ICE : le baril de Brent se maintient au-dessus de 70 dollars

Sur l'ICE, le Brent a terminé à 70,53 dollars
Sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, le Brent a terminé à 70,53 dollars, en hausse de 57 cents.. D. R.

Les cours du pétrole continuent de consolider leurs gains à la suite d’un recul des stocks de brut américain ; un dollar plus faible venant aussi à l’appui des prix des matières premières.

A Londres, place de cotation du pétrole algérien, le baril de Brent, référence européenne, également pour mars, prenait 43 cents, à 70,96. Il s’agit des plus hauts niveaux atteints par le brut depuis décembre 2014. Les réserves américaines ont reculé de 1,1 million de barils lors de la semaine terminée le 19 janvier, selon les statistiques du Département américain de l’Energie (DoE) publiées mercredi.

Depuis le 10 novembre, ces stocks ont baissé de plus de 47 millions de barils. Ils sont au plus bas depuis 2015. «Ces chiffres renforcent l’idée que les limites imposées à la production par l’Opep fonctionnent», a commenté Stephen Innes, analyste chez Oanda, en référence à l’accord conclu par l’Organisation des pays exportateurs de pétrole et d’autres producteurs comme la Russie pour tenter de rééquilibrer le marché, en vigueur jusqu’à la fin de l’année.

«Mais ne perdons pas de vue les folies du dollar américain, qui soutiennent les marchés du brut et fournissent l’occasion d’un rebond à l’ensemble des marchés des matières premières.» Le repli du billet vert, à son plus bas niveau depuis 2014 face à l’euro, rend mécaniquement moins cher le baril vendu dans la monnaie américaine pour les investisseurs munis d’autres devises. Il est alors plus demandé. «Puisqu’on en est peut-être qu’au début de la mort du dollar américain, ajouté aux efforts de l’Opep, il se pourrait que le marché aille nettement plus haut», a ajouté M. Innes.

Mercredi, le WTI (West Texas Intermediate), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la Bourse spécialisée dans l’énergie, a pris 1,14 dollar pour clôturer à 65,61 dollars sur le Nymex. Sur l’Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, le Brent a terminé à 70,53 dollars, en hausse de 57 cents.

R. E.

Commentaires

    Ziad Alami
    25 janvier 2018 - 18 h 25 min

    C’est une mauvaise nouvelle pour le Régime Tyrannique du Makhnez dont l’économie à connu pour 2017,un déficit de la balance commerciale extérieur record de 19 milliards de dollars.

    6
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.