Les manœuvres de Tliba viseraient à préparer un successeur à Bouteflika

BATli Tliba
Le député Baha-Eddine Tliba, homme lige d'Amar Saïdani. New Press

Par Karim B. – Selon des indiscrétions, la récente manœuvre du très médiatique député d’Annaba, Baha-Eddine Tliba, viserait à préparer le terrain à un candidat qui devrait se présenter à l’élection présidentielle de 2019 mais dont le nom n’a pas été révélé. La guerre intestine qui vient d’éclater au sein du FLN aurait pour raison essentielle la crainte de la direction actuelle du parti, conduite par le très fidèle au Président, Djamel Ould-Abbès, de voir la démarche de son député aboutir, d’autant que ce dernier se targue d’avoir rallié à son initiative des personnalités de premier plan et des institutions influentes, à l’instar des confréries religieuses, ce qui pourrait signifier qu’un front plus large pourrait rejoindre les initiateurs de cette action.

Des sources généralement bien informées croient savoir, en effet, que Tliba et ses partisans comptent agir en deux temps. Ils lancent une campagne de soutien au président Bouteflika pour l’appeler à briguer un cinquième mandat, tout en préparant un remplaçant au cas où ce dernier déciderait ou serait contraint à se retirer après son mandat actuel pour une raison ou pour une autre. Ces sources ne citent aucun nom mais parient sur Chakib Khelil ou Abdelaziz Belkhadem, entre autres.

Bien que Baha-Eddine Tliba soit proche du tonitruent Amar Saïdani et que ce dernier soit en bisbilles avec son prédécesseur qu’il a éjecté de la direction du FLN manu militari, les alliances conjoncturelles d’intérêt pourraient expliquer un rapprochement entre les deux hommes qui partagent le désir irrépressible d’une «vengeance» qu’ils prendraient ensemble sur celui qui les a mis hors-jeu après les avoir humiliés et malmenés devant l’opinion publique. On se souvient comment Bouteflika a renvoyé son ministre d’Etat de la présidence de la République en lui interdisant jusqu’à l’accès au siège du FLN à Hydra. Amar Saïdani, lui, ne semble pas avoir digéré le «coup d’Etat de velours» qui l’a poussé vers la porte de sortie du secrétariat général du FLN alors qu’il se croyait puissant au point d’être intouchable.

Toutes les hypothèses sont permises à quelques mois de la prochaine échéance électorale dont on entrevoit déjà les premières étincelles d’une bataille qui s’annonce acharnée pour la survie politique – et économique – de ceux qui gravitent autour du cercle présidentiel depuis l’accession de Bouteflika au pouvoir, il y a bientôt vingt ans.

K. B.

 

Comment (37)

    Anonyme
    9 février 2018 - 13 h 39 min

    il est temps que le peuple ordonne a l’armée de prendre les commandes et chasse enfin tous ces apatrides qui le dépouille,et reste une question, qui a permis a ces individus comme ce tliba de se hisser au poste de vice-président de l’assembiée,meme si celle-ci reste une chambre d »enregistrement peuplée de de béniouioui ?

    abdel
    9 février 2018 - 13 h 26 min

    il est temps que le peuple ordonne a l’armée de prendre les commandes et chasse enfin tous ces apatrides qui le dépouille

    Anonyme
    9 février 2018 - 12 h 17 min

    ho combien on joué aux hommes influents en Algérie ; aujour dhui bcps font la vedette et endort le peuple algérien et le dépouille de ses propres richesses ; Qd on est un grd patron en Algérie et qu on promet des milliards aux algériens sans les hydrocarbures ds les 7 ou dix années qui suivent ; c’est comme si on vs disais d acheter une maison a crédit en vs faisons croire que ds dix ans votre salaire vu l inflation et le taux de croissance va passer de 1200 euros à 2200 euro ; oui la semaine des 4 jeudis …..10 ans après ils sont tjrs a 1200 euro et ont engagé ou contracté un crédit de 20 ans la corde au coup pr bcps. ben eux c’est pareil ils nous vendent du vent , un grd boss ca a un siège social et des centaines voir des milliers de personnes ca fait monter la croissance et la consommation des ménages ; est ce le cas pr ses grd patrons algériens? Ou sont leurs chantiers ou succursales a l étranger comme a l image de Bouygues ; l Oréal ; Suzuki ; Toyota ; BMW ; Mercedes Renaud Peugeot ; Lafarge ect ect ; qu il nous montre ce qui font gagner a l Algérie ces hommes d affaires algériens prédateurs ; donc je pense qu ils finiront tous à la case prison des que la protection ne sera plus présente comme un certain Khalifa mais ils auront quitté le pays ben avt et ne seront plus algérien ; mais ns irons les chercher comme Khalifa ; qui peut nous dire ce que l Algérie a donné en bien publics qui appartient à l état donc le peuple algérien et son trésor public et les retombées bénéficiaires pr le pays et son peuple ; que gagne l Algérie a verser des sommes faramineuses a des hommes d affaires prédateurs qui roule pr eux et ceux qui les ont placé pr être justement le mmt venu le fusible comme le fut Khalifa le milliardaires des pensions algériennes et de l argent publique qu il a dilapider avec Depardieu Zidane il invitait tt le monde et ils en étaient récompensé par des chèques …

    Anonyme
    9 février 2018 - 11 h 33 min

    sur la photo meme les lunettes ne lui passe pas …rien ne pas …

    El Fellag
    9 février 2018 - 7 h 56 min

    Appréciez et admirez ce portrait révélateur de l’Algérie d’aujourd’hui,nous avons sacrifier un million et demie de nos meilleurs citoyens pour que des opportunistes prennent les commandes,je comprend pourquoi nos jeunes fuient le pays

    12
    1
    Anonyme
    8 février 2018 - 23 h 26 min

    B. Tliba remplace A. Saidani , comme agitateur-propagandiste, pour un objectif calculé bien précis, bien sur à long terme
    Par ses commanditaires, et patrons, (certes très compétents dans les combines !!)
    Il est en mission commandée, en contrepartie de services rendus, une « promotion », où une « récompense », à l’avenir,…
    Tout est organisé, tout est planifié, tout est programmé, avec une précision inégalée, d’une horloge atomique au césium

    Tinhinane-DZ
    8 février 2018 - 18 h 04 min

    Amar Saadani est parti , mais sa toxine géante travaille toujours pour lui

    18
    4
    Numidia-DZ
    8 février 2018 - 17 h 31 min

    La voyoucratie mobilise ses voyous politiques pour maintenir les vampires continuent de sucer le sang des misérables.
    Y a t-il encore des gens sensés dans ce bled (…) ?

    17
    3
    DYHIA-DZ
    8 février 2018 - 17 h 28 min

    Regardez la photo.
    Je n’ai jamais pensé que l’Algérie couve des énergumène pareils.
    Ils ont fait de l’Algérie un État des 4 Charlots
    Le gros phoque et sa bande de cupides courent pour assurer et maintenir leur place à la mangeoire.
    Le marathon à la mangeoire commence… Le peuple fuit le pays pour aller le plus loin possible.

    12
    1
    Kahina-DZ
    8 février 2018 - 17 h 16 min

    La présidence attire tous les clochards et les résidus. ..Comme l’odeur de la merde qui attire les mouches.
    N’importe qu’elle tube digestif rêve de la présidence en Algérie.
    En 20 ans l’Algérie s’est métamorphosée est devenue le garage de Kaddour qui accumule tous les déchets humains. Ni norme de qualité humaine , ni lois, ni éthique, ni justice. Un bordel politco-chakara.
    Pauvre pays clochardisé par des charlatans de la politique.

    15
    3
    Rascasse
    8 février 2018 - 17 h 08 min

    C’est notre passivité, notre faiblesse, notre démission de la chose politique qui fait la force de ces médiocres qui n’occupent que l’espace laissé libre par notre lâcheté, on peut pacifiquement renverser la vapeur par une participation plus active et autonome dans la vie sociale et associative : le tekhti rassi nous a foutu dans la pagaille, et le fatalisme bientôt dans le KO

    30
    3
      Anonyme
      8 février 2018 - 17 h 39 min

      Quand on interdit le mouvement associatif universitaire, alors les imbéciles bien choisis occupent le terrain avec la bénédiction des maitres.

      11
    Felfel Har
    8 février 2018 - 16 h 26 min

    Pourquoi être scandalisés quand on a, pendant 20 ans et plus, permis à des marchands ambulants, des danseurs de souks, de pseudo-docteurs, de gérants de station de vulcanisation, et toute une faune d’incompétents, de tenir le haut du pavé et de s’improviser comme décideurs et faiseurs de roi? Qu’avons-nous fait pour nous assurer que ce proverbe est bien compris « chacun son métier et les vaches sont bien gardées »? Nos intellectuels sont bastonnés, humiliés, marginalisés, forcés de s’expatrier pendant que nos « beguarrine » font fortune et rêvent d’exercer une influence grandissante dans la conduite des affaires de la Cité et de l’État. Il appartient au peuple de barrer la route à de tels opportunistes. Rester sur le trottoir en regardant passivement ces monstres défiler et nous défier n’est plus une option. Il est temps de rappeler que toute souveraineté vient du peuple et que rien ne se fera sans lui. Agissons pour sauvegarder nos intérêts! Ne soyons plus timorés! Il y a une bataille à gagner pour l’honneur, pour la dignité, pour la justice. Livrons-la!

    29
    2
    Anonyme
    8 février 2018 - 15 h 13 min

    C’est malheureux, pour notre pays, l’Algérie, et pour son paysage politique
    Un ballon d’essai, une manoeuvre, et un piège tendus , pour préparer les élections présidentielles de 2019,
    Par les corrupteurs-corrompus, très protégés, les courtisans, et les clients, et ceux qui ont dénoncé, leur inscription dans la liste
    Des « supporteurs discrets » du 5ème mandat, l’ont fait que par cynisme, et par hypocrisie politiques,
    Le plan (qui fait du système politique algérien la risée du monde entier, et l’exception à la règle démocratique universelle)
    Est déjà en marche, par les businessmen politiques par contrainte, par clientélisme, par opportunisme, et par hypocrisie politiques

    10
    1
    Abou rien dutout
    8 février 2018 - 14 h 24 min

    Où sont nos dirigeants de l`ombre qui ont remplacé Mr Toufik Médiene ? Pourquoi ne mettent ils pas fin à cette mascarade qui n`a que trop duré? C`est peut être une autre nation qui nous gére et sont but nous anéantir et nous annexera dans pas très longtemps!!! OURAKOUM YA ERRDJAL??? OUARAKOUM EL MOATININE??
    Vous serez responsables devant dieu et ce peuple qui n`a d`autre choix que subir… les affres de ces débiles opportunistes. Est ce que dans 40 millions d`Algériens n`y a t il pas quelqu`un qui soit ALGERIEN d`origine est en bonne santé, qui parle et s`adresse à son peuple, qui soit instruit, honnête et aime son pays?

    18
    5
    Anonyme
    8 février 2018 - 13 h 52 min

     » Les manœuvres de Tliba »?
    Erreur sémantique, l’ami!  » Les Prises du Catcheur Tliba viseraient à….  » serait plus approprié comme titre pour cet article.
    Vu son gabarit, le catcheur Tliba se frotte déjà les mains sur le ring. Aucun candidat n’est apte physiquement à rivaliser avec sa carrure. Tous les candidats en lice seront éliminés à la première prise et mis K.O.
    Une fois tous les candidats éliminés, on jettera ce clown aux oubliettes, avec remerciements, d’avoir amusé et diverti la galerie, pendant que les choses sérieuses se préparaient à côté.

    17
    1
    ALGERIE TOUJOURS DEBOUT
    8 février 2018 - 13 h 43 min

    Pauvre Algérie ! Des moins que rien, des nullards, des mauvais à tout que se jouent aujourd’hui d’elle !!! Les martyrs et tous ceux qui se sont sacrifiés pour toi, ne valent rien maintenant (à Dieu ne plaise)

    20
    3
    Anonyme
    8 février 2018 - 13 h 23 min

    voila ce qui arrive quand le peuple dégouté, se détourne de la » chose puplique » et laise le champ libre a des imbéciles apatrides décider de l’avenir du pays,aprèe le clan d’oujda,voila venu le clan des tunisiens, dont l ‘autre energumene se pavane a paris avec l’argent de ce peuple

    27
    2
    Zaatar
    8 février 2018 - 13 h 06 min

    Nous, nous voulons Saadani comme président de la république…et pour 20 ans.

    4
    27
    le niveau
    8 février 2018 - 12 h 49 min

    une insulte a tout le peuple algerien ..une insulte a se qui ont liberé l´algerie, un non-respect a son drapeau, une insulte a la dignité du peuple algerien, un non-respect aux lois algeriennes.
    on aura tout vu dans ce pays et merci pour votre insulte et votre non competence en tant que gouvernance pour se pays et vous faite une fatwa contre les haragas …habssou had el mahzala yaw et faite attention si la roue tourne!!!

    16
    6
    Anonyme
    8 février 2018 - 11 h 51 min

    Tous d’abjects cireurs de bottes.
    Le successeur est tout désigné, et il occupe déjà son poste.

    30
    3
    elhadj
    8 février 2018 - 11 h 49 min

    la médiocrité a fini être une valeur dans ce pays qui ne cesse de régresser dans tous les domaines ou les saltimbanques et des officines de bienfaisance , les zaouïas,occupent face au vide et l absence de ces pseudo partis de la scène politique aux lieu et place de la société civile .un grand toilettage s impose pour laisser libre cours le peuple choisir librement et dans la transparence son futur president. il est grand temps et opportun de choisir un president qui exercera convenablement les prérogatives qui lui assignent la constitution, laquelle devra ré aménagée en ce qui concerne l absence physique prolongée du president soit a l Etranger soit a l interieur du pays.le monde évolue et l émergence d une nouvelle génération de jeunes dirigeants est vraiment souhaitée par les citoyens.s agissant du députe qui s arroge le pouvoir de mener une opération de soutien au demeurant malsaine et douteuse il n a fait que discréditer le parti auquel il appartient duquel il devra être d ailleurs radie des lors que c est une tentative de division des rangs,une insubordination a la hiérarchie, qui cacheraient des intentions malhonnêtes et préjudiciables lesquelles ne sont pas de nature a mobiliser l électorat.

    17
    4
    Karamazov
    8 février 2018 - 11 h 35 min

    Ça se confirme. Sans un être un grand stratège ni même au fait de ce qui se trame dans nos marigots politiques , je subodorais bien dans les feuilletons précédents que tout ce manège avait moins à voir avec la candidature de Bouteflika qu’avec sa succession.

    Il paraissait surprenant qu’on veuille forcer la main à Boutef pour qu’il se représentât.
    Si le éfélène s’agite c’est parce que c’est lui qui est atteint. Tout ce que s’apparente au dernier soubresauts d’une vielle bête qui ne veut pas quitter la scène sans bruits et fracas.

    Amounavi la parodie qu’on nous joue c’est plus la succession au sein du èfèlèn que celle de la présidence. Je parie que pour cette dernière alea jacta es. Nous assistons. à un bouhwassou au sein de la clientèle et rien d’autre .

    Car qui se serait soucié de ce lupanar au sein du èfèlène et de cette plate mise en scène sans toute cette pub et ce cinéma .

    J’aurais aimé que nos fins politologues nous affranchissent plutôt sur ce qui joue au-dessus du èfèlène ou du moins qu’ils prospectassent de ce côté-là.

    La seule question qui vaille est : qui est le futur candidat du système : avec ou sans le èfèlène, c’est un autre débat.

    10
    9
    Anone
    8 février 2018 - 11 h 24 min

    Ni 5e mandat ni mediene ils se ressemblent .
    Les séquelles de leur autoritarisme mettront des années et des années pour être effacées
    Changer le personnel politique est une nécessité, C est une loi naturelle
    Le temps fait son oeuvre, il faut s y adapter
    Un président de 40 ans fera t il trembler la terre d Algérie ? Quel était l âge moyen de ceux qui ont donne leur vie pour la libération du pays ? 20 . 25 .30 ans?

    29
    3
    Reseau
    8 février 2018 - 10 h 28 min

    Vu l’intervention du Tunisien Tliba,certainement pour placé son poulain le Parisien Saidani comme candidat aux élections présidentielles,un Parisien président de la réplique Algérienne c’est le rêve de la majorité de nos dirigeants corrompus y compris Bouchouereb, haddad, sellal et d’autres.

    33
    2
    Abou Stroff
    8 février 2018 - 9 h 14 min

    « Les manœuvres de Tliba viseraient à préparer un successeur à Bouteflika » titre K. B..
    je me pose une question et une seule en lisant le titre de K. B.: combien de divisions, le sieur tliba peut il aligner? la réponse est évidente, comme saadani, belkhadem, sellal, ouyahia, etc, le sieur tliba ne fait que de la figuration en attendant de recevoir se feuille de route.
    moralité de l’histoire: au sein du vide sidéral dans lequel baignent les algériens lambda, il est objectivement et subjectivement nécessaire de divertir ces derniers en les focalisant sur des broutilles (pour qu’ils ne se posent pas les questions qui fâchent). y a t il mieux que des clowns pour jouer aux clowns?

    42
    4
    Le politicien
    8 février 2018 - 8 h 51 min

    Quel qu’il serait, le successeur désigné aurait ainsi avec ce Tliba un soutien de poids et beaucoup de relief

    19
    4
    Anonyme
    8 février 2018 - 8 h 47 min

    Babababa ya bourab, on nous dessine ce fut ambulant comme étant un grand stratège politique!!! Baba ya bourab le gros lard se fait de la pub par AP sans payer un sous!!! Ce guignol souffre médicalement et mentalement et a trouver sa place dans notre pays dans nôtre paysage boulitique. Le Borgne au pays des aveugles est roi.
    Que se passe t il dans mon pays!? La médiocrité fait rage. Moi je veux voir Toufik comme brizidene pour éliminer toute cette racaille de la scène. Assainir la place est un MUST. Salam.

    41
    7
      PIC Alain
      8 février 2018 - 9 h 31 min

      Oui, Cher(e) Anonyme, Notre salut et l’élimination de la racaille, des mauvaises langues, des trapus importés par je ne sais qui? et de tout ce qui bouge contre ce peuple vaillant et contre cette cette terre « ALGERIE » meurtrie, viennent par l’arrivée au sommet de l’Etat de «  »TOUFIK » ». Que DIEU nous préserve et préserve notre terre de cette Mafia-Oligarque ou inversement Oligarque-Mafia. D’ailleurs, l’ex. Premier Ministre «  » » »TEBBOUNE » » » a bien commencé le « Bon Travail », en vain, il n’a pas pu avancé.

      21
      10
    Lghoul
    8 février 2018 - 8 h 38 min

    Pourquoi on mérite vraiment tout ce qui nous arrive ? Parce qu’on l’a voulu puisqu’on a laissé des ignares et des analphabètes trillingues décider a notre place. Nous, comme des petits oiseaux qui viennent juste de naitre, notre seul travail quotidien est d’attendre que quelqu’un nous remplisse le bec pour qu’on ne meurre pas de faim.
    Et comment on s’amuse ? En parlant de mandats en série, des « conflits » entre les mêmes têtes que l’on voit depuis des décennies et de ce qui pourra être distribué incha’llah pour distraire nos machoires pendant la journée;, les seules parties du corps d’ailleurs qui travaillent.

    20
    4
    Ne dit-on pas ....
    8 février 2018 - 8 h 16 min

    affreux , bête , sale et méchant !

    24
    2
    ALI8
    8 février 2018 - 7 h 48 min

    Une nation orpheline,ni mère,ni père,reprise par des voisins traîtres et ingrat ont sucé le sang de cette orpheline, et puis ils veulent l’assassiner à jamais

    28
    2
      le niveau
      8 février 2018 - 12 h 21 min

      nass zmane galouha: perdre un pere, t’es orphelin; tu perd ta mere, ESSUIE TA BOUCHE

      13
      2
    صالح/ الجزائر
    8 février 2018 - 7 h 41 min

    Si nous étions un pays qui respecte les valeurs morales et en particulier le temps ( le temps c’est de l’argent – الوقت من ذهب إن ضيعته ضعت ) , où un ministre , plus capable qu’ al khanfoussa et ses semblables , démissionne pour un retard de 5 mn , la majorité des noms cités ci-dessus auraient des comptes à regler avec la justice , si ce n’est pas avec tazazoulte ( lambèze ) ou serkadji .

    19
    3
    PIC Alain
    8 février 2018 - 7 h 06 min

    Bonjour à toutes et à tous. De mon coté, je n’apporte aucun commentaire, mais une et une seule question est et reste posée à mes compatriote-lecteurs de différents organes de presse, qui est la suivante: «  » »POURQUOI DONNE-T-ON DE L’IMPORTANCE A PAREIL PERSONNAGE, ALORS QU’IL N’Y A PAS LONGTEMPS IL CIRCULAIT DANS LES RUELLES DE ‘OUARGLA’ et D’EL-OUED AVEC DES CLAQUETTES EN NYLON ET QUE PAREILLE PERSONNE EST TRÈS RECHERCHÉE PAR DES CINÉASTES POUR LE TOURNAGE DE CERTAINS FILMS DONT LES TITRES CORRESPONDENT BIEN » » ».

    34
    1
      Mon Pays qui va droit au mur
      8 février 2018 - 7 h 50 min

      Il acheté combien sa nationalité Algérienne ?qui lui à permis de l’obtenir? mon dieu la honte on es la risé dans le monde!toutes les Nation du monde ont évoluée dans le bon sens, sauf nous .

      23
      3
    CHAOUI-BAHBOUH
    8 février 2018 - 6 h 38 min

    Rien de regarder cette tare humaine sur la photo, est un matérialiste et il aime se vanter sa montre, sa bague, sa tenue vestimentaire, comme dit le proverbe, l’habit ne fait pas Le moine TLIBA,  » « L’habit ne fait pas le moine ». Lapidaire, le proverbe ne s’attarde pas sur la matérialité du vêtement, dont il fait pas l’économie. Il pose d’emblée une équivalence entre le vêtement, conçu comme un TLIBA, et une catégorie sociale. Cette équivalence, il la nie, tandis que d’autres proverbes, comme « drap font et fondent la gente », ce qui reste entachée, même lorsqu’elle paraît réussie, Ils pavoisent avec l’Argent du peuple et crachent dans l’assiette où ils mangent ces voleurs des grands chemins, à bon entendeur merci !!!

    34
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.