Pas d’ennemis donc pas de guerre nucléaire

armée Vladimir
L'invincibilité totale peut être atteinte sans faire appel à l'armement. D. R.

Par Dr David Leffler – Le président russe Vladimir Poutine a affirmé dans son discours annuel, prononcé jeudi à Moscou, que son armée disposait d’un nouveau missile de croisière intercontinental «invincible». Pour les besoins de l’argumentation, disons que ce missile existe réellement et qu’il est vraiment imparable.

De tout temps, les scientifiques ont cherché à obtenir l’invincibilité en appliquant des technologies toujours plus avancées. L’histoire montre qu’ils ont jusqu’à présent échoué. Les adversaires élaborent inévitablement des méthodes pour contrer tout système d’attaque ou de défense. Même le président Poutine a admis dans son discours que si quelqu’un trouvait une solution de contournement, «nos gars penseraient à quelque chose de nouveau».

Cependant, si le président Poutine, ou d’ailleurs le président Trump, le voulait vraiment, il y a une solution pour parvenir à l’invincibilité totale de leur pays. La méthode découle de l’union des sciences sociales et de la théorie des champs quantiques unifiés, et non pas d’approches faisant appel à l’armement ou à la politique.

Le président Poutine pourrait obtenir l’invincibilité pour la Russie si ses forces armées étaient formées à constituer une aile de prévention de l’armée, composée d’experts en technologie de défense invincible (IDT : Invincible Defense Technology). Des études scientifiques testées sur le terrain montrent que de grands groupes pratiquant deux fois par jour la méditation transcendantale non religieuse dans un groupe génèrent un effet de champ qui influence profondément tout ce qui l’entoure. Des militaires à travers le monde ont testé cette approche sur le terrain et la déploient aujourd’hui.

La puissante technologie de défense invincible (IDT), basée sur le cerveau, porte bien son nom. La technologie est un savoir scientifique appliqué. La défense signifie défendre et protéger. Le mot invincible signifie impossible à vaincre, impossible à être conquis. Le but de l’IDT est d’empêcher l’émergence d’ennemis. Une fois l’IDT correctement appliquée, les militaires russes deviendraient invincibles car il n’y aurait plus d’ennemis à combattre. Pas d’ennemis signifie pas de guerre, pas de terrorisme, pas de guerre nucléaire et la pleine sécurité, ainsi que des vies heureuses et productives pour tous.

Des recherches approfondies examinées par des pairs et des essais militaires sur le terrain dans le monde montrent que l’IDT entraîne des diminutions mesurables des guerres, du terrorisme et de la criminalité, ainsi que des améliorations de la qualité de vie, autant de signes tangibles d’une réduction du stress social. Ces changements ont été démontrés statistiquement à l’aide de mesures telles que la réduction du terrorisme et des conflits armés, les taux de criminalité, les accidents, les admissions à l’hôpital et la mortalité infantile.

Dans les régions du globe subissant des stress importants, la création de grands groupes d’experts en IDT a également contribué à accroître la prospérité et les incitations économiques. La créativité et l’esprit d’entreprise augmentent également. De plus, à l’échelle mondiale, lorsque de grands groupes d’experts civils s’étaient réunis de 1983 à 1985, les pertes liées au terrorisme ont diminué de 72% et les conflits internationaux de 32%. Ces changements positifs dans les tendances sociales se sont produits immédiatement après l’introduction de l’IDT.

L’approche IDT a été utilisée en temps de guerre, ce qui s’est traduit par une réduction du nombre de combats, de décès et de pertes en vies humaines, ainsi que par une amélioration des progrès vers la résolution du conflit par des moyens pacifiques. L’IDT est totalement différente de toute autre approche de défense en ce sens qu’elle n’utilise pas la violence pour tenter de réprimer la violence.

Des niveaux de stress élevés dans n’importe quel pays finissent par créer des ennemis. Si les niveaux dangereux de stress collectif sont réduits par l’application de l’IDT, les dirigeants seront alors plus en mesure de trouver des solutions ordonnées et constructives aux problèmes existants qui les maintiennent en désaccord depuis des générations.

Avec une plus grande sérénité civique, les aspirations des citoyens augmenteront et une société plus productive et plus équilibrée émergera. Alors, la violence comme moyen de changement et/ou comme expression de mécontentement disparaîtra naturellement.

L’Union mondiale des scientifiques pour la paix (GUSP) préconise l’approche IDT. Cette organisation à but non lucratif a accueilli une conférence internationale à laquelle a pris part le président Joachim Chissano du Mozambique, qui a appliqué des programmes novateurs d’IDT pour mettre fin à la guerre civile dans ce pays ; le lieutenant-général équatorien à la retraite José Villamil, qui a également appliqué l’IDT pour mettre fin à la guerre entre l’Equateur et le Pérou, et M. Mohd Khalid Naseemi, fondateur et directeur général de l’Afghanistan Environmental Society.

L’IDT est un moyen éprouvé pour permettre aux militaires russes de se protéger et de gagner le respect du monde entier en déployant un système de défense simple et peu coûteux, avec une formation minimale nécessaire pour le mettre en œuvre. Jusqu’à présent, aucun pays n’a trouvé le moyen de contourner ce problème. Une fois qu’un ennemi devient un ami, il n’est plus nécessaire de se battre. Les différends peuvent être réglés par la diplomatie pacifique.

Les événements récents à travers le monde montrent que l’IDT est désespérément nécessaire. Elle fonctionne rapidement et il n’y a pas de meilleure solution pour prévenir la guerre nucléaire. Le président Poutine serait avisé s’il mettait immédiatement en œuvre le programme, transformant ainsi ses ennemis en alliés et créant une paix durable.

D. L.

Directeur exécutif du Center for Advanced Military Science

N. B. : article repris avec l’aimable autorisation de l’auteur.

Comment (5)

    Argentroi
    7 mars 2018 - 12 h 32 min

    A quand une contribution d’une guezena (diseuse de bonne aventure) ! Et si les militaires à travers le monde ont testé cette approche sur le terrain et la déploient aujourd’hui comme l’avance le Dr David Leffler, ex membre de l’US air force, qu’il nous indique le théâtre des opérations où ces tests ont eu lieu. On n’est donc bien en droit de spéculer sur la provenance des drogues qui inondent l’Afghanistan dont on accuse les talibans d’être derrière tout cela, de même que s’explique l’utilisation des drogues (la fénéthylline ou captagon) par les terroristes de Syrie et d’ailleurs ( Algérie, les années 90). N’est-ce pas cela une partie de l’approche sur le terrain dont se gargarise notre docteur es manipulation. Un peu de sérieux les amerloques !

    20
    1
    Anonyme
    7 mars 2018 - 11 h 46 min

    Nous nous avons la 3eme grande mosquée du monde , c’est notre arme de dissuasion contre les djins qui pourrait faire mieux ?

    5
    100
    صالح/ الجزائر
    7 mars 2018 - 10 h 39 min

    il semble que l’ex. Union Soviétique et la Fédération de Russie ont été convaincues ou poussées à recourir à ce stratagème de l’IDT, durant la période 1990-1999, c’est à dire durant la Perestroïka assurée par «Gorby», suivi de l’éclatement de l’URSS assuré par B. Eltsine.
    au même moment l’ours blanc, l’ex. officier du KGB Poutine, observait surement comment les USA, leurs alliés et leurs serviteurs arabes (essentiellement du Golfe) profitant de la disparition du «Pacte de Varsovie», ont œuvré sans relâche pour encercler la Russie, occuper l’Afghanistan et l’Irak, bombarder la Serbie, détruire la Libye, ruiner la Syrie, etc, sans faire aucune attention à l’IDT.

    6
    1
    Bareme
    7 mars 2018 - 10 h 13 min

    Dommage qu’on n’ait pas « nos gars » à nous et « nos scientifiques  » à nous en Algérie !
    On invente rien, on ne contre rien….on achète tout.! Une vraie société de consommation sans finalement grande envergure si ce n’est le pétrole que les occidentaux ont découvert sur nos terres et que l’on vend au gré d’un prix que l’on ne maîtrise même pas !
    Par ailleurs, l’article énonce :
    « Une fois qu’un ennemi devient un ami, il n’est plus nécessaire de se battre. Les différends peuvent être réglés par la diplomatie pacifique ». Accepterons nous par exemple que l’entité sioniste (qui a ses gars et ses scientifiques ), devienne notre ami !!?? Cette IDT semble être bien relative. … Elle ne semble s’appliquer au préalable qu’à des États déjà alliés à mon avis ou à des États faibles qui ont intérêt à être amis avec des États forts pour éviter une confrontation directe qui les anéantiraient.

    Khaled
    7 mars 2018 - 7 h 55 min

    Concernant notre pays, l’Algérie, le seul salut de le mettre à l’abri des superpuissances neo-colonialistes comme la France, les Erats-Unis et la Grande Bretagne, c’est la VRAIE DEMOCRATIE à la façon des pays Scandinaves (Suède, Norvège, Islande, Danemark et Finlande). Ces pays sont en quelque sorte invincibles, leurs politiques étrangères, intérieures, sociales, culturelles et économiques sont indépendantes des pressions des lobbys étrangers de Davos ou des états unis et d’Israel.
    Ils forcent le respect de tous les peuples du monde et ils sont admirés et pris comme exemple à suivre.

    4
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.