L’intrigant assassinat de sept Algériens originaires de Khenchela en France

Marseille assassinats
La police scientifique sur les lieux d'un des crimes commis à Marseille. D. R.

Sept ressortissants algériens originaires de Khenchela, dans l’est du pays, ont été tués pour des raisons qui demeurent inconnues, rapporte Al-Arabiya. Les sept assassinats ont eu lieu en un mois, ajoute le média saoudien repris par le quotidien arabophone El-Khabar. Les enquêteurs français sont intrigués par ces meurtres. La communauté algérienne en France s’interroge sur cette affaire non sans inquiétude, craignant qu’il s’agisse d’une action qui viserait les Algériens.

Les médias français n’ont pas fait état de ces assassinats qui auraient poussé les autorités algériennes à ouvrir une enquête, toujours selon ces deux médias.    

La série d’assassinats aurait commencé en décembre dernier. La première victime a été tuée par balles. Des inconnus lui auraient tiré dessus à bout portant alors qu’il se trouvait dans un café, à Marseille, en compagnie de ses amis. Cette «exécution» a été suivie d’une autre qui a ciblé un Algérien originaire de la même wilaya, criblé de balles lui aussi à l’intérieur d’un salon de coiffure. Les assassinats, commis à Marseille, Lyon et Paris, se sont poursuivis jusqu’à atteindre sept personnes, dont une a été immolée par le feu.  

S’agit-il d’un règlement de compte ? Fort possible, vu le modus operandi des criminels et les cibles. Pour le moment, la police française poursuit son enquête et semble privilégier la discrétion puisque les médias sont tenus à l’écart.

K. B.

Comment (36)

    Anonyme
    5 février 2018 - 8 h 36 min

    C’est une guerre de dealers pour le contrôle de territoires .




    2



    0
    Honteux !!!!
    31 janvier 2018 - 16 h 20 min

    Il faut faire parlé le commissaire de police et le procureur de Marseille car ils savent pertinament ce qu’il c’est passé. Oubliez les 7 moines ( tués par la main étrangère !) car dans ce cas la ils auraient tués 7 imams ? Pour moi ce sont les Israéliens de France aucun doute et le gouvernement Francais est de mèche !!!!




    4



    2
    L'observateur ellimachefchi haga
    31 janvier 2018 - 8 h 45 min

    Lyes Oukane
    31 janvier 2018 – 4h20 (…) Oui tu as raison de demander « qui nous dit… » Mais personne, ni dans un sens ni dans l’autre, ne nous dit la « vraie » vérité.
    En ce qui concerne le clodo de Beyrouth, je précise qu’il était surnommé « Abou richa » pour la plume qu’il portait sur son chapeau (un signe distinctif et de reconnaissance) espion posté dans un camp palestinien à la périphérie de Beyrouth jusqu’au jour où l’armée israélienne envahit le Liban et arriva aux portes de Beyrouth pour « nettoyer » le camp: il portait l’uniforme et arborait le grade de colonel et montrait les soldats palestiniens que les tireurs d’élite de l’armée juive tirait un à un comme des lapins…




    5



    4
      Lyes Oukane
      31 janvier 2018 - 10 h 57 min

      @ l’observateur Ellimachefchi Haga. Merci d’avoir compléter mon commentaire de 4h20 jusqu’au nom de guerre de cet officier sioniste à Beyrouth. Je trouve que nombreux sont les intervenants qui vont vite en besogne en jugeant et condamnant sept compatriotes assassinés en France dont ils ne savent absolument rien (moi non plus d’ailleurs). Cette naïveté nous jouera des mauvais tours alors que, par les temps qui courent, nous devrions être constamment sur nos gardes. Au plaisir.




      7



      2
    Anonyme Utile
    31 janvier 2018 - 4 h 29 min

    7 Algériens assassinés comme message, pour rappeler les 7 moines assassinés en Algérie durant la décennie noire, par le GIA armé, financé et téléguidé par l’arabie saoudite tayehoudite. Qui dit Arabie saoudite, dit israël, étant données les relations très étroite entre wahabisme saoudien et le sionisme mondial, depuis des decennies.Ce sont les faits.

    Je rappelle, que Yasser Arafat est mort dans un hôpital Français. Et l’enquête sur cette mort a été étouffée. Qui avait un intérêt urgent, pour assassiner Feu Yasser ARAFAT ? Réponse, israël.. Personne n’a accordé le moindre crédit à la version Française à l’époque, concernant la mort du leader Palestinien en France. C’était une tragédie, pour le peuple Palestinien, que personne n’oubliera.

    S’agissant de l’assassinat des 7 Algériens en France, il faut prendre au sérieux la piste concernant le lien entre la mise en échec du cheval de Troie de la France et d’israël, à savoir le Maroc, au niveau de l’UA (Union Africaine ) et ces événements tragiques qui inquiétent la communauté Algérienne en France, qui sait que l’enquête de la police Français n’aboutira à rien, comme par le passé et couvrira ce complot.

    L’Algérie a porté un coup très dur, avec une grande intelligence, au Maroc et à ,ses sponsors (La France et israël) au niveau de l’UA-CS, sur le plan politique, qui aura des conséquences incalculables pour ces derniers, à l’échelle Africaine.

    Les pistes menant au règlement de compte entre bandes mafieuses spécialisées dans le trafic de droque constituent une diversion criminelle. La vérité est ailleurs, au vu du mélange criminel des modes opératoires, pour brouiller les pistes.

    Si ces pistes étaient sérieuses, on aurait pu avoir des indices très sérieux étant donné, qu’il y a maintenant des caméras partout. Il est impossible que les caméras n’ont rien capté surtout dans des endroits pareils (salon de thé, cafés, restaurants …..). Il y a une volonté d’étouffer l’affaire. Mais ça ne marchera pas. Il y a eu trop de crimes inqualifiables, qui inquiétent beaucoup la communauté Algérienne.L’Algérie doit réagir.

    L’Algérie doit nommer ses propres enquêteurs, prendre au sérieux toutes les pistes (éléments de extrême droite israëlienne, Française cachés, les saillants Français …).
    Aucune piste ne doit être négligée. C’est trop grave, pour laisser passer ça. Alors au travail, pour rassurer la communauté Algérienne en France, qui est terriblement destabilisée, au vu de ce qu’elle vient de vivre.




    6



    6
    Sofiane
    31 janvier 2018 - 0 h 51 min

    Je crois que c’est pour venger les 7 moines de tibhirine




    4



    7
    Kahina-DZ
    30 janvier 2018 - 23 h 22 min

    Il ya ceux qui veulent orienter les assassinats vers le marché de la drogue.
    Impossible…La nationalité Algérienne est bien ciblée.
    Les grands dealers sont d’origine marocaine.
    À part si les grands barons de la drogue marocaine ( mekhzen) ont dû liquider des personnes témoins pour effacer leurs traces.




    7



    6
    demar
    30 janvier 2018 - 21 h 25 min

    Il faudra au préalable faire un lien entre toutes les victimes, age, fonction,situation familiaile, etc …
    Il faudra aussi savoir si les victimes se connaissent, si elles se fréquentent.
    Puis enfin savoir à qui profite réellement le crime.
    Sans ces éléments de base on ne fera que supputer …




    6



    3
      Salim
      31 janvier 2018 - 1 h 45 min

      Vous imaginée le nombre de personnes et de temps qui’l faut pour organisé et planifié filature de ces 7 assassinas, ça sent a plein nez des pro qui ont fait cela des hommes de l’ombre de l’etat,il faut une structure et une hiérarchie.




      4



      2
      Anonyme
      31 janvier 2018 - 8 h 23 min

      AFFIRMATIF! car il pourrait s’agir d’une vendetta entre tributs voisines pour des méfaits qui remontent à loin. Il ne faut pas oublier ce qui s’est passé pendant la révolution chez les nememchas.




      2



      6
    HYPOTHÈSES ?
    30 janvier 2018 - 19 h 21 min

    Vu le mode opératoire filature ou éventuel dépot de traceurs GPS sur les sujets, je pencherai sur les Israéliens ou les pays de l’Est qui veulent avoir le contôle de la drogue. Si ce sont les Israéliens alors la France fermera les yeux et nous mentirons ! J’avais envie de dire que ce sont les Marocains ou des Francais mais j’en doute c’est pas leurs styles. Enfin nous allons voir si le pseudo gouvernement Algérien s’intéresses au sort de son peuple ou pas ?!!! …




    18



    8
    Anti Khafafich ⴰⵎⴳⵉⵍⵍ ⵜⵉⵢⵉⵍⵍⵉ
    30 janvier 2018 - 16 h 41 min

    mode opératoire israhéllien, c’est fini pour la france elle est éternellement sionisée, à moins d’une révolte populaire suivie de pendaison de toute la classe boulitique a poitiers




    22



    16
    Tinhinane-DZ
    30 janvier 2018 - 15 h 23 min

    Peut-être qu’il s’agit des terroristes que la France couvait.
    Ils ont été liquidés par les services secrets français avant que l’Algérie ne les réclame…8 dangereux terroristes ont été tués à Khenchla récemment….
    La France est -elle derrière ce groupe terroriste qui activait en Algérie ???




    25



    22
    Felfel Har
    30 janvier 2018 - 15 h 11 min

    Cherchons d’abord à qui profite le crime! Une bande/un gang rival? Des nostalgiques de l’OAS? Moh Nana 6? En tous cas, il ne faut se fier aux enquèteurs français, ils noieront le poisson dans l’eau en nous faisant croire que c’est la nostalgie qui est à l’origine de ces morts. En attendant, nous n’avons aucune réaction de nos autorités consulaires, aucun fax n’est venu du palais présidentiel détaillant ce qu’il y a lieu de dire ou de faire.




    20



    8
    Nadjma
    30 janvier 2018 - 14 h 56 min

    7 khenchlis assassinés en france, si c’étaient des crimes de droit commun les médias français en auraient parlé et même en long en large et en travers, donc s’il ne s’agit pas de crimes de droit commun alors ce sont des crimes d’état pour une affaire de terrorisme peut-être … on ne peut que supputer et s’interroger? il y a franchement de quoi s’interroger, sept hommes exécutés tous originaires de Khenchla, j’avoue que rien, rien ne me surprend venant de la France.




    20



    11
    DYHIA-DZ
    30 janvier 2018 - 14 h 42 min

    7 Algériens originaires de Khenchla ont été liquidés sous le silence total de la France.
    Ce chiffre me rappelle quelque chose …Les 7 moines liquidés par le GIA en Algérie.
    Si le nombres d’assassinats s’arrête au nombre 7. Alors, le message est décodé.
    Sinon, les nostalgiques de l’Algérie française, ou, leur valet du mekhzen s’acharnent pour chasser les Algériens de France.




    20



    15
      Nadjma
      31 janvier 2018 - 10 h 38 min

      Exact ça rappelle les sept moines de Thibirine, mais dans ce cas pourquoi des Khenchlis ?




      4



      3
    Kahina-Dz
    30 janvier 2018 - 14 h 33 min

    Sept Algériens de Khenchla ont été assassinés.
    Sept Algériens de la même région ont été liquidés.
    Sept Chaouis ont été tués.??
    Un crime bien planifié, la région est bien choisie.
    L’Algérie doit envoyer ses propres enquêteurs en France. LÉlysée ne fera rien pour rendre justice à ces Algériens tués en France. Il s’agit des crimes voulus et ciblés.




    33



    10
      bougie
      30 janvier 2018 - 20 h 45 min

      Un peu de nettoyage par le vide chez les dealers de drogue ? Le crime ne paye pas toujours ,la mortalité est élevée !




      8



      11
        Moh
        31 janvier 2018 - 1 h 31 min

        Le problème de l’Algérie c’est les naturalisés et les délinquants aux passeports diplomatiques en cols blancs.




        7



        2
        BAS LES MASQUES !
        1 février 2018 - 0 h 08 min

        A Bougie, 100.000 euros que tu n’est pas ALGERIEN ..!!!




        4



        2
    Anonyme
    30 janvier 2018 - 14 h 32 min

    faut chercher du coté des anti-khenechla




    11



    27
      Kahina-DZ
      30 janvier 2018 - 14 h 59 min

      Il faut chercher du coté DES ANTI-ALGÉRIE
      Je crois que vous avez bien compris de qui s’agit-il.




      35



      15
    ALI El Khenchli
    30 janvier 2018 - 13 h 24 min

    C’est une affaire de lutte de clans pour le contrôle du marché de la cocaine, Donc ce n’est pas la peine de faire une affaire d’état’ C’EST UNE AFFAIRE DE DROIT COMMUN




    23



    17
      lyes oukane
      30 janvier 2018 - 17 h 51 min

      @ Ali El Khencheli .  » cocaïne … C’EST UNE AFFAIRE DE DROIT COMMUN  » . Affirmer une telle conclusion et en gros caractères signifierait-il que tu en sais plus que tu ne le dis ? Es-tu de la police ? un membre de ce supposé gang ? Un troll ? Tu sais qu’ accuser sept personnes assassinées c’est très grave d’autant qu’elles ne peuvent plus se défendre . As-tu penser aux réactions des parents de ces défunts quand ils te liront ? Je serais policier ,je me ferais un plaisir de t’interroger .




      17



      10
        Le sociologue amateur
        30 janvier 2018 - 19 h 38 min

        @ Lyes Oukane
        il, on n’a pas besoin d’être « de la police » pour comprendre ce qui se passe dans les quartiers nord de Marseille où les jeunes « immigrés » livrés à eux mêmes depuis des décennies, marginalisés et stigmatisés par les Français de souche n’ont d’autres perspective que le trafic de drogue. Alors ces assassinats semblent être le fruit d’un scénario rodé à l’américaine: les jeunes se constituent en bandes et roulent les mécaniques les uns envers les autres; devenus ados, ils se mettent à commettre des larcins jusqu’à utiliser la violence; certains passant par la case prison pour mineurs où ils rencontrent de vrais délinquants; ils en sortent plus « expérimentés » et sont pris en charge par des barons bien protégés qui leurs offrent des emplois de plus en plus dangereux pour écouler leurs poisons jusqu’à ce qu’ils deviennent eux-mêmes des « durs » et occupent alors chacun un « territoire ». La concurrence aidant, certains font des incursions dans « les territoires » de leurs adversaires qui deviennent des « ennemis » et c’est l’escalade: répression allant jusqu’à l’assassinat ciblé ou aveugle; représailles du clan victime du premier meurtre par la commission d’assassinats de membres du clan qui « a commencé » le premier; qui va alors alors venger ses morts, appelant la vengeance à un rythme de plus en plus rapide.== Que fait la police? == disent alors les membres de la majorité silencieuse et apeurée mais tranquille de la communauté immigrée. La réponse est simple: elle fait exactement ce que faisait la police américaine depuis Al Capone: les laisser s’entre-tuer et considérer le résultat du décompte macabre comme autant de « racaille » (rappelez-vous Sarkozy) en moins qu’il aurait fallu, s’ils devaient être arrêtes, jugés et incarcérés aux frais du contribuables français. Et par des accords pervers et sournois l’Etat algérien prenant en charge le rapatriement des dépouilles de ces pauvres algériens que la France est contente de ne pas devoir les enterrer chez elle.
        Enfin et sur le fait que toutes ces victimes soient originaire du même patelin n’a rien d’exceptionnel: les vagues d’émigration des années 1950, 1960 et 1960 ont eu lieu avec le même instinct de chacune des composantes de notre peuple, et ont vus les regroupements spontanés de ces dernières: à Marseille, à Paris, à Lille, à Toulouse Allah yarm nos compatriotes…vous avec des quartiers dits d’Oranais, de Kabyles, de Chaouis côtoyer des Marocains de tunisiens…..




        12



        6
          Lyes Oukane
          31 janvier 2018 - 4 h 20 min

          @ Le Sociologue Amateur . Tu m’expliques la guerre des gangs comme dans tous les pays du monde . J’ai pour habitude de ne pas prendre pour argent comptant ce que l’on voudrait me faire croire .Qui nous dit que ces crimes ne sont pas maquillés de telles sortes que tout le monde pensent à de simples crimes entre trafiquants de drogue ? Personne ! Les clichés ,les premières impressions sont parfois ,souvent trompeuses . Une mère de famille promenant son poupon dans son landau peut-être une redoutable tueuse à gage comme un simple berger prétendant être illettré peut s’avérer être un officier du renseignement . Je me souviens avoir lu ,il y a longtemps , qu’un clochard miteux dormait sous des cartons dans les rues de Beyrouth . Tout le monde s’était habitué à ce pauvre bougre et lui donnait à manger durant trois ans . Au final ,la nuit ,ce clochard envoyait son rapport au Shin Beth dont il était l’un des officiers des plus redoutables …




          4



          2
    Selecto
    30 janvier 2018 - 11 h 56 min

    Le 9 janvier Guerfi Yacine 53 ans un citoyen Algérien originaire de Khenchela aussi a été trouvé égorgé et dénudé chez lui à Paris, le journal le Parisien habitué à publié ce genre de faits divers a préféré ne pas en parler.




    22



    7
    Jean-Boucane
    30 janvier 2018 - 11 h 47 min

    Il y a t-il un lien avec les meurtres des terroristes a Kenchela? Il y a t-il un lien?




    11



    8
    Anonyme
    30 janvier 2018 - 11 h 30 min

    Mafia contre mafia,hada makan ! Pas de quoi « fouetter un chat »!




    21



    15
      L'inspecteur
      30 janvier 2018 - 12 h 38 min

      Avez vous des preuves ? toute les hypothèses restent posées par exemple:

      – Il se pourrait que c’est l’acte d’une organisation française pour nettoyer la France des Algériens originaires des Aurès.

      – Il se pourrait comme vous le dites que c’est une guerre entre groupes maffieux.

      – Il se pourrait que ces assassinats sont liés au cinquième mandat autrement dit des assassinats politiques vu l’état du sous développement et la marginalisation de la région de Khenchela et des Aurès et l’est en général.




      15



      23
    Rayés Al Bahriya
    30 janvier 2018 - 10 h 45 min

    Un a été brûlé. C’est purement une pratique mafieuse. Le milieu de la pègre qui veut contrôler la filière de la drogue ou une affaire de xtreme droite en action… clandestine.




    19



    3
    Chaoui
    30 janvier 2018 - 9 h 45 min

    ???
    7 assassinats en un…mois !!!
    « Règlement de compte » ? On en doute. Mais il est sûr que ce sont des assassinats ciblés qui visent des…Khenchlis…Il se trouverait qu’il n’ait d’autre point commun que celui d’être originaire des Aurès !
    Mettre ces assassinats sur le dos de quelque trafic que ce soit est d’autant tiré par les cheveux que cette hypothèse serait écartée s’il était avérée que les victimes ne se connaissaient pas toutes ou pour partie d’entre elles.




    15



    13
    Abou Langi
    30 janvier 2018 - 9 h 27 min

    Vous écrivez : « Les médias français n’ont pas fait état de ces assassinats qui auraient poussé les autorités algériennes à ouvrir une enquête, toujours selon ces deux médias ».
    Et :
    « La communauté algérienne en France s’interroge sur cette affaire non sans inquiétude, craignant qu’il s’agisse d’une action qui viserait les Algériens. »

    Je me pose des tas de questions sur tout et n’importe quoi mais là, franchement vous m’interloquer. Comment voudriez-vous que l’on s’interroge sur une affaire dont on ignore l’existence ?

    Je crois que je vais commencer à avoir peur, pour le fun en attendant, comme on dit, des fois qu’il y aurait quelque chose d’inquiétant que j’ignorerais pour ne pas avoir l’air idiot quand ça se saurait..




    33



    4
      Anonyme
      30 janvier 2018 - 15 h 29 min

      Émettre des hypothèses n’est pas haram.
      On a des données à partir desquelles on essaie de réfléchir pour poster une réflexion qui restera toujours une hypothèse.
      Le cerveau est fait pour réfléchir.




      12



      8
        Abou Langi
        30 janvier 2018 - 20 h 04 min

        Piqué au vif ?? Ce n’était point un reproche. A peine une remarque. Mais que vient faire le haram ou le hallal ici ?
        On est dans un espace ouvert à tous les vents ou dans une mosquée?




        9



        2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.