Journalistes arabes en Israël : le ministère palestinien de l’Information exige des sanctions

Cette visite soutient effrontément l'occupation
Le ministère palestinien de l'Information appelle à sanctionner les journalistes arabes qui se sont rendus en Israël. D. R.

Le ministère palestinien de l’Information a appelé l’Union des journalistes arabes à sanctionner les neuf journalistes arabes ainsi que les institutions qui les emploient, pour s’être rendus en Israël.

Dans un communiqué de presse, dont l’agence Anadolu a reçu une copie, le ministère a appelé l’union à inscrire les neuf journalistes et leurs institutions, si tant est qu’elles aient avalisé cette visite, sur la «liste noire et à cesser toute collaboration avec eux».

Une délégation de journalistes arabes, comptant cinq Marocains, un Libanais, un Irakien, un Yéménite et un Syrien, effectue une visite en Israël depuis la semaine dernière.

«Cette visite soutient effrontément l’occupation et est contraire aux positions officielles et populaires dans les pays frères, qui rejettent toute normalisation quels qu’en soient la forme et le contexte.»

La plupart des pays arabes déclarent ne pas avoir de relations avec Israël, alors que les médias israéliens rapportent de temps à autre l’existence de relations secrètes entre certains pays arabes et Israël.

Les Etats arabes avaient proposé une normalisation complète avec Israël, dans le cadre de l’initiative de paix arabe annoncée en 2002, mais ont exigé en retour le retrait israélien des territoires palestinien occupés, notamment El-Qods-Est, ce qu’Israël a toujours rejeté.

R. I.

Comment (6)

    Lghoul
    9 février 2018 - 12 h 16 min

    Si des sanctions sont exigées, il faudrait aussi inclure les pays qui ont des ambassades a tel aviv et cela depuis la nuit des temps. Voila pourquoi tout ce qui est arabe est kharabe, c’est a dire a ne rien comprendre.

    Anonyme
    9 février 2018 - 9 h 35 min

    Cinq Marocains, pas besoin de chercher longtemps pour trouver l’organisateur de ce joyeux « travel tour ». Les autres? Certainement un opposant à El Assad et quelques affiliés à l’ Arabie Saoudite. C’est une condamnation qui a le mérite d’être mais qui n’aura aucune suite.

    4
    2
    karimdz
    8 février 2018 - 20 h 09 min

    Ces pseudos journalistes arabes sont en fait des imposteurs juifs sionistes, il faut pas chercher midi à quatorze heures…

    5
    5
    Ziad ALAMI
    8 février 2018 - 19 h 00 min

    Cinq journalistes marokis ? Rien d’étonnant au regard des historiques liens étroits entre l’Entité Sioniste de l’Afrique du Nord (Maroc) et celle du Moyen-Orient (Israël) et ce n’est pas les peuples de la Palestine et du Sahara Occidental qui vont me contredire.

    9
    6
    Errai
    8 février 2018 - 18 h 25 min

    Séjour de formation à l’idéologie sioniste.

    8
    5
    Anonyme
    8 février 2018 - 17 h 09 min

    De vulgaire espions qui vendent des infos secrètes aux Mossad.

    12
    8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.