L’Arabie Saoudite abandonne la gestion de «ses» mosquées en Europe

Bruxelles Mosquée
Grande Mosquée de Bruxelles. D. R.

Par R. Mahmoudi – Après plusieurs semaines de négociations et de pressions, l’Arabie Saoudite a, enfin, accepté d’abandonner la gestion de la Grande Mosquée de Bruxelles. Son recteur, le Saoudien Tamer Abou Al-Saoud, s’est dit prêt à demander une reconnaissance officielle de la mosquée à l’Etat belge.

La Grande Mosquée de Bruxelles a été régulièrement mise sous le feu de l’actualité par la commission d’enquête mise en place après les attentats de Bruxelles en 2016. Le 15 mars dernier, l’ancien directeur avait promis lors de la commission d’enquête parlementaire qu’il introduirait une demande de reconnaissance. Cette commission a conseillé de ne pas prolonger l’autorisation d’exploitation tant qu’une reconnaissance officielle ne sera pas demandée.

Après les attentats de Bruxelles du 22 mars 2016, les Belges ont pointé la gestion des lieux de culte musulman par des militants salafistes, formés et pris en charge par l’Arabie Saoudite et qui, selon eux, étaient à l’origine de la radicalisation de beaucoup de jeunes issus de la communauté musulmane établie dans ce pays, et notamment marocaine. Il est connu que la quasi-totalité des djihadistes de Belgique sont d’origine marocaine. Ils sont même considérés comme étant les plus actifs d’Europe. Une partie des auteurs des attentats de Paris sont des Belges d’origine marocaine. L’exemple de Salah Abdeslam qui a longtemps séjourné dans le fameux quartier de Molenbeek à Bruxelles est édifiant. Véritable sanctuaire du terrorisme, Molenbeek a aussi longtemps été le lieu de refuge pour les islamistes algériens du FIS dissous qui, sans être inquiétés, organisaient des collectes de fonds et tissaient des réseaux de soutien au GIA durant les années 1990.

Des enquêtes ont révélé que Bruxelles autorisait cette liberté de mouvement des Saoudiens en Belgique en contrepartie de l’approvisionnement de ce pays en pétrole à des prix préférentiels.

Pour les observateurs, cette décision participe d’une nouvelle stratégie adoptée par le régime saoudien soucieux de soigner son image dans le monde. Accusés de soutenir financièrement les courants salafistes, les Al-Saoud cherchent, depuis l’avènement du prince héritier Mohamed Ben Salmane, à se forger une autre réputation, celle d’un régime qui combat l’extrémisme religieux et initie des réformes tous azimuts en faveur de la jeunesse et de la femme saoudiennes.

R. M. 

 

Comment (8)

    Nadjma
    14 février 2018 - 11 h 56 min

    Après des 3 décennies d’obscurantisme et d’abjection ils rendent enfin les armes, ils ont perdu!
    Ne nous trompons pas ce n’est pas l’Europe qui a été abusée ou impressionnée ou achetée par l’Arabie saoudite c’est un peu l’inverse. L’Arabie saoudite a servi l’Europe, l’Occident en mettant l’Islam à leur disposition et leur a permis de commettre les crimes les plus horribles contre des peuples musulmans, le clan des saoud a été mis en place par la Grande Bretagne précisément pour cela, l’autre pendant d’israël. Il est clair aujourd’hui que les occidentaux (moins la France) ont abandonné le projet car ils ont perdu et ils licencient les wahabites qui ne peuvent que les embarrasser. Il reste bien-sûr à dégager définitivement de notre pays tous ces traitres, ces neo-harkis. Ce qui est sûr c’est que c’est une sacrée déconfiture pour les affreux wahabites-salafistes.




    11



    2
    Anonyme
    14 février 2018 - 11 h 46 min

    Après des 3 décennies d’obscurantisme et d’abjection ils rendent enfin les armes, ils ont perdu!
    Ne nous trompons pas ce n’est pas l’Europe qui a été abusée ou impressionnée ou achetée par l’Arabie saoudite c’est un peu l’inverse. L’Arabie saoudite a servi l’Europe, l’Occident en mettant l’Islam à leur disposition et leur a permis de commettre les crimes les plus horribles contre des peuples musulmans, le clan des saoud a été mis en place par la Grande Bretagne précisément pour cela, l’autre pendant d’israël. Il est clair aujourd’hui que les occidentaux (moins la France) ont abandonné le projet car ils ont perdu et ils licencient les wahabites qui ne peuvent que les embarrasser. Il reste bien-sûr à dégager définitivement de notre pays tous ces traitres, ces neo-harkis. Ce qui est sûr c’est que c’est une sacrée déconfiture pour les affreux wahabites-salafistes.




    6



    1
    Anonyme
    14 février 2018 - 11 h 16 min

    Il n y a pas que les imams Saoudiens qui sement le Wahabisme,les saoudiens ont forme et financer meme des imams wahabites salafistes de toutes les nationalites Europeennes et de souche,dont le tres celebre imam Salafiste allemand Pierre Vogel ,un ancien boxeur,qui a endoctrine des centaines de jeunes immigres musulmans residents en Allemagne au vu et au sus des autorites allemandes et des services de securites.Il est et a ete la fabrique qui a alimente DAECH et radicaliser des centaines de jeunes .Tout faire pour detruire la vrai image d un islam tolerant et ouvert,tout faire pour ternir son image avec l encouragement de ces images de groupes qui bloquent les rues et la circulation,pourtant ily a tellement de zones vertes et de place pour prier:

    tenez vous bien cela se passe en Allemagne! incomprehensible!! mais on a tout vu avec Mme Merkel et on verra encore plus aussi bien en diplomatie qu en politique. Savez vous que la constitution Allemande interdit strictement a l armee Allemande de depasser les frontieres de l Allemagne et pourtant les soldats Allemands sont au Niger, au Mali, en Afghanistan, en Jordanie, en Irak… sous le couvert de « instructeurs et formateurs »…




    8



    3
    LE NUMIDE
    14 février 2018 - 8 h 52 min

    LA VERITE FINIT TOUJOURS PAR JAILLIR. on parle alors maintenant de mosquées de l’Arabie saoudite ? c’est à dire pas des mosquées mais des centres d’agitation terroriste et de propagande wahabite pour que le royaume saoudien et son clergé étendent leur influence et leur domination …
    l’Occident qui a joué avec le feu dans cette compromission avec ce royaume pour les besoins géopolitiques d’Israël récolte la tempête terroriste wahabite et se ravise…
    Ce qui était caché a fini par être démasqué : le rôle exact de recrutement terroriste en Syrie, Lybie, Irak , Algerie, etc… de ces mosquées des Moukhabarat saoudiennes.
    mais en Algérie ? quand est-ce qu’on démasquera les mosquées saoudiennes par milliers??? et notamment celle de Batna, en plein pays berbère, construite sous nos yeux sous l’égide de l’ambassade saoudienne. on est pas des imbéciles pour ne pas voir ça. On attend la grande Kechfa ! le temps travaille pour la VERITE et les algériens, les berbères vont récupérer mètre par mètre leur territoire colonisé par les phalanges de la 5eme colonne arabo-wahabite.




    21



    4
    Anonyme
    14 février 2018 - 1 h 08 min

    Je ne sais pas si les pays européens sont naïfs à ce point ou s ils avaient tellement besoin d argent qu ils ont échangé leur tranquillité contre de l argent ou du pétrole?
    Ils ont laissé entrer le loup dans leur bergerie espérant que ce loup ne s attaquera qu aux pays qu ils allaient désigner mais un loup reste dangereux et chasse partout là où on ne l attend pas.
    Ils ont senti ce que nous avons vécu pendant 10 ans et ceux qu on vit actuellement en ayant été laxiste avec ces fous de Dieu financé par les wahabistes….une personne avertie en vaut….attention de ne pas se laisser berner une deuxième fois!!!




    18



    3
    Socrate
    14 février 2018 - 0 h 16 min

    Si le royaume saoudien amende et adoucie son idéologie, c’est tout l’édifice qui va s’écrouler comme feu l’Union soviétique.




    7



    2
    timour
    13 février 2018 - 23 h 34 min

    Et aussi dans tous les pays africains, en particuliers les pays francophones.




    10



    2
    Tinhinane-DZ
    13 février 2018 - 19 h 52 min

    .
    C’est toute l’Europe qui a joué à ce sale jeu avec l’Arabie Wahhabite. Mosquées wahhabites contre l’or noir ou des subvenions.

    Nous espérons que l’Arabie wahhabite sera obligée d’abandonner ses Mosquées en Algérie.




    76



    6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.