Bruit de bottes dans le Golfe : vers une guerre entre les Emirats et le Qatar ?

Les MAE d'Arabie Saoudite, d’Egypte, des Emirats arabes unis et de Bahreïn réunis au Caire le 5 juillet 2017. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Les Emirats arabes unis ont affirmé ce lundi que des avions de chasse du Qatar, pays avec lequel ils n’entretiennent plus de relations depuis juin dernier, avaient intercepté un avion de ligne émirati qui faisait route vers Bahreïn. Il s’agit d’une «menace flagrante pour la sécurité de l’aviation civile et d’une claire violation de la loi internationale», a affirmé l’Autorité générale de l’aviation civile émiratie dans une déclaration, sans plus de précisions.

Cet incident intervient trois jours après que Doha se soit plaint lui aussi auprès des Nations unies du viol le 21 décembre dernier par un avion de combat des Emirats arabes unis de son espace aérien. Le ministre qatari des Affaires étrangères avait expliqué sur Twitter avoir informé le Secrétaire général des Nations unies et le président du Conseil de sécurité que l’appareil émirati avait «survolé la zone économique exclusive du Qatar» pendant une minute «sans autorisation». «L’incident constitue une violation flagrante de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de l’Etat du Qatar, ainsi que des dispositions juridiques internationales», avait ajouté cheikh Mohamed Ben Abderrahmane Al-Thani.

L’accusation avait été démentie aussitôt par Abou Dhabi. Anwar Gargash, le ministre d’Etat émirati aux Affaires étrangères, avait rétorqué aussi sur Twitter que la plainte du Qatar était «fausse et confuse». «Nous travaillons pour répondre officiellement (à cette accusation) avec des preuves. Il s’agit d’une escalade et cela n’a pas de fondement», a ajouté Anwar Gargash.

La récurrence de ces accusations en un laps de temps assez court peut laisser entendre maintenant qu’un des deux pays cherche réellement à provoquer l’autre. Il est possible que ce soient les Emiratis qui cherchent à régler leurs comptent aux Qataris, surtout qu’ils ne sont pas les seuls à en vouloir à Doha. Le Qatar est, en effet, soumis depuis plus de sept mois à un blocus économique de la part des Emirats, de l’Arabie Saoudite, de Bahreïn et de l’Egypte, qui l’accusent de soutenir le «terrorisme» (les Frères musulmans, ndlr) et d’être trop proche de l’Iran. Doha rejette en bloc les accusations qui ont conduit ses voisins du Golfe à rompre tout lien avec lui en juin et à lui imposer un blocus aérien, terrestre et maritime. Selon Doha, ces pays cherchent à mettre sa politique étrangère «sous tutelle».

S. S.

Comment (19)

    Anti Khafafich ⴰⵎⴳⵉⵍⵍ ⵜⵉⵢⵉⵍⵍⵉ
    16 janvier 2018 - 8 h 22 min

    j’essaye de comprendre une chose, comment un 1er responsable d’un pays où il est censé être le premier homme à vivre instant par instant tout ce qui fait bouger l’économie, l’éducation, la santé, l’armée, les centres de recherches….de son pays, s’habille comme une vieille de 75 ans, a un ventre d’une femme enceinte et qui met un double zéro sur son « derrière » selon la dernière déclaration d’abou mazen ??? et vous appelez ça des pays avec qui on a des liens et que nous puisions faire quelque chose avec !!!!!!!!!!!!!!!!!! beurk. il faut être taré de le croire une seule seconde

    BabEIOuedAchouhadas
    16 janvier 2018 - 0 h 53 min

    Vivement l’Implosion de toutes ces féodales Monarchies arabes absolues (pays du Golfe, Jordanie, Maroc).

    12
    karimdz
    15 janvier 2018 - 21 h 45 min

    Si guerre il y a, elle risque d entrainer d autres états, l arabie saoudite, la turquie, voir l iran, au grand bonheur d isra heil…

    7
    1
    Farid1
    15 janvier 2018 - 19 h 44 min

    Une guerre entre les Emirats et le Qatar!!!! Vous voulez dire une guerre entre des mercenaires sous Qatar contre des mercenaires sous Les Émirats, avec les Britanniques et les US aux commandes

    12
    1
    Chibl
    15 janvier 2018 - 19 h 42 min

    Et vous pensez vraiment qu’ils ont …… de se faire la guerre, ils n’ont même pas de peuple, qui va faire la guerre?

    13
    Fuji Yama
    15 janvier 2018 - 17 h 21 min

    L’ Émir d’Abou Dhabi et ‘Émir Qatari
    devraient se rendre au Mur des
    Lamentations, pour y faire leur toute
    dernière prière, avant de se faire
    exploser.

    23
    Amine
    15 janvier 2018 - 16 h 13 min

    … Cette région maudite aveuglée par l’argent et que l’argent, ne peut en aucune manière s’insérer dans le rang des sociétés normalement constituées. L’histoire entrain de nous dire qu’il est si malaisé de fonder une société sur l’obscurantisme, le tribalisme abject, le pétrole et l’argent, un cocktail, en l’occurence, explosif à terme.

    Les pays du Golf, exception faite, le Sultana d’Oman, qui a un passé maritime, économique et culturel de part sa proximité avec la Perse et sa spécificité religieuse en adoptant, le courant Ibadite, autrement dit celui des khaouarij, ces pays de sable ont fait le jeu des américains et des Britanniques dans la région sans jamais se soucier de l’évolution de l’histoire et des mentalités et la révolution numérique qui entrain de mettre dans la lumière des pays autrefois formés hermétiquement , en démasquant leur hypocrisie et leurs méthodes barbares dans le management de leurs sociétés respectives.

    Leurs émirs et princes, utilisent la religion version Wahabbite avec une dose importante des règles tribales, pour l’unique, préserver le pouvoir.

    27
    IMAZIREN
    15 janvier 2018 - 14 h 02 min

    Allah iguawi chitanehom, amine y a rab el 3alamine

    22
    3
    Mhand
    15 janvier 2018 - 13 h 26 min

    J’espère que non, je viens de décrocher un contrat de travail de 2 ans à Dubaï en tant que professeur de physique à partir de juillet. Ils peuvent attendre jusqu’à la fin de mon contrat, puis ils peuvent se faire exploser, ce dont je ne me soucie pas vraiment.

    7
    27
    L'EPERVIER.
    15 janvier 2018 - 12 h 39 min

    Qu’ils se cassent la gueule , avec ma benediction.

    36
    3
    Kassaman
    15 janvier 2018 - 12 h 35 min

    Je serais curieux de voir à quoi peut bien ressembler une guerre entre eunuques…

    38
    2
    Rayés Al Bahriya
    15 janvier 2018 - 12 h 31 min

    Al malhama…

    Wa ma adraka maou al malhama…

    9
    4
    Zaatar
    15 janvier 2018 - 12 h 05 min

    Allumez le feu, Allumez le feu…., je ne fais que reprendre la chanson de Johnny.

    39
    5
      Lyes Oukane
      15 janvier 2018 - 12 h 32 min

      @ zaatar . Bonjour , ton court commentaire m’a poussé à une pointe d’humour . J’imagine bien les enturbannés de la photo du dessus porter , sous leur djellaba , un tee shirt  » je suis jauni  » …

      25
      1
        Zaatar
        16 janvier 2018 - 8 h 18 min

        Le tee shirt portera alors également la photo d’un sportif courant sur une piste et brandissant la flamme olympique…

      Abou Stroff
      15 janvier 2018 - 13 h 31 min

      j’ approuve, j’approuve, j’approuve!
      des représentants de la vermine islamiste qui s’entretuent! que demander de plus au Bon Dieu?

      35
      2
        Zaatar
        16 janvier 2018 - 8 h 20 min

        Bonjour Cher Abou Stroff,

        Que demander de plus au bon dieu? ma foi rien… tu ne penses pas qu’il va envoyer les tayr ababil tarmihim bihidjaratin min sadjil aux enturbannés?

    Anonyme
    15 janvier 2018 - 11 h 52 min

    La 3eme guerre mondiale au Moyen Orient et inévitable , elle est là , elle aura lieu …Elle embrasera les perses , les arabes , les juifs , les kurdes , les Egyptiens et les turcs …Les grands gagnants de cette guerre seront les aryens d’Europe ( qui verront se relâcher la pression judaïque sur eux et leurs pays ) , les chinois qui exploiteront le commerce de la guerre , les hindous qui auront leur supériorité stratégique sur le Pakistan et à un certain degré les Berbères et les noirs africains qui verront la pression arabo-wahabiste se relâcher sur eux … la Russie et les USA vont se partager la dépouille du Moyen Orient en zones d’influences au détriment des anciens rois arabes

    39
    11
      Riri
      15 janvier 2018 - 20 h 01 min

      la 3ème guerre mondiale a déjà démarré avec le soi-disant « printemps arabe ». C’est une guerre à l’aide d’armes non classiques de 4ème génération : les médias, les terroristes, les sociétés privées de mercenaires, les sanctions économiques, les pressions diplomatiques, la corruption, …, qui implique des dizaines de pays ( otan, ccg, ocs,…) .Il n’y a qu’a voir l’état de destruction des villes de Libye, d’Irak de Syrie ou du Yemen et la marée de réfugiés intérieurs et extérieurs pour s’en rendre compte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.