Issad Rebrab veut monter une usine Toyota et dénonce le «lobby italien»

Rebrab automobile
Issad Rebrab, patron de Cevital. New Press

Le patron de Cevital a affirmé, hier, à partir de Blida, que son groupe a l’intention d’installer une usine de fabrication automobile en Algérie. Issad Rebrab a précisé, lors d’une intervention devant des partenaires nippons, qu’il s’agissait bien d’une usine de fabrication et non pas de montage, uniquement, selon nos confrères d’El-Khabar.

Le groupe Cevital inaugurerait ainsi, si le projet avec la marque japonaise Toyota se concrétisait, la première usine qui répondrait aux normes internationales et ferait entrer l’Algérie dans le monde de la fabrication automobile, à l’instar des pays développés. Un tel projet nécessite de gros investissements «mais ce que nous cherchons, ce ne sont pas des financements mais un partenaire pour la production de 350 000 véhicules par an», a expliqué Issad Rebrab à ses hôtes japonais. Le magnat de l’agroalimentaire a ajouté que son but était de «couvrir la demande locale et d’exporter vers l’Afrique et l’Europe», toujours selon le quotidien arabophone El-Khabar qui a couvert l’inauguration d’une nouvelle usine à Blida.

Interrogé sur l’avenir de son usine de sidérurgie qu’il a acquise en 2015 en Italie, Rebrab a confié qu’il était victime de manœuvres d’intimidation de la part du «lobby italien qui fait pression sur les banques italiennes pour les empêcher de financer nos projets». Le patron de Cevital a, dans le même contexte, pointé du doigt «le gouvernement algérien qui nous interdit de transférer notre argent en Italie». Rebrab n’a pas exclu de revendre son usine à une société indienne «au cas où nous ne trouverions pas un nouveau partenaire».

K. B.

 

Comment (24)

    Anonyme
    22 février 2018 - 0 h 46 min

    M. REBRAB,

    J’aimerais postuler pour un poste en  »RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT » chez Cevital.
    Je vis à l’étranger et aimerais retourner en Algérie.
    J’ai des projets à vous proposer dans le domaine de l’Agroalimentaire
    Mes atouts: Sciences &Technologie des Aliments; l’éthique




    8



    1
    Anonyme
    22 février 2018 - 0 h 35 min

    Il a massacré l’environnement à Bejaia




    4



    11
      Anonyme
      23 février 2018 - 15 h 19 min

      Mais combien d’emplois a-t-il créé? De toutes façons l’ex Bougie-plage où il a construit ses complexes agro-alimentaires était déjà pollué et plus que maintenant car il n’y avait que de la vase et une puanteur épouvantable. Arrêtez de dénigrer ce grand homme qui crée de la richesse. Ah! cette perfide jalousie que certains traînent dans leurs gènes!!!




      4



      1
    Anonyme
    21 février 2018 - 23 h 52 min

    Le peuple a besoin du capitaine Rebrab à la tête du Titanic. Non seulement il est capable de redresser la barre, mais il a des capacités extraordinaires pour mener le bateau Algérie à bon port. Il est intègre honnête, et c’est un bosseur. Un vrai patriote qui veut foncièrement le bien du pays.Il est de la trempe des Algériens qui ont du NIF.Soutenons tous son projet, il est basé sur du solide,et il sera porteur de fruits. Espérons qu’on ne lui mettra pas les battons dans les roues, par envie malsaine et jalousie.
    Bonne continuation et bon courage à Mr Rebrab.




    19



    3
    Kahina-Dz
    21 février 2018 - 20 h 36 min

    Bonne Continuation M. Rebrab !!

    N’oubliez pas de dépolluer les belles plages de Bejaia et surtout le port !! Vous avez les moyens pour ….




    10



    7
    Anonyme
    21 février 2018 - 17 h 28 min

    S il est a ce point intelligent, patriote, bosseur industriel et fortuné, pourquoi n’invente il pas pas carrement la voiture algerienne ? Qu est ce qu il attend pour creer la maison Algerie ou il recevra et financera les projets de la creme des etudiants en mecanique industrielle ya sidi qu il l appele Kabylie pourvu que nous aurions notre propre voiture.




    17



    36
      Yeoman
      21 février 2018 - 18 h 19 min

      Puissent tous les algériens comme vous reviennent à de meilleurs sentiments, pour que cessent les animosités gratuites, les régionalismes stériles, les discours déprimants, et que nous puissions tous enfin passer à la seule et unique chose qui compte: la construction de notre pays.




      49



      1
      Felfel Har
      21 février 2018 - 19 h 31 min

      Chiche! Qu’on le laisse réaliser ses investissements et vous verrez que votre rêve deviendra vite une réalité, une voiture algérienne, conçue et réalisée par des Algériens en Algérie et, pour vous faire plaisir, nous l’appellerons Kabylie. « A coeur vaillant, rien d’impossible »! Salutations!




      15



      3
        Anonyme
        22 février 2018 - 7 h 55 min

        personne ne l’empeche pour se remplir les poches, alors pourquoi on l’empeche d’aider les etudiants et inventer quelque chose d’utile a part importer et monter




        4



        1
    Felfel Har
    21 février 2018 - 16 h 30 min

    Avec Rebrab, on a affaire à un VRAI businessman, pas un « biznassi » de pacotille qui ne survit que grâce aux contrats de gré à gré, cad l’argent du trésor public et l’apport des banques publiques. Sans vouloir doucher ses espoirs, je lui recommenderais la prudence car ils sont nombreux en Algérie à vouloir sa perte, à le saboter, même si le pays tout entier devait en pâtir, en bloquant ses investissenments et les emplois prometteurs qui les accompagnent et en renonçant aux impôts que ses activités futures génèreront. Certains sont jaloux de ses succès, d’autres ont la dent dure car il ne les « arrose » pas, le dernier groupe est formé de ces gens qui ne veulent du bien ni au pays, ni aux Algériens. Zkara fih bark! Wait and see!




    41



    3
    Anonyme Utile
    21 février 2018 - 15 h 48 min

    Monsieur REBRAB est le seul capitaine d’industrie Algérien visionnaire, capable de développer le pays très rapidement. Le choix de TOYOTA c’est le choix de l’excellence, de l’intelligence et de la haute technologie respectueuse de l’homme et de l’environnement. Le choix de TOYOTA comme partenaire de Monsieur REBRAB est un choix GAGNANT dans l’immédiat et pour toujours.

    Monsieur REBRAB a réussi dans plusieurs pays développés où la concurrence est très rude. Ce qui veut dire que Monsieur REBRAB réussira admirablement son parttenariat avec l’HONNORABLE TOYOTA.

    Monsieur REBRAB est un PATRIOTE capable de développer et faire rayonner l’Algérie à l’échelle mondiale, sur les plans industriel, technologique et commercial. Grâce à Monsieur REBRAB, nos exportations atteindront d’ici 2025 près de 45 milliards de dollars, avec à la clé, la création d’un millions d’emplois directs et indirects.

    Monsieur REBRAB est le présent et l’avenir de l’industrie et du développement de l’Algérie.

    J’apporte mon soutien, tout mon soutien à Monsieur REBRAB et je lui souhaite BONNE CHANCE dans tout ce qu’il est en train d’entreprendre.




    78



    3
    langar
    21 février 2018 - 15 h 21 min

    Vite vite une pétition: Rebrab for president pour rattraper le grand retard de l Algérie ! Mr Rebrab, vous avez le devoir de vous mettre au service de votre pays qui a grand besoin de vous!




    47



    2
    Samy
    21 février 2018 - 15 h 19 min

    Un grand bravo à M.Rebrab qui veut sortir ce pays du sous développement.Mais face au bricolage de certains il est comme un trouble fête et un empêcheur de manger en rond,devise de tous ces corrompus insatiables qui s’en foutent pas mal du développement du pays.La seule chose qui les intéresse c’est de rester le plus longtemps possible aux commandes et surtout de garnir leurs comptes en banque.Lui veut fabriquer des voitures pour apporter une plus-valu alors qu’eux ils veulent faire de l’assemblage de pièces fabriquées ailleurs.C’est toute la différence entre un industriel et des bricoleurs intéressés.




    42



    1
    Darkness2006
    21 février 2018 - 14 h 11 min

    J’espère que votre projet aboutira Mr.Rebrab, Bonne continuation pour la suite

    Cordialement.




    40



    1
    Anonyme
    21 février 2018 - 12 h 58 min

    FORMIDABLE MONSIEUR RABRAB LA BARRE TOUJOURS TRÈS HAUTE PAR RAPPORT AU POUVOIR ! IL LEURS TIENT LA DRAGÉE HAUTE ET DIFFICILE A AVALER ! chiche présentez un candidat pour 2019 et présentez votre candidat face a monsieur Rabrab sans fraude et vous serez surpris , mieux moi qui n a jamais vote, je drainerai ma famille ,mes copains , mes amis pour la mobilisation pour Rebrab président ! allez chiche ! le pouvoir n a que des bras casses et des khobsistes et el kazoul pour les médecins et ça veut tout dire ! et les abstentionnistes iront voter pour le changement que ce pouvoir ne voudra jamais !




    53



    4
      benchikh
      21 février 2018 - 16 h 48 min

      C’est vrai on a marre de tourner en rond avec des professionnels en mensonges.Le pouvoir qui ne respect pas les lois et ne les appliques pas, il n’est pas digne pour gouverner.La France ne veut pas accepter qu’elle a été chassée de nos terre saintes ,et elle est derrière le désordre que passe notre pays avec ses clowns dans le système politique.




      15



      1
    Chibl
    21 février 2018 - 12 h 37 min

    Vous avez vu comment parle monsieur Rebrab? vous avez vu ces idées? a votre avis pourquoi ce type continu a travailler malgré son age et sa fortune? ehhh ben c’est juste que c’est un visionnaire,un entrepreneur,un patriote, contrairement a nos « décideurs » car en vérité ils ne décident de rien.
    imaginez juste un instant,juste un instant, un tout petit instant un HOMME comme Rebrab président.
    Rebrab a des projets de ligne ferroviaire pour relier les pays Africains,il parle de Mega projets,le Mega port…etc.
    Ce monsieur donne vraiment de l’espoir franchement.




    62



    3
    Vangelis
    21 février 2018 - 12 h 05 min

    Le  » pauvre  » Rebrab le seul capitaine d’industrie de l’Algérie peut toujours rêver.

    Les divers gouvernements algériens et donc ce régime ne veulent pas que des hommes indépendants de leur système réussissent. Ils lui mettront constamment des bâtons afin qu’il se trouve dans l’incapacité de produire algérien et/ou de construire algérien. Ces homme du régime préfèrent livrer le pays aux étrangers par le biais des importations qui bénéficient surtout à leur entourage que de libérer les énergies propres à développer le pays.

    Dans aucun pays au monde il n’y a 40  » constructeurs  » automobiles qui détournent l’importation de voitures par des usines mécano qui foisonnent en Algérie, en pure perte puisque ces kits sont payés en devises sans apporter de valeur ajouté en plus d’être aussi chères sinon plus que les voitures d’origine.

    Le sieur Rebrab devrait plus étudier le problème lié aux voitures électriques ou solaire que celles à essence et au gasoil qui sont peu à peu abandonnées par les constructeurs mondiaux.




    33



    6
    Anonyme
    21 février 2018 - 11 h 16 min

    ….Pas une usine de montage mais de fabrication et 3500000 par an….Ce Monsieur est formidable, dans tout ce qu’il fait, il ne veut qu’une chose, le meilleur pour l’Algerie parce que c’est son pays et il a bien raison.
    Qu’Allah l’assiste




    65



    3
    Chibl
    21 février 2018 - 9 h 28 min

    Si c’est vrai cela veux dire que le pouvoir fait dans le bricolage, l’état algérien n’arrive pas a construire une voiture et en même temps Rabrab arrive a convaincre le 2eme constructeur mondial a faire une usine en Algérie.
    Monsieur Rabrab, vous avez juste oublier un truc, votre projet d’usine ne rentre pas dans le cahier des charges du ministère, donc vous n’avez aucune chance, il faut être un vulcarisateur comme Tahkout pour avoir une chance de bosser dans le domaine auto.




    57



    9
    Reseau
    21 février 2018 - 8 h 35 min

    Le dernier homme patriote et travaillant pour son pays,…,reste l’exemple d’un pays Algérien




    74



    9
    Rayés Al Bahriya
    21 février 2018 - 8 h 28 min

    La mafia …italienne plombe l’Italie….
    Quittez ce pays….urgemment.
    Investir dans la voiture électro solaire serait
    Stratégique.
    L’Afrique est un continent ensoleillé.
    Bne chance maestro…




    86



    9
    ferial
    21 février 2018 - 7 h 28 min

    Pour une fois qu’il y a un entrepreneur digne de ce nom en Algerie et bien on lui met des bâtons dans les roues.C’est dommage l




    66



    14
    benchikh
    21 février 2018 - 7 h 25 min

    enfin des vraies voitures et un bon patronat NIPPON ,mais est qu’on à besoin d’une permission de la France et ses alliés pour permettre à Toyota industrie de s’installer ???.Bravo Mr Rebab.




    73



    11

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.