Le Mossad infiltre Carthage : de hauts responsables tunisiens impliqués

Présidence Mossad
Le président tunisien Béji Caïd Essebsi. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Les Tunisiens ne parlent que de ça depuis quelques jours. La presse a révélé l’existence d’un vaste réseau d’espionnage animé par un Français dans lequel sont impliqués de hautes personnalités de l’Etat tunisien. L’affaire a pris, d’ailleurs, l’allure d’un scandale national qui éclabousse même des membres du cabinet du président Béji Caïd Essebsi.

A en croire le quotidien tunisien Al-Chourouk, qui a rapporté l’information, le conseiller du ministre de la Santé ainsi que le directeur central au niveau du ministère des Domaines de l’Etat, qui avaient été arrêtés il y a quelques semaines, sont impliqués dans cette «grave affaire d’un réseau d’espionnage composé de personnalités tunisiennes, comme des ministres, des chefs de partis politiques et de hauts cadres de l’Etat, ainsi que des directeurs de banques, travaillant pour collecter des données au profit d’un Français installé en Tunisie depuis une dizaine d’années».

De son côté, Borhène Bsaïes, chargé des affaires politiques de Nidaa Tounes, a qualifié sur sa page Facebook cette affaire de «séisme politique», confirmant l’existence d’un tel réseau qui travaille à fournir des éléments secrets et confidentiels à un homme d’affaires français établi en Tunisie. Bsaïes a déploré que l’Etat veuille imposer un blackout sur cette information.

Pour qui travaille cet homme d’affaires ? Le Mossad ? La DGSE ? Borhène Bsaïes n’en dit pas plus. Il précise juste que «ce personnage a su infiltrer les plus hautes sphères décisionnelles de l’Etat, depuis 2011, aussi bien à Carthage qu’à la Kasbah». «Ce personnage serait passé du recrutement de personnes pour avoir des renseignements, au stade d’en recruter pour forcer des actions ou des décisions en haut lieu. Il aurait même été à l’origine de la création de certains partis politiques», ajoute-t-il.

Bsaïes a assuré, en outre, que «ce Français a su recruter des conseillers dans l’entourage de Moncef Marzouki, du temps de sa présidence provisoire, en leur offrant des sommes d’argent et des cadeaux conséquents». Il aurait également réussi à recruter un conseiller et un activiste politique de l’entourage immédiat du président Béji Caïd Essebsi, ainsi que plusieurs autres hauts responsables au niveau des administrations, des ministères, des partis et même des organisations nationales.

S. S.

Comment (27)

    […] Le Mossad infiltre Carthage : de hauts responsables tunisiens impliqués […]




    0



    0
    MisterJack
    15 février 2018 - 18 h 33 min

    Ces Tunisiens qui trahissent leur patrie méritent d’être fusillés !
    Piqûre de rappel : http://geopolis.francetvinfo.fr/1985-le-bombardement-du-siege-de-l-olp-a-tunis-120823




    4



    1
    Babraz
    15 février 2018 - 13 h 01 min

    Les espions sont partout. Les Soviétiques ont eu leur bombe atomique sans grand effort ..
    Que va chercher le Mossad en Tunisie ?
    A ma connaissance la Tunisie ne développe pas des armes pour faire disparaitre Israel !




    11



    4
      AÏT Chaalal
      15 février 2018 - 19 h 37 min

      Je ne suis pas un spécialiste en géopolitique mais je peux vous dire que cette histoire de réseau d’espions est une pure mensonge .La Tunisie avec tout le respect que je porte dans mon coeur à son peuple n’est pas un pays stratégique sur le plan militaire et politique pour être visée par les services de renseignement français , israélien ou américain ..de mon point de vu personnel c’est un réseau d’affiristes et d’opportinistes qui cherchent à faire de l’argent en se frottant à la haute monoculture tunisienne.




      4



      1
    Anonyme
    15 février 2018 - 11 h 16 min

    Les services sionistes sont très actifs en Algerie aussi puisque nous les retrouvons dans certaines ONG et dans certaines ambassades et consulats sur notre territoire , donc le Maghreb est totalement infecté par ce cancer de l’humanité !




    19



    3
      Viva l'Aldjérie
      15 février 2018 - 16 h 01 min

      On se demande d’ailleurs pourquoi on les laisse infiltrer notre jeunesse la plus éduquée sous prétexte de charité, les Lions’Club et compagnie. Et pourquoi pas l’hôpital du docteur Schweitzer pendant qu’on y est ou la mère Térésa, sommes nous tombés si bas que nous en soyons réduits à mendier la sadaka des missionnaires étrangers ?




      8



      1
    Anonyme
    15 février 2018 - 9 h 43 min

    d un coté les marocains de l autre les tunisiens on a beau redoubler de vigilance, de prudence, de surveillance, sans compter les longues frontières du sud… la tache ne doit pas être facile pour les services de protection du pays, mais j ai confiance




    13



    3
    Anonymeplus
    15 février 2018 - 0 h 37 min

    Un pays ouvert à tous les courants d’air ne devrait pas s’offusquer des quelques espions placés ici et là pour renifler les relents nauséabondes des bas-fonds du pouvoir tunisois.
    Israël est en terrain conquis lorsqu’il s’agit d’opérer des missions de barbouzeries en tunisie, le meurtre d’Abou Nidal est là pour rappeler aux plus naïfs que le mossad use et abuse de la déliquescence des différentes structures de l’état tunisien, le modus operandi a été d’une facilité plus que déconcertante pour liquider les cibles qu’israël a coché et elle a fait un strike au pays du jasmin de daech, et si ben ali baba et sa femme ont pu quitter la tunisie avec armes et bagages, c’est qu’ils ont été exfiltré par d’autres agents étrangers qui travaillent pour d’autres services étrangers tout en sachant que la cia est à l’origine du fameux printemps qui pue et qui a renversé le fuyard de carthage.
    On comprend très vite que la tunisie est devenue le terrain de jeu de prédilection des agences de renseignements avec un pouvoir tunisien content d’apporter l’assistance nécessaire pour leur épanouissement.




    22



    3
    Anonyme Utile
    15 février 2018 - 0 h 36 min

    Le mossad a ses antennes en Tunisie officieusement depuis l’époque de Benali, leur agent, tout comme Hassan 2 et sa narco monarchie, preuve à l’appui. Benali a permis au mossad de s’infiltrer et de s’enraciner au sommet de l’état Tunisien, à ce jour et pour longtemps, preuves à l’appui. Ce qui la permis au mossad de liquider de très grands leaders Palestiniens, comme Abou Nidal, notamment. Et à partir de Djerba, le complot sioniste appelé « printemps arabe » est né et s’est propagé à la Tunisie, ensuite l’Egypte, la Libye, l’Irak et aujourd’hui la Syrie.
    Et l’actuel président Béji Caïd Essebsi était dans l’entourage de l’ancien président Benali. Ce qui explique cela. En réalité le fantôme de Benali est toujours présent au sommet de l’état Tunisien.

    Les partis islamistes qui n’ont de musulmans que le nom sont manipulés par les sionistes à travers le wahabisme et les monarchies féodales et rétrogrades Arabes, du maroc au moyen orient. Ces partis sont pourvoyeurs de terroristes, qui sont au service du sionisme, preuves à l’appui, en Irak, en Syrie ….

    L’Algérie doit prendre ses précautions vis à vis des dangereux terroristes, alliés des sionistes, qui viennent de Tunisie, de Libye etc…. Les murs séparant notre pays du Maroc d’une part et de la Tunisie d’autre part, doivent être achevés le plus rapidement possible. C’est vital, pour notre sécurité. Six satellites militaires de très hautes résolutions et 6 autres de communications doivent être construits et envoyés du sol Algérien en coopération avec les pays amis et partenaires (Chine, Russie, Inde, Iran, Coréé ….), pour surveiller toutes nos frontières et au-delà, afin de protéger efficacement et hermétiquement toutes nos frontières.




    27



    4
      no news
      15 février 2018 - 1 h 53 min

      L’inde n’est pas un pays ami. le hindous pretendent etre neutre, mais ils travaillent a 100% avec Israel.




      29



      3
    Errai
    14 février 2018 - 21 h 36 min

    A anonyme 16h31. « mais il y’a quoi à espionner en Tunisie ».
    Il y’a toutes ces associations civiles à infiltrer pour travestir la société de l’intérieur et la rendre vulnérable comme en témoigne l’action menée par les « femen », ou pour peser sur des décisions qui engagent le devenir de la société telle que la parité homme-femme dans le partage de l’héritage ou la légalisation de mariage des tunisiennes avec des non musulmans et autres.
    N’oublions pas que le responsable Palestiniens Abou Nidhal à été liquidé par un commando du Mossad en Tunisie avec la complicité d’agents intérieurs.




    23



    6
    karimdz
    14 février 2018 - 18 h 57 min

    La tunisie devrait faire le ménage, quand on sait qu une importante communauté juive y est installé ou vient faire le pélérinage dans l île de djerba, il est pas étonnant que s y sont infiltrés des sionites qui roulent pour isra heil.

    L Algérie devrait être très vigilante à l égard du pouvoir tunisien, comment partager des informations capitales, censées etre secrètes, et qui portent sur la sécurité dans la région.

    La stratégie sioniste c est d affaiblir la tunisie pour que ce pays devient une base arrière terroriste pour des attaques contre notre pays.




    40



    4
    elhadj
    14 février 2018 - 18 h 15 min

    tout d abord veillons avec vigilance a préserver nos secrets militaires et industriels quelles que soient les réelles relations avec quiconque.les algériens doivent faire preuve en toute circonstance d un patriotisme sans faille pour sauvegarder notre securite. ne dit on pas selon un adage populaire que la pourriture de la fève provient dune partie de son enveloppe.




    29



    4
    Anonyme
    14 février 2018 - 16 h 43 min

    Faisons confiance au peuple tunisien. Ce n’est pas quelques Tunisiens véreux qui peuvent faire la différence; Des Algériens véreux nous avons aussi.
    Avec la France, il faut qu’ils apprennent à être beaucoup plus prudents car ce pays est devenu l’arrière boutique d’Israël en Europe.




    22



    13
    Anonyme
    14 février 2018 - 16 h 31 min

    mais il ya quoi a espionner en tunisie ?




    6



    17
      Anonyme
      15 février 2018 - 1 h 33 min

      Anonyme
      14 février 2018 – 16 h 31 min

      Les Algériens qui viennent en vacance ils les manipulent là bas et pour d’autre raison aussi.




      10



      4
    Anonyme
    14 février 2018 - 16 h 21 min

    C’est ses mêmes agents qui ont fait le printemps en Tunisie et mis cet abruti aux pouvoir, pourtant ils étaient quand même bien avec Ben Ali




    17



    6
    Alimaz
    14 février 2018 - 15 h 58 min

    Le Français en Tunisie est mieux considéré que chez lui en France… contrairement à nos compatriotes Algériens qui viennent débourser des sommes conséquents. Sans oublier aussi les pauvres Libyens qui étaient la vache à lait pendant la période du Colonel kadhafi et qui, aujourd’hui se trouvent être les boucs émissaires du marasme tunisien.
    Complexe quand tu nous tiens.




    54



    6
    L'Afrique du Nord aux Afriquains du nord !!!!
    14 février 2018 - 15 h 53 min

    Il va alors falloire mettre des bases Algérienne en Tunisie Frère et faire le ménage, mais juste avant fesons le ménage chez nous car ils sont bien présents ! Je rapelle que l’Afrique du nord nous appartient et ce n’est pas les infiltrés du Mossad qui va nous le prendre !!!!




    32



    10
    Aldjazairi
    14 février 2018 - 15 h 49 min

    Il n y a absolument rien d étonnant dans cette enieme kechfa…….Il fait juste rappeler que les Tunisiens « juifs » SIONISTES ont toujours été à l aise dans leur complots envers la Nation tunisienne ,dont ils considèrent les « Autres » Tunisiens comme des …………..indignes de les égaler en termes de droits et de statut . Ils se recrutent depuis les agriculteurs du Sud aux Avocats ayant pignon sur rue ainsi que la Haute Administration . Comme l a rappelé Felfel Har , les 2 dirigeants palestiniens emblématiques qui étaient contre le Piège du soi disant Processus de Paix dans lequel Mahmoud Abbas et Dahlan voulaient embarquer feu Arafat , ont été assassinés avec une facilité effarante à Tunis .




    40



    4
    MON OPINION
    14 février 2018 - 15 h 25 min

    SALAM! Les arabes sont faciles a achetés !! pour l’argent ils vendent tout strictement tout!!!




    34



    55
      Anonyme
      14 février 2018 - 21 h 07 min

      Détrompe toi il n »y a pas que les arabes que tu semble haïr aveuglément ! Donc garde ta manipulation pour toi mr l’arabophobe ! Ou mr le parazite non ALGÉRIEN !!!




      31



      7
    Anonyme
    14 février 2018 - 14 h 16 min

    Aucun homme politique au pouvoir en Tunisie n a accepte la creation d une agence de renseignement interieur et une agence de renseignements exterieurs,car depuis la « revolution » la corruption et l economie parallele battent tous les records, des enrichissements illicites de fonctionnaires et de responsables se comptent par dizaines…
    Le gouverneur de la banque centrale a ete limoge et deux hauts cadres de cette banques ont ete arretes…
    le pouvoir en Tunisie veut camoufler les affaires de corruption, ce que la justice refuse et continue d investiguer.
    La haute main sur le pouvoir exercee par le couple Beji Caid Essebsi et Ghannouchi pose plusieurs questions enigmatiques… avec un chef de gouvernement qui ne gouverne pas, un ministre des affaires etrangeres ancien representant de Ben Ali en Israel avec residence a Tel Aviv et des menaces de guerre civile sorties de la bouche de Ghannouchi, on est en droit de se demander, a ce stade, où va la Tunisie…




    52



    4
    Anonyme
    14 février 2018 - 13 h 24 min

    Chez nous, les traitres nous insultent depuis L’APN, officiellement et à visage découvert.




    59



    21
    Felfel Har
    14 février 2018 - 13 h 14 min

    Il fallait s’y attendre en considérant avec quel enthousiasme et zèle la classe politique tunisienne se jette dans les bras de tout ce qui est français. Les compliments que les hommes politique français leur adressent ne servent qu’à leur faire baisser la garde. Trop enclins à prouver leur ouverture d’esprit, les Tunisiens se font prendre au piège, oubliant que rien n’interdit la méfiance, la prudence et la précaution quand on gère des structures stratégiques. Les Tunisiens ont-ils oublié avec quelle aisance le Mossad s’est introduit chez eux pour tuer des dirigeants palestiniens?




    76



    4
      Anonyme
      14 février 2018 - 13 h 53 min

      Eh non Felfel har, ils ne l’ont pas oublié puisque ce sont eux qui ont introduits chez eux les juifs du mossad pour perpétrer leurs crimes. Ils ont été des complices, certes pas très intelligents, mais ils n’ont jamais été dupes.




      44



      3
    El Fellag
    14 février 2018 - 12 h 26 min

    Que faire? le dollar est le point faible des croyants du paradis et l’enfer; mais comme avec l’argent ils peuvent se repentir, alors tout est possible meme d’avoir une place au paradis bien chauffé. amine




    42



    12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.