Le MSP accuse Bouteflika d’avoir échoué dans la gestion des affaires du pays

Mokri Mouvement
Abderrazak Mokri, président du MSP. New Press

Par Hani Abdi – Le Mouvement de la société pour la paix (MSP) charge violemment le président Bouteflika auquel il impute, sans le citer, la situation tendue que vit actuellement l’Algérie.

Dans un communiqué sanctionnant la réunion de son bureau exécutif, cette formation islamiste, qui apporte son soutien inconditionnel au mouvement de grève du Cnapeste, estime que la situation confuse que connaît le pays est «due à l’échec du pouvoir dans la gestion des affaires du pays et à la généralisation de la corruption». Ce parti, dirigé par le suppôt des Frères musulmans, Abderrezak Mokri, continue son assertion en liant les tensions que connaît le front social à «la faiblesse des institutions officielles».

Le MSP use ainsi des mouvements de protestation qui persistent dans le secteur de l’Education et celui de la Santé comme une fenêtre de tir pour justifier son recul dans les assemblées élues issues des dernières élections législatives et locales de 2017. Le MSP considère ainsi que la persistance des protestations et l’incapacité des institutions de l’Etat à dénouer la situation est causée par un déficit de représentativité et un manque de légitimité. Cette formation, qui guette le «bon» moment pour prendre le pouvoir, considère la montée des contestations sociales comme «une preuve suffisante» de la fraude électorale dont il serait, dit-il, victime.

Le MSP explique également la situation que vit le pays par «les luttes de clans pour le pouvoir en dehors des cadres transparent et légal. Le parti de l’islamiste Mokri, qui prépare la tenue de son congrès, dénonce «les méthodes provocatrices et d’intimidation utilisées par les responsables dans le traitement» de ces protestations sociales. Allusion faite aux dernières déclarations d’Ahmed Ouyahia, Premier ministre et secrétaire général du RND, qui a sévèrement critiqué les grévistes aussi bien dans l’Education et la Santé. Mais pas seulement. Le MSP vise également par ses propos la ministre de l’Education, Nouria Benghebrit, qu’il considère, depuis sa nomination, comme une menace pour le secteur, craignant ainsi l’effet de ses réformes sur l’idéologie islamiste qui domine l’Education nationale.

Le MPS se présente comme une formation qui dispose de «solutions» à même de ramener la paix sociale et régler les conflits et les problèmes que connaissent divers secteurs. Des solutions qu’il aurait pu mettre en œuvre s’il était au pouvoir, assure-t-il. Cette formation islamiste, qui prédit le pire pour le pays, estime que seul le pouvoir en place est responsable des éventuels développements graves que connaîtra le pays.

H. A.

 

Comment (14)

    slim
    21 février 2018 - 23 h 53 min

    « Cette formation, qui guette le «bon» moment pour prendre le pouvoir,??

    Il n’y a pas .1000 facons de prendre le pouvoir dans ce pays mais seulement deux : le coup d’etat militaire ou le trucage des éléctions, ou les deux à la fois. Alors arretez d’effrayer les petites gens avec ce ghoul préfabriqué de mokri.

    Anonyme
    21 février 2018 - 23 h 39 min

    Lui son parti et ses semblables; n arrivent pas à l orteil du président algérien.

    5
    1
    Anonyme
    21 février 2018 - 21 h 16 min

    Après les sacrifices d’octobre 88 les Algériens s’attendaient à une ère d’ouverture et de démocratie. Hélas la nébuleuse fréro-wahabite est tombée comme un cheveu sur la soupe et un virage à 180 degrés a été opéré avec résultat des corses une guerre fratricide de 10 ans avec un bilan effroyable (250000 morts, des dizaines de milliers de mutilés, des dizaines de milliers de cadres exilés, une grande majorité du peuple traumatisée à vie, plus de 50 milliards de dollars d’infrastructures parties en fumée, un retard de 30 ans en matière de développement).
    La mouvance de Mokri est responsable en partie de l’impasse actuelle : elle a été (et elle l’est encore) partie prenante d’un pouvoir théocratique d’une part et a été par son entrisme partie prenante de ce régime.
    La mouvance de Mokri ( théocratie obscurantiste proposée sous un bel emballage trompeur) ne saurait en aucun cas constituer une alternative heureuse au régime actuel.

    Anonyme
    21 février 2018 - 20 h 46 min

    L’islamisme politique ne peut être battu que par le coran…..
    Exemple :
    -« Pas de contrainte dans la religion… »
    – « croire à une partie du coran et rejeté une autre… »
    –  » Tu ne guide pas ceux que tu aime, mais Dieu guide qui IL veux… »

    L’homme est de nature injuste et ignorant….
    33-72
    « Nous avions proposé aux cieux, à la terre et aux montagnes la responsabilité . Ils ont refusé de la porter et en ont eu peur, alors que l’homme s’en est chargé; car il est très iinjuste et très ignorant.
    إِنَّا عَرَضْنَا الْأَمَانَةَ عَلَى السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ وَالْجِبَالِ فَأَبَيْنَ أَن يَحْمِلْنَهَا وَأَشْفَقْنَ مِنْهَا وَحَمَلَهَا الْإِنسَانُ إِنَّهُ كَانَ ظَلُوماً جَهُولاً

    3
    1
    Anonyme
    21 février 2018 - 19 h 43 min

    Le MPS se présente comme une formation qui dispose de «solutions» à même de ramener la paix sociale et régler les conflits et les problèmes que connaissent divers secteurs.

    Vous avez « khatem Souleymane »?

    PREDATOR
    21 février 2018 - 19 h 41 min

    «les méthodes provocatrices et d’intimidation utilisées par les responsables dans le traitement» de ces protestations sociales. Allusion faite aux dernières déclarations d’Ahmed Ouyahia, Premier ministre et secrétaire général du RND, qui a sévèrement

    donc selon vous ya si lmokri il faut se mettre à plat ventre à chaque revendication

    Nostalgia
    21 février 2018 - 19 h 23 min

    Sans être un partisan de Bouteflika et Cie, loin de là, je pense que les islamistes au pouvoir ont fait leurs preuves dans tous les pays où ils ont accédé à la gestion; cela s’est toujours traduit par une catastrophe économique, sociale et politique, aboutissant toujours à la guerre civile. Regardez ce que Erdogan est en train de faire en Turquie, dans quelques années, il y régnera le chaos et la guerre civile totale.
    Islamisme = guerre perpétuelle !

    11
    EL FELLAG
    21 février 2018 - 18 h 54 min

    Ce n’est pas seulement une accusation c’est une confirmation;mais est-ce-que vous et votre parti vous etes apte a dirigés une nation et meme une daira; je ne le crois pas grande gueule et des petits bras;les vrais ERGUEZ se sont pousser a l’exode en majorité;ceux qui n’acceptent pas le corruption,la manipulation;la trahison;les rapporteurs de paniers aux incompétents et ils ne se rabaissent pas pour ciré les babouches de nos corrompus,dis moi ce qui tu fréquente; je te dirais qui es tu;c’est par qui vous etes arrivée là

    Anti Khafafich ⴰⵎⴳⵉⵍⵍ ⵜⵉⵢⵉⵍⵍⵉ
    21 février 2018 - 17 h 54 min

    Bouteflika a au moins essayé de répaprer les pots cassés par tes frères espèce de traitre esclave d’erdogan, cache toi vite bougnoul !

    11
    4
    Anonyme
    21 février 2018 - 17 h 47 min

    yakhi mounaffikine ! ils tirent sur les ambulances ,après avoir bouffer dans le ratelier de Boutelika pendant des années ! ingrats !

    20
    1
    Rani Zaafane
    21 février 2018 - 17 h 41 min

    Pour une fois, le MSP n’a pas tort concernant l’échec total du pouvoir dans la gestion du pays! Si ça continue comme ça, Dieu seul sait où ira l’Algérie!!! .

    8
    11
      Rani Farhane
      21 février 2018 - 20 h 32 min

      le MSP ou mokri le disciple d’erdogan et du qatar ne nous apprend rien du tout.
      Bouteflika partiras tot ou tard, et perso je souhaiterais un président a l’image de Sissi qui dans certains cas il n’a pas tort.
      mokri est une « moquerie » du siécle !!

      3
      2
    LE NUMIDE
    21 février 2018 - 17 h 40 min

    Peut être que le MSP voudrait -il qu’on ramène leur cher Morsi de sa prison égyptienne pour diriger l’Algérie ou bien leur Cheikh El Khardaoui et sa khourda du Qatar .. pour leur faire plaisir … bande de gredins !!

    12
    2
    Moi anti salafiste, et juste un croyant musulman ./
    21 février 2018 - 16 h 50 min

    une chose est sure et certaine : on a pas encore réussi totalement à dératiser le pays en éradiquant les écervelés barbus qui pensent « naturellement » etre « min ahl al jenna  » , alors que nous (les autres ) min ahl al nar ….!!!
    il y’a deux maux dans le pays : les barbus ( qui légiférent à la place du CREATEUR ) d’un coté ( ex: mokerie et Cie) , et d’un autre coté il y’a les opportunistes ( genre tliba..) ..
    sans ces deux catégories …le pays se porterait bien .

    20
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.