Comité exécutif de la CAF : la FAF introduira un recours après le rejet du dossier d’Ould Zmirli

La candidature d'Ould Zmirli a été invalidée pour avoir été expédiée en dehors des délais
Bachir Ould Zmirli. D. R.

La Fédération algérienne de football (FAF) a décidé d’introduire un recours auprès de la Confédération africaine de football (CAF) après le rejet de la candidature de Bachir Ould Zmirli pour les élections des quatre postes vacants au comité exécutif de la CAF, prévues le 2 février à Casablanca, a indiqué l’instance fédérale jeudi soir sur son site web.

«Le comité exécutif de la CAF a rejeté le dossier de candidature de Bachir Ould Zmirli, vice-président de la FAF et candidat de l’Algérie au poste de membre du comité exécutif de la CAF, au motif qu’il aurait été déposé hors délais. La FAF a décidé d’introduire un recours auprès de la CAF. Elle est déterminée à explorer toutes les voies réglementaires pour faire valoir ses droits», a écrit la FAF.

La candidature d’Ould Zmirli avait été invalidée mercredi soir pour avoir été «expédiée en dehors des délais réglementaires». «Une seule candidature a été invalidée par le comité exécutif de la CAF réuni mercredi à Casablanca (Maroc) pour avoir été expédiée en dehors des délais réglementaires, c’est celle de Bachir Ould Zmirli (Algérie)», avait informé la CAF sur son site officiel.

Suite à cette décision, l’autre candidat en lice pour la Zone Nord, le Libyen Jamal El-Jaafri, est assuré de siéger au sein du comité exécutif de l’instance africaine. L’Algérie avait perdu son siège au comité exécutif de la Confédération africaine de football occupé par l’ancien président de la FAF, Mohamed Raouraoua, à l’occasion des élections organisées lors de l’assemblée générale de la CAF le 16 mars 2017 à Addis-Abeba (Ethiopie).

R. S.

Comment (15)

    hamid
    19 janvier 2018 - 19 h 10 min

    l algerie a perdu son prestige sportif avec des instances incompetentes a tous les niveaux on etait meme pas capable a l organisation d une can ou chan et le pire c la construction de nouveaux stades c pas l argent qui manquait avant mr le ministre a vous debloquer ce marasme




    0



    0
    Anonyme
    14 janvier 2018 - 3 h 45 min

    Le ministre de la jeunesse et des sports doit démissionner
    Zetchi doit aussi disparaitre de notre champ de vision
    Trop de trahison




    3



    1
    Tinhinane-Dz
    14 janvier 2018 - 3 h 42 min

    FAF: Fédération d’arrivistes et des feignants

    Cette histoire montre bien combien nos responsables sans dénués de patriotisme.
    Leur tube digestif avant tout , même s’il faut nuire au pays.
    ZETCHI doit partir.




    5



    1
    Kahina-DZ
    14 janvier 2018 - 3 h 38 min

    Il parait que Zetchi a tout fait pour que le dossier ne soit pas déposé dans les délais.
    Commencez par punir le fautif.
    Des harkis anti-Algérie partout.
    Pauvre pays trahi par ses propres enfants.




    5



    1
    Hocine
    12 janvier 2018 - 15 h 37 min

    Bizarrement les agissements nuisibles du Ministre des Sports et du Président de la FAF m’ont fait découvrir le patriotisme et la dignité des gens comme Berraf et Raouraoua que je salue au passage.




    12



    6
    Anonyme
    12 janvier 2018 - 15 h 23 min

    Quoi de plus normal quand on sait que depuis six mois il y’a au niveau de la CAF six (06) marocains, six (06) égyptiens, quatre (04) tunisiens et zero (00) ALGERIENS.
    Rien que pour cela on doit présenter nos félicitations patriotiques a L’hadi Ould Ali et a Zetchi certainement trop occupés par l’accessoire au dépend de l’essentiel.




    14



    4
    Kader
    12 janvier 2018 - 15 h 02 min

    J’espère que Ouyahia va faire le ménage dans cette écurie en charge du sport algérien en général et du football en particulier et ou pullulent de nombreux agents inféodés au Mongolien M6.




    13



    9
    Paris 75011
    12 janvier 2018 - 14 h 53 min

    Une enquête approfondie va mettre en évidence la main du Makhzen avec la complaisance de Ahmed Ahmed et dont le seul objectif est d’éliminer toute présence Algérienne de toutes les organisations africaines politico-socio-economiques et y compris sportives.




    10



    8
    Anonyme
    12 janvier 2018 - 14 h 48 min

    H’chouma pour cette bande d’incompetants juste bonne à magouiller avec l’arbitrage des matchs.




    12



    4
    Sidali
    12 janvier 2018 - 14 h 44 min

    Tuzzz. On fait tout pour ne pas faire parvenir un dossier de candidature à la bonne adresse puis on veut s’attaquer à la CAF via la TAS.
    Ils nous prennent pour ce que nous ne sommes pas.




    17



    2
    Mokrane
    12 janvier 2018 - 14 h 40 min

    J’ai suivi hier soir une émission TV sur ce même sujet et j’ai pu en déduire qu’il y’a actuellement une mafia anti-algerienne au sein de nos instances sportives (ministère et fédération de football) qui travaille pour la feodale Narco-monarchie absolue du Régime du Makhnez.
    Assegwas Amegaz pour le peuple ALGÉRIEN.




    11



    8
    Makhloufi
    12 janvier 2018 - 14 h 30 min

    Certes, je n’ai aucune sympathie pour El Hadj Raouraoua, mais il est avant tout Algérien et Patriote et donc ne méritait pas cet acharnement de la part du duo Ould Ali et Zetchi pour le faire éliminer des élections du BF de la CAF au profit d’un marocain ennemi de l’Algérie et de son peuple.




    12



    8
    RasElHanout
    12 janvier 2018 - 14 h 23 min

    J’ai le sentiment que les actuels Responsables de notre football ont juré de détruire tout ce qu’à fait l’ancien président de la faf tout en éliminant tout Algérien des instances footballistiques régionale et internationale aux profit des Egyptiens mais aussi et surtout de leurs cousins marocains à l’effet de plaire à leur Roitelet M6.




    13



    8
    Houari31
    12 janvier 2018 - 14 h 15 min

    La sortie de Zetchi ne vise qu’à détourner l’attention du peuple algérien sur sa responsabilité de cet échec intentionnel pour des intérêts bassement vils.




    15



    2
    Mouloudeen
    12 janvier 2018 - 14 h 11 min

    Les seuls responsables de ce fiasco sont à chercher auprès du Ministre des Sport et du Président de la FAF connus pour être des agents du Régime Allaouite du Makhnez.
    Ces même sieurs sont responsables de l’écrasante défaite de Raouraoua contre le maroki Faouzi Lakjaa lors des dernières élections du bureau fédéral de la CAF.




    12



    7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.