser BOUABSA
    6 janvier 2018 - 21 h 41 min

    Il est temps que nos frères IMEZIGHENE au Maroc comprennent, que le Hassan II a commis une très grave erreur en envahissant le Sahara Occidental. Tout le monde savait et sait que c’est la France néocoloniale qui était derrière lui et derrière son fils actuellement. C’est elle qui programme et guide, ne laissant aux Makhzen que le rôle de l’exécution. Derrière cela il y le fameux stratagème romain « divide et impera ». La région souffre énormément de cette politique irréfléchie de la caste parisienne dominante, qui n’a pas encore compris, que l’intérêt de la France réside dans une région nord-africaine stable et prospère.

    Nos frères IMEZIGHENE du Maroc doivent comprendre aussi que le peuple Sahraoui a le droit de choisir son destin en toute liberté, sur la base des résolutions des Nations Unies. Ils n’on rien à craindre. Bien au contraire. Même dans cas du pire des scénarios pour les annexionnistes makhzéniens – en l’occurrence l’indépendance du Sahara Occidental – le Maroc gagnerait beaucoup plus de ce qu’il gagne actuellement :
    1. Plus de ressources pour l’éducation et l’économie à l’intérieur du Maroc
    2. Ouverture des frontières avec l’Algérie. Ce qui sera avantageux pour l’économie marocaine.
    3. Des routes sécurisées vers l’Afrique de l’Ouest pour l’industrie marocaine qui veut exporter
    4. Plus d’investisseurs étrangers et plus d’IDE.
    5. Plus de touristes étrangers

    Vive TAMAZGHA : Unie, libre, démocratique et solidaire.




    25



    52
    Mohamedz
    6 janvier 2018 - 21 h 18 min

    Je continue à dire et à écrire que l’indépendance du Sahara Occidental est au bout du fusil de son peuple et que tout le reste n’est que du bla bla bla et une perte de temps.




    38



    32
    BabEIOuedAchouhadas
    6 janvier 2018 - 21 h 15 min

    Le Marokistan cherche la confrontation alors que sa soldatesque à été incapable de défendre un Îlot (îles de Persil) ni a libérer 12 soldats des Far fait prisonniers par l’armée Mauritanienne à Lagouira !!!
    Un peu de sérieux Monsieur l’autre de cet article.




    33



    31
    TARZAN
    6 janvier 2018 - 21 h 07 min

    JE SUIS TRES CONTENT QUE LES SAHRAOUIS AIENT COMPRIS L’IMPORTANCE DE FRAPPER FORT SI CES MERCENAIRES DU MAROC TRAVERSERAIENT LE SAHARA OCCIDENTAL. LA REPONSE ABSOLUMENT LEGITIME DU POLISARIO, CAR LES ORGANISATEURS DE CE RALLYE BIDON QUI SERVIRA JUSTE A LA PROPAGANDE MAROCAINE, SERONT PRIS EN CONNAISSANCE DE CAUSE, FERA LE TOUR DU MONDE ET TOUT LE MONDE DONNERA RAISON AUX SAHRAOUIS ET OUVRIRA LES YEUX DU MONDE ENTIER DU SCANDALE DE LA COLONISATION DU MAROC DU PAYS DES SANHADJAS. CROYEZ MOI CE RALLYE C’EST DU PAIN BENI POUR LES SAHRAOUIS ET LA CIA SAIT QUE LE MAROC JOUE ARCHI PERDANT SUR LES TERRES SECULAIRES DES SANHADJAS, PEUPLE REPUTE GUERRIER ET D’HONNEUR DEPUIS PLUS DE DIX SIECLES.




    27



    30
    Anonyme
    6 janvier 2018 - 21 h 04 min

    Il faut que les sahraouis gardent leur sang froid et leur calme.Momo6 va chercher la confrontation pour essayer de faire l unite autour de lui et detourner l attention des manifestations du peuple marocain contre son royaume.




    19



    34
    HANNIBAL
    6 janvier 2018 - 20 h 49 min

    Shlomo VI confond Guerguerat avec marakech ou tout est permit , il a peur que l’accord de 91 ne soit plus respecté
    et appelle l’ONU a son secours , la Couardise du roitelet montre qu’il est une baudruche fragilisée par des Hiraks
    de la faim et de la misère ,et les vaillants Saharaouis narguent ses soldats qui ne demandent qu’à etre libéré
    de cette prison forcé ou ils sont confinés tout en sachant que la marokanité de ce territoire n’existe pas ;
    et qu’aucun pays ne la reconnait , seuls les sujets drogués peuvent avaler des vessies pour des lanternes
    les Saharaouis sont dans leur droits a eux de dégager ce makhnaz spoliateur !!!




    35



    29
    nectar
    6 janvier 2018 - 19 h 06 min

    Jusqu’à quand les sahraouis vont attendre que les décisions de ce machin (ONU) soient respectées de part et d’autre. Les sahraouis sont dans leur droit de défendre leur territoire, d’abord contre l’envahisseur marocain et toutes les personnes qui fouleraient leur sol sans autorisation..Ce roitelet merdeux doit d’abord libérer Ceuta et Melilla qui sont des enclaves dans son territoire, au lieu de s’attaquer au Sahraoui..Parce que l’Espagne va lui faire manger sa merde en un instant t et il s’attaque au maillon faible…




    36



    34
    karimdz
    6 janvier 2018 - 18 h 19 min

    Le Polisario a raison de se manifester et de bien faire comprendre qu’il ne badine pas avec sa souveraineté nationale.

    Traverser les territoires occupés saharaouis est en soi, une violation du droit international et un mépris total à un peuple qui souffre de l occupation.

    Les organisateurs devront éviter la zone tampon, et encore mieux à la frontière marouki saharaoui.




    37



    32

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.