Affaire ENI-Sonatrach : plusieurs magistrats et avocats arrêtés en Italie

L'affaire ENI revient au devant de la scène. Retour à la case départ pour Chakib Khelil. New Press

Par R. Mahmoudi – La police milanaise a perquisitionné, mardi, les bureaux de la compagnie pétrolière italienne ENI et interpellé par la même occasion l’ancien chef du département juridique d’ENI et actuel directeur de la société, Massimo Mantovani, rapporte l’agence italienne d’information Ansa.

Pour rappel, Mantovani avait mené des enquêtes en tant qu’ancien chef du département juridique d’ENI jusqu’en octobre 2016. Il est accusé de faire partie d’une association criminelle et d’avoir produit de fausses informations.

Plus tôt mardi, dans une affaire connexe, un magistrat a été arrêté dans le cadre d’une enquête visant 15 personnes impliquées dans des manœuvres liées à la fraude fiscale, à la corruption et à des manipulations des procédures judiciaires. Elles sont accusées de tromper la justice italienne pour protéger les responsables impliqués dans le scandale  liant ENI à Sonatrach ainsi qu’à la société pétrolière nigériane.

Parmi les magistrats arrêtés figure l’ancien procureur Giancarlo Longo. Celui-ci est soupçonné d’avoir «concocté» avec Amara, qui était l’un des avocats du géant pétrochimique, de fausses informations dans le but de déstabiliser le groupe ENI.

Les hommes d’affaires Fabrizio Centofanti et Enzo Bigotti sont également impliqués dans cette affaire. La même source cite également le nom de Riccardo Virgilio, fonctionnaire à la retraite du tribunal administratif supérieur du Conseil d’Etat.

Cette vague d’arrestations va donc relancer cette affaire qui traîne depuis quelques années et permettra d’en entrevoir enfin l’épilogue. En tous les cas, c’est le retour à la case départ pour Chakib Khelil et ses associés, cités dans cette affaite.

R. M. 

 

Comment (34)

    Chaoui
    10 février 2018 - 14 h 57 min

    Y’a encore un.. »loup » à Sonatrach !
    On a remplacé Amine Mazouzi, qui était RÉELLEMENT titulaire d’un DOCTORAT, pour le sieur Ould Kaddour au motif que ce dernier était d’autant l’homme de « la situation » qu’il était plus capé que son prédécesseur du point de vue de ses diplômes, se targuant d’être détenteur d’un… »Doctorat » alors qu’il n’est en réalité titulaire que d’un master et d’un…diplôme d’ingénieur !..
    Pourquoi ce besoin d’édulcorer la réalité ?! Ces informations concernant Ould Kaddour étant publiées publiquement sur le site de…Sonatrach, c’est à TOUS les Algériens que ce monsieur ment.
    Pourquoi ? Surtout que, comme une justice immanente, les mensonges finissent TOUJOURS par vous rattraper…Que cache ce dernier avatar ? Que nous prépare-t-il ? Du moins concernant Sonatrach ?




    3



    1
    jokerpic
    10 février 2018 - 10 h 29 min

    Ce qu’il faut surtout pas c’est d’accusé sans preuve tangible l’article nomme un juge ,un procureur et un avocat ayant falsifiés des témoignages et des documents.
    Ce qui est très grave !
    Nous écoutons également le cas du philosophe suisso-egyptien est accusé et jugé par une plaignante de la mouvance sioniste jugé par un socialo-sioniste.
    Cela devient très difficile de connaitre la vérité sur les affaires actuelles.
    J’ai toujours essayé de défendre le fait que pour Khalil un doute subsiste .N’a t’il pas récupérer des champs gazier au profit de sonatrach,? la rente pétrolière aidant n’a t’il pas engendré des profits faramineux a l’époque en pompant toutes les capacité pétrolière?
    On dit que les dossiers ont été fabriqué par les services de l’époque car il avait touché a des intérêts ! Ce qui est sure est que la vérité va paraitre et beaucoup seront surpris.




    2



    2
    Anonyme
    9 février 2018 - 17 h 31 min

    Iront-ils jusqu’au bout ces magistrats de Milan, et donneront-ils un coup de pied dans la fourmilière sachant que les enjeux internationaux liés à cette affaire de corruption de haute voltige sont énormes, les interventions et interférences multiples et sophistiquées.




    2



    0
    El Fellag
    9 février 2018 - 7 h 30 min

    Que dire les sacrifices pour les citoyens de souche et le pouvoir pour pour les réfugiés fuient le combat,c’est un monde injuste très souvent dirigé par des hors la loi




    2



    0
    Les Egares Wahabites.
    9 février 2018 - 3 h 23 min

    Je repose repose la question ..pourquoile principal accusateur de Khelil qui est Mr Scaroni ex Patron de Eni Saeipem à eu la promotion de Directeur général de la Bank Rotshild Europe alors qu’il fut condamné début années 90 dans l’opération anti Mafia et a plaidé coupable ???…et aussi qui en Algérie voudrait mettre hors jeu Mr Khalil ?? Voici le défi que je lance aux petit malins qui parlent avec leur langue mais le cerveau HS. .Pourquoi la Promotion de Scaroni chez Rotshild ?? …Scaroni le Mafieu chez Rotshild…Scaroni le principal accusateur de Khelil !!!….Repondez petits malins sinon taisez vous. .ou retournez à l’école…..Ah ! Ah !….qui peut répondre il aura un joli crayon. .C’est trop facile le pouce en bas…cela prouve l’ignorance.




    2



    7
    Umeri
    8 février 2018 - 13 h 55 min

    Le piège commence a se refermer sur le sieur Khellil, les juges italiens, anti corruption, iront jusqu’au bout, malgré les pressions de la mafia, se sont des incorruptibles, il n’y a rien a gratter, la loi sera appliquée dans toute sa rigueur et si Khelil est interpellé, il n’en échappera pas, même le président Trump ne le sauvera pas.Il va falloir dépenser tout le magot soutiré a la Sonatrach, pour se payer, au moins une douzaine d’avocats.




    18



    4
    Nono
    8 février 2018 - 12 h 46 min

    Ce qui me choque le plus dans toute cette histoire, c’est qu’à l’étranger et ici en l’espèce l’Italie qui applique le droit dans toute sa rigueur dans cette affaire de pots de vin contre ses propres ressortissants alors qu’en Algérie, chez nous, rien n’a été fait et même plus : les personnes les plus impliquées dans cette affaire sont encore libres de tous leurs mouvements… JE NE COMPRENDS PLUS RIEN DE RIEN !!! Cela enlève toute crédibilité à notre pays sur le plan international.




    31



    3
    Anonyme!.....
    8 février 2018 - 12 h 09 min

    Zaouia ou pas, un voleur est un voleur!……Ils vont lui faire « un costume  » sur mesure, avec le savoir-faire d’Oujda!…..




    27



    4
    Filestini
    8 février 2018 - 11 h 38 min

    Stop !
    Qu’est ce que vous racontez? Chakib KHALIL, innocent ou coupable n’est de toute façon pas éligible pour la Présidence de la République (Nationalité US) selon la dernière modification de la constitution.
    Désolé il ne peut même être Candidat, alors….




    11



    10
    Aninyle
    8 février 2018 - 11 h 14 min

    Quand le politique prime sur la justice et quand la justice est au service du pouvoir reel on peut vivre ces situations bizarres . élire un voleur ou lyncher une personnalité au dessus de tout soupçons .
    Il faut continuer de bouder les élections jusqu’à a ce que personnel politique corrompu et malhonnête disparaisse de la place




    14



    5
    Bicause
    8 février 2018 - 9 h 48 min

    Expliquer ce qui se trame au niveau politiques où géopolitiques ne veut pas dire que nous cautionnons ce qui s’est passé ou ce qui est rn train de se passer.
    Nous relayons des faits , des constats personnel nous analysons et nous en faisons part de nos analyses personnel.
    Ce qui en aucun cas signifie que nous sommes pour tel un tel.
    Chacun en tirera les conclusions qu’il estimera le convaincre où pas.
    Alors S.V. P. Nuances. …….




    2



    12
    CHAOUI-BAHBOUH
    8 février 2018 - 6 h 46 min

    Les zaouîates ne sont pas des vaccins contre les voles et et détournements, et ses mercenaires de la FOI, ne peuvent rien, et le contraire se fera et la dernière demeure les jugeras ainsi va la vie, nous partirons de ce bas monde avec un linceul, et le bien et le mal, que nous avons semés et avoir récoltés; A chaque chose une fin en soi !!!




    14



    5
      Anonyme
      8 février 2018 - 13 h 31 min

      qui de tout ce beau monde crois encore en une justice divine?
      dieu c ´est pour le petit peuple et ceux qu´ils l´usent pour leurs propres fonds de commerces.




      23



      3
        Anonyme
        8 février 2018 - 19 h 52 min

        Oui ces gens ne croient pas à la justice divine sinon ils n’agiraient pas comme ça. Il est donc inutile de leur rappeler qu’ils ne prendront rien avec eux en rendant l’âme à Dieu et qu’ils payeront là haut pour tous leurs crimes.




        13



        0
    Felfel Har
    8 février 2018 - 0 h 39 min

    Le noeud coulant se serre chaque jour davantage autour du cou de CK, de sa famille et de ses « copains ». Les juges italiens et espagnols font leur travail et n’ont cure des pressions que pourraient exercées des politicards véreux, contrairement à nos magistrats timorés qui n’hésitent pas à tordre le cou aux lois du pays. Il ne leur est pas demandé de les adapter, de les interpréter, de les modifier au gré des circonstance et en fonction de l’identité ou de la fonction du justiciable. Faut-il leur rappeler que leur job est de les appliquer dans toute leur rigueur? LA LOI , C’EST LA LOI! Et c’est la même pour tous. Le jour du règlement des comptes est pour bientôt. Que va faire l’Algérie? Le soustraire aux traités et conventions judiciaires qu’elle a signés? Lui donner l’immunité? Celui qui a bouffé doit passer à la caisse! Dura Lex, sed lex!




    28



    3
      Anonyme
      8 février 2018 - 2 h 51 min

      Et pourquoi penses-tu qu’il font tout leur possible pour le parachuter Président de la République Algérienne Démocratique et Populaire ?




      15



      4
      Moh
      8 février 2018 - 2 h 52 min

      Il a déjà l’immunité diplomatique grâce à sa fonction bidon de conseiller à la présidence avec un passeport diplomatique et tout les avantages qui en découlent en Algérie et à l’étranger.
      Il est souvent à Paris au moins une fois par semaine.




      17



      4
      Anonyme
      8 février 2018 - 12 h 39 min

      Il y en a beaucoup qui ont bouffé avec lui…..lui n est qu un maillon de la chaîne donc ils vont tout faire pour le sauver sinon leur tête va tomber




      12



      2
        Felfel Har
        8 février 2018 - 13 h 58 min

        Merci pour les commentaires formulés, suite à ma modeste contribution sur ce sujet. Je ne suis pas naïf, le régime fera l’impossible pour sauver le soldat CK, mais pourra-t-il résister aux coups de boutoir de la justice européenne, voire internationale, qui disposent de moyens colossaux? Les pays européens se sont dotés d’organes supra-nationaux, comme le TPI, pour traquer les criminels. Ils vont s’assurer que les crimes de CK et ses « frères » sont imprescriptibles. Tôt ou tard, on lui mettra la main au collet. Salutations!




        14



        1
    Les Egares Wahabites
    8 février 2018 - 0 h 22 min

    Pour ceux qui voudrait s’allie Chekib Khalil..pourriez vous expliquer la promotion de Mr Scaroni au poste de Directeur général de la Bank Rotshild Europe . .A savoir que Mr Scaroni fut un Haut cadre de Eni Saipem et principal accusateur de Khelil …A savoir que Scaroni fut condamné début années 90 dans l’opération anti Mafia « mains Propres  » et a plaidé coupable !!! . .Mr Scaroni est membre du Bilderberg et suite à l’opération contre Sonatrach il a été parachuté chez Rotshild … Pour les doué d’intelligence l’objectif du Bilderberg Rotshild aura été de saboter Sonatrach le poumon économique de l’Algérie et aussi s’allie un futur présidentiable Mr Khalil qui fait peur à l’oligarchie sioniste Occidentale Bilderberg Rotshild. .Si vous voulez détruire l’Algérie alors attaquez Sonatrach et L’Anpe…colonnes vertébrales du Pays. .A ce jour aucune accusation certifiée contre Mr Khelil….de plus qui en Algérie ou en Occident voudrait mettre hors jeu Mr Khalil alors que la présidentielle approche ???
    Après avoir répondu à ces questions..Scaroni promotion Rotshild et qui veut mettre hors jeu Mr Khalil et la raison , et Pourquoi cibler Sonatrach , après celà vous aurez enfin compris !!!…la manip !!…C’est les compétences De Mr Khelil qui font peur à certaines partie occidentale qui voudraient un Balayeur ou un Âne à la tête de Algérie.




    12



    37
      Anonyme
      8 février 2018 - 2 h 55 min

      Si tu veux nous faire prendre une vessie pour une lanterne, c’est raté !




      26



      7
      sidi fredj
      8 février 2018 - 13 h 10 min

      ce que vous dites a beaucoup de sens. mais une grande partie (pas tous) des intervenants sur AP n’aiment pas ce genre de d’intervention, ils préfèrent le lynchage médiatique et la politique de comptoir… Concrètement, il est reproché que des « on dit » à Chakib Khelil et je mets au défi tous ceux qui en cliqué « pouce vers la bas » sur le commentaire de  » Les egares Wahabites » de produire un debut de preuve de ce qui est soit disant reproché à Khelil ….. allez, chiche !




      7



      18
        Umeri
        8 février 2018 - 13 h 48 min

        C’est la presse algérienne, qui a rapportée, qu’un rapport établit par les services de renseignements dirigés par Mr Tartag, relatant des détournements a Sonatrach, ou figure les noms de Khellil et de Saïd, a été déposé a la présidence, ce qui a valu un A V C a Mr Bouteflika. A la suite de ça, Mr Tartag a été mis a la retraite, puis rappelé quelques mois plus tard.Alors S V P ne défendez pas l’indéfendable. Si Khellil a été accusé a tort, pourquoi il ne saisit pas la justice pour diffamation. Les algériens, ne connaissent Khellil, ni d’ Ève, ni d’Adam, ils veulent la vérité rien que la vérité.Les Zaouïa, ne le blanchiront pas, il ne font que que donner l’asile a un fugitif.




        7



        4
          sidi fredj
          8 février 2018 - 14 h 49 min

          @Umeri, je ne defend rien, je dis juste que c’est vraisemblable… pour le reste, ce sont les services qui transmettent à… etc. moi je parle de vraies preuves… si c’etait le cas, il aurait vraiment fini en prison.




          3



          7
    Anonyme
    7 février 2018 - 23 h 06 min

    OUI MAIS khelil EST EN ALGERIE IL NE RISQUE RIEN




    17



    0
    Bicause
    7 février 2018 - 21 h 56 min

    L’Europe relance l’affaire chakib khelil pour qu’il n’est aucune chance d’être élue président d’Algérie en 2019.
    Car il est l’homme des américains.
    Et les américains auront vraiment tout à gagner avec lui s’il est élus au sommet de l’état algérien en 2019.
    Et l’Europe aura tout à perdre.
    Les américains vont appuyer à fond Chakib Khelil et les français vont appuyer ???




    14



    17
      Felfel Har
      8 février 2018 - 0 h 25 min

      Je doute que ce soit la vraie raison, les Italiens étant eux-même pro-américains. Dans ces pays (Italie, Espagne) la justice fait son travail. Le juge n’a pas peur de mettre en examen un ministre car, chez eux, nul n’est au-dessus des lois. Si CK a trempé dans des malversations, il va le payer, point barre! Salutations!




      24



      3
        L'inspecteur
        8 février 2018 - 2 h 49 min

        @Felfel Har, vous avez bien raison de répondre à certains qui cherchent par tout les moyens de blanchir Chakib Khelil mais ils passent sous silence que ni la France ni l’Espagne n’ont besoins du dossier Chakib Khelil car ils tiennent d’autres responsables connus et moins connus par leurs biens volés et cachés chez eux sans parler par les les papiers accordés à leurs proches par les préfectures.




        27



        3
        Anonyme
        8 février 2018 - 2 h 58 min

        Sans aucun doute possible. Il le payera d’une façon ou d’une autre. D’abord ici bas puis ailleurs.
        On ne détourne pas l’argent du pauvre peuple sans conséquences.




        17



        5
    RAYES EL BAHRIYA
    7 février 2018 - 21 h 37 min

    chez nous , algerie, y a rien à voir …
    niet , kharachou , dourak
    tozzz




    11



    7
    Rachid
    7 février 2018 - 20 h 39 min

    J’ai lu l’article dans un journal italien où il est précisé que les bénéficiaires des services des responsables arrêté sont Sonatrach et une société Nigériane.
    Chakib Khelil Bejaoui Hamech et d’autres doivent faire dans leurs pantalons.




    42



    5
    Anonyme
    7 février 2018 - 20 h 21 min

    l’Italie à décidé de se remettre à la chasse aux requin-baleines Eni-Sonatrach. Le problème, c’est que certains requins ont trouvés refuge sur les eaux territoriales Algériennes,
    sous la bénédiction de nos zaouïas.
    L ‘ltalie aura-t-elle le droit de les pourchasser hors de son territoire ?Là est la question !




    46



    4
      Anonyme
      8 février 2018 - 3 h 03 min

      il existe ce qu’on appelle un mandat d’arrêt international qui, le cas échéant, pourrait être émis par la justice italienne s’il s’avère que CK est condamné par celle-ci.




      11



      1
    ALI8
    7 février 2018 - 18 h 55 min

    Enfin..! une nation qui ressemble a notre pays;sauf cette nation garde l’argent détourner dans la pays




    32



    10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.