Saeb Erekat : «Le vrai président des Palestiniens est Avigdor Lieberman»

Erekat, Abbas Lieberman
Le négociateur en chef palestinien et membre de la direction du Fatah, Saeb Erekat. D. R.

Par R. Mahmoudi – Le négociateur en chef palestinien et membre de la direction du Fatah, Saeb Erekat, ne croit plus à aucune chance d’aboutir à une solution au conflit israélo-palestinien et prédit la mort prochaine de l’Autorité palestinienne, qui, pour lui, n’a plus aucune autorité sur le peuple palestinien.

Dans un entretien accordé à la deuxième chaîne de télévision israélienne, mardi, Erekat a fait une déclaration étonnante, dont il dit lui-même qu’elle va mettre en colère Mahmoud Abbas. «Je crois que le vrai président du peuple palestinien, a-t-il dit, est le ministre de l’Armée, Avigdor Lieberman, et le Premier ministre palestinien fait office de coordinateur du gouvernement israélien dans les Territoires occupés, le général Poly Mordechai.»

Erekat ne dit pas cela par renoncement, mais plutôt par dépit. Exprimant son scepticisme sur la solution de «deux Etats», il prédit «la disparition très prochainement de l’ensemble de l’Autorité palestinienne, qui n’est plus viable», a encore lâché le diplomate palestinien. Allant plus loin dans son aveu d’impuissance, il ajoutera : «Le président Abbas ne peut pas bouger de Ramallah sans l’aval de Mordechai ou de Lieberman», rappelant ainsi l’épisode où les autorités israéliennes avaient assiégé l’ex-chef de l’OLP, Yasser Arafat, pendant longtemps à l’intérieur de son siège à Ramallah, avant d’être empoisonné et évacué en urgence à l’hôpital Val-de-Grâce, où il rendit l’âme.

Incroyable revirement chez ce porte-voix de la cause palestinienne ! «La solution à deux Etats n’est plus réaliste», avoue-t-il. «L’idée dominante aujourd’hui dans la rue palestinienne est celle d’un seul Etat avec égalité en droits.»

Interrogé par le journaliste israélien sur les raisons de ce revirement chez lui, Erekat s’est contenté de raconter l’histoire d’un jeune Palestinien qui lui avait conseillé ironiquement, juste avant l’intervention qu’il a eu pour une greffe de poumon aux Etats-Unis, de «se faire greffer une nouvelle langue, au lieu de continuer à tromper les Palestiniens encore plus longtemps !».

R. M.

Comment (11)

    Umer
    21 février 2018 - 19 h 08 min

    Il y a du vrai dans ce que dit Areikat, le monde arabe étant complice de l’entité sioniste,Ils considèrent les palestiniens, comme monnaie d’échange auprès des U S A, pour jouir de leur protection. De plus un Etat palestinien a coté d’Israël, n’est pas fiable, en raison d’un découpage géographique débile, gaza étant isolée du future territoire en Cisjordanie occupée et envahie par des colonies juives de peuplement, en plus des exigences israéliennes, que l’ Etat de Palestine, soit désarmée, avec une seule présence policière.La solution consiste a réunifier les deux Etats en un seul, a l’image du Liban, un président palestinien ou israélien, un premier ministre israélien ou palestinien. Il ne faut pas charrier, a l’exception des extrémistes des deux bords,qui foutent la pagaille dans cette ville sainte, les juifs et les arabes, ont toujours cohabité depuis la nuit des temps, au sein de la majorité des pays arabes.




    1



    0
    Anonyme
    21 février 2018 - 16 h 50 min

    Les dirigents Palestiniens ont ete tres naifs depuis les accords d Oslo,qui ne sont qu un subterfuge pour Israel pour gagner du temps,annexer encore des territoire pour construire davantage de colonies,sans supporter le moindre frais pour la colonisation de la Palestine.
    Abbas doit aujourd hui s apercevoir qu il a ete berne par les USA et Israel,il ne lui reste que de dissoudre l autorite Palestinienne et s adresser aux institutions internationales de l ONU et donner les cles de la gestion des territoires occupes a Israel qui comme la loi internationale le stipule,israel en tant que force occupante doit subvenir a tous les besoins de la population Palestinienne,de l evacuation des eaux usees jusqu aux besoins alimentaires,la sante les hopitaux et l education dans les ecoles et les universite ,Le peuple Palestinien ne doit compter que sur lui meme en resistant contre l occupant et d exiger leur droit a l autodetermination .
    C est la seule chance qui leur reste pour acquerir leur droit inaleanable pour leur independance et faire une offensive mondiale a la communaute internationale pour une reconnaissance de l Etat Palestinien occupee par Israel.




    2



    0
    Anonyme
    21 février 2018 - 14 h 59 min

    On sait que tous les Arabes brassent du vent et n’ont que le verbe pour se consoler de leur éloignement de la cruelle réalité qui est entrain de les rattraper.C’est bien beau d’ignorer l’existence d’Israël seule pays du Moyen Orient qui avance et qui se renforce chaque jour.Quand aux Arabes,bientôt ils n’auront plus que leurs yeux pour pleurer…leur inéluctable déchéance.




    4



    1
      Anonyme
      21 février 2018 - 17 h 21 min

      …… dans le contexte actuel il s agit des Palestiniens,ils ne baisseront jamais les bras,ils n ont qu un seul choix :C est celui de vivre sur la terre de leurs Aieuls la Palestine,ou sous la terre de leurs Aieuls la Palestine…leur dignite n est ni a vendre ni a acheter.Nous Algeriens nous connaissons le chemin qui nous a emmene a la liberte et a l independance ..c est ce chemin que doivent suivre les Palestiniens.Il n y a pas d autres chemin.




      4



      0
    Lghoul
    21 février 2018 - 11 h 05 min

    Sans cibler les palestiniens, un jour mes compatriotes seront choqués de se retrouver seuls en train de défendre les causes des autres.
    La théorie du plus arabe que les arabes et du plus musulman que les musulmans bat toujours son plein dans la tête de la majorité. Mais personne ne s’est un jour posé la question suivante: Qui s’est battu a notre place pour notre indépendence entre 54 et 62 ?
    Le malheur est que ceux qui savent et ceux qui ont compris sont soit malades, retraités et fatigués de tout ou ont fui l’ignorance qui s’est installée aux commandes chez nous depuis belle lurrette.




    20



    7
    Anonyme
    21 février 2018 - 9 h 34 min

    Vous saviez ce genre de personnes en tant que sont à la tête de leurs pays jamais ce pays verra le jour, car dieu ne les aident pas sont corrompus et traitre….




    12



    6
    BabElOuedAchouhadas
    21 février 2018 - 9 h 04 min

    Raison de plus pour ne pas comparer la cause du peuple du Sahara Occidental à celle du peuple palestinien sachant que ce dernier avait vendu ses terres aux colons « israéliens » en 1948 alors que le peuple du Sahara Occidental n’a pas vendu ses terres aux colons marocains en 1975.




    16



    5
      Ness
      21 février 2018 - 14 h 44 min

      En début du 20ème siècle les palestiniens ont vendu 6pour cent de leurs terres. Ceci ne peut pas à lui seul fonder la création d’ un état. Donc faut pas exagérer




      1



      2
    Mohamedz
    21 février 2018 - 8 h 58 min

    N’oublions surtout pas que :
    1/- l’OLP continu a ce jour de soutenir officiellement d’une part l’Arabie Yahoudite dans ses massacres de femmes et enfants au Yémen et d’autre part, le Mongolien M6 dans sa colonisation du Sahara Occidental.
    2/- le HAMAS de Khaled Machaal a trahi la cause Syrienne pour quelque petro-dollars Qataris.




    17



    4
      Anonyme
      21 février 2018 - 17 h 53 min

      De toutes les façons, tout palestinien qui ne vend pas sa parcelle de terrain, les Israeliens la lui enlèvent de force. C’est la colonisation. Durant l’occupation de l’Algérie par la France, les colons se sont accaparés les bonnes terres et poussé les paysans algériens par la force des armes vers les terres rocheuses et incultes. La différence entre les Algériens et nos frères palestiniens, c’est que les Algériens n’ont pas cru un seul instant aux négociations avec les colonisateurs. Ils ont continué le combat sans refuser les négociations. Nos frères palestiniens ont cru aux négociations d’Oslo sans consulter aucun pays arabe, ils ont été dépouillés de tous les droits et en premier lieu, le droit au retour de tous les réfugiés palestiniens. Hélas, c’est là l’erreur fatale.




      2



      1
    PREDATOR
    21 février 2018 - 8 h 21 min

    C’est un serpent au service de ses maîtres sionistes, toujours présent sur les plateaux de tv sioniste




    20



    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.