Terrorisme en Afrique : le pire est à craindre selon l’UA

terroristes CPS
L'UA prévient contre le retour des terroristes dans leurs pays respectifs. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) met en garde contre la menace que représentent les terroristes africains et étrangers de retour dans leurs pays respectifs. Eu égard au danger, ses responsables ont appelé aujourd’hui les Etats membres de l’organisation panafricaine à élaborer une «approche harmonisée» pour y faire face. Le CPS avertit que «Daesh qui a des ramifications en Afrique, après avoir été chassé d’Irak et de Syrie, cherche à faire du continent sa nouvelle base, notamment au Sahel».

La même source note que «de nombreux pays africains sont mal préparés pour affronter des milliers de terroristes africains et étrangers de retour au continent», soulignant qu’ils constituent «une grave menace à la sécurité». «Les vastes espaces non occupés en Afrique, en particulier dans zones frontalières de la région sahélo-saharienne où la présence des autorités et de la sécurité fait défaut, augmente la vulnérabilité du continent face aux mouvements et déplacements de ces terroristes», relève le Conseil de paix et de sécurité.

La même structure estime que «cette nouvelle race de terroristes qui menace dangereusement le continent est constituée d’individus détenteurs de passeports de pays occidentaux, ce qui leur facilite l’obtention facilement de visas d’entrée à leur arrivée dans la plupart des pays africains». Afin de limiter le déplacement de ces terroristes, le CPS recommande de «diffuser l’identité de ces terroristes qui sont de retour dans leurs pays respectifs afin de pouvoir les suivre et évaluer le risque qu’ils représentent».

Pour contrer la menace, le CPS a indiqué avoir mis en place une commission à laquelle a été confiée la mission d’élaborer une approche globale de lutte contre la menace transnationale du terrorisme et de l’«extrémisme violent en Afrique». Celle-ci s’apprêterait d’ailleurs à lancer une initiative pour aider les Etats membres à élaborer une «approche harmonisée» pour faire face à la menace des terroristes étrangers et africains de retour dans leurs pays respectifs.

En ce sens, l’on précise que la Commission en question «va accélérer le processus d’élaboration de la liste africaine des personnes, des groupes et des entités impliqués dans des actes terroristes», tel qu’indiqué dans le Plan d’action de l’UA de 2002 sur la prévention et la lutte contre le terrorisme. Dans le même sillage, le CPS ajoute qu‘une approche globale de lutte contre la menace transnationale du terrorisme et de l’extrémisme violent doit inclure des mesures et des actions énergiques de développement socioéconomique sur l’ensemble du continent afin d’éliminer certaines conditions sous-jacentes qui nourrissent le fléau du terrorisme.

A rappeler que lors d’une réunion sur les moyens de combattre le terrorisme organisée par l’UA et l’Algérie à Oran le 11 décembre dernier, le commissaire paix et sécurité de l’UA, Smaïl Chergui, avait déclaré que l’Afrique allait faire face au retour de 6 000 terroristes partis combattre en Syrie et en Irak avec Daech.

S. S.

 

Comment (5)

    FATEM95
    30 janvier 2018 - 16 h 39 min

    Il faut pas oublier qu’il y a 3600 terroristes mar’oké perdu dans la nature et que le makhnaz veut garder éloigné
    ses ouailles le plus longtemps possible , une manière de protéger la quiétude des touristes a marakech
    surtout que le bizness de la pédophilie avec daesch ne ferait pas bon ménage Shlomo VI a du soucis a se faire !!

    5
    4
    TOLGA - ZAÂTCHA
    30 janvier 2018 - 14 h 43 min

    Si d’aventure… ces chiens mercenaires, de l’empire franc-maçon, oseraient franchir d’UN SEUL millimètre notre frontière, ils doivent comprendre UNE chose et UNE SEULE… C »est qu’ils trouveront sur leur chemin TOUT LE PEUPLE ALGÉRIEN AUX CÔTÉS DE SON ARMÉE ET DE SES FORCES DE SÉCURITÉ pour les empaler d’abord et ensuite les dépecer morceau par morceau que l’on donnera aux chiens !!! Ces mercenaires DOIVENT comprendre que l’ALGÉRIE N’EST PAS LA LYBIE OU LA SYRIE OU L’IRAK !!! Nous sommes UN PEUPLE UNI de TRADITION GUERRIÈRE….. APTE A TOUT MOMENT A PRENDRE LES ARMES POUR COMBATTRE – TOUT ENNEMI – EXTÉRIEUR POUR DÉFENDRE LA TERRE DE SON PAYS….. Alors, AVIS sales chiens !!! Nous n’avons peur DE PERSONNE ! TENEZ-VOUS LE POUR DIT….. vos têtes seont suspendues aux crochets des portes de TOUTES les villes d’ALGÉREI ! NOUS VOUS ATTENDONS….. ET DE PIEDS FERMES SUR LA TERRE D’ALGÉRIE, TERRE DES CHOUHADAS !!!!!!!! Believe us…..

    10
    3
    Chaoui
    29 janvier 2018 - 21 h 37 min

    Avis aux terroristes :
    A ceux désireux s’aventurer sur le territoire Algérien, nous leur disons ceci :
    L’Algérie ne revivra plus ce qu’elle a connu dans les années 90. Plus jamais.
    C’est le message formel que notre ANP a donné hier à Khenchela…
    Franchissez notre frontière, et on vous fera sur le champ franchir celle de l’au-delà.

    15
    4
    Ziad ALAMI
    29 janvier 2018 - 20 h 33 min

    Le pire est à craindre bcp plus pour le Maroc avec le retour en cours de ses 3.000 terroristes Daechiens après leur fin de mission en Syrie et en Irak.

    9
    4
    Anonyme
    29 janvier 2018 - 19 h 38 min

    Il va falloir noyer l’Occident par un tsunami de migrants africains,pour que ces pays cessent de déverser
    leur pourriture de terroristes, d’armes
    à feu et de drogue sur le continent.

    8
    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.