Sahara Occidental : le président Ghali appelle l’UA à empêcher la tenue du Forum de Crans Montana

Dakhla Crans Montana
Le président de la République arabe sahraouie démocratique, Brahim Ghali. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Le président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), Brahim Ghali, a appelé l’Union africaine (UA) à intervenir auprès des autorités marocaines afin d’annuler la tenue de la prochaine édition du Forum de Crans Montana, prévue du 15 au 20 mars dans la ville de Dakhla occupée, afin d’«éviter toute escalade dans la région». «Nous vous demandons d’intervenir d’urgence pour convaincre le Maroc, en tant que membre de l’Union africaine, de s’abstenir d’organiser ce forum dans la ville occupée de Dakhla (Sahara Occidental), afin d’éviter toute escalade dans la région», a écrit le président sahraoui dans une lettre adressée au président rwandais, Paul Kagame, président en exercice de l’UA.

M. Ghali rappelle qu’en adhérant à l’Acte constitutif de l’UA, ses autres conventions et traités, le Maroc s’est formellement engagé à respecter les principes et objectifs de l’UA, notamment l’article 3 : «Promotion de la paix, sécurité et stabilité dans le continent», les frontières existant au jour de l’indépendance et la menace ou l’usage de la force entre les Etats membres.

Le président de la RASD a ainsi exprimé, dans cette missive répercutée par l’APS, la «condamnation ferme» de cette violation flagrante de l’Acte constitutif de l’Union africaine, la qualifiant d’«acte provocateur» devant saper la mise en œuvre des décisions de l’UA et les efforts de la communauté internationale pour la paix dans cette région à travers le parachèvement du processus de décolonisation du Sahara Occidental. Le président sahraoui a appelé l’UA à prendre «toutes les mesures nécessaires» pour assurer la mise en œuvre de la résolution du sommet africain concernant le conflit du Sahara Occidental, notamment en ce qui concerne l’organisation de cet évènement «illégal» dans la dernière colonie en Afrique.

En janvier dernier, lors du dernier Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA tenu à Addis-Abeba, les appels pour la mise en œuvre de la déclaration adoptée à sa 24e session tenue à Addis-Abeba en janvier 2015, concernant le Forum de Crans Montana, organisation basée en Suisse, ont été réitérés afin de s’abstenir d’organiser des sessions dans la ville de Dakhla, au Sahara Occidental occupé. Un appel a également été lancé aux Etats membres et aux organisations de la société civile africaine et d’autres personnes intéressées à boycotter le prochain forum qui se tiendra du 15 au 20 mars 2018.

S. S.

Comment (10)

    Ahmed ADDOU
    13 mars 2018 - 20 h 50 min

    Encore une fois je continue à dire et à écrire que l’indépendance du Sahara occidental est au bout du fusil de son peuple et que tout le reste n’est que du bla bla bla et une perte de temps.

    1
    2
    Makhloufi
    13 mars 2018 - 14 h 58 min

    Penser organiser ce Crans Montana 2018 sur un paquebot en face de Dakhla er devant rejoindre de port de Casa durant la duree de son deroulement prouve que le Mongolien M6 essaye de faire croire a la Commaute internationale qu’il est en train de respecter le droit international notamment depuis l’Arret de la CJUE de fevrier dernier tout en essayant de continuer a faire croire a ses sujets que le Sahara occidental restera marocain.
    Un vrai dilemme.

    6
    4
    Yeoman
    13 mars 2018 - 10 h 12 min

    Mettez leur la pression. Ne lâchez rien. Vous êtes dans votre droit et tous les hommes du monde, les vrais, sont de votre côté.

    8
    9
    M'hamed HARMOUCH
    13 mars 2018 - 9 h 31 min

    Une attaque militaire du paquebot qui accueille cette rencontre au large des côtes de Dakhla et je vous promet que plus personne ne va reparler de ce Crans Montana.

    11
    10
    Med Benhamou
    13 mars 2018 - 9 h 27 min

    C’est ce qu’a appelé Lamamra « diplomatie du Mégaphone ».
    La RASD marque au quotidien des points à l’international et le Makhzen passe son temps sur le comment continuer à faire croire aux sujets de sa majesté Mimi6
    que le Sahara occidental est marocain.

    13
    10
    BOUALI
    13 mars 2018 - 1 h 46 min

    C’est suite à la lettre de ghali, et à l’intervention de KIGALI ; que le Maroc a décidé de transférer le Forum Crans Montana à la ville de TANTAN

    12
    11
    Elhadi Touh
    12 mars 2018 - 22 h 52 min

    Une importante délégation sud-africaine se rendra dans la province saharienne marocaine de Dakhla, en perspective de sa participation au 4e Forum Crans Montana, apprend-on auprès d’une source diplomatique. Trois hauts responsables du Congrès national africain (ANC, au pouvoir) ont confirmé leur participation à ce conclave, après avoir reçu l’aval du nouveau président sud-africain, également chef de l’ANC, Cyril Ramaphosa.

    17
    13
    Ziad ALAMI
    12 mars 2018 - 22 h 13 min

    En tous les cas et comme l’année dernière cette rencontre va avoir lieu dans un paquebot de plaisance dans les eaux internationales avec un point de dépar en face de Dakhla et ce paquebot va longer la côte jusqu’à Casa durant les trois jours de la rencontre.
    Une autre façon pour le roitelet de ne pas perdre la face devant ses sujets devenus regardant sur cette question tout en respectant le droit international consolidé par le dernier Arrêt de là CJUE sur ‘Accord de Pêche.

    13
    19
    Felfel Har
    12 mars 2018 - 20 h 20 min

    Sans aller jusqu’à attaquer la ville de Dakhla avec un obus de mortier ou un petit missile portant la mention « Avec les compliments du Polisario », quelques pétards bruyants explosants dans les rue de la ville la veille du Forum, donneront à réflêchir aux participants éventuels. Le Polisario doit affirmer son autorité sur ce territoire qui est le sien et ne s’y tiendrait qu’une rencontre internationale que lui seul aurait autorisé aprés demande qui lui aurait été soumise. L’autorisation du Maroc est caduque. Que ceux qui s’entêtent à y aller assument leur responsabilité en cas de complication!

    20
    19
    Anonyme
    12 mars 2018 - 19 h 49 min

    L’ UA s’est déjà exprimée sur le sujet en condamnant l’organisation de cette manifestation en territoires occupés. Apparemment les organisateurs de cette manifestation ont l’intention de passer outre comme ils l’ont déjà fait moyennant payement par le makhzen. C’est en effet une manifestation purement commerciale.
    Si tel est le cas, il faudra organiser le boycott par tout les pays africains et mettre à l’index ceux qui s’y présenterons.

    20
    18

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.