Une femme condamnée à la perpétuité pour le kidnapping d’une fillette

Le représentant du ministère public a requis la perpétuité
La femme, la quarantaine, a été condamnée à la réclusion à perpétuité pour kidnapping d’une fillette de 6 ans. D. R.

Une femme, la quarantaine, a été condamnée jeudi par le tribunal criminel d’Oran à la réclusion à perpétuité pour avoir kidnappé une fillette de 6 ans. Les faits de cette affaire remontent au mois d’octobre 2016, lorsque la mère de la fillette, de retour de son travail, a constaté la disparition de sa fille de la maison familiale sise à Douar Boudjemaâ, relevant de la commune de Hassi Bounif, en même temps que la nounou qu’elle avait engagée pour la garder.

La mère, supposant que sa fille était sortie avec la nounou pour quelques achats, a vainement attendu le retour de ces dernières, et craignant le pire, elle décida de partir à leur recherche, mais elle ne trouva aucune trace ni de la nounou ni de sa fille. En alertant la police, elle fut surprise lorsqu’elle constata qu’une femme était venue signaler le kidnapping d’une fillette qu’elle avait trouvé en compagnie d’une femme au comportement assez louche et qui avait prétendu que la fillette en question était sa propre fille d’un premier mariage.

Après une journée complète de recherches, la fillette fut enfin retrouvée saine et sauve avec la nounou à Arzew, un endroit où elle n’avait rien à faire. Interrogée, la nounou s’est empêtrée dans des déclarations contradictoires et plus évasives les unes que les autres, indiquant, dans un premier temps, que la mère de la fillette ne lui avait pas payé ses gages et qu’elle avait emmené la fillette pour la forcer à lui payer son dû. Dans un second temps, elle a nié tous les faits qui lui étaient reprochés, prétendant qu’elle avait emmené la fillette pour une promenade. Une promenade qui avait duré une journée entière, loin de la maison familiale de la fillette et sans aviser.

Le représentant du ministère public a requis la perpétuité contre la nounou, soulignant la gravité des faits et louant la célérité des services de sécurité qui avaient réussi à retrouver la fillette en un temps record.

R. N.

Comment (4)

    Kasso
    12 janvier 2018 - 0 h 43 min

    Normalement elle passe aux poteaux pour donner l’exemple aux autres.




    4



    3
    Kassaman
    11 janvier 2018 - 22 h 41 min

    On ne se pas vraiment quoi penser au final.
    Est-ce un kidnapping crapuleux ou est-ce l’œuvre d’une femme qui souffre de ce que l’on appelle le mal d’enfant?




    7



    1
    Anonyme
    11 janvier 2018 - 20 h 18 min

    Tout en condamnant fermement ce kidnapping de plus commis sur une mineure ! Ce qui est assez grave et merite punition, La peine est par contre trop severe et disproportionnee. Des personnes sont condamnees pour crime a des peines de 10 ans alors que la il apparait que la femme n’a a priori pas d’antecedents, de plus il n y a pas de sevices ni dintention de tuer averees. Tout cela devrait etre eclairci et etre pris en compte pour la determination de la peine. Malheureusement notre justice est expeditive ! Que gachi notre systeme judiciaire ! Il ne repare pas mais detruit !




    10



    2
    Nacéra
    11 janvier 2018 - 18 h 47 min

    CE N’EST PAS LA PERPET QU’IL FAUT EN PAREIL CAS MAIS LA CONDAMNATION A MORT…!!! POUR DONNER L’EXEMPLE ET DISSUADER TOUT FUTUR/E DÉLINQUANT/E… Itou pour les drogues dealers et les COLS BLANCS… Et VOUS VERREZ ALORS LES RÉSULTATS PROBANTS.




    11



    9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.