Bensalah évoque avec l’ambassadeur américain la coopération bilatérale

Les autorités encouragent les opérateurs économiques américains à investir en Algérie
Abdelkader Bensalah. New Press

Le président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, et l’ambassadeur des Etats-Unis à Alger, John Desrocher, ont passé en revue jeudi les voies et moyens de renforcer la coopération bilatérale et d’élargir le partenariat gagnant-gagnant entre les deux pays. «Les deux parties ont évoqué lors de cette rencontre les relations bilatérales, notamment les volets sécuritaire et économique, soulignant la nécessité d’élargir le partenariat gagnant-gagnant en encourageant les opérateurs économiques à investir en Algérie», a précisé un communiqué du Conseil de la nation.

Les deux responsables ont, par ailleurs, souligné «l’importance de la coopération interparlementaire dans le renforcement des relations, affirmant leur volonté de dynamiser le dialogue interparlementaire». Ils ont, en outre, «abordé la situation dans la région et procédé à un échange de vues concernant plusieurs questions d’actualité».

R. N.

Comment (3)

    Hamid1
    11 janvier 2018 - 22 h 07 min

    Il faut développer des relations dans tous les domaines avec ce pays. C’est un pays et ouvert avec lequel nous pouvons travailler. Ils ont toujours eu de la considération pour notre pays.

    5
    4
      Chaoui
      12 janvier 2018 - 10 h 27 min

      Ça c’est ce que tu penses TOI. Nous dans les Aurès ne sommes pas du tout du même avis.
      Plus nous resterons éloignés d’eux, mieux nous nous porterons. Quand je dis « eux », je ne parle pas du peuple américain mais de leurs dirigeants. TOUS leurs dirigeants. Le seul pour qui nous conservons gratitude et respect est feu JFK.
      Quant à leurs opérateurs économiques et industriels qui fonctionnent à la politique de la canonnière, on n’en veut pas. Là où ils prennent pied dans les pays, en cas de de différent commercial ils font intervenir leur armée au prétexte de protéger « leurs intérêts »…(là où ils s’implantent, ils fomentent des coups d’Etat quand ce n’est pas des troubles…).

      4
      2
    bougie
    11 janvier 2018 - 19 h 41 min

    Le partenariat gagnant gagnant on peut rêver éveillé ! John Desrochers ,descendant de français ,au nom des U S A ne fait pas avaler une couleuvre mais un anaconda et à chaque fois cela fonctionne ,car malgré l’image de grand satan des USA dés qu ‘il s’adresse aux dirigeants ,ceux -ci aussitôt se rengorgent comme des pigeons qu’ils sont d’ailleurs .

    7
    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.