France : Tariq Ramadan reste en prison

cour d’appel de Paris rejet demande de libération Tariq Ramadan
Tariq Ramadan. D. R.

La cour d’appel de Paris a rejeté jeudi la demande de libération de l’islamologue suisse Tariq Ramadan. Avant de se prononcer, la chambre d’instruction avait désigné un expert médical, qui a jugé l’état de santé de l’intellectuel musulman compatible avec sa détention, contrairement aux allégations de la défense. Ecroué le 2 février, le théologien suisse de 55 ans dit souffrir d’une sclérose en plaques et d’une neuropathie. Il a refusé de comparaître à cette audience à huis clos.

Mis en examen pour viol, Tariq Ramadan est écroué à la prison de Fleury-Mérogis. Sa détention a suscité un vif émoi dans une partie des rangs islamistes, certains dénonçant un «deux poids, deux mesures», voire un «complot» contre une des rares figures médiatiques de l’islam européen. Tariq Ramadan a été mis en examen le 2 février pour viols, dont l’un sur personne vulnérable, après les plaintes de deux femmes fin octobre, qui ont débouché sur une information judiciaire confiée à trois juges d’instruction.

Environ 80 personnes se sont rassemblées, le même jour, devant le palais de justice de Paris pour protester contre son maintien en détention. Pour elles, «la présomption d’innocence n’est pas respectée, c’est de la torture psychique et physique».

S. S.

Comment (12)

    Umeri
    26 février 2018 - 19 h 38 min

    Indépendamment des positions négatives, qu’il a eu sur de nombreux sujets d’actualités touchant le monde musulman, Tariq Ramadan est tombé dans un traquenard, tendu par le puissant Lobby juif français, a cause son franc parlé,vis avis des intellectuels juifs français, concernant la politique répressive d’ Israël. Il fallait si attendre, car ce lobby, a les moyens de soudoyer n’importe quel individu. D’ailleurs, il est curieux de constater que soudainement on a déterré, en 2017, des faits qui remontent a plusieurs années, sur les abus sexuels, les viols le harcèlement, aux U S A, en G B, en France, ciblant cette fois, les hommes les plus riches. Vrai ou faux, coupable ou innocent, il y a des dessous inavoués dans l’affaire Ramadan.

    Kahina-DZ
    24 février 2018 - 15 h 39 min

    L’enfant adoptif du roi Haschisch est dans la tourmente.
    Le roi des pauvres ne peut rien pour son enfant adoptif. C’est la justice française qui s’en occupe et non pas l’injustice coloniale du makhzen.
    Même l’argent des Qataris est sans effet dans cette histoire…

    2
    1
    Anonyme
    24 février 2018 - 0 h 42 min

    Ces histoires là, ça entache et ça fait mauvaise réputation. Musulman ou pas. Pour un islamologue connu, et qui donnait des cours dans de célèbres Universités à Oxford, c’est encore pire.

    Yeoman
    23 février 2018 - 18 h 23 min

    Je lui souhaite que justice soit faite. Ni plus ni moins. Tout véritable intellectuel arabo-musulman qui ne se prononce pas sur l’injustice faite au peuple du Sahara Occidental est un hypocrite. À ce sujet, Tariq Ramadan s’est toujours montré plutôt du côté du Makhzen. Bref, son sort ne vaut pas celui d’un enfant Sahraoui. Ni celui du militant décédé cette semaine dans les geôles de ses amis marocains qui, maintenant, se font plutôt discrets.

    10
    1
    Je suis Ramadhan.
    23 février 2018 - 17 h 51 min

    Bravo à l’injustice française!
    Honte à la justice française!

    3
    14
      Genséric
      23 février 2018 - 19 h 08 min

      Ne dites pas « JUSTICE » !
      La JUSTICE c’est une idée, une abstraction, ça n’existe pas !

      Il faut plutôt dire :  » Les JUGES, Les TRIBUNAUX ! » c’est à dire des hommes et des femmes !

      Bien à vous.

      3
      1
    Anonyme
    23 février 2018 - 16 h 41 min

    Malgré ses déboires et son infortune actuelle, il a une chance terrible d’avoir une épouse magnifique qui croit encore en lui et le défend de toute son énergie. Madame, des femmes comme vous, il n’y en a plus beaucoup, on en cherche.

    9
    7
      Lyes Oukane
      23 février 2018 - 18 h 03 min

      @ Anonyme de 16h41 . Des hommes magnifiques qui protègent les femmes ,qui les respectent de toutes leurs énergies ,les femmes en cherchent à la loupe ,aussi . Dans le monde entier les femmes sont bien moins payées pour un travail identique . Dans le monde entier les femmes sont violées , battues ,tuées ,prostituées malgré elles .Pourtant ,la femme représente la moitié de l’humanité . Je me souviens d’un copain qui voulait une épouse belle , intelligente ,jeune et pratiquante . Je lui avais dit  » quand tu travailleras à la NASA ,quand tu n’auras plus deux dents en moins et les oreilles décollées ,tu pourras éventuellement demander au bon Dieu qu’il te propose une épouse consentante pour te rééduquer . Depuis ce jour là ,il ne me parle plus .

      Quant à Ramadan ,il s’est cru plus futé ,plus subtil ,plus fort que ceux qu’il endoctrinait alors ,comme tout prétentieux ,ils s’est fait mettre au pilori par ceux-là même qui le manipulent depuis toujours . Pour moi ,il n’a pas touché un seul cheveux de ces deux femmes . Les Juges le savent mais ils s’en foutent . Ramadan a fait son temps ,il a été utilisé pour ce à quoi on le destinait . Maintenant c’est fini . Des présidents ,des rois et des empereurs bien plus puissants que lui sont passés à la casserole . C’est l’une des leçons essentielles qu’il a oubliée de retenir . Il aurait dû s’achetait une barque ,un chapeau de paille et une canne à pêche et se promener sur le lac Léman avec son épouse le reste du temps qu’il lui reste à vivre .

      21
      2
    Errai
    23 février 2018 - 14 h 58 min

    Il s’est fait prendre par la diabolique équation: 1+1=3.
    Pourtant tous les musulmans connaissent cette équation qui veut qu’à la rencontre en aparté d’un homme et d’une femme il y’a toujours un troisième :le diable ou satan.
    La technique de la femme-appat est aussi bien connue dans le monde de l’espionnage alors je suis enragé de voir que quelqu’un d’aussi lucide et intelligent qui faisait la fierté de beaucoup demusulmans s’est fait prendre comme un naïf.

    11
    7
      Anonyme
      23 février 2018 - 16 h 37 min

      L’Islam dit :  » le combat le plus grand est le combat que l’on mène contre son instinct sexuel ». Et Tariq n’est ni un Dieu, ni un Saint, c’est tout simplement un être humain qui a ses forces et ses faiblesses. DSK lui même ne maitrisait pas ses pulsions libidineuses et s’est fait prendre comme un débutant.

      11
      1
        Yeoman
        23 février 2018 - 18 h 15 min

        « DSK lui-même… »? C’est quoi ça? Comme diraient les anglais, shocking !

        2
        3
    Anonyme
    23 février 2018 - 13 h 26 min

    Ecroué le 2 février, le théologien suisse de 55 ans dit souffrir d’une sclérose en plaques et d’une neuropathie.
    D’accord il est malade, mais il ne doit pas utiliser cet argument pour demander sa libération.
    Demander sa libération pour cause de maladie c’est demander pitié à ses geôliers, chose qu’il ne faut surtout pas faire quand on s’autoproclame défenseur d’une noble cause.
    Un homme de conviction et de grande stature aurait dit :  » Je n’ai que faire de votre pitié, concernant ma maladie je m’en remet à Dieu tout puissant car je suis son serviteur. Je demande ma libération car je suis innocent. Point barre ».

    18
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.