Tamazight : Benghebrit annonce le recrutement de 300 enseignants entre juin et juillet

Cnapeste Benghebrit Béjaïa
Nouria Benghebrit. New Press

La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, a annoncé mardi à Alger une opération de recrutement entre juin et juillet de 300 enseignants de tamazight pour la rentrée scolaire 2018/2019. «Le conseil interministériel réuni lundi a répondu favorablement à nos premiers besoins en matière de renforcement de l’enseignement de tamazight pour la prochaine rentrée scolaire, en nous accordant 300 postes budgétaires», a déclaré Mme Benghebrit sur les ondes de la Chaîne III de la Radio nationale.

Elle a indiqué que le recrutement des 300 enseignants se fera à partir de la fin de l’année scolaire en cours, soit entre juin et juillet, précisant que son département table sur l’«élargissement de l’enseignement de tamazight à travers le territoire national à l’occasion de la prochaine rentrée scolaire». «Tamazight est actuellement enseigné dans 38 wilayas. Notre objectif est d’en rajouter une dizaine pour la prochaine rentrée scolaire», a-t-elle affirmé, faisant remarquer que le ministère se penche actuellement sur la sensibilisation.

«Nous avons déjà mené au préalable le travail de sensibilisation, mais nous allons aujourd’hui le renforcer auprès des directeurs de l’éducation et des chefs des établissements afin de les encourager à ouvrir des classes», a-t-elle expliqué. Elle a fait savoir à ce propos que son département a fixé un autre objectif dans le domaine de la promotion de tamazight, l’intégration dans les critères d’évaluation de la performance du directeur de l’éducation, le nombre de classes ouvertes dans chaque wilaya.

Interrogée sur les actions menées à ce jour par le ministère de l’Education nationale dans ce sens, Mme Benghebrit a évoqué la publication d’un nouveau manuel d’enseignement de tamazight, disponible dans les 38 wilayas dans les trois graphies, notamment celui de 4e primaire, qui est, a-t-elle dit, en tifinagh, en graphie arabe et en graphie latine. «Il est très important de répondre à la variété et à la multiplicité de l’usage linguistique de tamazight», a-t-elle soutenu, notant l’introduction de textes en tamazight algérien dans les manuels et l’intégration dans tous les établissements d’un cours sur Yennayer.

Par ailleurs, la ministre a souligné que d’ici la fin janvier, il sera possible d’identifier de manière plus concrète le nombre de postes disponibles dans chaque wilaya. «Il y aura un décompte précis à travers des conférences régionales», a-t-elle ajouté.

Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a réuni lundi un conseil interministériel consacré à la dynamisation de l’enseignement de tamazight et à la préparation du projet de loi organique portant création d’une académie algérienne de la langue amazighe, en application des directives du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, devant le Conseil des ministres, le 27 décembre dernier. Ce conseil interministériel a débouché sur une série de mesures, notamment l’allocation de postes budgétaires supplémentaires pour renforcer l’enseignement de tamazight dans le secteur de l’éducation nationale, et pour élargir la formation et la recherche en tamazight au niveau des universités.

R. N.

Comment (18)

    kader
    9 janvier 2018 - 23 h 58 min

    dans l’état où se trouve notre école,il ne manque plus qu’à « l’égyptianniser » (encore une fois par des renforts d’incompétents pris sur le tas) de nouveau comme dans le passé pour semer ruine et désolation.
    et on dira un jour « nous fumes des Algériens que l’Etat nous a kabylisés »!!!!




    3



    7
    Bouzorane
    9 janvier 2018 - 19 h 48 min

    Pour ceux qui ne le savent pas, l’université de Batna dispose d’un département de tamazight depuis 5 ans. Cette année verra la sortie de la 1ère promotion de masters, environ 50 diplômés ainsi qu’environ 500 licenciés.




    9



    3
    moh_blida16000
    9 janvier 2018 - 18 h 51 min

    Hi All, Azul,

    une bonne nouvelle et les choses évoluent dans le bon sens pour tamazight dans la paix. pour la personne qui a poser la question sur les niveaux des formateurs, je pense qu une licence ou master en langue Amazigh est un recquis. pour une Algérie Moderne multiculturelle.

    Merci a tous.




    9



    8
      Bouzorane
      9 janvier 2018 - 20 h 51 min

      J’ai toujours dit qu’arabo-islamistes et berbistes étaient les 2 faces de la même pièce.
      Tout comme les arabo-islamistes, les berbéristes aussi entretiennent le mythe de « l’Algérie arabe »!
      De quelle «Algérie multiculturelle » parlez-vous??
      L’Algérie n’est pas multiculturelle puisque l’Algérie a UNE culture multi-millénaire.
      Les algériens vont enfin se réconcilier avec eux-mêmes, avec leur histoire, leur identité.
      C’est bien de réconciliation qu’il s’agit, non de « multiculturalisme »
      Les algériens sont amazighs à 99 %. Arabo-islamistes et berbéristes n’y peuvent rien changer.




      5



      4
      AÏT Chaalal
      9 janvier 2018 - 21 h 17 min

      J’espère que prochaine étape sera l’élargissement de la listes des prénoms typiquement berbère par une loi ou un décret présidentiel pour que les citoyens puissent donné des prénoms berbères à leurs nouveau nés . Nous voulons aussi le rétablissement les anciens noms ou appellations en berbère de nos villes et villages.




      5



      2
      Linguistique
      9 janvier 2018 - 21 h 39 min

      Hi, salam 3alikom. Azul veut « bleu » en espagnol. Ceci dit, la personne que tu cites ne parlait pas d’autre chose que du kabyle, des kabyles et de kabylisation forcée. Dis-toi bien une chose que la majorité des Algériens la rejettera comme les kabyles ont toujours rejeté l’arabe, langue de l’islam, qu’ils ver=ulent remplacer par la géométrie et quelques caractères grecs. Mais puisque tu parles espagnol, sache une chose: NO PASARAN




      1



      10
    Lyes Oukane
    9 janvier 2018 - 18 h 40 min

    @  » Ou va l’Algérie ?  » .  » … kabyliser toute la population  » ! Quel terme horrible .Quelle idée nauséabonde . Il n’est nullement question de transformer toute la population en une seule entité . C’est avec une idée comme la tienne que l’on rejette toutes les composantes de l’Algérie , tout ce qui fait sa diversité ,sa richesse,son histoire . Tu veux des clones comme les nazis en rêvaient ? Il est expliqué dans l’article que le recrutement de 300 personnes servira à combler le manque d’enseignants dans 10 wilayas . Cela signifie que les 38 autres en sont déjà pourvues .Si j’ai mal interprété ton commentaire ,excuses moi d’avoir été si sec avec toi . Si tel était ton souhait le plus sincère , je t’invite à t’ôter cette idée de la tête ,au plus vite . Je te rappelle que le tamazight n’est pas la propriété exclusive de la seule Kabylie c’est le patrimoine millénaire de tout le pays .Ce n’est pas la Kabylie qui fait un cadeau au reste de la population algérienne mais c’est l’Algérie qui nous redonne à tous notre bien .




    5



    5
    lhadi
    9 janvier 2018 - 18 h 04 min

    Alors que le monde avance, bouge, se mue, il en a fallu quelques vacarmes pour déclencher une réaction à l’emporte pièce du Président de la république qui a toujours brillé par son infantilisme.

    Que dire à la ministre de l’éducation nationale si ce n’est qu’il y a un sérieux travail de fond à faire pour se débarrasser des myopes, tête penchée sur le mythe et le fantasme historique, qui cherchent à créer le chaos et en profiter pour balkaniser le pays,

    Je ne le dirai jamais assez, les irresponsables sont en train de creuser un gouffre effroyable dans lequel le pays risque de sombrer si l’on n’y prend pas garde.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])




    6



    9
      Sagesse
      9 janvier 2018 - 19 h 40 min

      Jusque là, je trouvais vos commentaires très perspicaces et toujours inspirés mais, là, force est de reconnaître que votre esprit est embrumé et votre sentence complètement absurde. J’espère que ce n’est pas par chauvinisme, c’est cela qui risque de créer le chaos dans ce pays. Bien au contraire de votre malheureuse sentence, ces mesures, visant à rétablir un déni de l’histoire, ne contribueront qu’à consolider l’Etat Algérien.
      Salutation fraternelle.




      9



      3
      Bouzorane
      9 janvier 2018 - 19 h 59 min

      « Le futur appartient à celui qui a la plus longue mémoire » (Nietzsche)




      7



      1
        Le Patriote
        10 janvier 2018 - 13 h 40 min

        D’accord! mais pas à l’amnésique.




        1



        1
      Anonyme
      10 janvier 2018 - 13 h 38 min

      Jusque là, je trouvais vos commentaires perspicaces et toujours inspirés mais, là, force est de reconnaître qu’ils le sont encore plus. Au point de déranger des esprits embrumé qui trouvent votre sentence complètement absurde alors qu’elle est limpide. leur chauvinisme, leur arrogance, leur jusqu’au boutisme rsquent de créer le chaos dans ce pays. Mais ils jugent votre commentaire « malheureux » pour le simple fait qu’il n’est pas conforme à leurs idéaux sécessionnistes, régionalistes, traits caractéristiques des minoritaires qui pleurnichent et se sentent assiégés dans leurs têtes. Au point de transposer leurs tares sur autrui qui ne partage pas leurs points de vue et vous accusent de vouloir « rétablir un déni de l’histoire » alors que ce sont eux qui dans la courte histoire de l’Algérie indépendante ont tout essayé: l’insurrection armée avec Aït-Ahmed; le déni du caractère islamique de la société algérienne; les émeutes de 1981 demandant l’expulsion de la gendarmerie nationale dde leurs ghettos; insultes envers l’histoire du pays et désignation de ses dirigeants par le vocable de « Pouvoir » c’est-à-dire comme en Irak; en Syrie où il n’y a pas d’état, donc le pouvoir est à prendre. Votre commentaire est plus largement partagé qu’il n’y parait. et contribuera à consolider l’Etat Algérien qu’ils essaient de démolir.
      Assalamou 3aleykom
      Salutation fraternelle.




      3



      1
        Sagesse
        10 janvier 2018 - 18 h 42 min

        Vous êtes en train de pisser dans le sable et et vous ratez complètement la cible ; que vous le vouliez ou non, ce pays sera comme le voudra la majorité des algériens, c’est-à-dire un pays où l’extrémisme sera toujours combattu qu’il soit arabiste, berbériste ou islamiste. Votre venin ne nous intoxiquera pas car nous y sommes vaccinés. Ruminez votre rage et faites attention qu’elle ne vous étouffe point,




        1



        2
    Où va l'Algérie?
    9 janvier 2018 - 17 h 20 min

    Une très bonne initiative pour résorber un peu le chômage qui sévit en Kabylie. Mais espérons que ce n’est là qu’un début car 300 « enseignants » c’est très peu pour kabyliser toute la population. De plus quel niveau universitaire auront ces « enseignants »? Serony-ils pris parmi les fellahs et les cordonniers comme ce fut le cas quand Benbella nous ramena des Egyptiens en 1962 pour nous apprendre l’arabe?




    9



    9
      Anonyme
      9 janvier 2018 - 17 h 48 min

      Kabyliser???????????????
      Tamazighte ce n’est pas la langue Kabyle qui est régionale, elle est la langue de tout le peuple algérien. Tamazighte se parle à la grandeur de l’Algérie, mais cela n’est pas connu par les arabo islamiste, formé par les intégristes cordonniers egyptiens, trop bornés pour accepter cette réalité, parce qu’ils se considèrent supérieurs au peuple algérien qui lui parle ses langues populaires daridja et tamazighte. Tamazighte est parlée de l’Est à l’Ouest et du Nord au Sud du pays. L’Ouest Tlemcen Oran, et tout le reste de l’Ouest algérien surtout les villages, parlent tamazighte, l’Est toute la Kabylie, la région des Aurès, tous les villages le parlent aussi, le Sud du pays le tamazighte est parlée mais s’appelle Tamachek, le Mzab parle le tamazighte, le Nord du pays les berbérophones sont aussi nombreux que les « arabophones » Tamazighte existe depuis 10 000 elle sera enseignée dans tout le pays.




      10



      5
      Zoro
      9 janvier 2018 - 18 h 54 min

      Ils seront recrutés parmi les chanteurs et les danseurs ,qui s apparentent a des cigales ,qu à des cordonniers et fellahs qui ne sont autre que des fourmis.
      SigneZORO. ..Z..




      6



      12
      Sagesse
      9 janvier 2018 - 19 h 19 min

      Vous ironisez mais ces mesures sont très importantes pour l’achèvement d’un Etat national algérien, un et indivisible. Réfléchissez un peu, vous qui semblez sceptique et vous comprendrez pourquoi ! Jusqu’ici, le kabyle s’est dit marginalisé ; sa langue et son histoire ne sont pas reconnue par un Etat auquel il a contribué et par une grande partie des algériens, ceux-ci ne connaissant pas cela ne s’y intéressent pas. Résultat, le kabyle est en perpétuelle rébellion et rejette à son tour, par représailles, et la langue arabe et la partie arabe de son histoire. Logique. A partir du moment où l’Etat et le reste du peuple acceptent et reconnaissent la langue et l’histoire berbères comme leur langue et leur histoire, le kabyle se considérera comme partie prenante et acceptera à son tour sa part d’histoire arabe. C’est comme ça que se construira sûrement une Algérie Une et Indivisible que tous les algériens aimeront et défendront jusqu’à la mort s’il le fallait.




      6



      4
    Anonyme
    9 janvier 2018 - 16 h 27 min

    Cette nouvelle ne sera jamais rapportée par les mérdias français, qui nous considèrent des arabes, c’est la France qui a arabisé les algériens amazighes pour les couper de leurs racines ancestrales millénaires amazighes, le régime de Benbella le marocain et suivant ont suivi la même voie, mais il n’est jamais trop tard pour réhabiliter notre identité et l’enseigner dans toutes les écoles algériennes, elle mettra à mal les islamistes et leur idéologie funeste macabre. L’Algérie se débarrassera de la vermine islamiste et des traitres arabo islamistes locaux, par la réhabilitation de l’amazighité dont l’existence est de plus de 10 000 ans, redonnera à la l’Algérie sa fierté, sa noblesse. La culture et la réhabilitation de tamazighte en Algérie donnera la coup de grâce aux islamistes et aux arabistes traitres au service des pires traitres à l’humanité et à l’islam : les arabes alliés du sionisme et de l’impérialisme.




    8



    6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.