L’historien juif Zeev Sternhell compare l’Etat sioniste à l’Allemagne nazie

sternhell Zeev
L'historien et penseur politique israélien Zeev Sternhell. D. R.

Par R. Mahmoudi – L’historien israélien et spécialiste du fascisme, Zeev Sternhell, n’hésite pas à qualifier les pratiques d’Israël contre les Palestiniens à celles qu’adoptait le nazisme à ses débuts contre les juifs.

Dans une tribune publiée dans le quotidien français Le Monde, le 20 février, cet historien fait remarquer que les amendements votés par les députés israéliens s’appropriant à jamais la ville sainte d’El-Qods constituent le moment décisif où cet Etat «fondé sur les ruines du judaïsme européen et au prix du sang de 1% de sa population, dont des milliers de combattants survivants de la Shoah» deviendra, aux yeux des populations sous domination, «un monstre».

«L’élément majeur de cette nouvelle jurisprudence est une législation dite “loi sur l’Etat-nation” : il s’agit d’un acte constitutionnel nationaliste, que le nationalisme maurassien d’antan n’aurait pas renié, que Mme Le Pen n’oserait pas proposer et que le nationalisme polonais et hongrois accueillera avec joie. Voilà donc les juifs qui oublient que leur sort, depuis la révolution de 1789, est lié à celui du libéralisme et des droits de l’Homme, et qui produisent un nationalisme où se reconnaissent les plus durs du chauvinisme en Europe.»

L’historien considère que la droite israélienne, à travers l’adoption de la nouvelle législation, prépare l’opinion à la nouvelle situation qui se produira en cas d’annexion des Territoires palestiniens occupés : «La population non juive restera dépourvue du droit de vote.»

Pour lui, il faut lire, et faire lire partout en Israël et dans le monde les interventions de deux députés israéliens extrémistes Miki Zohar et Bezlel Smotrich, dans la presse pour comprendre «comment pousse sous nos yeux, non pas un fascisme local, mais un racisme proche du nazisme à ses débuts». Il écrit : «Comme toute idéologie, le racisme allemand, lui aussi, a évolué : à l’origine, il s’en était pris aux juifs en violant les droits de l’Homme et du citoyen. Il est possible que sans la Seconde Guerre mondiale, “le problème juif” se serait soldé par une émigration “volontaire” des juifs des territoires sous contrôle allemand. Après, tous, presque tous les juifs d’Allemagne et d’Autriche ont pu sortir à temps. Il n’est pas exclu que pour certains à droite, le même sort puisse être réservé aux Palestiniens.» L’auteur pense qu’une simple guerre, accompagnée d’une «révolution» en Jordanie, peut déclencher le processus qui permettrait d’évacuer vers l’Est une majeure partie des habitants de la Cisjordanie occupée.

L’histoire prévient qu’en cas d’annexion officielle des Territoires occupés les Palestiniens seront condamnés «pour l’éternité» au statut de population occupée. Parce que, tout simplement, et en vertu de la législation adoptée, les Palestiniens, en tant que population non juive, n’auront pas le droit de prétendre à la propriété d’une partie quelconque de la «terre promise» au peuple juif. Pour les deux députés extrémistes et tout le gouvernement israélien, les Palestiniens souffrent d’une «lacune majeure» : celle de ne pas être nés juifs. C’est pourquoi, le régime d’apartheid restera de mise tant qu’il y aura encore des Arabes sur «la terre promise».

R. M. 

 

Comment (9)

    karimdz
    16 avril 2018 - 11 h 20 min

    isra heil mène une politique d épuration ethnique qui veut faire de la Palestine occupée, un état juif. C est exactement la meme politique que celle menée par hitler hier.

    les israéliens sionistes sont encore plus racistes que les allemands, car ils refusent même le sang des falashas, qu ils traitent comme des citoyens de troisième zone, comme les algériens durant l occupation française.

    Zeev est un juif juste qui dit la vérité, comme beaucoup d autres juifs, à l instar de ceux de naturei karta, qui déclarent qu un monde sans sionisme est une monde de paix.




    0



    0
    rachid
    23 février 2018 - 16 h 57 min

    Comment faire pour se débarrasser de ce cancer qu’est israel et du sionisme international. les sionistes detiennent le pouvoir et les postes clés en occident et aux USA. alors que les palestiniens sont seuls laches par les arabes peureux ,laches, et vendus aux américains et aux occidentaux en general.




    0



    0
    Aldjazairi
    23 février 2018 - 8 h 32 min

    Un de leur compère criminel ,, avait dit que les arabes ( terme générique dans l égout qui lui sert d orifice buccal pour désigner tout ce qui n est pas occidental ) ne lisent pas .
    Effectivement , s ils avaient lu ( pas fait dans le psittacisme) et fait l effort de comprendre les ressorts de l Histoire côntemporaine , ils auraient compris que le Sionisme a été la MATRICE du Nazisme et que ce dernier n est qu une pâle Copie du Premier . On n aurait pas attendu que Zeev nous explique , à sa façon , que le Sionisme avait été une idéologie Bizounours qui s est retrouvée virusee par un je ne sais quel mal qui l aurait fait dévier vers le Racisme le plusi abject . Il faut juste lire la Déclaration de la Fédération dès Sionistes dAllemagne de Juin 1933 adressée à Hitler pour réaliser la Grande escroquerie que les Khazars ont réussi à imposer au Monde et aux juifs non Khazars en particulier .




    0



    1
    chamok
    23 février 2018 - 2 h 13 min

    A mon avis les idéologies extérieures ne produiront jamais un consensus interne des palestiniens.
    Dire qu’Hitler est un nazi c’est comme dire que papa est mon pere
    Hitler=natanyahou=de gaulle=Mussolini=Roosevelt=hirohito=churchill




    0



    1
    Saul
    22 février 2018 - 17 h 15 min

    Maintenant, est-ce que l’ état israélien croit bon de tenir en léthargie le peuple Palestinien pour encore un bon bout de temps, et est-ce que leur logique serait d’anéantir toute volonté à arriver au consensus de l’émergence d’un État de Palestine viable et ayant des frontières intangibles et reconnu internationalement? J’ai plutôt l’impression que les sionistes juifs appuyés par les États-Unis d’Amérique ne voudront pas de Palestine comme état, c’est étrange à dire, mais tant que les Américains se sentent fort et la 1 ère puissance militaire mondiale hégémonique, Israël se sentira en grande sécurité et pourra poursuivre avec tranquillité et sans encombre sa colonisation dans les territoires occupés . Maintenant, la solution la plus intéressante serait des négociations très poussées avec le quartet , les 2 belligérants , l’UE et certains pays arabes très influant comme l’Égypte, l’Arabie Seoudite, Qatar, EAU, Oman, Algérie, Tunisie, Turquie. Une conférence internationale serait une idée intéressante pour remettre les choses au point, la reconnaissance de El Qods comme capitale d’Israël par les USA ne font pas avancé le problème de la Palestine, et ne fait pas apaisé les tensions dans le monde.




    4



    3
    Anonyme
    22 février 2018 - 15 h 40 min

    Bien avant sa disparition, Nelson Mandela avait déjà qualifié cet
    apartheid sioniste sur la Palestine de
    Nazisme.,et c’est pour cela qu’il avait appelé au boycott d’Israël.
    B.Netanyahou est un nazi à la sioniste, soutenu par l’OTAN et les US, pour leurs intérêts . D.Trump
    ne clame -t-il pas à qui veut l’entendre que l’OTAN. est l’instrument des US?
    Le malheur c’est que même les pays du golfe et l’Égypte se sont ralliés à Netanyahou et à son idéologie destructrice. D’autres pays en sont insidieusement complices. C’est dire que ce front sioniste, ou nazisme du nouveau siècle n’a pas encore fini de s’attirer de nouveaux adhérents. Tous complices et tous ligués contre la Palestine, au point d’embourber les Palestiniens dans un processus de paix qui relève presque de l’utopie, vu sa complexité.




    7



    1
    Errai
    22 février 2018 - 14 h 31 min

    Voilà dévoilé l’agenda de cette horde sioniste constituée de mercenaires venus de tous les coins de la planète pour déposséder un peuple de sa terre.
    Les Palestiniens sont donc bien avertis du sort qui leur est réservé alors vont-ils cèder à la fatalité ou bien serrer leur rang et trouver une direction de jeunes patriotes issus de toutes les factions capable de renverser la table et envoyer à la sortie tout ce vieux personnel politique (qui commence à faire son mea-culpa) qui a été embarqué dans un pseudo processus de paix qui n’a engendré que plus de colonisation et plus de misère.
    La trajectoire de l’histoire n’a jamais été une ligne droite, elle a toujours présenté des hauts et des bas, si les Palestiniens sont actuellement dans la partie descendante il doivent trouver les moyens pour renverser la tendance en s’inspirant de la lutte de tous ces peuples qui ont subi à des moments divers les affres de l’oppression et de la colonisation.




    13



    2
    Anonyme
    22 février 2018 - 13 h 05 min

    Les Palestiniens doivent combattre ce nazisme Israelien et ne doivent jamais quitter leur terre occupee.Le droit international doit etre applique et les Palestiniens doivent alerter le monde entier sur les plans des extremistes de droite et leur projet.




    9



    2
    nectar
    22 février 2018 - 8 h 51 min

    Sans aucun doute Monsieur, moi je l’ai toujours pensé et dis..Pour moi, Natanyahou est un bât… fils d’un SS..L’idéologie de ce pays colonialiste s’inspire de Mein Kempf, sous couvert de la juiverie mondiale…




    27



    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.