Dassault veut concurrencer les Russes et vendre des Rafale à l’Algérie

Rafale Dassault
Le marché des armes français réussira-t-il cette fois à décrocher des contrats ? D. R.

Par Sadek Sahraoui – Paris ne désespère toujours de parvenir à arracher, un jour, des marchés dans le secteur algérien de la Défense. Airbus Helicopters, Airbus Defense and Space et Dassault Aviation, de grosses boîtes françaises spécialisées dans l’industrie militaire, ont saisi l’opportunité du Forum d’affaires, regroupant le Forum des chefs d’entreprise et une cinquantaine d’entreprises du Medef, qui se tient à Alger depuis hier pour, semble-t-il, faire un peu de prospection.

La Défense est pratiquement le secteur en Algérie que les firmes françaises n’ont pu pénétrer.  Depuis le recouvrement de l’indépendance, les Français n’ont, en effet, jamais remporté de contrats importants avec le ministère de la Défense. Cela demeure le cas même depuis que l’Algérie a commencé à diversifier ses fournisseurs. Même si ses entreprises gardent encore la part du lion, la Russie n’est plus, en effet, l’«armurier» exclusif de l’ANP.

La radio allemande Deutsche Welle (DW) a révélé récemment que l’Algérie arrivait en tête des importateurs d’armes allemandes en 2017. En effet, selon DW, les exportations d’armes allemandes vers l’Algérie se sont élevées à 1,36 milliard d’euros. Ces acquisitions placent carrément l’Algérie comme premier client allemand en achat d’armes. Les firmes italiennes ont réussi à décrocher des marchés avec l’ANP.

Malgré ses nombreuses tentatives, la France n’est, par contre, jamais parvenue à placer ses équipements militaires en Algérie. Pas même durant le mandat de François Hollande, période durant laquelle les relations algéro-françaises ont connu un important réchauffement. Un ambassadeur de France à Alger s’en était d’ailleurs même plaint en privé.

A l’époque déjà, des rumeurs insistantes avaient évoqué le souhait des Français de vendre quelques chasseurs Rafale à l’ANP comme ils on réussi à le faire avec l’Egypte et l’Inde. Ces rumeurs avaient cependant très vite fondu comme neige au soleil, surtout après l’annonce par le ministère de la Défense de son intention de renforcer son parc avec des Mig de dernière génération.

Le désintérêt de l’Algérie pour les armes françaises s’explique assez facilement. En plus du poids de l’histoire, les politiques français n’ont en réalité jamais vraiment inspiré confiance à l’armée algérienne. La méfiance s’est s’installée dans la durée entre les deux pays, notamment avec l’arrivée de Valéry Giscard d’Estaing au pouvoir en 1974 et le soutien actif de Paris à la colonisation par le Maroc du Sahara Occidental.

Airbus Helicopters, Airbus Defense and Space et Dassault Aviation ont-ils cette fois des chances de parvenir à placer leurs produits en Algérie ? Ces entreprises ont-elles eu des assurances de remporter des marchés ?

S. S.

 

Comment (61)

    PROPHETIE
    10 février 2018 - 15 h 47 min

    Avec l’invertion des pôles pour bientôt, toute le technologie et armement ne servira plus à rien. Il faut misé sur les armes d’avant, chevaux etc.. en plus de ce que nous avons déja, et se servire des satélites amis pour surveiller notre territoire.

    1
    1
    Anonyme
    9 février 2018 - 16 h 39 min

    À un journaliste qui posait la question de savoir s’il n’y avait pas de risques de détournement du civil au militaire des installations nucléaires que la France voudrait vendre à l’Algérie, en cas de renversement du régime par les islamistes, Sarkozy eut cette réponse :  » Nous avons les moyens technologiques de neutraliser ces centrales nucléaires à distance… ». Tout est dit.

    6
    1
    TD
    9 février 2018 - 16 h 11 min

    Bonjour,
    c’est une occasion pour l’Algerie d’utiliser la concurrence des deux vendeurs en sa faveur en les obligeant a monter les avions sur le sol Algerien avec des ingenieurs algeriens.

    3
    5
    Anonyme
    9 février 2018 - 15 h 58 min

    En voulant vendre ses Rafales français, trop chères, et moins performants, à l’A.N.P,
    L’équipe de: Mr.Serge Dassault, le constructeur du Rafale, et de Mr. Jean Yves Le Drian le ministre-promoteur du marché
    Avec l’Egypte (alliance militaro-stratégique, achats par crédits, et avances bancaires, avec taux d’interets bancaires très élevés),
    Le Qatar (assorti d’une base française + accords militaires , exploitations & achats de gaz par Total Northfield, NorthDome),
    Et l’Inde dure (très difficilement, renégoçiations interminables, pour faire abaisser les prix jugés – trop élevés – de l’avion,….. )
    Préparent à jouer des parties de Poker (bluff & audaces) avec les très prudents, et très vigilants responsables militaires algériens
    Les officiels français connaissent, malheureusement, parfaitement , les faiblesses, et les caprices
    De certains de nos responsables ?! (heureusement pas tous !!)
    Ils savent l’endroit, et le temps pour attirer,et manger sa proie (on déguste, et on s’amuse bien entre copains,?!,en bonhommie…)

    2
    3
    Kabylovich
    9 février 2018 - 15 h 41 min

    RIMKA : Entièrement d’accort aurait tu la vidéo ou il parle de la vengeance Francaise sur l’Algérie ? Car j’ai vu et entendu ce que ce sage disait et en effet il faut croire à cette possibilité reste à savoir comment ils vont procédés bien que leurs mains ne sont pas indifférent dans certains dans leurs manoeuvres contre l’Algérie.

    1
    3
    rimka
    9 février 2018 - 4 h 45 min

    cher lecteur je suis fasciné par un eschatologue de renommé international et vous savez de qui je parle imran hosein il est pour moi le plus grand des theologiens de l islam. il expliquait que la france ne pardonnera jamais sa défaite vis a vis de l algerie et donc en conclusion la france tot ou tard chercherai a se venger.

    14
    5
    mi
    9 février 2018 - 0 h 52 min

    En 2007, la vente du rafale avait échoué chez le voisin marocaine.
    Il y aura certainement une fin de non-recevoir des algériens.
    Cordialement.
    https://www.youtube.com/watch?v=bNqy_M-j264

    6
    3
      TARZAN
      9 février 2018 - 6 h 29 min

      le maroc n’est pas une référence pour l’armée algérienne. en plus le rafalr est trop trop cher pour le maroc il est deux fois plus cher que les f16 marocains

      11
      4
    Genséric
    9 février 2018 - 0 h 43 min

    Il faut se souvenir de l’armement et en particulier les avions fournis par la france à l’Irak de Sadam !!!

    En 1990/1991, au moment de la guerre du golfe, la france a fournis tous les codes secrets aux américains …

    Résultat l’armée irakienne totalement anéantie .

    L’Algérie n’est pas là pour financer l’économie française.

    21
    3
    La France sionisé nous surveille depuis le Maroc !!!
    8 février 2018 - 23 h 01 min

    La France d’Israël à doter le Maroc des satellites pour mieux espionner le territoire ALGERIEN et de diriger leurs mercenaires en direction de l’Algérie. Enfin il est question de SATELITES et non d’avion nous en avons assez comme cela !

    12
    4
    Anonyme
    8 février 2018 - 22 h 54 min

    Attention, le lobby algérien des affaires pro-français, et francophile, actionné (pressions discrètes, intelligentes, et indirectes)
    Par « THINK TANK – groupe tete pensante – de l’état, du gouvernement, et du complexe militaro-industriel français
    Manoeuvre discrètement, et secrètement dans les coulisses, et les rouages des administrations bureaucratiques algériennes qui Ont pignon sur rues françaises (des interets mercantiles bas, en France, d’algériens, sans conscience, ni remords…..),
    Pour pousser à la faute – stratégiquement aux conséquences graves, à l’avenir, pour la stratégie de l’A.N..P – et influencer
    Les dirigeants, et les responsables algériens influents, nationalistes, et sages, aux visions à long terme , à conclure des contrats
    De fournitures d’armes français – une première –
    (l’A.N.P est déjà suréquipée jusqu’aux dents, en aviation , et autres matériels russes performants, et relativement moins chères)

    La question qui taraude nos esprits:
    Pourquoi Rafale n’a pas trouvé preneurs, au Brésil, en Malaisie, à Singapour, au Maroc, en Belgique, en Suisse,
    Aux Emirats Arabes Unis (E.A.U qui avaient fait chanter Dassault-Rafale,et son promoteur l’état français, par les modifications,…),
    En Arabie Saoudite, en Finlande, en Corée du Sud, en Pologne,…..?!
    Des échecs à répétitions (couts trop élevés, et disproportionnés, services après ventes, maintenances, pièces de rechanges…..)
    Rapport Qualité/Cout, inférieur, (en raison du Cout supérieur), à ses concurrents surtout américains, et russes,
    Et meme aux étonnants suédois de JAS 39 Saab-Gripen qui ont réussi au Brésil (36 chasseurs), en Hongrie (12 chasseurs)
    En République Tchèque (12 chasseurs),
    L’Afrique du Sud (26 JAS 39 Gripen, nos voisins sud africains qui avaient, dans le passé,…des Mirages français,changement ?,…)
    Why ?,…

    RAFALE: Bi Réacteurs Poids total (vide+carburant+armements) = 24 500 Kg (tenir compte de la consommation en kérosène)
    Cout unitaire, type C = 68.8 millions (s.v.p. Euro)
    Cout unitaire, type B = 74 millions (s.v.p Euro)

    SUKHOI 35: Bi Réacteurs, Poids total maximal (vide + carburant + armements) = 35 800 Kg
    (tenir compte de la consommation en kérosène)
    Cout unitaire maximal (je l’espère bien ) = 65 millions de Dollar léger (mieux, et moins que l’Euro lourd)

    JAS 39 C Gripen : Poids total maximal (mono réacteur, single pilot) = 16 500 Kg ( tenir compte de la consommation kérosène)
    Cout unitaire maximal (je l’espère) = 30 à 60 millions de Dollar léger (mieux, et moins que que l’Euro lourd)
    Il faut signaler que la Suède n’est pas membre de l’Union Européenne, et de l’Euro)

    Calculs économiques, Couts d’opérations, couts de maintenances, couts de la pièce de rechanges, modifications techniques
    Et technologiques induites par les militaires, les tactiques, et les stratégies militaires demandées
    (Recherches & Développements)

    9
    3
    TARZAN
    8 février 2018 - 20 h 49 min

    pourquoi les rafales sont meilleurs que les sukhoi et mig? ou c’est juste l’avionique? car tout le monde sait que les russes nous balancent de l’avionique dépassé!

    7
    23
      REDA
      25 novembre 2018 - 11 h 17 min

      qui vous a dit que les rafales sont meilleurs que les sukoi et mig

    Lamari mehd
    8 février 2018 - 20 h 04 min

    ANONYME votre commentaire du 8 février 2018 – 15 h 02 min Merite d’etre trés largement diffusé,car vous faites une analyste parfaite des enjeux,et vous resumez aussi toutes les consequences d’un changement de Cap concernant les fournisseurs d’armes pour l’Algerie,je tiens juste a rappeler que dernierement la France a doter le Maroc d’un satellite espion de derniere generation,capable de voir le cul d’une fourmie qui circule sur les sables sur sahara..donc…la question ne se pose meme pas!!!!!!!!!!!:!!..Ennemie d’hier..ennemie d’aujourd’hui

    21
    5
      mouatène
      9 février 2018 - 9 h 21 min

      Monsieur Lamari bonjour. votre réflèction honore tout algérien digne de ce nom. merci beaucoup.

      5
      3
    karimdz
    8 février 2018 - 19 h 58 min

    Comment pourrait on faire confiance aux rafales francais qui pourraient être sabotés à distance ? Si la France nous les vends avec leurs codes et non bridés, formation à la maintenance, on peut y réfléchir mais il demeure la question du prix, car les rafales sont énormément chers.

    Et puis, le pakfa 50 russe est un avion de 5ème génération plus performant et puissant que le rafale, que l Algérie ne peut rater.

    Si la France nous en vend une dizaine au prix du su35 aux conditions ci dessus, on peut y réfléchir…

    15
    8
    Farid1
    8 février 2018 - 19 h 45 min

    Evitez la peste!! Ils risquent même de nous vendre du matériel construit en Israel et ça veut tout dire …

    15
    5
    REPENTANCE C'EST POUR QUAND !?
    8 février 2018 - 19 h 03 min

    Que la France nous dise la vérité sur les 10 Algériens lachement assassinés récemment dont aucun mérdiat en parle, et qu’ils n’oublie pas LA RÉPENTANCE !!!!

    11
    7
    Kabylovich
    8 février 2018 - 18 h 54 min

    Je vous rapel que la France a endetté l’Egypte avec la vente de son Mistral bourré de puces d’espionage qui était destiné aux Russe. PS : Il faut pour d’autre raison, surveiller et se méfier des dirigeants Egyptients tout comme le président illégitime qui travail douteusement et secretement pour les USA et l’Arabie yaoudite ainssi que leurs aliés. Les Soinistes et Wahabites sont la même pièce !

    26
    4
    Bouzorane
    8 février 2018 - 18 h 25 min

    En terme d’équipement militaire, il manque la base!
    Nos vaillants soldats méritent mieux que ces gadgets appelés « kalachnikov ». Des jouets pour enfants!
    Il est urgent d’équiper nos soldats avec des vrais fusils modernes.

    7
    22
      Hydro
      9 février 2018 - 1 h 10 min

      Votre commentaire m’a poussé à en faire de même.
      Moi aussi je croyais que le Kalashnikov avait des lacunes (précision et manque de rails Picatinny. Après avoir beaucoup voyagé et essayer des dizaines de fusils d’assaut dans les stands de tir et écouté des militaires étranger se plaindre de leurs fusils respectifs, je sais que l’AK demeure le meilleur choix possible en Algérie.
      Allez essayer le G36 allemand qui s’enraye à la première occasion et qu’on peut pas réparer en plus de son prix exorbitant . Les britanniques ont leur foutu SA80 qui n’est pas fiable du tout, les français ont fini par abandonner le FAMAS F2 (le F1 était un désastre) pour opter pour l’Allemagne -HK416.
      Les Ricains? HAHA! Au Vietnam le premier M16 ne valait pas un clou et il faut peut etre imputer les nombreux morts parmi les GI’s à ce fusil de pacotille conçu par Eugene Stoner. Certes il y eut le M16 A2 puis A3 puis A4 mais c’était cher et insuffisant. Ils se sont tourné vers les Allemands qui leur ont produit le M4.
      Le seul qui tient et qui semble solide semble être le FN SCAR belge. Mais c’est high tech et donc cher.
      Reste le Kalashnikov, simple, pas cher du tout, indestructible, fonctionne même sous l’eau, facile à entretenir et à réparer, peut tirer même avec un piston défoncé ou un canon en fin de vie.

      Vous avez été trop impressionné par les films d’action d’Hollywood.

      Sans rancune!

      10
      2
        Bouzorane
        9 février 2018 - 19 h 34 min

        Vous avez peut être raison. Vous semblez connaître le sujet mieux que moi

    Karamazov
    8 février 2018 - 17 h 06 min

    Wi, il n’est pas que question de matériel. Un changement de fournisseur passant de l’Est à l’Ouest signifierait aussi un changement de doctrine. Au moment ou l’Arabie Saoudite et d’autre herche à acquerrir du matériel russe que signifierait cela?

    24
    4
    La blague !
    8 février 2018 - 17 h 02 min

    C’est les mêmes avions qui assassine des inocents !

    17
    7
    Anonyme
    8 février 2018 - 16 h 39 min

    L Algérie peut tt acheter à la France sauf les armes du a notre histoire commune » la guerre d Algérie » ; ceux sont leurs armes qui ont fait saigner l Algérie de 1830 à 1962 . les armes nous pouvons les acheter a tt le monde sauf Israël et la France ; le premier livreur d armes à l Algérie est la Russie il y a la Norvège avec qui on traite depuis des années et pleins d autres pays d Europe Allemagne pays bas Gb même aux USA ect ect sauf la France juste a cause de la Guerre d Algérie donc je vois pkoi on nous en parle aujourd h ui alors que nous avions jamais acheter d armes à la France ; si la seule chose et j en suis pas sur des corvettes pour les gardes cotes et je sais pas si ca été conclu? Comment peut on leur acheter des armes alors que la reconnaissances des crimes etd e la guerre en Algérie n est pas soldé déjà ; ce serai pr moi un acte contre le peuple algérien de nos autorités en Algérie d acheter des armes a l ancien colon qui ne reconnait pas son histoire en Algérie et encore moins s excuse.

    28
    4
    Chaoui Ou Zien
    8 février 2018 - 16 h 32 min

    Il ne faut pas oublier qu’elle nous a mis sous embargo durant notre decennie noire et heberge ceux qui ont mis le pays a feu et a sang. Quant aux qualites techniques de ses tacots volants, je laisse ca aux experts. Oulach essmah oulach.

    30
    3
    mouatène
    8 février 2018 - 15 h 58 min

    yal khaoua, bonjour. bassah, bassah, nos enfants voudront importer du matriel de guerre qui, il fut un temps, bombardait nos villages et tuait ses habitants, le peuple algérien ? non !!! l’élite de l’ANP représente bien son peuple et le défend bien avec les moyens à sa disposition et ne fera jamais de concessions sur le NIF. c’est mes convictions et j’espères que je ne me trompe pas !

    23
    4
    Bouzourane
    8 février 2018 - 15 h 56 min

    Dassault veut concurrencer les Russes et vendre des Rafale à l’Algérie
    Les raisons des manoeuvres discrètes, et secrètes françaises, en Algérie:
    Pourquoi les dirigeants, et responsables français, Medef, en premier lieu, y compris, se rapprochent, et se frottent discrètement
    Et progressivement (préparation du terrain) avec le F.C.E, et son président, (la politique des petits pas, et des petites étapes,…..)
    En les utilisant comme moyens de pressions, ,et comme un lobby d’affaires d’influence discrète qui pourrait peser
    Sur les décisions stratégiques, et sécuritaires qui touchent à la sécurité, et à l’économie-finances d’un pays – l’Algérie –
    A économie très fragile, et en crise structurelle de manques de diversifications de ses ressources, et de ses richesses
    La conjoncture algérienne: « le prix du pétrole commence à se faire une santé ?! »,……
    Mais tout de meme, c’est fragile, c’est dérisoire, et c’est provisoire, pour nous algériens prudents
    Selon « les experts français », donc tout les espoirs sont permis, pour que l’Algérie dépense, et gaspille ses réserves très fragiles
    En achetant des Rafales français trop chères, et faire une santé à la balance commerciale française structurellement déficitaire
    Au profit de ,……surtout de l’Allemagne industriellement, et technologiquement très avancée sur la « pauvre France »,
    Puis viennent les USA, le Japon, la Chine, et meme la miraculeuse, et étonnante Corée du Sud (un exemple pour nous)

    Le déficit commercial français s’est de nouveau fortement dégradé en 2017
    Après cinq ans d’amélioration, le déficit commercial plonge en 2017 pour la deuxième année consécutive pour atteindre les 62,3 milliards d’euros.
    Le déficit commercial s’est nettement creusé en 2017, pour atteindre 62,3 milliards d’euros, contre 48,3 milliards d’euros un an auparavant, ont annoncé mercredi les Douanes.
    Une dégradation pour la deuxième année. Il s’agit de « la plus forte dégradation observée depuis 2011 », soulignent-elles dans un communiqué. C’est la deuxième année consécutive que le déficit commercial français plonge. Entre 2011 et 2015, il avait au contraire connu une amélioration constante, passant de 74,5 milliards d’euros à 45,7 milliards. Cette dégradation avait été anticipée par le gouvernement, qui tablait dans son dernier projet de loi de finances sur un déficit de 62,7 milliards d’euros pour 2017.
    L’envers d’échanges commerciaux dynamiques. « Comme en 2011, l’accélération de l’activité se conjugue avec une forte croissance des importations, qui creuse le déficit commercial », indiquent les Douanes. En 2017, les échanges commerciaux ont été particulièrement dynamiques : si les exportations ont progressé de 4,5%, les importations ont pour leur part augmenté de 6,8%. Selon le communiqué, le creusement du solde commercial « repose en grande partie sur l’augmentation de la facture énergétique, en lien avec la remontée des cours du pétrole ».

    9
    6
    Anonyme
    8 février 2018 - 15 h 02 min

    Mais combien ont couté les Rafales, à l’Egypte, en grave crise financière, et en pré faillite (2014-2015) ?!,…..
    Et comment les égyptiens ont pu payer la très sale facture,où note (par crédits saoudiens, émiratis, et français,…) Dassault
    Avec taux d’interets bancaires extremement élevés (des avances bancaires trop chères)
    Au détriment, de leurs besoins économiques les plus élémentaires (nourritures, emplois, logements,agriculture, industrie…)
    Et comment les militaires brésiliens ont préféré,techniquement,- calculs des couts d’opérations – les SAAB GRIPPEN suédois
    Aux RAFALES français,(Sarkozy, et ses tentatives indirectes de corruptions de politiciens (gouvernement Lula,…),
    Ainsi que des militaires brésiliens, par proximité, et amitiés tissées, sourires, avances, promesses au paradis français,…..)
    Ce n’est pas par hasard que Mr. Rafale, pardon, Mr Jean Yves le Drian a été maintenu dans le gouvernement d’E. Macron
    – par la pression du lobby du complexe militaro-industriel français, très influent sur l’état, et le gouvernement français

    Nos experts militaires algériens sont connus pour leur prudence, leur réserve, leur vigilance, et leur compétence
    L’A.N.P, l’Armée Nationale Populaire a construit sa doctrine, et sa stratégie sur la qualité, et la fiabilité du matériel militaire russe
    L’A.N.P, l’Armée Nationale Populaire maitrise bien l’ARMEMENT RUSSE, PLUS PERFORMANT,
    Et surtout MOINS CHERE que SON CONCURRENT FRANCAIS trop chère, et moins fiable
    (avec une carte cachée, les risques politiques français, bien sur, pro-marocains, élevés)
    La Russie, connue pour sa fidélité, sa fiabilité, mais n’oublions pas, sa méfiance, et sa prudence, aussi, parfois exagérées
    Et comme bonne intention envers l’Algérie, et pour avancer son pion, pour damer la dernière ligne de défense française
    Vient d’éponger une dette ancienne algérienne évaluée à quelques milliards de dollar, par anticipation,
    Afin de barrer la route des espoirs aux ambitieux démesurés, et arrogants dirigeants et responsables politiques,
    Et militaires français
    Le risque politique français est encore plus élevé du fait des gros risques d’interventions, et de chantages politiques français
    Avec de gros risques d’embargo de matériels militaires français sur l’Algérie, et son A.N.P, en cas de crise, et d’incertitudes

    Les jeux troubles des militaires français qui cherchent désespérément à piéger, et à impliquer d’autres pays au Sahel,
    (l’Algérie, l’Egypte (alliance militaire, Daech au Sinai), et le Nigeria (Boko Haram, Révolte dans le Delta du Niger (sur l’Atlantique))
    Et l’alignement total de l’état, et du gouvernement opportunistes français,
    Aux thèses expansionnistes irrédentistes marocaines, sur le Sahara Occidental, et l’imbrication totale des P.M.E française
    Dans l’économie marocaine compliquent davantage toute idée de se fournir du complexe militaro-industriel français qu’est:
    (Direction de Construction Navale D.C.N, frégates, sous-marins, SAFRAN (moteurs d’aviation,télécommunications)
    THALES (avionique, radar, électronique de bord, guidage des missiles), DASSAULT (aviation & électronique militaires),
    NEXTER (armements terrestres)

    27
    5
    Selecto
    8 février 2018 - 14 h 45 min

    La vigilance s’impose avec les naturalisés aux papiers algériens et cœurs marocains mais je fais confiance à l’ANP qui reste attachée à l’Algérie historique.

    33
    5
    Madaure
    8 février 2018 - 14 h 24 min

    Surtout pas! On se rappelle le refus de la France de vendre des appareils de vison nocturne pendant la décennie noire! Et dernièrement, l’annulation de la commande Russe de deux porte-Hélicoptères. La France n’est pas crédible. Elle pourran à tout moment, exercer un chantage avec les PDR, la maintenance du Soft etc.

    20
    1
    Zaatar
    8 février 2018 - 14 h 05 min

    Et puis quoi encore? Le rafale ne vaut pas le SU35 MKA à tout point de vue. D’ailleurs l’armée Algérienne en a commandé plus d’une dizaine dont certains ont déjà été livrés. Et puis parait il, le meilleur pilote Sukhoï des dix dernières années est un Officier de notre armée…je ne pense pas qu’on se convertisse aux rafale…

    12
    2
    Anonyme Utile
    8 février 2018 - 13 h 35 min

    Les systèmes les plus sensibles des avions Rafales de Dassault sont de fabrication Israëlienne. Dassault lui-même conçoit ses avions en collaboration étroite avec l’industrie aéronautique israëlienne. Il en est de même pour les avions de guerre Américains. Les systèmes sensibles des avions Rafales peuvent être désactivés par satellite par israël, à volonté et le Rafale devient obsolète
    en cas d’interception d’avion espion ou entemps de guerre. Et tous les Rafales vendus aux pays Arabes et musulmans sont sous cette menace mortelle d’israël, à tout moment.

    Les avions de guerre RUSSES sont les plus performants les plus sophistiqués que leurs analogues Français (Rafale) , Américains ( F22, F35 )et Européens (Typhoon).

    L’Algérie ne fera jamais confiance à ses ennemis (Tous les pays membres de l’otan) chevaux de Troie d’israël et Dassault en fait partie de ces chevaux de Troie d’israël. Ce sont les faits.

    La France officielle c’est israël, preuve à l’appui et ceci depuis des décennies.
    Le lourd passif colonial avec la France nous interdit strictement de s’aventurer sur le plan militaire avec la France, qui a envoyé, ne l’oubions pas, en novembre 2017, un satellite militaire espion, pour espioner l’Algérie à partir du Maroc, cheval de Troie de la France et d’Israël.

    Israël tout comme son cheval de Troie la France officielle et les pays vassaux d’israël et membres de l’otan, sont nos ennemis. Ce sont les faits.

    Regardez ce qu’ils ont fait à la Libye qui a pourtant acheté des avions Dassault, à l’irak, qui a également acheté des avions Dassault et maintenant à la Syrie et au Sahel.

    Acheter des rafales, dont les performances sont très inférieures aux avions de guerre Russes, c’est ouvrir toutes les portes sensibles de l’Algérie à israël et à l’otan, y compris la France.
    Acheter les Rafales, c’est très dangereux pour l’Algérie et la souveraineté de l’Algérie.

    Cette manœuvre de la France fait partie du complot siono-Américain, qui vise à semer directement la zizanie entre l’Algérie et la Russie et à isoler l’Algérie de la Russie. Les sionistes et leurs valets occidentaux (USA, France , Royaume uni …) savent que poue recoloniser économiquement et politiquement l’Afrique et le moyen orient, il faut destabiliser l’Algérie.

    Chose qui n’arrivera jamais. L’Algérie n’achétera jamais des avions de guerre, pour protéger sa souveraineté, à un constructeur Français collaborateur et espion d’israël.

    La RUSSIE est notre partenaire stratégique le plus fiable et un pays ami depuis plus de 50 ans.
    Les avions Russes sont les plus performants et les plus fiables, à tout point de vue.
    L’Algérie ne fera confiance qu’à son partenaire et ami : LA RUSSIE.

    VIVE L’ANP, VIVE L’ALGERIE ET VIVE LA RUSSIE.

    25
    2
      doudou
      8 février 2018 - 21 h 26 min

      Et maintenant, l’Algérie peut compter sur la Chine.
      Une superpuissance en devenir qui peut détrôner les Etats-unis de la 1er place.

      Vous avez raison tout à fait raison, l’Algérie doit continuer le partenariat stratégique avec la Russie et développer celui avec la Chine.

    Lyes Oukane
    8 février 2018 - 13 h 35 min

    Pour les curieux . Dassault né Bloch est le descendant direct de la famille Bloch et Allatini tous très proches des Rothschild ,des Sarkozy de Salonique ( Grèce ) . En prenant n’importe quel nom propre de mon court commentaire vous allez voyager dans le temps , dans l’histoire et dans l’espace sans prendre l’avion mais attention aux hauts le cœur parce que ca  » vole haut , très haut ,dans les hautes sphères politico financières « 

    14
    2
    Felfel Har
    8 février 2018 - 13 h 30 min

    Air Algérie a toujours acheté des Boeing en profitant des relations privilégiées qu’entretenait un certain Messaoud Zeggar avec le constructeur américain, jusqu’au jour où Chadli, en visite officielle en France, a ordonné, contre l’avis de ses conseillers, d’acheter des Airbus. AH a du faire face à des difficultés car les deux types d’avions ne se gèrent pas de la même manière. Va-t-on répéter les mêmes erreurs en espérant des résultats différents? Einstein va s’arracher ce qu’il lui reste comme cheveux. Que le Rafale français aille faire du vent ailleurs!

    19
    2
    Anonyme
    8 février 2018 - 12 h 57 min

    Faut pas rêver, on ne peut pas à la fois fournir Israel et le Maroc et vouloir placer des armes en Algérie.

    21
    4
    Anonymeplus
    8 février 2018 - 12 h 50 min

    Pour voir si les français sont sérieux et veulent un partenariat d’exception comme ils disent, il suffit de leur demander de lâcher le dossier du Sahara Occidental à l’onu.
    Là on saura si les francais ne nous poignardent pas systématiquement dans le dos.
    Pour cela, il nous faut des centaines de Ramtane Lamamra a tous les niveaux en lieu et place des mollusques qui n’hésitent pas une seconde à faire des concessions à ceux qui nous trahissent quotidiennement.

    16
    8
    EL FELLAG
    8 février 2018 - 12 h 27 min

    Tout est possible!! après avoir commander des médicaments périmés depuis des années; du blé et de la feraille contaminés; des gravats et du sable; maintenant c’est le tour des avions joué ou aucune nation ne voulait a part les pigeons des qataris;meme la Maroc a refusé d’équiper son armée… Depuis que nos dirigeants habitent la France, nous sommes devenus des pigeons privilégiés.

    24
    7
      Zaatar
      8 février 2018 - 13 h 08 min

      Bonjour El Fellag;
      Comme pigeons privilégiés, au moins on sait voler et on doit avoir un bel aérodynamisme…

      11
      4
    Anonyme
    8 février 2018 - 12 h 07 min

    Dassault peut toujours rêver. Les avions russes sont plus performants, et moins chèrs. En plus nos relations avec la Russie sont plus fiables.

    40
    8
      Anonyme
      8 février 2018 - 13 h 27 min

      certes les jets russes sont relativement performants mais pour l’amour du ciel ne comparons pas l’incomparable: le rafale est un bijou technologique! on n’a pas les moyens d’en acquérir c’est tout…

      7
      24
        Ferhat
        4 mai 2018 - 11 h 44 min

        Un bijou technologique. Ca sent un commentaire français, MDR…On préfère les fusé de chasse de la Russie, on sait qu’il ne vont pas nous lâcher, et il vont être efficace, que les bijoux de technologie français qui vont gripper défaillir au moment ou en a besoin…. C’est ce qui s’est passé au corvette français, 6 missiles n’ont pas pu être lancé lors des frappes en Syrie. Gardons notre armurerie au main des russe au moins eu RDJAL (Des hommes avec un grand H), et on peut compter sur eux, en attendant de fabriquer nous même nos armes.

    Expression
    8 février 2018 - 12 h 01 min

    Aucun achat d’armes même pas un vis avant d’avoir reçus des excuses officiel de l’ancien colonisateur contre les crimes qu’il a commis contre un peuple qui ne lui a rien fait et demander,de plus le nom ce pays qui ce dis du droit de l’homme il devrez enlevé cette nomination car c’est le contraire il a volé des richesses et vole encore en Afrique et ailleurs en faisant la guerre en sous-marin pour s’approprier leurs richesses,donc aucun achat au nom de la morale.

    37
    7
    Anonyme
    8 février 2018 - 11 h 55 min

    Peut-être des helicos lynx pour la gendarmerie, mais pour l’aviation intercepteur bombardier il faudra collaborer fructueusement avec les russes et investir pour avoir du bon matériel. Le Rafale est un bel oiseau mais en fin de cycle, il n’est pas mauvais mais il y a un mais, le transfert de technologie qui va avec. Maintenant, l’AAF se risuqerait-elle de se lancer à l’aventure pour passer du coq à l’âne? Nul ne sait…

    15
    6
    MELLO
    8 février 2018 - 11 h 54 min

    Acheter des avions de guerre Français, c’est rouvrir toutes les tombes de ces martyrs de la révolution tombés justement sous les balles de ces avions. Non, non, on ‘en veut pas.
    Les avions Français ne font pas le poids devant le Su-35 Russe , exposé au Salon aérospatial international MAKS 2017 , qui a fait une grande impression en Occident, au point où les Américains avaient déclaré que ses vols font littéralement «exploser le cerveau» et, selon certaines informations, ont interdit de montrer à leurs pilotes, afin de ne pas les démoraliser, la vidéo des acrobaties aériennes réalisées par le Su-35. C’est à présent le chasseur polyvalent le plus moderne capable non seulement d’assurer la suprématie dans les airs, mais également de frapper efficacement les cibles terrestres et maritimes. Le Su-35 peut développer une vitesse de 1400 km/h près du sol, 2400 km/h en altitude avec un plafond de 18.000 mètres. A titre de comparaison: la vitesse maximale du chasseur américain F-35 est de seulement 1900 km/h. Le système de contrôle d’armement du Su-35 est équipé d’un nouveau radar N035 Irbis capable de détecter des cibles dans un rayon de 400 km. Il permet d’identifier et de suivre jusqu’à 30 cibles aériennes et d’attaquer parallèlement les huit les plus dangereuses parmi elles. Le Su-35 possède une cellule améliorée réduisant sa visibilité radar. Un Su-35 coûtera au ministère russe de la Défense près de 20 millions de dollars. Impossible de trouver un meilleur rapport qualité/prix sur le marché, bien deçà du Rafale B avec 73 M€ TTC, du Rafale C avec 68 M€ TTC, ou encore du Rafale M avec 78 M€ TTC.

    39
    5
    chark
    8 février 2018 - 11 h 44 min

    La quincaillerie franco/sioniste n’égalera jamais Sukhoî et Mig dans les prix et la fiabilité !

    32
    3
    Anonyme
    8 février 2018 - 11 h 36 min

    Surtout pas. Nous devons rester fidèles à nos amis RUSSES et ne pas acheter celui qu’on présente comme le plus mauvais et le plus cher avion de chasse.

    37
    3
    Chaoui
    8 février 2018 - 11 h 33 min

    MALADES, ils sont ! Les armuriers français (dassault) nous prennent pour des imbéciles !
    Ils veulent nous « vendre » des avions de « combat » qui n’ont de « combat » que l’apparence puisqu’ils peuvent à distance électroniquement les verrouiller…(les avions vendus par eux aux irakiens sont là pour nous le rappeler…Lors de la 1ère « guerre du Golfe », ces avions n’ont pu décoller pour défendre leur espace aérien…, cloués au sol qu’ils furent pour la plupart d’entre eux et pour les 5-6 qui ont pu prendre les airs ils furent électroniquement neutralisés et abattus sans pouvoir se défendre ou tirer le moindre projectile…, les français ayant donné les codes aux US…).

    39
    4
    Rachid [email protected]
    8 février 2018 - 10 h 33 min

    Mon unique souhait pour 2018 est que la France en tant que partenaire de l’Algérie, passe de sa confortable 2eme place après la Chine à la 5eme place après la Chine, l’Italie, l’Allemagne et la Russie.

    72
    9
      Anonyme
      8 février 2018 - 12 h 03 min

      Mon souhait à moi serait qu’elle soit en en dernière position mais bien derrière le monde entier, mon souhait le plus cher serait qu’elle cesse une bonne fois pour toutes d’être considérée comme partenaire.

      81
      5
    Anonyme
    8 février 2018 - 10 h 30 min

    Une visite ou ils mettent tout leur espoir pour essayer de nous vendre de la quincaillerie surévaluée qu’ils croivent que la Françafrique commence par Alger et finit a Pataouchnok non mais ! ce qui revient a dire que la Victime aime bien son Bourreau, ils nous prennent pour des demeurés ,leur avion meme le Roitelet Shlomo VI qui Aime la france n’en commande pas, bien sur j’oubliais il faut les moyens, moi je dis au français Revez !!! rien que ça !!
    Demandons l’avis a Lassalle ce qu’il en pense !! la france joue sa dernière carte en Algerie l’Empire du milieu a prit sa place partout sans faire de bruit et enterre l’Ancien em.. pire gaulois la france en manque d’opportunités est prete a nous lécher les pieds pour conquérir de nouveau marché.
    C’est le moment de faire des économies serrons le Cordon, a nos décideurs qui n’ont pas compris que le développement de l’Algerie c’est l’Agriculture,
    pas la ferraille volante ni leurs éoliennes qui défigurent le paysage, faite pour ceux qui n’ont pas de ressources minérales!!

    27
    7
    RasElHanout
    8 février 2018 - 10 h 19 min

    Je continue à dire et à écrire, tant que l’Algerie ne coupe pas le lien ombelical avec la France، elle ne connaîtra jamais de développement économique.

    41
    8
    BabElOuedAchouhadas
    8 février 2018 - 10 h 09 min

    Le comportement de la France envers l’Algerie depuis un certain 5 juillet 1962 à toujours été de maintenir le pays du Million et demi de Martyrs en sa totale dépendance tant sur le plan politico-economique que sur le plan culturel.
    Le drame de cette stratégie est qu’elle a trouvé des relais solides au sein du Système Algérien du moins jusqu’à ce jour.

    31
    10
    Mohamedz
    8 février 2018 - 10 h 02 min

    Tant que ce Pouvoir ne revient pas aux principes de la déclaration du 1er Novembre 1954, cette France néo-colonialiste continuera à avoir le beau rôle en Afrique du Nord, à savoir : faire du business d’épicier du coin en nous refilant sa quincaillerie obsolète et son blé punaisé soit une enveloppe budgétaire annuelle d’environ huit (08) milliards d’euros tout en soutenant fermement et ouvertement sa Prostituée M6 dans sa colonisation du Sahara Occidental au dépend du Droit international.

    31
    10
    doudou
    8 février 2018 - 9 h 52 min

    Deux points de vue qui n’ont pas été évoqué par l’auteur est d’une part, son prix et d’autre part des questions de sécurité nationale.
    En effet, le Rafale est un des avions de combat qui coute le plus chère. Même les avions de combat américains qui sont aussi voir plus performant sont moins chers car ils sont produit en plus grand nombre.

    Au niveau sécurité, la France est l’allié d’Israël alors que l’Algérie est l’allié de la Palestine.
    On sait que les Etats-Unis brident les avions qu’ils vendent aux pays arabes pour qu’Israël garde l’avantage technologique.
    La France a vendu une centrale nucléaire à l’Irak et a été en même temps complice pour aider Israël à cibler correctement le bombardement par le placement d’une balise de guidage.
    Lorsqu’on connait l’importance des réseaux sionistes en France qui ont un soutien des politiques haut placé il n’est pas possible d’envisager d’acheter ce type de matériel.
    En effet, ces politiques ont ordonné que des accords scientifiques soient passé entres des universités françaises et israéliennes pour le transfert de technologie et scientifique dans des domaines en rapport avec le militaires (drone, télécom,…).
    Le comble est que sous Sarkozy, l’armée a ensuite passé commande à des firmes israéliennes.
    Quand on sait également que ces politiques ont voté une loi condamnant les sociétés françaises qui respecterait les règles du boycott arabe.
    On peut mesurer à quel point la méfiance doit être entretenue.

    78
    7
    RezkideBelcourt
    8 février 2018 - 9 h 43 min

    En allant juste sur YouTube on peut voir que le rafale est dépassé, son prix est trop élevé sans compté la maintenance. La Russie fait beaucoup mieux et moins chère
    De plus la Chine arrive aussi avec des avions de combats qui peuvent rivaliser avec les avions français

    35
    5
    Boumed
    8 février 2018 - 9 h 25 min

    Souhaitant que ce projet ne se concrétise jamais avec la France, qui était,reste, et restera toujours notre ennemie , acheter des armes à ce pays, c’est comme si on les importe directement de l’État criminel sioniste de Tel Aviv. Pourquoi la France ne les propose t’il pas à son protégé marocain? il lui a bien offert un satellite militaire pour nous espionner,et pour rappel, n’est ce pas la France qui programme une guerre au Maghreb pour nous affaiblir, on bloquant tout accord au conseil de sécurité sur l’autodétermination du peuple sahraoui? l’ex présidant d’origine juif hongroise, Sarkozi, n’a t’il pas déclaré textuellement à Tunis que tous les problèmes que rencontre le pays d’Essebssi émanent de l’Algérie sa voisine? qui a soutenu le Fis et sa horde de criminels du GIA? n’est ce pas l’ex président Mitterrand? qui reste devant l’histoire le premier criminel français qui a fait travailler la Guillotine contre nos Chouhadas durant sa fonction de gouverneur de l’Algérie au cours de notre révolution? notre problème nous algériens, c’est que nous avons la mémoire courte, pourquoi ne prenons nous pas exemple sur L’État sioniste, qui à ce jour, rançonne encore les occidentaux par rapport à la soi-disant Shoah?

    54
    7
    Mémoires
    8 février 2018 - 9 h 07 min

    Beaucoup trop de raisons rendent cela impossible que ça arrive un jour.
    Le passé, le présent et le futur…

    40
    5
    Anonyme
    8 février 2018 - 8 h 55 min

    Bon sang de bon sang..si ces guignols de grenouilles veulent travailler avec nous il faut nous vendre la licence de fabrication de ses avions.. pour acheter c facile. On veut les construire chez nous pas du khorti. On ne fait qu acheter pour faire plaisir aux vendeur. Ya rab les saoudiens sont parti en Russie et ont put avoir des licences de fabrication d un tas de chose militaire et nous on continue à acheter..c lamentable. Au lieu d acheter construisons en Algérie. Salam

    83
    9
      abou porton
      8 février 2018 - 15 h 01 min

      Dés que tu projetteras de faire quoique que ce soit tout le monde et la France en tête vont accourir et te bloquer en invoquant le droit d`Israël et du Maroc à sa sécurité. Tu dois rester sous développé le restant de ton existence car il n y a que eux qui doivent évoluer.

      10
      2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.