Vaccination contre la rougeole et la rubéole : plus de 47 000 élèves concernés à Alger

La campagne de vaccination, prolongée par le ministère de tutelle jusqu'au 31 janvier, se déroule dans d'excellentes conditions
Aucun cas de complication post-vaccination n'a été enregistré. D. R.

Le nombre d’élèves des cycles primaire et moyen vaccinés dans le cadre de la campagne nationale de vaccination contre la rougeole et la rubéole (R-R) au niveau de la wilaya d’Alger a atteint 47 380 élèves (21 décembre 2017-7 janvier 2018), a indiqué le chef de service de la prévention à la direction de la santé de la wilaya d’Alger. La campagne de vaccination contre la rougeole et la rubéole se déroule à Alger dans de bonnes conditions, a indiqué mercredi le docteur Aït Ouaras Boudjemaa à l’APS, précisant que le nombre d’élèves des cycles primaire et moyen (6 à 16 ans) vaccinés a atteint 47 380 élèves durant la période allant du 21 décembre 2017 au 7 janvier 2018.

Le même responsable a indiqué que le nombre d’élèves concernés par la vaccination s’élevait quotidiennement, avec plus de 1 500 élèves enregistrés les 8 et 9 janvier dernier, ce qui est, a-t-il dit, «un indicateur positif». Il a, en outre, noté une grande affluence des parents avec leurs enfants au niveau des 73 polycliniques et 48 salles de soins dédiées à cette opération à Alger. Il a rappelé à ce propos la décision prise par le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière de prolonger la période de vaccination au 31 janvier pour permettre aux parents de faire vacciner leurs enfants, d’autant que l’opération concernera au niveau de la capitale plus de 600 000 élèves des cycles primaire et moyen, dont 580 000 élèves issus des écoles publiques et plus de 33 000 des écoles privées.

Le même responsable a affirmé, par ailleurs, qu’aucun cas de complication post-vaccination n’a été enregistré, ce qui a encouragé, a-t-il dit, les autres parents à vacciner leurs enfants. Pour le docteur Aït Ouaras, l’opération de vaccination a abouti grâce à la conjugaison des efforts du corps médical à travers les campagnes de sensibilisation menées au niveau des différentes structures sanitaires par le biais des médias dans le but de rappeler aux familles la nécessité de cet acte et de ses bienfaits pour leurs enfants.

Le même responsable a mis en avant l’importance de la sensibilisation sur l’importance de la vaccination, d’autant, a-t-il dit, que les vaccins administrés en Algérie sont «garantis» par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et ont prouvé leur efficacité dans le cadre du calendrier national de vaccination infantile. La campagne de vaccination, prolongée par le ministère de tutelle jusqu’au 31 janvier, se déroule dans d’excellentes conditions, a rappelé M. Aït Ouaras, soulignant à ce propos la mobilisation de 97 unités de dépistage et de suivi dans le milieu scolaire, 206 médecins, 186 agents de vaccination, 54 infirmiers et 184 psychologues.

La campagne nationale de vaccination contre la rougeole et la rubéole en milieu scolaire s’inscrit dans le cadre du programme national de lutte contre ces deux maladies, conformément aux recommandations de l’OMS et du Comité technique des vaccinations (CTV), a-t-il poursuivi. L’objectif de la campagne de vaccination est de renforcer l’immunité des élèves des cycles primaire et moyen, soit la tranche d’âge la plus exposée à ces maladies, contre la rougeole et la rubéole et leur éviter d’éventuelles complications lors d’une contamination à un âge plus avancé (méningite, malformations congénitales…).

Le docteur Aït Ouaras a révélé, par ailleurs, l’existence de cas de décès suite à des complications sévères de la grippe saisonnière, précisant qu’il s’agit de «femmes enceintes ou de personnes souffrant d’une maladie chronique et qui n’étaient pas vaccinées contre la grippe saisonnière». Plus de 60 042 personnes ont été vaccinées sur un quota de 70 000 doses de vaccin antigrippal pour la wilaya d’Alger, destinées en premier lieu aux personnes souffrant de maladies chroniques, les personnes âgées, les femmes enceintes et les enfants, a fait savoir la même source. Le même responsable a ajouté que la wilaya d’Alger bénéficiera d’un quota supplémentaire de vaccin antigrippal dans le cadre du quota national de 40 000 doses supplémentaires annoncées récemment par le ministère de tutelle pour répondre aux besoins de la population. Il a rappelé que le moyen le plus efficace de se protéger de la grippe saisonnière et de ses complications est la vaccination, assurant que le vaccin contre la grippe est disponible dans les structures sanitaires et en pharmacie où il est remboursé par la sécurité sociale.

R. N.

Comment (2)

    ATTENTION !!
    13 janvier 2018 - 3 h 17 min

    Avertisser vos familles les vaccins made in Sioniste créer dans la duré des maladies grave, ces nouveaux vaccins tue !

    Kassaman
    11 janvier 2018 - 18 h 50 min

    Le japon a fait interdire ce vaccin (ROR) le suspectant d’avoir une « responsabilité dans la flambée des taux de troubles du spectre autistique qui apparaissent chez au moins un enfant sur 68, avec des taux plus élevés encore de ce diagnostic chez les garçons ».
    Le suivisme européen du gouvernement en matière de santé de la population commence à m’inquiéter.

    3
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.