Ould-Abbès : «Le remaniement du gouvernement est du ressort du Président»

FLN Ould-Abbès
Djamel Ould-Abbès. New Press

Par Hani Abdi – Le secrétaire général du FLN, Djamel Ould-Abbès, a assuré, aujourd’hui, que la formation du gouvernement, son remaniement ou son changement est du ressort exclusif du président de la République. Il a affirmé cependant que le FLN est disposé à faire des propositions dans ce sens.

Répondant aux questions des journalistes dans une conférence de presse animée aujourd’hui à Tlemcen, Djamel Ould-Abbès a précisé qu’il n’est au courant de rien sur ce sujet et qu’il entend comme tout le monde des rumeurs. Le SG du FLN a poursuivi en soulignant que les positions et les décisions du président Bouteflika sont celles du FLN, assurant que le parti qu’il dirige applaudit tout ce que fait le chef de l’Etat. «Bouteflika est un lion et nous sommes tous au FLN derrière lui et fier de lui», a-t-il soutenu, avant de descendre en flammes l’initiative du Parti des travailleurs relative à la mise en place d’une assemblée constituante pour corriger la trajectoire du pays et sauver l’Algérie du chaos.

«Ceux qui réclament une assemblée constituante veulent effacer tout ce que les hommes politiques ont réalisé depuis 1962», a-t-il dénoncé, emboîtant le pas à Ahmed Ouyahia qui a, lui aussi, vivement critiqué l’initiative du PT. Djamel Ould-Abbès a, par ailleurs, affirmé que le président de l’APN, Saïd Bouhedja, a commis une faute quand il a accepté de recevoir les médecins résidents. Cela en soulignant qu’il s’est racheté en demandant des excuses en pleine séance plénière de l’Assemblée.

Pour Ould-Abbès, le FLN ne doit pas s’immiscer dans les affaires qui relèvent du gouvernement. S’agissant de l’affaire du député d’Annaba, Baha-Eddine Tliba, le SG du FLN a assuré que son dossier est au niveau de la commission de discipline. Selon Ould-Abbès, la commission de discipline n’a pas encore pris de décision. Il a précisé que la décision finale lui revient en tant que secrétaire général. Selon Djamel Ould-Abbès, Baha-Eddine Tliba n’échappera pas à la sanction car il a dévié de la ligne directrice du parti et a foulé aux pieds les décisions de la direction nationale, en lançant une coordination pour le soutien au cinquième mandat du président Bouteflika. Il est à préciser que le SG du FLN a interdit aux militants de parler du cinquième mandat.

H. A.

 

Comment (3)

    Anonyme
    18 février 2018 - 12 h 27 min

    L ‘allégeance dont fait preuve D. Ould Abbés, n’a d’égale que son opportunisme.
    A Woolf un sheep’s clothing.
    Un loup dans la laine d’un mouton.

    Selecto
    18 février 2018 - 10 h 40 min

    On veut le retour de Ramtane Lamamra.
    La peine. capitale pour tout ceux et celles qui ont touché au Trésor Public et leurs protecteurs.
    La corde !

    EL FELLAG
    17 février 2018 - 18 h 44 min

    Le remaniement rever de Mr Ould abbès et les faux moudjahid du FLN;
    premier ministre chakib khelil
    ministre de l’énergie;ould kaddour
    ministre de l’économie,bouchoureb
    ministre de l’industrie et des autoroutes; si amar ghoul
    ministre de l’injustice.louh
    ministre de la santé ould abbès
    ministre des affaires étrangère; Si Amar saidani
    ministre de l’interieur;Tliba
    ministre de la contrefaçon djemai
    ministre des transports si ali haddad
    le reste des autres ministères sans aucune importance;en deux ans nous serons la nation la
    plus avancée du continent Africain

    12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.