Hadj 2018 : début des inscriptions le 11 janvier

hadj 2018
Le hadj ne sera désormais permis que tous les 7 ans. D. R.

Les inscriptions pour l’accomplissement du pèlerinage au titre de l’année 2018 débuteront jeudi 11 janvier et se poursuivront jusqu’au 31 janvier, a annoncé mercredi le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire dans un communiqué repris par l’agence officielle de presse APS.

«Les inscriptions pour l’accomplissement du hadj au titre de l’année 2018 débuteront jeudi 11 janvier et se poursuivront jusqu’au 31 janvier», a précisé le ministère, rappelant sa décision fixant le délai permettant d’accomplir de nouveau ce rite, à sept ans au lieu de cinq précédemment afin de «donner une chance à tous les candidats lors du tirage au sort».

Les inscriptions s’effectueront sur le site internet du ministère de l’Intérieur (www.interieur.gov.dz) à toute heure et tous les jours de la semaine, a précisé le communiqué. Les personnes qui ne disposent pas de connexion internet peuvent s’inscrire au niveau du siège de leur commune de résidence les jours ouvrables.

Les candidats au hadj doivent renseigner le formulaire mis à leur disposition, sous réserve d’avoir 19 ans et plus à la date d’inscription et de n’avoir pas accompli le hadj durant les sept dernières années, soit depuis 2011. Le nombre d’inscriptions précédentes et consécutives durant les dix dernières années doit également être mentionné.

Le ministère de l’Intérieur informe, en outre, que le tirage au sort aura lieu le 10 février 2018.

R. N.

Comment (4)

    Alfa
    11 janvier 2018 - 1 h 16 min

    À mon humble avis les gens qui se bousculent pour accomplir le devoir du HADJ ce sont les plus qui se bousculent pour faire du mal aux autres par leurs actions maléfiques et rendu au point de non retour se rabattent et s’accrochent désespérément à ce rituel divin pour espérer laver leurs impardonnables péchés commis sciemment en toutes impunités tout au long de leurs misérables vies. De mon temps le futur hadj va demander pardon à sa famille et à tout le village pour les péchés qu’il aurait pu commettre avant d’espérer se rendre aux lieux saints de l’ISLAM et s’il s’avère qu’il a commit ne serait-ce qu’un infime péché devrait se repentir et demander pardon à la personne qu’il a injustement profaner et transgresser. Le PROPHÉTE (PBUH) est resté 23 ans entre MEKKA(10 ans) et MEDINE(13 ans) il n’a jamais au grand jamais autorisé les Musulmans à accomplir le rituel du HADJ. Ses endroits SAINTS fourmissaient de gens maléfiques et rusés qui idolâtraient les statues qu’ils ont eux-mêmes confectionnés pour se prosterner à genoux devant ses mêmes statues et imposer par la même occasion des redevances pécuniaires et des offrandes pour leurs soi-disant DIEUX qu’ils présentaient aux futurs pèlerins à cet occasion de l’année. Ce n’est qu’après avoir chassé et nettoyer les lieux saints de ses immondices qu’il a autorisé les pèlerins à accomplir le rituel du HADJ qui est le 5 eme pilier de l’ISLAM en passant.




    3



    0
    Anonyme
    10 janvier 2018 - 17 h 29 min

    Allez renflouer les caisses de Ben Salmane et revenez ici pour les prières d’al istidrahem.




    9



    3
    Algérien Nationaliste
    10 janvier 2018 - 16 h 16 min

    Les adeptes de la boite noire qui se disent musulman devrait bien réfléchir aux conséquences de leurs actes, l’arabie yaoudite a du sang sur les mains.




    7



    4
    Lghoul
    10 janvier 2018 - 16 h 12 min

    De préférence toute la famille, grands et petits, avec le risque de ne pas revenir. Juste pour plaire et démontrer que nous sommes les champions des sacrifices pour les autres car appremment ils sont meilleurs musulmans que nous et les autres, quoi.




    5



    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.