La France reconnaît le droit à une pension aux victimes civiles algériennes de la guerre d’indépendance

Alger pensions
Casbah, les jeunes fêtent l'indépendance. D. R.
Le Conseil constitutionnel français a étendu le droit à des pensions aux victimes d’actes de violence pendant la guerre d’Algérie à l’ensemble des personnes qui résidaient alors dans le pays, quelle que soit leur nationalité, indique l’AFP.
Plus de 55 ans après le traumatisme de la guerre d’Algérie, le Conseil constitutionnel français a décidé, ce jeudi, que les civils algériens ayant subi des dommages physiques du fait de violences liées au conflit pouvaient désormais prétendre, eux aussi, à des pensions versées par la France. Cette institution a censuré les mots «de nationalité française» qui réservaient jusqu’alors ces avantages aux seules victimes qui avaient la nationalité française après l’indépendance de l’Algérie, invoquant le principe «d’égalité devant la loi» garanti par la Constitution française.
Le Conseil constitutionnel français a, par ailleurs, considéré que la différence de traitement entre victimes françaises et étrangères n’était pas plus acceptable en ce qui concerne les ayants droit des victimes décédées.
R. N.

 

Comment (13)

    Fadel abdelhakim
    19 juillet 2018 - 21 h 14 min

    Fils de chahid tomber au chans d’honneur à bab el oued

    miloudi kamel
    9 juin 2018 - 4 h 38 min

    je tiens à vous informer que mon pere miloudi mohamed a été tué sur la place des martyrs à alger par la france , il figure sur le journal la depeche et il fait partie de la liste des chouhadas la seule preuve que j’ai c’est le journal la depeche,
    A cet effet je voudrais obtenir mes droits de fils de chahid

    Abou Langi
    9 février 2018 - 19 h 06 min

    C’est de l’humour. Ou ipitite même de l’ironie! Ils ne peuvent pas kamim indémniser « toutes les victimes » algériennes de la guerre d’Algérie !

    1
    2
    Monsieur X
    9 février 2018 - 16 h 35 min

    Dans une guerre il y a des victimes des deux côtés.
    Qu’attend l’Algérie pour en faire autant ?

    2
    7
      Anonyme
      10 février 2018 - 8 h 29 min

      L’Algérie n’a agressé aucun pays, mais elle a été agressée.
      Capito ya El-fahem

      13
      1
    Anonyme
    9 février 2018 - 16 h 26 min

    Tous ceux de mon proche entourage, parents, tantes, oncles,voisins, sont décédés depuis longtemps déjà. Allah yarhamhoum.
    C’est une arnaque honteuse et de très mauvais goût.

    6
    3
    Anonyme
    9 février 2018 - 13 h 58 min

    Vous allez voir que même Tliba va devenir une victime de la guerre de 54. Lui qui est né en Tunisie

    Les vraies victimes sont parties, Paix à leur âme. Mais les clochards du FLN version DREBKI et Tliba rempliront les listes.

    11
    DYHIA-DZ
    9 février 2018 - 13 h 49 min

    Ils sont dans la tombe, Allah yerhamhoum. Donnez cette pension aux membres de leur famille.

    La France a attendu jusqu a la mort des victime. Au pays des droits des Hommes, toutes les arnaques sont permises.

    10
    2
    Kahina-DZ
    9 février 2018 - 13 h 28 min

    Il n’est jamais trop tard de bien faire, quoi-que ça ressemble à une blague. Je crois que la majorité ne fait plus partie de ce monde. La France assure le service minimum.

    9
    1
    nassim
    9 février 2018 - 11 h 42 min

    lesfils et filles de chahid pourront ils beneficier de la pension?

    10
    3
      Anonyme
      10 février 2018 - 2 h 41 min

      Je vais m’inscrire aussi

    Karamazov
    9 février 2018 - 11 h 16 min

    Vous avez bien dit « victimes civiles », yek? Waqila je vais m’inscrire.

    9
    1
    Anonyme
    9 février 2018 - 8 h 38 min

    C’est un peu tard. Pour ce qu’il en reste, ça ne vas pas lui couter grand chose.

    14
    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.