Les avocates du groupe de Gdeim Izik : «Il est impossible d’exercer le métier d’avocat au Maroc»

avocates
Maîtres Metton et Ouled avaient déjà été expulsées en mai 2017. D. R.

Dans un communiqué rendu public ce matin, les deux avocates des prisonniers politiques sahraouis de Gdeim Izik, détenus dans plusieurs prisons au royaume, ont exprimé leur «plus grande indignation» suite à leur expulsion, mardi, du Maroc. «Nous, Ingrid Metton et Olfa Ouled, avocates au barreau de Paris, exprimons notre plus grande indignation face à la nouvelle atteinte portée à notre profession et face à l’entrave à l’exercice des droits de la défense», ont-elles déclaré.

Les deux avocates françaises s’étaient déplacées lundi au Maroc pour rendre visite à leurs clients dans le cadre de leur pourvoi en cassation, suite à leur condamnation par la Cour d’appel de Rabat le 19 juillet 2017. Dix-neuf militants sahraouis ont été lourdement condamnés, au terme de ce procès où les seules preuves présentées sont des aveux signés sous la contrainte. Les prisonniers politiques sahraouis ont été dispersés dans sept prisons à travers le territoire marocain.

Maîtres Metton et Ouled ont été interpellées le jour même, à leur descente de l’avion à Casablanca à 20h40, leurs passeports confisqués, et elles ont été retenues «sans motif et sans aucune notification jusqu’au lendemain 14h avant d’être expulsées du territoire», indique le communiqué, qui a précisé qu’elles ont été placées «sous escorte policière» dans la zone internationale de l’aéroport de Casablanca et «laissées sans information pendant plus de 18 heures».

«Cette détention arbitraire n’a pas pu être contestée par nos confrères marocains, en l’absence de toute décision écrite. Nous ne recevrons aucune visite des autorités compétentes, notamment consulaire», ont-elles ajouté, rappelant que c’est la troisième fois, dans ce dossier, que les autorités marocaines les «ont empêchées d’exercer le cœur de (leur) métier : la défense». Maîtres Metton et Ouled indiquent également que leurs clients, quant à eux, «ne peuvent plus recevoir de visite de leurs avocats». «Ils sont dans l’impossibilité de préparer leur défense», ont-elles averti, tout en réaffirmant que la défense «doit s’exercer librement pour tous et en tous lieux».

S. S.

 

Comment (24)

    Rachid Djha
    15 février 2018 - 15 h 36 min

    Ces Avocates doivent savoir qu’au Maroc on n’a pas besoin d’avocats du moment que tout le monde est traite equitablement et au meme pied d’egalite avec ce statut d’esclave consentant,

    Anonymous
    15 février 2018 - 15 h 32 min

    Accord de pêche UE-Maroc : la Suède se prononce contre une renégociation.
    La Suède est contre le lancement de négociations entre l’Union européenne et le Maroc en vue d’un nouvel accord de pêche, rapporte ce jour un communiqué du ministre suédois des Affaires rurales.
    « La Suède estime que le mandat proposé ne répond pas aux exigences du droit international », précise la même source.

    Sid'Ahmed
    15 février 2018 - 12 h 48 min

    Je suis certain que c’est le peuple marocain qui va tirer le plus profit de la future indépendance du Sahara Occidental du moment qu’il va au moins retrouver sa dignité avec la chute de cette féodale Narco-Monarchie absolue.

    10
    Houari31
    15 février 2018 - 10 h 16 min

    Plus l’étau se resserre autours du cou de M6 et plus le peuple marocain d’en bas ne sait plus à quel Saint se vouer !
    Un vrai dilemme entre le mensonge du Palais et cette soif de liberté face à la matraque du Makhzen.

    9
    1
    Hafraoui
    15 février 2018 - 9 h 46 min

    Ces deux avocates françaises n’y pourront rien pour le peuple sahraoui tout comme toutes ces ONGs françaises des droits de l’homme qui militent pour le droit du peuple du Sahara Occidental pour la simple raison que le Maroc est devenu pour la France officielle ce qu’a toujours été « Israël » pour les Yenkees.

    9
    2
    Makhloufi
    15 février 2018 - 9 h 08 min

    Cette question du Sahara Occidental et l’impasse dans laquelle se trouve ce dossier, ont fait oublier à Mohamed VI ses devoirs et obligations Socio-economiques envers le peuple marocain qui a le sentiment d’être abandonné à son triste sort.

    8
    1
    Mokrane
    15 février 2018 - 8 h 23 min

    Mon problème à moi est de savoir pourquoi le Pouvoir d’Alger déroule à chaque fois le tapis rouge à tous responsables politiques et/ou économiques français à chaque fois qu’ils viennent en Algérie pour pomper le trésor public en nous refilant sa quincaillerie obsolète et son blé punaisé et que ces même responsables français crient à tue-tête leur soutien au Roitelet M6 dans sa colonisation du Sahara Occidental rien que pour le seul plaisir de nuire à l’Algérie.
    Le jour où on résoudra cette équation tout irait pour le mieux pour notre cher pays.

    10
    1
    Anonymous
    15 février 2018 - 7 h 50 min

    Il paraît que les sbires du Makhnez et leur presse propagandiste attendent la peur au ventre les dates ci-après :
    1/- le 27 Janvier 2018 : verdict définitif du CJUE relatif à la confirmation de l’annulation de l’Accord de Pêche UE-Maroc.
    2/- le 10 Février 2018 : les conclusions des Etats de la CEDEAO expliquant les raisons du refus du dossier de demande d’adhésion du Maroc à leur Organisation.
    3/-le 17 Mars 2018 : les résolutions de la réunion internationale sur le financement du terrorisme qui se tiendra à Alger sous l’égide des Nations Unies et de l’UA.
    4/- le 28 Avril 2018 : les nouvelles Résolutions du Conseil de Sécurité de l’ONU sachant que Mr Kohler va mettre en évidence les entraves du Makhnez au sujet des instructions données par la dernière Résolution du CS/ONU d’avril 2017 exigeant clairement  » un retour à la table de négociations sans conditions préalables ».

    10
    1
    Mahmoud
    15 février 2018 - 7 h 36 min

    En tout état de cause, le Mongolien M6 finira par jeter l’éponge avec la disparition du radar politique de ses principaux soutiens sur ce dossier de colonisation du Sahara Occidental et qui ont pour noms : Hillary Clinton, Nicolas Sarkozy et François Hollande.

    9
    1
    Messaoud
    15 février 2018 - 7 h 29 min

    Au Maroc on n’a pas besoin d’avocat puisque l’auto-proclamé « Émir El Mouminine » est lui même l’Avocat suprême de tous ses sujets.

    9
    1
    Paris 75011
    15 février 2018 - 7 h 25 min

    M6 ne quittera jamais le Sahara occidental que par la force des armes surtout que tout le monde sait qu’il est en train de jouer son avenir et celle de sa famille sur ce dossier brûlant si jamais il opère une reculade.

    10
    1
    RasElHanout
    15 février 2018 - 7 h 20 min

    Le Polisario doit reprendre sa lutte armée qui avait fait connaître au monde entier sa juste cause avant le cessez-le-feu de 1991.
    Dans le ce contraire, cette cause du peuple du Sahara Occidental risque avec le temps de finir aux oubliettes comme c’est le cas aujourd’hui du peuple Palestinien.

    9
    1
    Vangelis
    15 février 2018 - 4 h 39 min

    Il est à constater que le conseil de l’ordre parisien dont dépendent ces avocats ne réagit pas le moins du monde devant cette grave entrave à l’exercice de leurs métiers des concernés.

    Il est d’autant plus déplorable que ce n’est pas la première fois que des avocats sont expulsés de la narco-terro-monarchie sans que les divers conseils de l’ordre ne réagissent.

    Ne parlons même pas du silence des « zautorités » françaises y compris leur représentant consulaire à Casablanca qui apparemment font le mort afin de ne pas froisser leur ami le roi. Ne parlons encore moins pas de la prestituée française qui est moutus et bouche cousue devant ces dérives préférant, par le mensonge, vanter les avancées de cette monarchie absolue et rétrograde.

    9
    1
    BabElOuedAchouhadas
    15 février 2018 - 0 h 33 min

    L’indépendance du Sahara Occidental est étroitement liée à l’isolement de la France au sein du Conseil de Sécurité de l’ONU et à un plus grand rôle de l’UA dans ce processus de décolonisation comme est en train de le faire actuellement Mr Kohler.

    10
    2
    Felfel Har
    14 février 2018 - 20 h 14 min

    Comment voulez-vous que le droit et la justice soient respectés dans un pays colonisé (à tous les sens du terme) qui rêve d’en coloniser un autre, qui foule aux pieds la légitimité internationale et les résolutions de l’ONU? Comment faire correspondre une vision de modernité avec des pratiques moyenâgeuses comme les courbettes et les baise-mains? Comment respecter un monarque belliqueux qui torture son propre peuple? Comment donner du crédit et des certificats de bonne moralité à des corrupteurs impénitents et organisateurs d’orgies? Le Maroc est tout en contradictions et n’incarne rien de bon, ni honneur, ni honnêteté, sans foi, ni loi. Ceux qui continuent à lui faire confiance et traiter avec lui en seront pour leurs frais. Zero return on investment!

    13
    4
    FATEM95
    14 février 2018 - 19 h 00 min

    A force de vouloir tout museler la presse , les avocats et les manifestations la grenouille Shlomo VI va faire exploser
    sa bombe lui meme sur laquelle il est assit , a la différence le trafic de drogue et la pédophilie et la prostitution
    sont encouragé et autorisé les robes noires sont Bannis et on entend pas le Drian défendre la liberté d’expression ni
    RSF c’est comme ça que le mar’ok Avance ……en étant 128èm dans l’indh !!!

    12
    3
    Mohamedz
    14 février 2018 - 18 h 05 min

    Certainement que ses avocates françaises vont faire un rapport corsé contre le Régime Tyrannique du Makhnez et attendre le Mongolien M6 pour leur proposer deux millions d’euros contre la restitution de ce rapport accablant.
    On connaît maintenant l’histoire dès qu’il s’agit de la France et de sa classe intellectuelle et politique.

    12
    4
    Abbés
    14 février 2018 - 17 h 59 min

    Au moins ça a permis à ces avocates françaises de savoir ce qu’est une monarchie absolue tout en espérant qu’elles ne vont pas baisser les bras.

    11
    4
    Bennani
    14 février 2018 - 17 h 56 min

    C’est aussi cela le Maroc qui avance dans le développement et la démocratie ? Pauvre pays et pauvre peuple soumis par la force de la matraque.

    11
    4
    Med Benhamou
    14 février 2018 - 17 h 53 min

    Je continue à dire et à écrire que malgré ces bonnes volontés des uns et des autres, l’indépendance du Sahara Occidental est au bout du fusil de son peuple du moment que tout le reste n’est que du bla bla bla et par conséquent, une perte de temps que le Roitelet M6 est en train de mettre à profit pour finaliser son opération de changement demographique des populations autochtones du Sahara Occidental par ses régulières actions de transhumance de colons Marocains vers les villes du Sahara Occidental à l’effet de préparer le Référendum devenu inéluctable pour l’ONU, au regard des Résolutions de son Conseil de Sécurité, du contenu de l’Accord de Cessez-le-feu de 1991 et de la prise de conscience de plus en plus accrue de l’opinion publique internationale.

    10
    4
    Le Rifain
    14 février 2018 - 17 h 39 min

    Je ne sais pas si ces deux avocates françaises savent que sans la complicité de l’Elysée, cette tyrannique monarchie absolue qui emprisonne et torture même des enfants Marocains aurait disparu depuis belle lurette.

    12
    4
    Ahmed ADDOU
    14 février 2018 - 17 h 24 min

    Du temps du Glaoui H2 on parlait de « prison à ciel ouvert » et aujourd’hui Momo6 à fait une extension à cette vocation puisqu’il a rajouté « bordel à ciel ouvert ».

    11
    5
    M'hamed HARMOUCH
    14 février 2018 - 16 h 09 min

    De quel métier d’avocat parle-t-on dans un Régime Tyrannique comme celui de cette féodale Narco-Monarchie absolue ou l’injustice sociale de dispute à la volonté de faire de ce peuple une peuplade d’esclaves consentants.

    11
    4
    Ziad ALAMI
    14 février 2018 - 16 h 04 min

    Au Maroc il est juste bon s’exercer les métiers nobles de Dealers, de Prostituée, de Femme-Mulet et de sorcière (Saharat).

    19
    9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.