Comment la CIA a renversé Ben Ali et provoqué le «printemps tunisien»

Zine El-Abidine Ben Ali
Zine El-Abidine Ben Ali. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Olivier Piot, ancien journaliste du Monde Diplomatique, révèle dans un témoignage vidéo que des snipers, très probablement sud-africains, se trouvaient en mission en Tunisie en janvier 2011 pour tirer sur les manifestants. Autrement dit, ils étaient là pour provoquer le chaos et donner un coup à la «Révolution du Jasmin». Olivier Piot a couvert pour le compte de son journal les événements vécus par la Tunisie en 2011.

Le site Tunisie Secret, qui est connu pour être l’un des médias les plus informés de Tunisie, appuie fortement la version du journaliste français. Ses responsables soutiennent même en avoir longuement parlé en 2012 et en 2013. Dans article publié le 8 janvier dernier, Tunisie Secret explique que «ces snipers étrangers étaient sous les ordres des services américains et étaient payés par le Qatar pour déstabiliser la Tunisie».

«Nous n’allons pas transcrire le témoignage historique de ce journaliste du Monde Diplomatique. Vous n’avez qu’à l’écouter et faire des recoupements avec notre article du 7 juin 2013 pour vous faire une idée exacte sur le coup d’Etat islamo-atlantiste qu’on a voulu faire passer pour une ‘‘révolution’’ populaire, que les traîtres au pouvoir et dans l’opposition viennent de festoyer malgré la situation tragique du pays», écrit l’auteur de Tunisie Secret.

Le média tunisien soutient fermement l’idée que «les mercenaires blancs d’Afrique du Sud étaient donc en mission commandée et qu’ils ont sciemment tiré sur les manifestants pour créer une situation incontrôlable et irréversible». «Autrement dit, tuer des innocents et coller ce crime abominable à Ben Ali. Exactement ce qui s’est passé en Egypte, en Syrie et probablement en Libye», poursuit-il. L’auteur de l’article promet que «ces mercenaires seront un jour ou l’autre identifiés, arrêtés et jugés, ainsi que leurs payeurs qataris qui ont pour complice le général félon Rachid Ammar».

«Sous les ordres de ses maîtres américains, c’est lui (le général Ammar) qui les a laissé quitter le sol tunisien en toute impunité et qui a continué par la suite (après le départ de Ben Ali) à appliquer tous les ordres venus de Washington et de Doha», soutient encore Tunisie Secret.

S. S.

Comment (34)

    Anonymous
    30 janvier 2018 - 11 h 36 min

    N’importe quoi!! vous pensez que ben ali, Mubarak, Bachar sont des enemis des USA ou des sionistes??? Ils sont prets à tout pour garder le pouvoir, meme vendre leurs meres!!!

    4
    5
    karimdz
    29 janvier 2018 - 13 h 34 min

    ben ali était bien un agent de la cia et a déposé le président bourguiba, à son tour il se fait dégager.

    Ceci dit, ces informations nous rappellent que les pays musulmans sont toujours sous la coupe de l occident qui se croit tout permis, faisant et défaisant des régimes juste pour ses intérêts.

    الهوارية
    28 janvier 2018 - 14 h 28 min

    Je prends mon écritoire numérique pour dire aux vieux débris dictateurs européens et américains de vous en aller d’abord vous espèce de crevures, c’est vous-même qui manipulent les monarques, les chefs d’États arabes et euro-asiatiques pour les placer et les déplacer à votre guise dans vos échiquiers de l’ordre mondial qui s’est constitué pour assassiner, pendre et incarcérer les arabo-africains, et faire fuir les peuples de tout âge sur vos Continents, maintenant votre sale besogne d’apprenti sorciers est reconnue dans le monde entier, il faut arrêter cette magouille parce que nos dictateurs sont vos marionnettes c’est vous qui les avaient installé chez nous, pour qu’ils vous soldent chaque mois des milliards de dollars qui peuvent faire profiter nos pauvres qui m’auront pas besoin de se noyer au fond des mers pour venir mendier ou se faire assassiner par froidement par balle parce qu’ils sont algériens ou arabe chez vous. Ya Khawana

    10
    1
    MON OPINION
    27 janvier 2018 - 7 h 34 min

    salam! Même au niveau de l’ordre mondial on se fait la guerre entre empire la tunisie etait certainement une chasse gardé d’un certain empire,puis un autre empire déstabilise !!

    3
    1
    lol
    27 janvier 2018 - 3 h 46 min

    Comment la CIA…..= Simplement par facebook !

      Loulla
      27 janvier 2018 - 8 h 54 min

      Ce qui est désolant lamentable même c’est que les maghrébins d’une manière générale n’ont aucune culture politique ni sensibilité aux stratégies impérialistes qui ont fait et font la puissance de l’occident et Ieur succursale implantée au cœur du moyen orient Israël en tête. Le coup d’état déguisé en pseudo révolution en Tunisie fait partie de leur stratégie planétaire pour s’imposer et imposer leur gouvernement mondial. La Tunisie a été choisie permis les pays visés par ce printemps enfer arabe pour déclencher l’affaiblissement politique économique et social (l’asservissement étant acquis avec Ben Ali et la plupart des responsables politiques et militaires les traîtres chez nous se ramassent à la pelle). Pourquoi la Tunisie parce que c’est. Justement le président le plus servile le plus lâché et le plus détesté avec le clan traverse face au peuple le plus mouton. Dons bien étudie. Le mouvement grâce à quelques tirs de snippers à fait fuir ce valeureux dirigeant et basculer tout le régime en moins d’un mois là où la lybie a résisté presque une année et la Syrie grâce à l’Iran et la Russie est aujourd’hui détruite mais régime toujours en place. Donc la Tunisie a l’évidence n’a pas connu cette page de son histoire en raison d’un mécontentement des injustices sociales et économiques mais bien d’une vaste manipulation des americano-sionistes qui continue ailleurs grâce à la trahison légendaires des arabes du golfe et de chez nous. La preuve la Tunisie ne s’est jamais porté aussi mal sur tous les plans politique économique social la situation est catastrophique des incapables au pouvoir la gangrène des islamistes de ennahdha avec leur petit chef machiavélique mais petit qui tirent les ficelles grâce au soutien americano sioniste et leurs larbins du golfe et de l’Arabie et aucun soulèvement en perspective. Les dernières petites émeutes ayant été manipulées par des motifs politico-politiciens interne. La preuve en est que cela s’est dégonflé comme un ballon de baudruche. Il ne s’agit pas d’un réel mouvement de masse. La masse étant si molle dans ce pays. Le patriotisme est absent tout comme le courage et un ou des leaders décidés à sortir leur pays et leur peuple de la torpeur et l’asservissement. Donc oui la pseudo révolution est uniquement l’œuvre dès stratèges avertis du Pentagone et de l’état major sioniste qui ont bien déclenché cette vaste destruction des pays arabes du Maghreb à la Syrie en passant par l’Égypte l’Irak c’était déjà fait l’Algérie aussi elle a connu son printemps avant tout le monde et ce avec l’assistance de leurs petits alliés européens et leurs caniches arabes. Un résumé réduit très réduit mais assez explicite pour ceux qui en ont marre de se faire insulter l’intelligence.

    timour
    26 janvier 2018 - 23 h 34 min

    Peut-on vraiment croire que la Cia est derrière la révolution tunisienne? De deux chose l’une. Ou les yankees sont des nuls car aux dernières nouvelles Ben Ali ne les a jamais contrariés dans leur politique au M.O. et en le faisant partir, ils perdaient un soutien. Ou les Tunisiens sont des gens inconscients et même inconsistants, facilement manipulables qui se sont laissés guider par la « main de l’étranger ».

    Il est nécessaire de revenir aux prémisses de cette rébellion. Nous avons à faire à un régime corrompu dont les acteurs se trouvent au sommet du pouvoir, à savoir la nombreuse famille Ben Ali et la plus nombreuse famille Trabelsi. On devrait se souvenir que ce qui caractérisait le système politique tunisien était le manque de transparence et de responsabilité ce qui portait gravement tort à l’économie en dégradant les conditions de l’investissement tout en développant une culture de la corruption.

    Le clan Ben Ali opérait leurs prédations principalement dans la région côtière centrale tandis que le clan Trabelsi était surtout actif autour de Tunis. L’arrière pays était complètement laissé à l’abandon.

    Maintenant pour que ce système pourri fonctionne, il fallait une police et une justice corrompues. Souvenons-nous de la fameuse et redoutée Garde présidentielle qui dépendait directement de Ben Ali. Comme la police d’ailleurs. Et combien de journalistes qui dénonçaient courageusement les tares de ce régime et le manque de liberté furent condamnés sur de fausses accusations. Et combien de syndicalistes empêchés d’assurer leur mandat. Tout comme la torture allègrement pratiquée dans les geôles tunisiennes. Ajouté à cela un chômage élevé, surtout parmi les diplômés, et des gens au bord de la famine.
    Car au-dessous de ces parvenus suceurs des ressources tunisiennes, il y avait tous ces hommes et des femmes qui n’avaient pas besoin de la Cia pour manifester leur haine et leur volonté de changer ce système.
    Alors il n’est pas étonnant qu’ O. Piot relayé par Tunisie Secret en ressortant cette info veuille relativiser l’action du Peuple tunisien souverain, vu que cette révolution tunisienne gêne pas mal de monde. Pour la simple raison que c’est la première fois qu’un vaillant et courageux peuple musulman vire un dictateur et instaure, non sans difficultés certes, une république laïque. Et ce fait gêne pas mal de monde, autant les impérialistes que les islamistes et néocolonialistes.

    4
    1
    Anonyme01
    26 janvier 2018 - 22 h 56 min

    C’est la richesse du sous-sol de l’Arabie-Saoudite qui retarde l’éclatement de cette monarchie.Mais il viendra le jour où le pétrole tarira.D’ici là la famille Ahl saoud finira par subir le même sort que celui réservé à El-Keddafi, Saddam Hossine, Hosni Moubarek, Ben Ali et d’autres: elle(la monarchie) ne trouvera ni la France, ni Israël et ni les Etats-Unis à ces cotés pour la défendre. On a beau acheté les médias comme le font certains lobbys puissants pour avoir des influences sur la conscience des peuples dans certains pays soit disant démocratiques comme la France(voir les témoignages accablants sur les dirigeants Français de Jean loup Izambert) ou aux Etats-Unis, les peuples finiront un jour par dire leur dernier mot et arriveront sûrement par imposer leur volonté à leurs dirigeants.Les peuples du monde ne dorment.Et les journaux qui écrivent sous les ordres des dirigeants et la censure exercée par ces derniers(les dirigeants) pour contrôler les opinions n’auront plus d’influence face à l’internet. La détention de l’autorité suprême(la souveraineté) n’est pas encore atteinte par les peuples pour faire face à la volonté de leurs dirigeants, mais elle est en voie de l’être.

    4
    2
    Anonyme
    26 janvier 2018 - 15 h 07 min

    @ Anonyme01
    26 janvier 2018 – 10 h 35 min

    Et que dites vous des royaumes feodaux de saoudie et le reste,c est grace aux US qu ils se maintiennent au pouvoir,tant que le petrole rapporte aux Lobbies et tant que le recyclage des petrodollards finance les usines d armements aux USA et ailleurs.

    6
    1
    صالح/ الجزائر
    26 janvier 2018 - 8 h 44 min

    C’est à dire les snipers étrangers ou « les mercenaires blancs d’Afrique du Sud .. » , recrutés par la CIA américaine , n’ont pas crée le soulèvement lui meme , mais ils ont ajouté de l’huile sur le feu ( donner un coup à la «Révolution du Jasmin» ) , autrement dit la situation socio-économique dans les régions intérieures du pays , comme à Gafsa , à Sidi Bouzid ou à Tataouine … , loin des complexes touristiques du sahel , entrainée par la politique de négligence dictatoriale totale des trabelsias , était suffisamment prête à l’explosion et qu’elle n’attendit que l’étincelle donnée par Mohamed Bouazizi .
    la société est composée des humains . l’être humain vit au milieu de Microbes et de bactéries de tout genre , qui sont responsables de maladies très dangereuses , mais il n’est atteint et ne succombe à ces maladies que quand il devienne faible et perde sa résistance .

    6
    4
    Chaoui
    26 janvier 2018 - 0 h 08 min

    Tu trouveras LA réponse sur le lien suivant :
    https://ripostelaique.com/jaccuse-56-dirigeants-francais-davoir-pactise-terroristes-islamistes.html
    Voir aussi :
    – file:///C:/Users/NASS/Downloads/56-t1-letat-francais-complice-de-groupes-criminels-extrait-version-pdf.pdf

    5
    6
    Anonyme
    25 janvier 2018 - 21 h 01 min

    Complot ou pas complot ? Une chose une certaine on ne le saura que lorsque l’affaire Kennedy aura rendu tous ses secrets.
    La chose qui doit nous interpeller c’est de nous expliquer pourquoi ces coups fourrés ne réussissent que dans les pays arabes.

    17
    5
    La leçon à en tirer :
    25 janvier 2018 - 18 h 00 min

    quels que soient les problémes dans notre pays ( social , économie ..etc ) , les algeriens ne doivent jamais tomber dans ce genre de piéges en créant le chaos dans sur leurs propres terres pour lesquelles des centaines de milliers de martyrs ont payé de leurs vies (Allah yerhamhoum ) .
    donc les problémes ça se régle dans le calme et jamais dans un chaos téléguidé .

    37
    6
      Anonyme
      26 janvier 2018 - 2 h 07 min

      On devine de quel bord vous êtes et ce n’est pas l’intérêt de l’Algérie qui vous préoccupe..

      9
      9
    Djemel
    25 janvier 2018 - 17 h 47 min

    Pourquoi la CIA aurait été impliqué dans le renversement de Ben Ali alors qu’il n’était ni un anti-américain, ni un opposant à la stratégie géopolitique américaine. A moins qu’on pensait que les islamistes seraient plus actifs pour aider les USAs à dominer davantage l’Afrique. Ce qui est hors de tout doute est qu’une partie de la famille et de la belle famille de Ben Ali avaient fait du mal en Tunisie.

    15
    3
      @Djemel
      26 janvier 2018 - 10 h 55 min

      A moins qu’on pensait que les islamistes seraient plus actifs pour aider les USAs à dominer davantage l’Afrique et le monde arabe….c est bien la reponse a vos questions.
      Le dictateur Ben Ali a ete installe et nourrit avec sa famille et ses proches par le mossad et la CIA.et le jour ou il ne peut plus faire partie du plan,il le font sauter et le remplacent .Aujourd hui ce sont les freres musulmans et les extremistes de DAECH qui appliquent l episode suivant des USA et d Israel:Detruire les pays qui resistent,les morceler en plusieurs entites ethniques et religieuses et foutre la peur,la panique et le chaos……..pour imposer le plan des Israeliens celui de la capitale Jerusalem et
      annexer toutes les colonies construites sur les territoires Palestiniens comme faisant partie definitivement d Israel.Ce plan existait deja depuis des dizaines d annees et les Palestiniens le savaient aussi,…..pourtant ils ont negocies plus de 40 ans tout simplement pour negocier..
      il n y a pire aveugle que celui qui ne veut pas voir…..Mahmoud Abbas et son equipe sont tres naifs…et c est mortel en politique.

      7
      7
    SNIPER
    25 janvier 2018 - 17 h 21 min

    en 88 c’est des snipers qui ont tire sur la foule a alger et pourtant le president chadli n’a pas quitte son koursi et y ‘a pas eu de printemps arabe . svp un peu de respect pour nos freres Tunisiens , leur revolution a ete 1 chef d’oeuvre , il n’y a eu ni main etrangere ni quoi que se soit , c’est eux qui ont ejecte leur president . Bravo mes freres Tunisiens.

    17
    37
      Anonyme01
      26 janvier 2018 - 10 h 35 min

      Si on suit stupidement ce raisonnement que, ce sont toujours les pays étrangers qui sont derrière la chute des dirigeants tels : Saddam Hocine, El-Kaddafi, Ben-Ali,… il faut alors dire que ces dirigeants sont les plus parfaits du monde et que les peuples respectifs de ces pays sont des naïfs, sinon ils ne connaissent pas leurs intérêts puisqu’ils se sont laissés manipuler facilement par les puissances étrangères pour ruiner leurs pays. Moi je dirai qu’en raisonnant de sorte, je dois supposer que ceux qui avancent ces arguments sont justement les nostalgiques de ces régimes, qui ont tiré profit de ces derniers, que d’oser attribuer tous les soulèvements populaires de certaines populations à des pays étrangers.Le raisonnement simple doit reposer sur le concret: s’il y a un mouvement populaire dans un pays c’est qu’il y a malaise,c’est à dire,il y a injustice, pauvreté, chômage, la vie chère, la violence… et le pillage des richesses de pays par certains dirigeants.On accuse les pays étrangers de manipuler les peuples des autres pays comme si les dirigeants de ces mêmes pays ne faisaient pas de même contre leurs peuples respectifs. En résumé : si l’on veut qu’il n’y est pas de mains étrangères,il faut que nos dirigeants soient parfaits dans la gestion des affaires de nos pays, sinon les choses vont rester éternellement telles qu’elles sont, c’est à dire dans l’instabilité.

      9
      1
    rimka
    25 janvier 2018 - 16 h 40 min

    UBER firme americhienne basé a los angeles exploite des millions de chauffeur musulman a traver le monde . j appel de tout mon coeur d arrêté et de boycotter cette firme satanique. ne travaillerplus pour les yankee sionistes americhiens

    33
    14
    Felfel Har
    25 janvier 2018 - 16 h 09 min

    Ce scoop est périmé car on sait, depuis que Hilary-Calamity a publié son livre sur les « printemps arabes », qu’un clan (elle, Petraus et Feldman) a comploté derrière le dos d’Obama pour renverser des régimes laïcs à la demande de L’Arabie Diabolique et du Qatar. Elle aurait (au conditionnel) même été à l’origine de l’assassinat de l’ambassadeur US en Libye car il s’apprêtait à négocier le rachat de missiles Stinger (ceux que la CIA avait cédé à El Qaïda pendant la guerre d’Afghanistan) tombés entre les mains des terroristes. Bien que ces comploteurs aient été écartés par Obama, ils se sont vite acquocinés avec le lobby militariste pro-juif..

    17
    7
    Moskosdz
    25 janvier 2018 - 16 h 08 min

    C’est ce qui se passe généralement lors des manifestations de la pègre islamiste téléguidée par les sionistes,pour chauffer les 2 camps,ils tirent en même temps sur leurs sympathisants et la police.

    19
    8
    Sprinkler
    25 janvier 2018 - 14 h 58 min

    Rien de…renversant. La CIA ne fait que déposer les despotes qu’elle a intronisés. Ben Ali ou Ali Ben, les tunisiens n’y verront que du feu…

    17
    8
    Dead Zone
    25 janvier 2018 - 14 h 28 min

    Pauvre Tunisie !Poings et pieds liés
    au complot islamo-atlantiste.
    La « Révolution du Jasmin » n’aurait donc été qu’une pure création de l’Occident ?!
    Conclusion : le  » jasmin  » s’est fané,
    Ben Ali est toujours Zine et Zen,
    Washington-Doha seraient Ali-BaBa,
    et les 40 voleurs courent toujours dans la nature !
    Et bien, c’est dire que cette alliance morbide ne rate jamais sa cible!

    20
    8
    Anonyme
    25 janvier 2018 - 14 h 28 min

    Quand le régime est soutenu et démocratiquement élu par le peuple , comme par exemple Maduro au Vénézuela personne ne peut le renverser , ni la Cia , ni 3azrine !

    29
    5
    MELLO
    25 janvier 2018 - 13 h 55 min

    A lire tous ces articles, le Tunisien n’a , finalement, pas pris la responsabilité  » spontanément » de déboulonner BEN ALI.
    A lire tous ces articles, il n’ y a, finalement, pas de révolution du jasmin comme aime l’appeler cette France qui n’a rien vu venir.
    A lire tous ces articles, la Tunisie n’est, finalement, qu’un  » gruyère » que n’importe quel sale potentat peut manier.
    A lire tous ces articles, BEN ALI a dû négocier son départ avec, au fond de sa valise , un butin trsè très important. BEN ALI avait vu venir toute cette horde d’islamistes qui pouvaient avoir sa tête sans en avoir gagné quoi que ce soit.
    En gros, ces révolutions ARABES ne sont que de la pure manipulation entre les mains de la CIA.

    15
    5
    larbi
    25 janvier 2018 - 13 h 33 min

    pritemps arabe ou espagnole toute les dictatures doivent partir la cia pas facile pour elle de renverser un elu du peuple donc chercher l,erreur azul salamalikom

    24
    9
      MELLO
      25 janvier 2018 - 18 h 11 min

      Et si la CIA devait partir ? Ce ne sera que justice, justice divine.

      11
      6
      Farid1
      25 janvier 2018 - 19 h 45 min

      A vrai dire il n’a aucun élu par le peuple à part peut -être les pays scandinaves, Venezuela…
      Mais la France les USA et bien d’autres pays « démocratiques » , il y’a plus haut , c’est eux qui choisissent celui qui leur convient… et s’il ne leur convient pas on l’abat (comme Kennedy, Rabin..)

      16
      6
    ferial
    25 janvier 2018 - 13 h 20 min

    La CIA a utilisé le même « modus operandi » en Syrie , en Iran en Ukraine etc…partout où elle a décidé d’un changement de régime.

    31
    6
    Anonyme
    25 janvier 2018 - 12 h 06 min

    On ne renverse que les tyrans qui vivent du soutien de l’éxtèrieur. Moriega et Sadam etaient les meilleurs amis des puissances(…)

    22
    6
      Anonyme
      25 janvier 2018 - 12 h 06 min

      Lire Noriega

      4
      5
    IMAZIREN
    25 janvier 2018 - 12 h 03 min

    D’où les manifestations de rue interdites en EL DJAZAÏR.

    25
    8
    Ammar
    25 janvier 2018 - 11 h 43 min

    c’est pas vrai c’est SARKO qui a renversé BEN ALI

    4
    20
    Anonyme
    25 janvier 2018 - 11 h 26 min

    C’est donc la CIA qui a assuré une retraite sécurisée à l’hadj Ezine et à l’hadja Leila,ça explique egalement pas mal de choses sur le passage en douceur au trio du troisiéme age (lambaza3 ghannouchi essebssi).

    24
    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.