Libye : trois soldats de Haftar tués dans un attentat à la voiture piégée

Al-Mesmari maréchal
Le porte-parole de l’ANL, le général Ahmed Al-Mesmari. D. R.

Trois membres de l’Armée nationale libyenne (ANL) commandée par le maréchal Khalifa Haftar ont été tués, ce mercredi, dans un attentat à la voiture piégée dans la région de Waddan, dans le centre de la Libye. Selon le porte-parole de l’ANL, le général Ahmed Al-Mesmari, l’attentat a visé un barrage de l’Armée, à l’ouest de la ville de Waddan, sur une route menant vers la capitale Tripoli, située à plus de 500 km au nord.

L’attaque, qui n’a pas été revendiquée jusqu’ici, a fait trois morts et deux blessés parmi les hommes qui tenaient le barrage, a ajouté Mesmari. Le groupe terroriste Daech reste actif, notamment dans le centre et le sud de la Libye, malgré la perte de son fief de Syrte (nord) en décembre 2016. En octobre, des attaques revendiquées par le même groupe terroriste à Misrata et contre les forces de Haftar dans l’est avaient fait six morts.

Le Gouvernement d’entente nationale de Libye et le maréchal Khalifa Haftar se sont adressés à Moscou pour lui demander une aide militaire afin de combattre le terrorisme. Lev Dengov, chef du groupe de contact pour la Libye créé auprès de la Chambre basse du Parlement russe, a indiqué cependant, cette semaine, que la position de la Russie reste équilibrée.

«Il [Khalifa Haftar, ndlr] nous demande toujours de l’aide militaire, il s’adresse à nous pour des questions d’armement et de formation dans les domaines militaires», a rappelé Lev Dengov au cours d’une conférence internationale organisée par le Club de discussion Valdaï.

S. S.

 

Comment (2)

    Umeri
    21 février 2018 - 19 h 19 min

    Après Khadafi, le guide éclairé, que les africains adoraient, pour les aides qu’ils reçevaient, voila un Maréchal, venu de nulle part, qui considère, la démocratie inapplicable en Libye, du moins pour le moment. Tout ça pour rien, détruire un pays et incapables de le stabiliser.

    Anonyme
    21 février 2018 - 17 h 07 min

    La Lybie a besoin d un homme fort et de preferable un militaire en la personne du marechal Haftar qui est en train d organiser une veritable armee populaire pour detruire DAECH.le grand probleme ce sont les interventions etrangeres en Lybie qui arment et financent les terroristes dont la logistique provient du Qatar et de la Saoudie a travers les frontieres avec le Soudan avec l appui de Omar El Bechir.Le criminel Abdelhakim Belhaj organise les forces de DAECH au nord de la Tripolitaine et sur la frontiere avec la Tunisie.Le Marechal Haftar doit trouver un moyen pour detourner l embargo sur les armes afin de mieux equiper ses troupes,Essissi ne veut pas acceder a ses demandes parce qu il ne peut pas s empasser des aides de la Saoudie.

    2
    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.