Le PT défend son initiative pour une constituante et répond à Ouyahia

Taazibt Parti
Ramdane Taazibt. D. R.

Par Hani Abdi – Le Parti des travailleurs (PT) n’a pas tardé à répondre au secrétaire général du RND, Ahmed Ouyahia, qui s’est interrogé, vendredi, sur le but et l’arrière-pensée de l’initiative politique de cette formation dirigée par Louisa Hanoune. C’est par le biais du député Ramtane Youssef Taazibt que le PT a répondu à Ahmed Ouyahia.

Taazibt a qualifié la réaction du SG du RND, et néanmoins Premier ministre, de celle d’un homme qui craint le changement. Ramtane Taazibt a assuré que l’initiative du PT relative à une assemblée constituante a pour but de protéger le pays des prédateurs. «Le PT veut sauver le pays du système périmé du parti unique qui est en train de bloquer toutes les issues. Un système et des responsables qui entretiennent la corruption, la prédation et la dilapidation», a affirmé Taazibt pour qui l’Algérie a besoin d’un renouveau politique pour aller vers d’autres horizons.

Taazibt poursuit en soulignant que l’initiative du PT est d’essence démocratique en ce sens qu’elle appelle le président de la République à convoquer une assemblée constituante nationale qui, avec suffisamment de prérogatives, «rédigera une nouvelle Constitution et contrôlera réellement l’action de l’Exécutif». Pour Ramtane Taazibt, l’initiative du PT n’est pas pour la régression mais plutôt pour la progression. Elle vise à préserver les acquis et contrer les menaces qui pèsent sur la nation en stoppant immédiatement la politique d’austérité imposée au peuple travailleur. «Le train du chaos, c’est le train de mesures d’austérité imposées au peuple et le pillage du pays par les copains et coquins», a ajouté Taazibt pour qui une assemblée constituante permettra l’instauration d’un Etat de droit et une justice sociale.

Il estime que «ceux qui s’opposent à un tel projet ont des intérêts à préserver et des projections pour perpétuer une politique au service d’une minorité». En intervenant à l’ouverture de la cérémonie de célébration du 21e anniversaire du RND, Ahmed Ouyahia avait vertement critiqué l’initiative politique de Louisa Hanoune pour une Assemblée constituante. «Sauver l’Algérie de qui ? La sauver de ceux qui la veulent immobile ou la sauver du processus de construction et d’édification ?» s’est-il interrogé de manière ironique.

L’initiative du PT vise à collecter un million de signatures pour l’institution d’une assemblée constituante de laquelle émaneront des institutions légitimes. Le PT a précisé vouloir par son initiative «rendre la parole au peuple» pour décider en toute souveraineté de son avenir.

H. A.

 

Comment (2)

    Anonyme
    18 février 2018 - 1 h 07 min

    Le P.T de Louisa Hanoune nous propose un renouveau politique avec les même éternelles » fatchates »(gueules), et la rédaction d’une nouvelle Constitution par le biais de ces mêmes éternelles « fatchates, ».
    La nouvelle Constitution « contrôlera RÉELLEMEMENT l’action de l’Exécutif  » de ces mêmes éternelles fatchates.
    Conclusion 1: De 1962 à 2018 le pays piétine dans la gadoue, et il a de belles années devant lui, dans la gadoue, avec ces MÊMES TÊTES à la l’exécutif, à savoir:Hanoune, Ouyahia,Ould Abbés et Cie.

    Conclusion 2: La présente Constitution NE CONTRÔLE PAS L’EXCECUTIF, donc à l’APN, c’est le moulin à vent de Don Quichotte, et les députés font ce qu’ils veulent, le contrôle est absent, pendant que le pays va à vau-l’eau.

    Conclusion 3: Faut pas rêver, ces énergumènes ont coincé le pays dans un système déguisé en parti unique à vie, et ils ne quitteront jamais leurs postes, quoiqu’il advienne.




    3



    0
    co5
    17 février 2018 - 20 h 25 min

     » assemblée constituante »on copie une idée obsolète,un parti dépassé par le temps, 1989 a été la fin d’une idéologie.




    2



    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.