Menace terroriste : faut-il avoir davantage peur de la Tunisie ?

Tunisie
Des dizaines de personnes tuées après qu’un homme armé eut ouvert le feu dans un hôtel en Tunisie. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Selon le dernier rapport élaboré par le Washington Institute for Near East Policy publié cette semaine, 4 000 à 5 000 étrangers ont rejoint Daech en Libye. Une bonne partie de ces terroristes viennent des pays arabes, spécialement de Tunisie. De fait, ce sont quelque 1 500 Tunisiens à avoir été endoctrinés par le groupe terroriste, affirme le rapport en question, qui précise en outre que Daech en Libye compte aussi près de 300 Marocains et 130 Algériens. Le nombre d’Egyptiens est estimé à 112.

L’autre chiffre révélé dans le rapport du Washington Institute for Near East Policy porte sur le nombre de Tunisiennes ayant rejoint le groupe terroriste : près de 300. Elles sont réduites à des «fonctions» dégradantes, à savoir celles de «bonniches» et «esclaves sexuelles». Ces chiffres ne sont pas étonnants.  Il faut savoir que les réseaux terroristes ont fait de la Tunisie une de leurs bases de recrutement et d’opérations. 3 000 à 4 000 Tunisiens partis en Syrie et en Irak, 500 en sont revenus et 400 ont été arrêtés: tels sont les chiffres communiqués par les autorités tunisiennes pour évaluer la menace terroriste en Tunisie.

Les services de sécurité tunisiens ont réussi à démanteler 188 cellules terroristes en 2017, 124 cellules d’influence et 47 cellules d’embrigadement aux zones de conflit, a annoncé, le 29 janvier, le ministre de l’Intérieur Lotfi Brahem. Intervenant lors d’une séance d’audition à l’ARP, Lotfi Brahem a ajouté qu’au moins 29 450 jeunes, suspectés de vouloir partir vers les zones de conflit, ont été empêchés de voyager. Dernièrement, le ministère tunisien de l’Intérieur avait mis en garde contre la menace terroriste qui persiste en Tunisie, notamment dans les zones frontalières, malgré une baisse considérable de ce fléau depuis les attentats sanglants de 2015 ayant visé le musée de Bardo et la grande offensive contre la ville de Ben Guérande (sud-est) en mars 2016. Autrement dit, la Tunisie n’est pas encore sortie de l’auberge.

S. S.

Comment (14)

    DYHIA-DZ
    1 février 2018 - 3 h 32 min

    Malheureusement, la Tunisie est sur le modèle du mekhzen:

    Ne faire confiance à personne.

    10
    Anonyme
    31 janvier 2018 - 18 h 32 min

    L Algérie ne doit faire confiance a aucun pays voisin concernant sa sécurité; nous avons protégé et continuons a protéger leurs frontières instables et ns les avons tjrs aidé économiquement ; eux feront le contraire comme ils l ont tjrs fait ; triple faces ; la taxe des patates algériennes ; la taxe pr les touristes algériens qui n a jamais existé auparavant pr les autres touristes occidentaux qui les ont abandonnés ; la visite de Sarkosy entrain d insulter et cracher son venin sur leur voisin algérien chez eux devant eux et ils l ont applaudi avec cette Rachida Dati  » kelba de première » jusqu aujour dhui aucuns officiel s en est excusé.. et un autre ministre tunisien qui ns a insulter en Italie pour vous dire et nous nos officiels n ont jamais critiqué la Tunisie mais on fait tt le contraire des fois même a se demander si c’était pas leur propre peuple au détriment des algérien(nes) donc .je n oublierai jamais en tant qu algérien et les nôtres vont passer leurs vces avec un traitement immondes envers les touristes algériens en leur remplissant leurs caisses de devises ; ; il montre pattes blanches a chaque fois envers les européens et occidentaux et se montre comme des grd démocrates et que leur problème vient du voisin algérien ou de leurs services de sécurités alors que l histoire retiendra quoiqu il arrive que ce pays la Tunisie avec le Maroc ont été les plus grds fournisseurs de terroristes a travers le monde ; ils ont frappé en Lybie en Syrie et en Europe ceux sont des faits ; Le peuple tunisien votre gouvernement parle au nom de son peuple comme le notre parle au nom du sien donc si vs accepter ses dérives de vos gouvernants envers un peuple frère bne soyez pas étonné qu on réagissent avec la plus grde fermeté et avec méthode car vs nous connaissez ; on peut déstabiliser et rendre un pays en enfer quique ce soit même un pays puissant avec notre diaspora et nos forces vives du a notre histoire notre armée et notre peuple ; tachez de jamais l oublier nos voisins de l ouest et de l est car si c était le cas; ds ce cas nous vs emmènerons en enfer avec nous ; un homme averti en vaut deux!.

    16
    3
    IMAZIREN
    31 janvier 2018 - 18 h 07 min

    Suite à l’attentat de l’hôtel en Afghanistan, lors d’un journal télévisé un journaliste de France Télévision avait affirmé que les terroristes de daech qui activent en Afghanistan sont des Français (il se peut qu’il sous entend Français d’origine Algérienne) et des Algériens, je suis surpris par cette information, elle est vraie ou c’est de l’intox?

    3
    4
    Anonyme
    31 janvier 2018 - 16 h 36 min

    On se doit être patriotes mais il faut que nous on arrête de penser américain. Je vois tout c’est commentaires insultant . Tout ça parce que un rapport américain dit ça. On a drs. arrête si vous plais demandons nous comment aider nos frères partout dans Monde et devenir les leaders du monde musulman c’est en aidant que Algérie avancera et arrêter de voir les américains comme des personnes qui ne menteur pas c’est dans leurs intérêts de foutre la merde au Maghreb.

    7
    11
      Anti Khafafich ⴰⵎⴳⵉⵍⵍ ⵜⵉⵢⵉⵍⵍⵉ
      31 janvier 2018 - 17 h 21 min

      jamais tu ne deviendras leader avec la naïveté.

      12
      2
      RezkideBelcourt
      31 janvier 2018 - 17 h 50 min

      La grosse faute que tu vient d’écrire c’est le mot «  » » frère » » »
      Il n’y a pas de frère qui tienne, depuis belle lurette c’est toujours ces frères qui nous mettent la tête sous l’eau, non pas pour nous bénir mais plus pour nous noyer. Révise ton histoire, moi j’ai choisi

      19
    Anonyme
    31 janvier 2018 - 14 h 12 min

    Les tunisiens sont entre les mains des services français et de l’entité sioniste depuis très longtemps, n’oublions pas que les premiers terroristes en Algérie étaient tunisiens, un certain Ben-ali et sa bande avaient massacrés des gendarmes algériens au début des années 80. Les tunisiens sont manipulés et asservis, les marocains eux sont complices elle est là la différence pas dans les uns le font pour l’idéal et les autres pour l’argent. On peut considérer que la Tunisie appartient à la france et aux juifs. Les tunisiens auront à répondre des crimes qu’ils ont commis contre les syriens, les irakiens et les libyens.

    23
    3
    Kahina-DZ
    31 janvier 2018 - 14 h 00 min

    Il faut se méfier des DAECH marocains qui se trouvent en avec eux en Libye. Ces DAECH du mekhzen peuvent influencer les DAECH tunisiens pour attaquer la Tunisie et l’Algérie.

    21
    3
    Anonyme
    31 janvier 2018 - 13 h 21 min

    Tout cela n est pas nouveau avec la dramatisation de la situation par cet institut de Waschington.Notre pays est bien securise et nos services ne dorment pas.J espere que les autorites tunisiennes prennent au serieux le danger qui plane avec les freres musulmans et leurs allies du Jebhat ennosra en Lybie sous la conduite du Tunisien Abou Yadh qui prend en charge tous les terroristes tunisiens en Lybie,soit les nouvelles recrues que ceux qui arrivent du moyen et proche orient.Abou Yadh a des rapports tres etroits avec la branche dure d Ennahdha de Ghannouchi,il a pu etre aide a fuir la Tunisie apres l Attentat de l Ambassade USA a Tunis.
    Pour nous Algeriens ,nous sommes en mesure de les neutraliser et eliminer s ils essayent de traverser nos frontieres.Les renseignements de nos deux pays cooperent fermement.

    16
    4
    Anonyme
    31 janvier 2018 - 11 h 46 min

    Il faut un grand ratissage dans le pays et bien entendu la reconduite de tous ces migrants, réguliers ou pas réguliers aux frontières avec le mali et le niger. que chacun se batte chez lui et assure la sécurité des siens dans son pays.
    L’immigration est à craindre en ces temps, en plus ces subsahariens n’ont rien à faire en Algérie. Les algériens ont vécu le drame inoubliable des années 90, nous sommes fortement marqués par ces événements malheureux donc nous insistons pour que l’immigration des subsahariens soit irrévocablement arrêtée.
    J’ai lu que dans la nuit de lundi à mardi 30 janvier des subsahariens, soit disant manœuvres dans un chantier dans la wilaya de Blida, ont attaqué des ouvriers algériens qui travaillent dans ce même chantier et que suite à ces échauffourées des blessés algériens ont été hospitalisés.

    28
    5
    Anonyme
    31 janvier 2018 - 11 h 39 min

    De la tunisie il faut s’en mefier mais pas seulement des terros, il y a egalement la droite qui fait du maroc son modele à suivre et qui drague du côté des réseaux juifs de la finance avec tout ce qui va avec.

    31
    7
    elhadj
    31 janvier 2018 - 11 h 05 min

    la vigilance des citoyens algériens notamment les frontaliers devra être permanente pour relever toute mouvement et signaler la moindre incursion d étrangers ou d inconnus a la region afin de préserver notre securite déjà trop mise a mal par ce fléau de violence et de complicité . c est un devoir citoyen que d apporter son aide aux services de securite pour extirper et annihiler cette gangrène de notre pays qui devra par la meme occasion s assainir de cette massive invasion de migrants subsahariens aux antecedants inconnus et qui pourraient être manipules a dessein pour nuire.le nombre impressionnant de terroristes de retour dans leurs pays d origine a de quoi inciter tout le monde a la mobilisation patriotique pour nous défendre notamment les frontières concernées qui devront être déclarées zones militaires pour abattre tout inconnu qui tenterait de s y introduire.

    36
    4
    Ziad ALAMI
    31 janvier 2018 - 10 h 38 min

    Les spécialistes disent qu’il ya autant de terroristes tunisiens que de terroristes marocains chez El Baghdadi en précisant que le tunisien devient terroriste par idéologie alors que le marocain le devient à cause de la pauvreté et la misère.

    31
    4
    BabElOuedAchouhadas
    31 janvier 2018 - 10 h 28 min

    Moi je me mefierais davantage du voisin de l’Ouest et surtout de son roitelet capable d’orienter intentionnellement vers l’Algérie ses 3.000 terroristes marocains Daechiens qui sont de retour de Syrie et d’Irak après leur fin de mission là-bas.

    35
    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.