Le FFS soutient le mouvement de protestation des paramédicaux

Mohamed Hadj Djilani FFS
Mohamed Hadj Djilani, premier secrétaire du FFS. D. R.

Par Hani Abdi – Le Front des forces sociales (FFS) s’élève contre les politiques antisociales et antipopulaires du gouvernement et apporte son soutien à tous les mouvements de protestation défendant la dignité des travailleurs. «Le Front social est touché ces dernières semaines par une série de mouvements de protestation touchant quasiment tous les secteurs. Cela est la résultante des politiques antisociales, antipopulaires et antinationales engagées par le pouvoir», affirme le premier secrétaire, Mohamed Hadj Djilani, qui appuie totalement le mouvement de grève des paramédicaux.

«A l’appel de leur syndicat, les paramédicaux observent un mouvement de protestation pour exiger la satisfaction de leurs revendications pédagogiques et sociales. Le Front des forces socialistes apporte sa solidarité avec les syndicats autonomes qui expriment pacifiquement leur désarroi face à la situation que vivent les travailleurs», précise le premier secrétaire du plus vieux parti de l’opposition.

Le FFS s’indigne ainsi «du mépris affiché par le pouvoir à l’égard des mouvements de contestation. Les portes du dialogue et du consensus restent toujours fermées, la politique de la matraque reste l’apanage du régime». Il réitère son appel à «l’ouverture d’un dialogue sans exclusive avec l’ensemble des syndicats, toutes corporations confondues, pour aboutir à des solutions consensuelles aux différents problèmes sociaux que rencontres les Algériens».

Le parti du défunt Hocine Aït Ahmed appelle les différents syndicats à rester mobilisés et lucides pour faire face aux provocations, de quelque nature que ce soit. Il leur affirme son soutien et son engagement à demeurer aux côtés des forces vives de la société.

H. A.

Comment (4)

    PREDATOR
    8 janvier 2018 - 23 h 13 min

    Le Front des forces sociales (FFS) s’élève contre les politiques antisociales et antipopulaires du gouvernement et apporte son soutien à tous les mouvements de protestation défendant la dignité des travailleurs.

    LES TRAVAILLEURS?
    Mort de rire, personne ne travaille dans ce pays à part les pauvres éboueurs point barre
    Tous la veulent « REGDA OU TAALEF »

    PREDATOR
    8 janvier 2018 - 23 h 10 min

    occupez vous de vos oignons
    Hier c’était le RCD et aujourd’hui le FFS demain ça sera Benflis etc.. et ça n’en finira jamais
    Normal edar raha khalya dirou raykoum
    Quelques uns ferment les route, ouiine raha dawla?
    merci de publier

    EL FELLAG
    8 janvier 2018 - 19 h 41 min

    Une vraie démocratie ne torture pas son personnel soignant; mais comme nos décideurs se soignent a l’étranger;c’est tout a fait normal de malmener les médecins des pauvres esclaves

    2
    1
    Kahina-DZ
    8 janvier 2018 - 17 h 11 min

    Ce FFS est toujours en déphasage avec les événements. Vous avez tardé pour réagir.

    On aimerait bien que le FFS prenne la parole pour défendre le YENNAYAR ALGÉRIEN. Mais vous êtes incapables de le faire, car vous êtes une bande d’opportuniste qui gagne son pain en faisant semblant de défendre l’Amazighité de l’Algérie.
    Ouvrez votre bouche pour défendre LE YENNAYER ALGÉRIEN, CHICHE!!

    4
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.