La LADDH réclame l’amendement de la loi des associations

Manifestation LAADH
Manifester est un droit. NewPress

Par Rabah A. Dans une déclaration rendue publique lundi, le bureau de Béjaïa de la Ligue algérienne de la défense des droits de l’Homme (LAADH) appelle à une large mobilisation pour exiger l’amendement des lois des associations 12/06 et de la loi des réunions et manifestations publiques et pacifiques et le retour au régime déclaratif.

Dans ce ce cadre, la LADDH organise un séminaire le samedi 13 janvier pour faire le bilan de quatre ans de cette loi, à l’aune des derniers événements qu’a connus le pays. Cette organisation estime, d’entrée, que la situation n’est pas reluisante, qualifiant la loi 12/06 de «vrai frein contre le développement du mouvement associatif», en ce sens qu’elle est en recul même par rapport à la loi 90/31 de 1990, héritée de l’ouverture démocratique de 1989.

«Au-delà de quelques exceptions, et malgré les réalisations et bonnes pratiques enregistrés sur le territoire national par des associations à travers des projets innovants (…), lit-on dans le document, les associations, surtout à caractère national qui touchent à des thématiques jugées subversives, à l’image des droits humains, vivent des temps difficiles, sous les multiples interdictions, les intimidations et le harcèlement contre des militants».

La LADDH juge ainsi que face au «diktat» de l’administration et aux «tracasseries bureaucratiques», l’exercice des droits d’association, d’organisation et de réunion devient de plus en plus difficile.

R. A.

Comment (2)

    anonyme
    9 janvier 2018 - 13 h 03 min

    Le monde associatif a été « toléré » par les bourgeois occidentaux pour pallier les carences de leurs gouvernements capitalistes. Aujourd’hui, elles servent à ces mêmes bourgeois à promouvoir la pensée unique et les droits de l’homme francs-maçons : leur liberté, leur égalité et leur fraternité ! Les droits de l’hommiste algériens travaillent, consciemment ou non, à la fin de l’Algérie musulmane, souveraine et indépendante.

    Tinhinane
    9 janvier 2018 - 0 h 05 min

    Franchement, je suis allergique à LADDH.
    Oui pour les associations, mais pas au nom de LADDH
    Tous les malheurs du monde se font au nom de LADDH

    1
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.