Seïf El-Islam Kadhafi : «L’Algérie n’a rien à voir dans le malheur des Libyens»

Saïf Al-Islam Algérie Otan
Saïf Al-Islam Kadhafi. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Dans un long mémorandum publié cette semaine dans certains titres de la presse maghrébine, dans lequel il fait le point sur la situation de son pays, Seïf El-Islam Kadhafi a catégoriquement démenti la rumeur colportée en 2011 par des milieux hostiles, selon lesquels l’Algérie a aidé son père à se maintenir au pouvoir et à réprimer des manifestants libyens. «La campagne de propagande et les mensonges qui accompagnaient les accusations contre les militaires libyens ne s’arrêtaient pas à l’inflation des victimes, mais affirmait que le régime utilisait des avions militaires pour attaquer les civils, ordonnait des viols de masse à l’armée et aux forces de sécurité, avec du Viagra trouvé dans les chars, recourrait à des mercenaires africains et algériens, et devait faire face aux défections de pilotes d’avion vers Malte. Aucune de ces imputations n’a été prouvée à ce jour et ne correspond à quelque vérité que ce soit», soutient Seïf El-Islam Kadhafi dans ce document intitulé «Mensonge, voici ta vérité», publié en exclusivité sur le site Tunisie Secret.

Le fils de Mouammar Kadhafi balaie également d’un revers de la main l’accusation selon laquelle des chasseurs libyens basés à l’ouest de Tripoli ont mené des raids contre les populations civiles à Benghazi et ses environs. «Toutes ces imputations ont été fabriquées notamment par Al-Jazeera et sont dénuées de crédibilité. Identiquement, l’accusation d’utilisation de Mirages de la base aérienne d’Al-Weathy, à l’extrême ouest de la Libye, pour attaquer des civils à Benghazi n’a aucun poids puisque ces avions ne pouvaient pas faire l’aller-retour compte tenu de leur consommation de carburant. Il est, en effet, impossible pour ce type d’appareil d’attaquer des cibles à 1 500 km et de revenir sans ravitaillement, et il y avait des bases aériennes autour de Benghazi utilisables par le gouvernement libyen si nécessaire», explique-t-il avec des preuves à l’appui.

Seïf El-Islam Kadhafi entreprend dans ce mémorandum de donner sa version des événements ayant conduit à la chute de la Jamahiriya et à l’assassinat de son père. Il signale d’emblée que les éléments du groupe terroriste Groupe islamique combattant libyen (GICL) d’Abdelhakim Belhadj ont noyauté dès le 15 février 2011 le mouvement de protestation qui était pacifique pour lui donner un caractère violent, sanglant et surtout irréversible.

«Ces éléments ont attaqué des postes de police et des casernes de l’armée à Derna, Benghazi, Misratah et Al-Zawiya afin de voler des armes et de les utiliser dans leur guerre planifiée contre le peuple libyen et son gouvernement légitime», indique Saïf El-Islam Kadhafi, qui précise, en outre, que «toutes ces actions furent accompagnées d’une machine de propagande des chaînes Al-Jazeera, Al-Arabiya, BBC, France 24 et d’autres qui encourageaient le peuple libyen à affronter la police qui tentait de protéger les bâtiments gouvernementaux et les propriétés privées des attaques et des pillages». Ces éléments, dit-il, confirment l’idée qu’il existait un plan établi d’avance destiné à casser la Libye et que les donneurs d’ordres occidentaux n’attendaient que le moment propice pour le mettre en œuvre.

Seïf El-Islam Kadhafi n’y va pas aussi avec le dos de la cuillère avec la CPI qu’il accuse d’avoir adopté un double standard à propos de la guerre en Libye et de l’intervention de l’Otan. «La CPI a impliqué des personnalités politiques libyennes dans des crimes inventés alors qu’elle a ignoré et n’a pas condamné le massacre barbare de Mouammar Kadhafi et de son fils Moatassem par les milices soutenues par l’Otan. La seule réaction de la CPI a été d’abandonner les poursuites contre Mouammar Kadhafi après sa mort. Cependant, la CPI tenait là une affaire solide, les médias ayant bien documenté le meurtre, il n’était besoin d’aucune preuve supplémentaire pour traduire les responsables en justice», signale-t-il.

Seïf El-Islam fait remarquer à l’occasion que la CPI aurait pu «facilement arrêter les auteurs qui assument des responsabilités politiques et diplomatiques dans diverses capitales européennes», mais que cela n’a pas été fait. Il dit regretter également que la Cour pénale internationale se soit empressée de délivrer en 2011 un mandat d’arrêt à l’encontre de Mouammar Kadhafi, de Seïf Al-Islam Kadhafi et d’Abdallah Senoussi, accusés de crime contre l’humanité, sans pour autant mener d’enquêtes sur le terrain. Pour lui, il était évident que la CPI était dans la poche de l’Otan et que le cas de la Libye était plié d’avance.

S. S.

Comment (10)

    Anonyme
    20 février 2018 - 22 h 16 min

    Seif El- Islam aura beau tambouriner,
    avec ou sans preuves,la CPI restera dans la poche de l’OTAN. Hélas, depuis la nuit des temps, et depuis que le monde est monde, la loi du plus fort est toujours la meilleure.
    A l’évidence, rendre justice à un pays musulman, relève de de l’utopie.




    20



    1
    Zoheir
    20 février 2018 - 19 h 33 min

    Il serait intéressant que ce fils de Kadafi nous disent ce qu’il sait sur le rôle des soldats marocains du makhnez, 3000 pour être plus exact, que momo6 la pédale a envoyé en Lybie sur ordre de son ami Sarkozy pour massacrer le peuple frère Lybien…




    26



    6
    Les Égarés Wahabite
    20 février 2018 - 16 h 49 min

    Les Harkis ont toujours permis la colonisation et destruction de leur pays . . En l’occurrence pour la Libye C’est bien les Frères Musulman qui associés à L’Otan ont participé à la ruine , bombardements et trahison en Libye. . .Le terroriste de Al Qaida le maudit Abdelkrim Belhadj à été reçu au Quai d’Orsay en France . .Le Traitre Dirigeant des Frères Sionistes Musulman Libyens Mr Abdeljalil à été reçu à Washington …ect. .C’est avec l’aide et complicité des Frères Musulman et Ligue Arabe dominé par Qatar/Saouds Wahabites que L’Otan sioniste à bombardé la Libye en violant la Résolution 1973 de l’ONU… .Erdogan Turquie Frères islamistes à participé au Chaos en Libye avant que celui-ci ne trahisse son voisin la Syrie par le terrorisme Wahabite Frères du Djihad pour Israël qui n’a jamais été inquiété par les Islamistes Frères Musulman du Faux Djihad Daesh al nosra..Jich al Islam.. Ahrar Acham.. .des Harkis Khawaridjs Wahabisme…. Les Frères Musulman sont des Khawaridjs de L’Otan.




    41



    1
    abdel
    20 février 2018 - 16 h 27 min

    le fils khadafi a tout a fait raison,seuls les libyens etaient maitres de leur destin,et notamment son père qui a financé la campagne életorale a coups millions,de celui qui s »est retourné contre lui quelques mois plus tard., khadafi pensait avoir,a tort queques influences sur la politique en france ((révélations du fils lui meme sur ce financement) ……. PRIVANT AINSI LE PEUPLE LIBYEN DE CET ARGENT!




    27



    2
    Anonymeplus
    20 février 2018 - 16 h 19 min

    Depuis que le monde est monde, c’est toujours la version du plus fort qui est de mise, fut-elle à des années lumières de la vérité.
    Exemple : on continue de nous bassiner avec la fameuse shoah et son cortège de 6 millions de morts, alors que l’URSS, le pays qui a réellement libéré l’europe à perdu durant le seconde guerre mondiale plus de 25 millions de morts, mais ça, les merdias occidentaux n’en parleront jamais pour que la propagande sioniste continue de faire de l’argent et surtout de la victimisation sur ce fameux butin inespéré des camps de concentration.
    La Libye s’est fait beaucoup d’ennemis et le caractère versatile à la limite de l’incorrection de kadhafi a scellé son avenir. L’occident étant ce bulldozer qui broie tout sur son passage, a écrasé la Libye en 2 temps 3 mouvements avec la complicité honteuse de l’egypte, du qatar, des émirats, de l’arabie yehoudite et bien entendu du royaume de la drogue (au passage, cette affaire nous prouve un temps soit peu qu’il faut à tout prix sortir de cette ligue des traîtres).
    Pour le reste la france, les usa, le royaume unis sont les principaux destructeurs de la Libye avec comme conséquence direct, la propagation du terrorisme au sahel, se qui nous implique directement nous algériens, dans le renforcement de nos frontières et dans la lutte anti terroriste quotidienne qui a un coût financier certain sur le budget du MDN.
    Pour finir, je souhaite le chaos à tous les pays qui ont directement ou indirectement soutenu daech en Libye et qui visent aujourd’hui a déstabiliser un pays pacifiste, mais qui saura devenir le cauchemar du monde entier si nécessaire pour que l’Algérie vive éternellement.




    28



    2
    kilma
    20 février 2018 - 14 h 14 min

    La cpi l’otan et tous leurs traitres arabes sont des criminels de guerre.saif doit les traduire devant les tribunaux et vive la جماهرية




    33



    2
    Kahina-DZ
    20 février 2018 - 13 h 53 min

    L’armée de Qatar était présente sur le terrain pour épauler DAECH et personne n’en parle.
    Sarkozy et BHL ont détruit la Libye et personne n’en parle
    L’OTAN a réduit la Libye en cendre et personne n’en parle

    Je crois que Bouteflika a raison de présenter ses félicitations à l’occasion de cette révolution des cendres en Libye. Apparemment, il ya des Libyens qui sont heureux de leur situation.
    La saleté est le milieu de croissance des microbes !!
    Le chaos fait le bonheur des arabes !!
    Dans ce cas, on leurs dit : BON CHAOS !!




    32



    6
    Anonyme
    20 février 2018 - 13 h 16 min

    J ai lu le memorendum de Seif El Islam…..qui trace avec une certaine franchise toutes les episodes atroces de ce que vivent et ont vaicus les citoyens Lybiens et denonce les vrais responsable de la catastrophe en Lybie. Il me semble qu il faut traduire en justice les hommes politiques occidentaux et leurs allies en Lybie tel Abdelhakim Belhaj,coupables de la catastrophe humanitaire et sociale en Lybie.




    40



    4
      Anonyme
      20 février 2018 - 19 h 24 min

      Voila ce que dit Seif El Islam Gueddafi dans son memorandum au sujet du criminel Abdelhakim Belhaj agent de la CIA :
      L’Otan et certains pays du Golfe ont ignoré les activités terroristes de Belhadj et l’ont reconnu à la fois comme un leader politique et militaire et comme un homme d’affaires. Il possède la plus grande chaîne de télévision d’Afrique du Nord, la plus grande compagnie aérienne de Libye, une cimenterie, des propriétés en Espagne et en Turquie et un aéroport privé à Tripoli. Cet aéroport, cependant, a été utilisé pour acheminer des terroristes de Libye vers la Syrie. Ces terroristes ont été financés à hauteur de 160 milliards de dollars en 2010. Belhadj, l’homme du Qatar, est un exemple de la vie somptueuse des seigneurs de la guerre…..




      13



      2
      Hdidou
      20 février 2018 - 19 h 53 min

      Vous oubliez d’ajouter `la liste tous les membres de la famille Kadhafi




      6



      13

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.