Inédit : l’avocat de Saddam révèle pourquoi il s’est rendu aux Américains

Hussein
Le défunt Saddam Hussein lors de son procès. D. R.

Par Kamel M. – L’avocat de l’ancien président irakien Saddam Hussein a fait une nouvelle révélation sur les raisons qui ont poussé ce dernier à se rendre aux militaires américains sans opposer aucune résistance. Selon le quotidien arabe Ray Al-Youm, l’avocat du défunt président, exécuté en décembre 2006, aurait remis au journal un enregistrement audio dans lequel il révèle un secret qu’il n’a jamais voulu dévoiler auparavant.

Selon l’avocat Badia Aref, qui fut la seule personne à avoir communiqué avec Saddam Hussein lors de son procès et jusqu’à son exécution, l’ancien président irakien «a préféré être pris vivant pour négocier avec l’occupant américain au nom de l’Etat irakien». L’avocat explique – dans son enregistrement qu’il dit avoir effectué car sa mort serait proche en raison d’une maladie grave – qu’il a demandé personnellement à Saddam Hussein pourquoi il ne s’est pas défendu lorsque les soldats américains étaient venus l’arrêter. Ce dernier a, alors, répondu qu’en tant que chef de l’Etat, il avait voulu épargner un bain de sang au peuple irakien, «parce que le président Saddam était conscient des enjeux et (qu’)il avait voulu ainsi montrer qu’il était disposé à engager des négociations» avec les forces d’occupation.

«Je ne voulais pas créer un vide après moi», a expliqué Saddam Hussein à son interlocuteur. Le journal rappelle que l’ancien maître de Bagdad avait été filmé se rendant «docilement» aux soldats américains tout en ayant une arme de poing dans sa main alors que le monde entier s’attendait à voir un Saddam combattant jusqu’à la mort.

L’avocat irakien a ainsi tenu à expliquer, «avant de mourir», le sens de cette reddition sans résistance de l’«héroïque» Saddam Hussein, qui a «désarçonné tous les observateurs», selon le journal.

K. M.

Comment (17)

    Anonyme
    25 février 2018 - 7 h 27 min

    Il s’est rendu aux américains avec la vision qu’on connaît comme un rat d’égout, parce qu’il espérait survivre sous leur protection et leur valeurs. Le jour de son exécution, un sentiment d’apaisement avait envahi mon cœur et sans doute celui de centaines de millions d’hommes et de femmes à travers le monde qui ont au moment même une pensée aux victimes kurdes de Halabja.




    3



    8
    chark
    24 février 2018 - 14 h 31 min

    Feu Saddam Hussein à été tout simplement vendu comme un vulgaire  » mouton  » par ses collaborateurs car sa tête avait été mise à prix par la cia à plusieurs millions de dollar …..




    8



    2
    Umeri
    23 février 2018 - 22 h 46 min

    Saddam Hussein, n’a rien d’un héros,ce fut un dictateur lâche, il s’est rendu aux américains, qu’il accusait pourtant de tous les maux, fusil a la main dans une photo, a l’adresse de Georges W Bush.Les rois et chefs d’Etats arabes, ont adopté un profil bas, lorsqu’il a été pendu la veille de l’Aid El Adha, personne n’a soufflé mot, ou condamné l’acte, qui visait pourtant le monde arabe et sa coquille vide, la Ligue arabe, ils ne sont fort, qu’avec les faibles, Yémen,Syrie,Libye.




    27



    11
    Aa
    23 février 2018 - 21 h 15 min

    les morts ont forcément tort donc, mon Dieu comme c’est simple




    11



    6
    Anonyme
    23 février 2018 - 19 h 44 min

    N’oublier pas les Arabes que ce president était un dictateur qu’assassiné ses opposons et gazé par des armes chimiques une ethnie de son peuple.




    13



    11
    صالح/ الجزائر
    23 février 2018 - 17 h 54 min

    Puisqu’il ne voulait pas créer un vide après lui , et « parce que le président ( «héroïque» ) était conscient des enjeux et (qu’)il avait voulu ainsi montrer qu’il était disposé à engager des négociations » avec les forces d’occupation , pourquoi il a quitté les palais de Bagdad pour aller se cacher à l’intérieur d’un trou ? .
    Avant de négocier il a fallu utiliser les missiles Al Hussein et Al abas , exposés à Bagdad avant l’invasion de la «Tempête du désert » en janvier 1991..
    Il est plus facile à un dictateur criminel , «héroïque» de surcroît , d’imposer des guerres destructrices aux peuples et de massacrer des innocents que de se tirer une balle dans la tête une foie le héroïsme est arrivé à sa fin .
    les fils étaient plus courageux que l’«héroïque» .




    21



    18
      Moskosdz
      23 février 2018 - 21 h 12 min

      +Salah El Djazaïr//Soit tu es ignorant,soit tu en fait partie de ceux qui poignardent au dos au nom de l’islam afin de rendre service à leurs maîtres Américano-Sionistes,Saddam Husseïn a été mis délibérément par les Américains dans un trou pour humilier les Arabes,quand au choix de son exécution le jour de l’Aïd el Adha,n’est pas fortuit non plus.




      26



      9
    Zombretto
    23 février 2018 - 17 h 48 min

    C’est de la blague ! … humain s’est rendu parce qu’il n’était qu’un lâche et un … C’était un lion rugissant quand il avait affaire à plus faible que lui mais une petite souris tremblante quand il avait il faisait face à un ennemi puissant. La grenouille qui voulait se fairte aussi grosse qu’un bœuf. Les américains lui ont préparé un piège si grossiérement dissimulé qu’un bourricot aurait vu que c’était un piège. Ils ont crée le mythe que l’armée irakienne était terrible ! La troisième plus puissante au monde ! Des lions en uniforme dirigés par le plus gros lion de tous, Saddam lui-même. Le gouvernement US savait très bien qu’il pouvait écrabouiller l’Irak en un clin d’œil mais il voulait justifier cette attaque devant l’opinion publique qui aurait été contre cette attaque s’ils avaient compris que l’Irak n’était qu’un microbe devant les USA. Avant l’attaque, en voyant Saddam se donner des airs à la télévision, j’étais ahuri ! Je me disais, « Cet .. pense réellement qu’il peut repousser l’armée US ! Je délire ! La propagande US lui est montée à la tête ! » C’était comme si une vieille femme de 98 ans dans un fauteuil roulant, paraplégique, rhumatique et à demi aveugle, se mettait sur le ring avec un Mike Tyson en pleine forme et avec des fers à cheval dans ses gants en plus !! Saddam avait les mêmes chances de battre les USA, et il aurait dû le savoir. Seul un .. mégalomane et un clown ne l’aurait pas su.
    Quand sa « puissance » illusoire s’est effondrée autour de lui, … s’est caché dans un égout, tremblant de peur. …




    23



    12
    Adda
    23 février 2018 - 16 h 02 min

    Arrêtez vos salades, Saddam s’est rendu ou s’est fait arrêter parce que la pression était énorme sur lui. Quand un président passe 20 ou 30 ans à humilier et maltraiter son peuple, son peuple ne le défendra pas le moment venu… Saddam Hussein est comme tous les dirigeants arabes, ils ne sont bons qu’à s’entretuer ou tuer leurs peuples…..




    38



    7
    Bouzid
    23 février 2018 - 13 h 53 min

    Le sort de l’Irak post Saddam a été programmé bien avant que le premier missile ne s’abatte sur Baghdad.Sa capture ,parodie de justice et exécution barbare révèlent qu’il n’avait rien à négocier mais subir…..ne pas laisser un vide après soi apres plus de 23 ans de règne brutal sans partage ? pathétique…….!




    34



    4
    Anonyme
    23 février 2018 - 13 h 04 min

    Ce n’est pas un scoop quand il s’est rendu : il a décliné son identité aux soldats américains et a demandé à négocier avec le président US. Erreur d’appréciation fatale pour lui ! Depuis quand un vaincu qui se rend à son ennemi est en position de négocier ?
    Notre brave Président Chadli que Dieu ait son âme, lui avait pourtant bien dit quand il avait envahi le Koweit, et avant la 1ere guerre du golfe : « Saddam mon frère, sors du Koweit, on t’a tendu un piège, tu ne connais pas les occidentaux, ils vont te massacrer « .
    Saddam, têtu et jusqu’auboutiste, lui a répondu :  » Vous avez consenti le sacrifice de 1 million et demi de personnes pour vous libérer du colonialisme, et moi je suis prêt à sacrifier 3 millions d’Irakiens ».
    Perdu pour perdu, il aurait pu, il aurait du mourir les armes à la main en bon militaire, comme ses 2 enfants qui sont morts en héros.
    L’immense Président Chilien Salvador Alliende est mort en héro les armes à la main.




    32



    3
    Anonyme
    23 février 2018 - 12 h 54 min

    Comme quoi les despotes les plus sanguinaires peuvent être d’une naïveté à tomber par terre ! La nucléarisation réussie d »Israël s’est faite dans un secret tombal alors que Saddam fanfaronnait à qui voulait bien l’entendre qu’il allait se doter de la bombe brandissant les pièces nécessaire à sa fabrication dans des meetings ! Plus c.. tu meurs !




    32



    1
    Karamazov
    23 février 2018 - 11 h 12 min

    Wakha!
    Bessah « inédit » , non: inouï , oui!

    C’est ainsi, les peuples sont vraiment ingrats, ils ont toujours trahi et sacrifié leurs rédempteurs.

    Hilarant ! C’est à braire d’indignation! Si cela ne venait de son avocat qui voudrait se faire mousser sur le compte d’un dictateur déchu et dont la déchéance est descendu si bas qu’elle n’a su inspirer que le dégout y compris à ses zélateurs.

    Ainsi donc cet Ubu que la séquestration par les siens dans une cave n’a pas sauvé de la main vengeresse de l’oncle Sam se serait rendu vaillamment pour soi-disant épargner à son peuple qu’il a martyrisé durant des années un sort que lui-même s’est autorisé à lui infliger impitoyablement et dans les pires atrocités.

    Si on n’avait pas vu comment il a été tiré de son trou à rats après avoir été trahi et par les siens on aurait cru qu’il avait assiégé Bagdad en menaçant de la brûler si les occupants n’acceptaient pas sa reddition.

    Un jour on lira dans les livres arabes comment Saddam a vaincu l’Otan, comme Moussa qui ghleb fer3oun fi alef liles ou lila et kifech gtel sba3 ya nassi darbou bessebsi lerriya (dixit Sa3dawi pour les fadas exclusifs du raï).




    14



    13
    Rayés Al Bahriya
    23 février 2018 - 11 h 08 min

    Son assassinat hantera l’occident pour des siècles.
    Rome avait crucifié Jesus de Nazareth devenu par là Jésus le crucifié. Sa mission de prophète juif résonne encore depuis 21 siècles…
    Ben Mhidi est le porte étendard de tout ces leaders Politiques….Bravo Saddam Hussein. Allah yarham ECHOUHADA.




    6



    28
      Rani Zaafane
      23 février 2018 - 15 h 00 min

      Omar EL Mokhtar dont le combat contre l’occupant était exemplaire, a été exécuté par l’Italie, est ce que cela veut dire que les italiens sont toujours hantés par sa pendaison?! Saddam a été non seulement un dictateur sanguinaire qui régnait par la force et la répression mais en plus, il était lâche. Il a humilié les musulmans et les arabes du monde entier en se faisant capturer comme un lapin au lieu de mourir en héros les armes à la main. C’est pour cela qu’il a été lâché et trahi par ses proches et par son peuple, à l’instar de Gueddafi. Son sort est celui réservé aux dictateurs qui oppriment leurs peuples et se dressent contre leurs volontés, l’histoire est là pour confirmer cette vérité. Saddam a fini par comprendre cette règle mais c’était trop tard. Malgré tout, Allah Yarhmou.




      17



      12
      Anonyme
      23 février 2018 - 17 h 50 min

      Si l’on se réfère à la tradition chrétienne, qui affirme que Jésus est le «fils de Dieu», cela signifierait, selon les principes de la filiation, que le Dieu, chez les chrétiens, serait donc juif ?!?
      Nous, les musulmans, nous croyons que «Jésus a été créé par Allah, tout comme il avait créé Adam» et Adam n’avait évidemment pas de père et n’était pas le «fils de Dieu».
      Allahou a3llam, mais le fait que Jésus ne soit engendré que par une femme et seulement une femme (i.e., sans la contribution d’un homme), serait aussi, en plus du miracle de sa conception et de sa naissance, pour qu’il ne soit justement pas affilié aux juifs. D’ailleurs, les juifs ne l’ont jamais reconnu comme un des leurs. Ne l’ont-ils pas taxé de «batard» et lui ont livré bataille, dénoncé… ?
      Par ailleurs, il serait intéressant de savoir que la notion de la trinité dans la chrétienté (le père, le fils et le saint esprit), n’est apparue que trois siècles après Jésus. Et ce n’est nul autre que Saint-Augustin, l’enfant de Taghast, actuelle Souk-Ahras, qui en est l’auteur. Il est en effet LE fondateur de la théorie de la trinité en chrétienté.




      4



      4
        umeri
        27 février 2018 - 19 h 01 min

        Désolé, mais il n’y a aucun rapport, avec le sujet traité, n’importe quoi.




        2



        0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.