L’UA isole le Maroc et exige la relance des négociations avec la RASD

Mohammed VI Maroc
Mohammed VI lors du dernier Sommet UA-UE. D. R.

Réunis dans le cadre de la 30e session de la Conférence de l’Union africaine, les chefs d’Etat et de gouvernement ont exprimé, dans leur décision adoptée ce lundi par consensus, leur soutien à la relance du processus de négociations entre le Maroc et la République arabe sahraouie démocratique (RASD) en vue de parvenir à une solution durable au conflit du Sahara Occidental qui soit conforme à la lettre et à l’esprit des décisions pertinentes de l’Organisation de l’Unité africaine, de l’Union africaine et des Nations unies.

La conférence a, par ailleurs, réitéré son appel aux deux Etats membres à s’engager, sans conditions préalables, dans des pourparlers directs et sérieux, facilités par l’UA et l’ONU, pour la tenue d’un référendum libre et juste pour la détermination du peuple du Sahara Occidental.

Tout en réaffirmant sa disponibilité à réactiver le Comité des chefs d’Etat et de gouvernement sur le Sahara Occidental, institué par l’OUA en 1978, la conférence a lancé un appel en direction des deux parties pour coopérer pleinement avec le haut représentant de l’UA pour le Sahara Occidental, l’ancien président mozambicain Joaquim A. Chissano et l’Envoyé personnel du Secrétaire général des Nations unies, Horst Köhler.

Dans le même temps, la conférence a invité le Maroc, en tant qu’Etat membre de l’UA, à permettre le retour de la mission d’observation de l’UA à Laâyoune, au Sahara Occidental, et de permettre également un suivi indépendant des droits de l’Homme dans le territoire.

La conférence a, en outre, réitéré ses précédents appels, en particulier sa déclaration, adoptée lors de sa 24e session ordinaire tenue à Addis-Abeba les 30 et 31 janvier 2015, sur le Forum de Crans Montana, une organisation basée en Suisse, pour que celle-ci s’abstienne de tenir ses réunions dans la ville occupée de Dakhla, au Sahara Occidental, et a appelé à cet égard tous les Etats membres, les organisations de la société civile africaine ainsi que les autres acteurs concernés à boycotter la prochaine réunion prévue du 15 au 20 mars 2018.

Il est à signaler que le Maroc a été le seul Etat membre à exprimer des réserves. Ce fait a été mis en exergue par le président rwandais, Paul Kagame, président en exercice de l’Union africaine.

R. I.

Comment (49)

    Anonyme
    31 janvier 2018 - 8 h 15 min

    Les jours de la monarchie feodale narcotrafiquante sont comptes,le brave peuple marocain en a ras le bol surtout la jeune generation qui vit de plus en plus tres mal la misere de la majorite des demunis et de l injustice qui reigne dans l accumulation des richesses entre les mains du pouvoir du Makhzen et de la famille royale et la fuite d enormes capitaux a l etranger.

    3
    2
      Aa
      31 janvier 2018 - 9 h 56 min

      Le brave peuple marocain dites vous ?

      3
      1
    Lotfi magh
    30 janvier 2018 - 20 h 49 min

    Les sortilèges de la narcomonarchie commencent à faire de l’effet sur l’hexagone , je viens de lire sur un autre site dont je me réserve de lui faire de la publicité que  » La France va intégrer le trafic de drogue dans le calcul de son PIB  » , ainsi que la pr … j’espère que vous avez deviné la suite , je me suis donné une idée très négative sur cette décision , donc il n y a rien d’étonnant que fafa soutienne ce casse pied de l’ouest sur tous les plans : politique , économique , militaire , géostratégique , colonisation du sahara occidental et blocage des résolutions du conseil de sécurité concernant son occupation etc , un sale temps pour les valeurs et les pays qui tiennent aux principes , franchement cette sacrée fafa lui faut un autre général de Gaulle .

    11
    4
      Anonyme Utile
      31 janvier 2018 - 5 h 13 min

      Bravo. Vous avez admirablement tout expliquer.
      Le secrétariat d’état Américain a déclaré que le trafic de drogue représente 23% de l’économie du Maroc. Là, tout est dit. Quand l’économie d’un pays comme le maroc repose essentiellement sur le trafic de drogue, c’est que cette économie n’est pas viable et que ce pays n’a pas de modèle économique.
      Le maroc a toujours été un pays vassal et cheval de Troie de la France et d’israël, preuves irréfutables à l’appui.

      8
      4
    karimdz
    30 janvier 2018 - 19 h 41 min

    Les journaux maroukis inféodés au makhzen sioniste de sa médiocrité mimi 6 rapportent toujours une info cousue de mensonge pour faire croire que le grand bordel tient bon et a meme selon eux, gagné des points !

    Cette fierté démesurée tente de faire oublier la misère dans laquelle le pauvre peuple marouki se trouve, mais que lui apportera t elle. Il semble de plus en plus que le peuple se réveille et comprend la supercherie.

    Pendant que sa médiocrité mimi 6, le ventre bien repu, digère, l estomac de millions de marocains se creuse de plus en plus et le pousse à la révolte.

    11
    7
    Farid1
    30 janvier 2018 - 19 h 14 min

    Y’a Momo 6….. Tes Français, ils vont te broyer…Il n’y a que les Algériens et les Sahariens qui peuvent t’aider à t’en sortir….. Toub: Toub!! reviens à la raison avant que ceux que tu penses être tes amis, vont te broyer

    11
    6
    Sidali
    30 janvier 2018 - 18 h 28 min

    La lecture du débat traitant de ce sujet, sur les Sites Marocains et notamment le Site Yabiladi montre clairement la panique qui habite actuellement non seulement les habituels sbires du Régime du Makhnez mais aussi le peuple marocain au point ou certains commencent à poser les vraies questions sur ce mensonge vieux de plus de 40 ans.

    16
    9
    Felfel Har
    30 janvier 2018 - 15 h 21 min

    Momo-Bout Filtre 6 me rappelle souvent les frères Dalton, ces idiots légendaires qui se croyaient plus rusés que les autres. Alors que leur tête était mise à prix, ils ont eu cette idée « géniale » de se livrer au Sherif pour… toucher la prime. Peut-on faire plus bête? Joe Dassin a immortalisé leur saga: « ♫ tagada, tagada ♪voilà les Dalton..♫ » suivi de Sa majesté Dindon 6. Nous aurions tort de ne pas nous payer sa tête, savourons notre plaisir!

    38
    7
      Erracham
      30 janvier 2018 - 16 h 35 min

      A entendre la rédaction de Mondafrique, le Maroc aurait réussi le coup du siêcle en se livrant au Sherif Chergui! Il n’y a que les guezzanate et les saharate franco-marocaines pour nous servir de telles chlaouch. On n’est pas preneur. Le piège a marché et Sauvage 6 est bien en cage!

      30
      7
    amirouche
    30 janvier 2018 - 15 h 07 min

    C’est une vraie Berézina pour le Maroc à l’UA. Avant les résolutions anti-marocaines de l’UA sont adoptées en son absence, aujourd’hui les mêmes résolutions sont adoptées en sa présence en ajoutant l’humiliation. Ce n’est que justice pour ce valeureux peuple sahraoui dont une partie importante vit dans l’exil, et une autre sous l’occupation marocaine et sous l’oppression. Il faut dire que l’approche marocaine n’est pas constructive. Les Mekhzéniens viennent à l’UA pour empêcher les africains de trouver une solution à ce conflit. C’est un combat ingagnable. Le conflit du sahara occidental est en soi un combat ingagnable. A-t-on vu un peuple se dessaisir de son pays ? Il peut durer des siècles, mais jamais les sahraouis se laisseront déposséder de leur pays. Le soutien algérien n’est qu’un élément du conflit et il n’est pas l’essentiel. La conquête par la force de leur territoire et leur exil c’est le noyau du problème. Le Mékhzen veut noyer le poisson dans l’eau, à l’heure du numérique c’est une tentative vaine. Les insultes contre les algériens ne résous rien et au contraire met en valeur la justesse de leur position depuis 43 ans.

    37
    6
    Paris 75011
    30 janvier 2018 - 14 h 45 min

    Je ne comprends par comment le Makhnez était seul à exprimer ses réserves quant à cette méchante déclaration finale des États de l’UA alors que la presse propagandiste inféodée au Palais ne cessait de nous dire depuis l’adhésion du Maroc à l’UA, que le soutien de 36 pays africains, soit les 2/3 des 55 États membres,rendait l’exclusion de la RASD une simple formalité !!!

    35
    6
    Ziad ALAMI
    30 janvier 2018 - 14 h 39 min

    Et dire que le Makhzen laissait entendre au sujets du Mongolien bien que l’adhésion du Maroc a l’UA était une stratégie de haute voltige de ce dernier à l’effet d’exclure immediatement après la RASD de cette Organisation continentale !!!
    Enfin une autre occasion pour féliciter la diplomatie de la RASD tout en remerciant les efforts des patriotes Algériens qui ont pour noms Ouyahia, Messahel, Lamamra, Chergui, Belani and Co.

    40
    7
    Med Benhamou
    30 janvier 2018 - 14 h 32 min

    Sans risque de me tromper au regard des conclusions de l’Union Africaine, je peux dire que les carottes sont cuites pour M6.
    La seule inconnue sur ce dossier va être Marocco-marocaine et portera sur la réaction du peuple marocain vis à vis de ce mensonge de 42 années de la part de cette prédatrice famille allaouite allochtone qui est à l’origine de la misère Socio-economique actuelle et de la paupérisation du peuple marocain dont les multiples HIRAKS à travers l’ensemble des Régions du Maroc en sont une fidèle illustration.

    28
    7
    jubator
    30 janvier 2018 - 12 h 04 min

    j’invite nos compatriotes,lecteurs(trices) à finir toujours leurs commentaires par la fameuse phrase de notre MINISTRE DES A E MONSIEUR ABDELKADER MESSAHEL,et reprise par les mokokos aprés qualification au mondial,en guise de réponse aux VERITES,dites par notre MINISTRE donc la phrase…ET CA TOUT LE MONDE LE SAIT

    58
    11
    Jean-Boucane
    30 janvier 2018 - 11 h 46 min

    Et pourtant mimi6 a payé des centaines de millions chaque homme politique… il a payé, payé et encore payé… pour qu’au final sa population meure de faim pour un sac de riz ou en faisant la mule! Il a meme fait une belle photo de famille avec Brahim Ghali, sans aucun doute est ce cela le slogan: Le Maroc qui avance que repete la presse propagandiste du makhzen? D’ailleurs meme les marocains n’y croient plus!!!

    39
    9
    sabrina
    30 janvier 2018 - 10 h 09 min

    Le bourita pensait, en étant membre, qu’il allait pouvoir falsifier 30 ans de travail mais il y a un hic:l’arroseur pensait arroser L’UNION Africaine mais au fond c’est lui qui s’est fait arroser, surtout par l’Algérie!! bravo monsieur le ministre d’avoir proposé que escobar6 soit membre pour mieux le tenir en laisse, surtout il est tombé dans votre piège.

    50
    14
    HANNIBAL
    30 janvier 2018 - 9 h 33 min

    Tel est prit qui croyait prendre ! le makhnaz s »enlise dans les sables mouvants et persiste dans cette action fangeuse, cette hystérie de prendre des coups est incarné par Bourik VI seul un masochiste avisé , peut continuer dans cette politique le roi éclairé doit regretter de faire parti de l’UA , et que son absence a ce dernier sommet avec Brahim Ghali est pour éviter une nouvelle photo de famille , aujourd’hui son protecteur Macron n’est pas là!!

    17
    5
    Pourrissement
    30 janvier 2018 - 9 h 16 min

    Une idée obsessive du Makhzen, pour soutenir ses thèses, est d’impliquer l’Algérie à tous les coups pour justifier ses échecs devant un adversaire de la taille du Polisario, indigne de lui à ses yeux, et qui l’avait pourtant humilié bien souvent sur les terrains de combat. Il fallait justifier aux yeux du peuple et du monde que seul un adversaire de bonne taille serait digne de le défaire autant. Pourtant, au cessez-le-feu de 1991 demandé par le Maroc, le Polisario détenait des milliers de prisonniers marocains, avait amassé un grand butin de guerre abandonné par l’armée en déroute et conquis les territoires dits libérés, ce qui, bien sûr, a été raconté autrement par la propagande de service.
    – Après 1991, c’est la période de léthargie et de pourrissement entretenus par le Maroc qui, bien inspiré par ses conseillés sionistes, a préféré renier ses accords et ses principes et entretenir une nouvelle fiction, celle du fait accompli et advienne que pourra! On le voit bien à sa manière de toujours, au lieu de défendre sa cause avec arguments, préférer rechercher si tel ou tel président ou responsable international est à compter parmi les amis ou non, quitte à bien les intéresser s’il le faut. Peu importe la justesse de la cause, l’essentiel c’est la recherche constante de soutiens. C’est avec cette arrière-pensée qu’l a intégré l’Union Africaine en signant les traités les plus contraignants qui soient, mais qu’importe, sachant que pour lui, les principes ne sont faits que pour être bafoués. Plusieurs tentatives de sabotage sont déjà à son actif et il y a reçu autant de gifles cinglantes vite transformées en victoires à l’adresse de son peuple hypnotisé. Mais les pays membres de l’UA ne sont pas dupes et la patience a des limites.
    – A l’adresse de tous ceux qui ont été bernés trop longtemps, sachez que le problème saharien est une aubaine pour le régime monarchique moyenâgeux qui y a trouvé un moyen de focaliser le peuple autour d’un idéal commun après lui avoir fait admettre la justesse d’une cause qui est en réalité une agression aux yeux des lois internationales et même des lois divines. Il a sorti le slogan « une question d’existence et non de frontières » qui traduit exactement la hantise de la monarchie. Sa stratégie actuelle est le pourrissement du problème mais surtout pas de solution quelle qu’elle soit, sinon il n’y aurait plus de quoi distraire le peuple. Des milliards de dollars ont été dépensés depuis le début du conflit pour acheter des soutiens au lieu de les investir dans la construction d’écoles, d’hôpitaux et d’universités dans le Rif et l’arrière-pays. Alors qu’ailleurs, beaucoup de pays plus petits en superficie et de moindres ressources naturelles sont des géants économiques au sommet de tous les indices. Cherchez pourquoi!
    – Mais une chose est sûre s’il n’y avait pas cette mainmise sur le peuple autour de cette question et si le Sahara occidental n’existait pas, il y a longtemps que cette monarchie anachronique du « baise-main » aurait disparu ne serait-ce que pour incompatibilité avec les temps modernes.
    Puisse la Vérité, qui est toujours unique, triompher à la fin.

    19
    7
    Med Benhamou
    30 janvier 2018 - 8 h 16 min

    Un peuple qui meurt de faim et de soif (Assaouira, Zagora…) et un autoproclamé roi qui joue au colonisateur.
    C’est cela aussi le Paradoxe Marocain.

    17
    4
    Thami 20/02
    30 janvier 2018 - 8 h 10 min

    Nuance, ce n’est pas le Maroc qui est isolé mais plutôt le prédateur M6 et sa meute de sbires du Makhzen.

    27
    8
      Anonyme
      30 janvier 2018 - 13 h 12 min

      Le Maroc est isolé à cause de makak6 et son mekhzène qui mènent le Maroc tout droit vers le précipice. Ce sont eux qui possèdent le Maroc tout entier. Les marocains sont ignorés, maltraités, affamés soumis et j’en passe. Il faut une révolution un vraie, pas de printemps kharabe à la syrienne, à la libyenne, à la tunisienne, mais un vrai nettoyage et un bouleversement au Maroc pour chasser cette narcomonarchie criminelle et son mekhzène,

      15
      1
    Pourrissement volontaire
    30 janvier 2018 - 8 h 09 min

    Une idée obsessive du Makhzen, pour soutenir ses thèses, est d’impliquer l’Algérie à tous les coups pour justifier ses échecs devant un adversaire de la taille du Polisario, indigne de lui à ses yeux, et qui l’avait pourtant humilié bien souvent sur les terrains de combat. Il fallait justifier aux yeux du peuple et du monde que seul un adversaire de bonne taille serait digne de le défaire autant. Pourtant, au cessez-le-feu de 1991 demandé par le Maroc, le Polisario détenait des milliers de prisonniers marocains, avait amassé un grand butin de guerre abandonné par l’armée en déroute et conquis les territoires dits libérés, ce qui, bien sûr, a été raconté autrement par la propagande de service.
    – Après 1991, c’est la période de léthargie et de pourrissement entretenus par le Maroc qui, bien inspiré par ses conseillés sionistes, a préféré renier ses accords et ses principes et entretenir une nouvelle fiction, celle du fait accompli et advienne que pourra! On le voit bien à sa manière de toujours, au lieu de défendre sa cause avec arguments, préférer rechercher si tel ou tel président ou responsable international est à compter parmi les amis ou non, quitte à bien les intéresser s’il le faut. Peu importe la justesse de la cause, l’essentiel c’est la recherche constante de soutiens. C’est avec cette arrière-pensée qu’l a intégré l’Union Africaine en signant les traités les plus contraignants qui soient, mais qu’importe, sachant que pour lui, les principes ne sont faits que pour être bafoués. Plusieurs tentatives de sabotage sont déjà à son actif et il y a reçu autant de gifles cinglantes vite transformées en victoires à l’adresse de son peuple hypnotisé. Mais les pays membres de l’UA ne sont pas dupes et la patience a des limites.
    – A l’adresse de tous ceux qui ont été bernés trop longtemps, sachez que le problème saharien est une aubaine pour le régime monarchique moyenâgeux qui y a trouvé un moyen de focaliser le peuple autour d’un idéal commun après lui avoir fait admettre la justesse d’une cause qui est en réalité une agression aux yeux des lois internationales et même des lois divines. Il a sorti le slogan « une question d’existence et non de frontières » qui traduit exactement la hantise de la monarchie. Sa stratégie actuelle est le pourrissement du problème mais surtout pas de solution quelle qu’elle soit, sinon il n’y aurait plus de quoi distraire le peuple. Des milliards de dollars ont été dépensés depuis le début du conflit pour acheter des soutiens au lieu de les investir dans la construction d’écoles, d’hôpitaux et d’universités dans le Rif et l’arrière-pays. Alors qu’ailleurs, beaucoup de pays plus petits en superficie et de moindres ressources naturelles sont des géants économiques au sommet de tous les indices. Cherchez pourquoi!
    – Mais une chose est sûre s’il n’y avait pas cette mainmise sur le peuple autour de cette question et si le Sahara occidental n’existait pas, il y a longtemps que cette monarchie anachronique du « baise-main » aurait disparu, ne serait-ce que pour incompatibilité avec les temps modernes.
    Puisse Allah nous guider tous vers la Vérité qui est toujours unique et fasse-t-il qu’elle triomphe à la fin. Amine!

    26
    6
    Anonyme
    30 janvier 2018 - 7 h 43 min

    Ça s’appelle ferrer son poisson.

    18
    8
    Zaatar
    30 janvier 2018 - 7 h 30 min

    Mokhokho6 va se rouler un méga pétard et fumer jusqu’à mettre un brouillard dense dans son palais pendant qu’il va sniffer trois paquet de poudre blanche dans son salon. Il s’en ira ensuite auprès de l’UA dans un état larvesque quémander un cachet d’aspirine ou d’UPSA.

    22
    11
    CHAOUI-BAHBOUH
    30 janvier 2018 - 6 h 17 min

    Le Maroc est La Cigale et la Fourmie de l’Occident et des Sionistes. Le 12 novembre 1984. Hassan II annonce le retrait du Maroc de l’Organisation de l’unité africaine (OUA), l’ancêtre de l’actuelle Union africaine (UA), en raison de l’admission de la RASD. Juillet 1979, les chefs d’États africains prennent part au sommet de l’Organisation de l’unité africaine (OUA, ancêtre de l’UA) à Monrovia, au Liberia. C’est alors que Hassan II prononce cette phrase prémonitoire: « Ce qui se passe à l’OUA depuis des années sont des conférences tam-tam… des conférences de danse de Saint-Guy… je dois être isolé de ce cloaque… pour refaire cette Afrique, parce que l’Afrique est bien mal partie (…). L’OUA a besoin d’un assainissement sur le plan moral ». Cinq ans après ce discours, le roi claque la porte de l’organisation africaine, écœuré par l’admission de la RASD comme membre. Depuis la Marche Macabre ensanglantée et la récupération du Sahara Occidentale, suite aux accords de Madrid avec l’accord de la France colonialiste, le royaume a maille à partir avec ses homologues africains et se trouve considérablement isolé sur la scène continentale. La Cigale, ayant chanté. Pendant toute l’occupation du Sahara Occidentale, Se trouva fort dépourvue. Quand la guerre fut venue avec des milliers de morts marocains et plus de 5 000 prisonniers enfants du peuple Marocain .Pas un seul petit morceau, du territoire du Sahara Occidentale qui n’a pas était arrosé par le sang sacré des Sahraouis, la Marocaine. Elle alla crier famine ; Chez la Fourmi Française son soutien inconditionnel. La priant de lui prêter. Quelques armes et des graines pour subsister et sauver le peuple Marocain de la famine, Jusqu’à la cession prochaine et nouvelle, de l’U.A. Je vous paierai, lui dit-elle. Avant l’Oût, foi d’animal et joueur de tam- tam, qu’est devenu le royaume du Maroc et fournisseur officiel de drogue « KIF, tu Kifes Majesté, alors danse au rythme du Tam-tam à l’Africaine avec ton joint !

    25
    12
      ben
      30 janvier 2018 - 9 h 22 min

      Tout me parait bon sauf le terme « écoeuré » qui ne me semble pas vraiment convenable ici.

      1
      7
    Fosfati
    30 janvier 2018 - 4 h 33 min

    Un peu d’humour:Vous connaissez tous l’histoire cocasse de « Moul El Bache » !
    Eh bien je viens de lire sur Yabiladi une histoire à mourir encore plus de rire.
    Un article signée par l’inénarrable Solène Paillard, une parmis les innombrables plumes payées par le Makhzen par l’argent du misérable contribuable marooki.
    Cette honorable dame donc , qui s’enrichit de l’imbécilité légendaire de nos voisins de l’ouest nous raconte « la success story d’une entreprise de Biotech Belge » grace au …chameau marocain !! Retenez moi, je titube à force de me tordre de rire ..
    Vous me voyez donc venir, après « Moul L’bache » nous voilà avec « Moul chameau ».!!!
    Parceque ces comiques ne veulent pas dire que cette historique acquisition de Sanofi sur la Belge Ablynx est le fruit du management de l’immense Algerien le Docteur Elias Zerhouni. Directeur R&D monde chez Sanofi Aventis après avoir dirigé le très célèbre National Health Institute pendant 8 ans !
    Alors grace au genie marooki dans les blagues, l’oeuvre d’un éminent scientifique est éclipsé par un chameau ! Alghome !

    27
    9
    Anonyme
    30 janvier 2018 - 1 h 07 min

    L’union des pays d’Afrique de l’Ouest ne veut pas du Maroc en son sein, c’est claire comme l’eau de roche. Qui voudrait d’un bourico de Troie en son sein. L’Afrique est en train de déculotter l’arrogante narcomonarchie qui croyait faire éclater l’UA et inciter les pays de la France Afrique à abdiquer en faveur du colonialisme abjecte marocain au Sahara Occidental. Il est claire que ce n’est pas seulement l’Algérie qui est du côté du peuple sahraoui, c’est toute l’Afrique qui est à ses côtés, cette décision unanime de l’UA concernant le dossier du Sahara Occidental est sans équivoque : le Maroc doit respecter la charte de l’UA et les décisions de l’ONU qui favorisent un référendum sur l’auto détermination du Sahara Occidental. Le Maroc est piégé au sein de l’UA que va t-il faire maintenant, va t-il encore se retirer ou doit-il respecter les décisions unanime de l’UA concernant l’indépendance du Sahara Occidental,? attendons voir la suite des choses.

    34
    8
    Numidia-DZ
    29 janvier 2018 - 22 h 52 min

    Avant, le mekhzen vivait dans l’illégalité… Il en faisait qu’à sa guise. Actuellement, le mekhzen est en train de subir des cours d’éducation et de redressement. L’enfant sauvage est soumis aux LOIS DE L’UA/CPS.

    54
    11
    Dead Zone
    29 janvier 2018 - 22 h 45 min

    Je vous l’avait bien dans l’un de mes commentaires, que c’était un stratège tendu par Mr S.Chergui, et
    J’ai récolté 32 pouces inversés contre 38.
    Le Mammouth est pris au piège,et il doit rendre compte au CPS,sur la question du Sahara Occidental. Bravo!

    46
    11
    salah
    29 janvier 2018 - 22 h 28 min

    Le bermide M6 doit comprendre un jour ou l’autre le peuple sahraoui prendra son indépendance de force ou de gré

    34
    10
    tikjda10
    29 janvier 2018 - 22 h 14 min

    Le Maroc, en décidant de réintégrer l’UA, s’est fait piégé.Son intention de départ était de faire éclater l’UA. L’idée serait inspirée par la France, qui ne souhaite pas que les pays Africains aient une institution solide capable de les unir pour défendre leurs droits et faire face aux pays impérialistes.Le Maroc doit savoir que sa décision de réintégrer l’UA en tant que pays colonisateur d’un autre pays membre(RASD) est en contradiction avec la charte qui régit cette institution qu’on appelle l’UA. C’est cette contradiction qui finira tôt ou tard par l’isoler et le pousser à accepter l’organisation d’un référendum pour l’auto-détermination du peuple Sahraoui.L’étau commence à se serrer davantage contre lui(le Maroc) du coté des nations unis (ONU) qui appelle les deux partie en conflit au dialogue directe et sans condition, de même que l’UA qui appelle elle aussi au dialogue. C’est difficile pour la France de continuer à défendre la monarchie Marocaine colonialiste sans se faire des ennemis et sans perdre de sa crédibilité, surtout que la justice de l’union Européenne(C.J.U.E) rappelle l’illégalité des traités signés concernant les échanges commerciaux avec le Maroc quand ces derniers incluent les territoires sahraouis, ce qui veut dire en toute clarté que l’Europe est obligée de reconnaître que l’annexion du Sahara occidental est illégale.La cour de justice(C.J.U.E) a les compétences juridiques d’obliger les états membres à respecter les règles Européennes d’ou des contraintes juridiques contre la France pour soutenir le Maroc qui colonise le Sahara occidental.

    31
    10
    Moskosdz
    29 janvier 2018 - 21 h 53 min

    C’est la seule chose qui pourra sauver le Makhnèz du bourbier dans lequel il s’est enlisé,se mettre à table et négocier directement avec les responsables Sahraouis.

    32
    10
    DYHIA-DZ
    29 janvier 2018 - 21 h 28 min

    Le mekhzen doit trouver le goût du CPS très amer.

    Bon appétit !

    62
    13
    TARZAN
    29 janvier 2018 - 21 h 27 min

    j’avais écrit rira bien qui rira le dernier! les marocains croyaient que la nomination du maroc après retrait de l’algérie et de la tunisie comme une victoire diplomatique, mais ils vont vite comprendre maintenant que ctte nomination va les pousser à quitter l’UA. le maroc n’a rien d’africain, juste un pays à la solde d’israel et de la france, et tous les pays africains le savent. ils sont cuits en afrique!

    68
    16
    Anonyme
    29 janvier 2018 - 21 h 05 min

    Warlha l Algérie ; je vous l avait dit ds les précèdent articles d AP au sujet du CPS et sans prétentions ,l UA a son mot a dire car c’est avt tt un prob africain dans le continent africain donc Fort Fort…. l Algérie!

    54
    14
    Rachid Djha
    29 janvier 2018 - 20 h 58 min

    Les deux devinettes de la semaine :
    1/- dans quel pays africain les femmes se transforment en Femmes-Mulets ?
    2/- dans quel pays africain les femmes meurent piétinées pour un bol de riz ?

    Un (01) Dirham de récompense pour chaque bonne réponse.

    52
    20
      tcharmil
      30 janvier 2018 - 1 h 14 min

      et quel pays en Afrique du Nord est plein de Congolais qui ne veulent pas travailler et qui sont ensuite envoyés au Maroc!!!

      8
      39
        Jean-Boucane
        30 janvier 2018 - 6 h 16 min

        Tu as lu cette histoire de congolais dans la presse de ton pays marocain… tu viens mentir meme sur nos sites alors que l’on te montre la verité sur la vie et les moeurs de ton pays… respecte la chance de venir sur un site ou l’on dit les verités et apprend de notre espace de liberté toi qui a vécu toute ta vie dans l’humiliation de la famille allochtone allaouite venu du moyen orient pour te soummettre!!!

        30
        7
        Farid1
        30 janvier 2018 - 19 h 08 min

        Bien sûr qu’ils ne veulent pas travailler…Ils se font un argent fou en mendiant en Algérie
        ( Laptop avec internet, smartphone avec 4g, transfert en devise vers leur pays d’origine, etc…)

          Ania
          30 janvier 2018 - 21 h 35 min

          Ces congolais ou mieux encore ces sub-sahariens s’enrichissent drôlement en Algérie pas qu’en mendiant mais aussi en imprimant de faux billet de 2000 dinars et en commercialisant leur cocaïne …
          Aussi, je recommande de ne pas évoquer ces femmes marocaines décédées pour de la nourriture ou aussi celles qui travaillent comme porteuses de gros fardeaux dans les commentaires en tout cas elles ne nous ont pas envahis comme les sahéliens …qui sans doute ont moins faim que ces marocaines.

      Farid1
      30 janvier 2018 - 19 h 11 min

      Je trouve pas drôle de faire des devinettes avec ces pauvres femmes..Personnellement j’avais beaucoup de peine à voir ça à la télé…Surtout qu’il y’avait des femmes agées et d’autres marchant avec des béquilles… ça m’a fait beaucoup de peine

      1
      3
    Felfel Har
    29 janvier 2018 - 20 h 47 min

    Le cancre de l’Afrique se signale déjà par son entêtement à excuter les résolutions pertinentes de diverses institutions internationales comme l’UA et l’ONU. C’est pourtant sa seule voie de salut. Une guerre au Sahara s’avèrera désastreuse pour Le Maroc. Mieux vaut alors entendre la voix de la raison et s’entendre avec les Sahraouis qui n’iront nulle part ailleurs. Ramener la paix à ses frontières est le meilleur garant de la sécurité. L’Autiste 6 le comprend-il?

    59
    16
    Tinhinane-DZ
    29 janvier 2018 - 20 h 42 min

    Un contre pied à l’Algérienne !! J’ADORE !!

    Messahel + Ouyahia + Chergui : Je vous dit BRAVO !!!

    87
    16
      Tinhinane-Dz
      29 janvier 2018 - 21 h 24 min

      Correction: Je vous dis

      42
      10
    Anonyme
    29 janvier 2018 - 20 h 40 min

    La tête de moumou est dans le Haschisch

    61
    15
    Kahina-DZ
    29 janvier 2018 - 20 h 34 min

    Désormais, Moumou le Haschisch est entre les mains du CPS. Moumou et mat !

    67
    15
    Yeoman
    29 janvier 2018 - 20 h 29 min

    Dans la gueule du loup, ces mongoliens qui se croient plus malins que les autres vont bien en baver. Ils recevront coup sur coup jusqu’à ce qu’ils crachent jusqu’au dernier des sous volés aux enfants Sahraouis.

    63
    13
    Hellali
    29 janvier 2018 - 20 h 25 min

    Je crois que le Maroc s’est fait piégé en adhérant à l’UA, pensant naïvement qu’il lui serait plus aisé de défendre la « marocanite » du Sahara Occidental.

    68
    14

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.