Collomb à propos des Algériens assassinés en France : «L’enquête prendra du temps»

Collomb assassinat d'Algériens en France
Le ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur français, Gérard Collomb. New Press

Le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur français, Gérard Collomb, a indiqué jeudi à Alger qu’il veillait personnellement à ce que les enquêtes sur l’assassinat d’une dizaine d’Algériens en France depuis le mois de décembre dernier «aboutissent». A une question sur les enquêtes menées par la justice française sur des crimes ayant ciblé des Algériens en France, M. Collomb a précisé dans une déclaration à la presse en marge de la rencontre walis-préfets que «ces enquêtes prendront du temps, mais aboutiront», assurant qu’il veillait «personnellement à ce qu’elles aboutissent». «Nous ne voulons que rien ne ternisse les relations entre les deux pays et j’y veillerai personnellement», a-t-il encore affirmé à ce sujet. Pour rappel, les victimes, qui sont des Algériens établis en France, ont toutes été assassinées par armes à feu, notamment dans la région de Marseille, au sud de la France.

M. Collomb est arrivé mercredi à Alger pour coprésider avec M. Bedoui une rencontre regroupant les walis algériens et leurs homologues préfets français, dont les travaux ont débuté ce jeudi au Centre international des conférences Abdellatif-Rahal. La rencontre, qui s’inscrit dans le cadre des échanges et de la coopération décentralisée entre les départements de l’Intérieur de l’Algérie et de la France, constitue une opportunité d’enrichir et de consolider les échanges d’intérêt commun entre les deux départements en matière de gouvernance locale, notamment dans les domaines de l’attractivité et le développement économique du territoire, la gestion des grands centres urbains et du management des situations de crises et des risques majeurs.

R. N.

Comment (15)

    Anonyme Utile
    17 mars 2018 - 5 h 30 min

    Au vu de ce que ce ministre vient de déclarer, c’est très clair, l’affaire est classée sans suite. La justice en France est l’inustice dans toute sa cruauté. La france a bien fait son enquête au sujet des moines de Tibehrine parallèlement à l’enquête Algérienne, en envoyant le juge sayanim Trevic. Alors l’Algérie doit faire son enquête parallèlement à l’enquête Française. Si rien n’est fait cela veut dire qu’au sommet du clan présidentiel, il y a des traîtres Algériens très dangereux qui sont au service de la France-Israël. Il faut qu’on se dise la vérité entre nous.

    4
    2
    MELLO
    16 mars 2018 - 21 h 32 min

    L’écoute du passage radiophonique de ce ministre sur une chaîne Algérienne, me rappelle étrangement les discours du Général De Gaule durant la révolution Algérienne. Ce Monsieur a du s’entraîner pour pouvoir s’exprimer de la sorte, une façon de nous faire passer un message bien clair , celui du colonisateur.

    4
    4
    Anonyme
    16 mars 2018 - 15 h 37 min

    Ils se fichent de nous avec toutes les caméra de surveillance qu’ils ont pour faire de la filature ! Ils sont hypocrites voir complice !

    4
    4
    Anonyme
    16 mars 2018 - 15 h 24 min

    Il faut reproduire la réciprocité en Algérie des qu’un Francais est victime de quoi que ce soit en Algérie on fera durer l’enquette pendant 1000 ans et si la France nous ordonne (Car ils penssent encore que nous somme leur DOM TOM malgrés les traitres de notre pays) On leurs sortira une version qui nous arrange comme eux !

    2
    8
    RAYES EL BAHRIYA
    16 mars 2018 - 13 h 59 min

    mister Colombo ; ça confirme ….
    il vaut mieux être en bon état de sante ; qu en mauvais état d arrestation …
    c souvent ce que je dis aux immigres de la bas chez nous…

    3
    7
    Anonyme
    16 mars 2018 - 6 h 31 min

    Black out total pourtant la France avec le maillage impressionnant de ses caméras urbaines ,routieres sa surveillance téléphonique , toute la panoplie de moyens scientifiques et le nombre 10 des crimes commis connait certainement touts les tenants et aboutissants de cette affaire mais elle préfère attendre pour noyer le poisson.Pour les mêmes raisons il nous arrive jusqu’à aujourd’hui des bribes d’information de l’affaire Ben barka.

    6
    5
      varazy
      16 mars 2018 - 17 h 39 min

      ou mais ce sont que des Algériens ils font pas parti du peuples elu eux estimé vous heureux donc
      L’enquête prendra du temps 5 ANS 10 ANS 100 ANS

      2
      3
    Le Patriote
    16 mars 2018 - 1 h 28 min

    Un autre site révèle que ce Collomb, qui n’a pas l’envergure de son homonyme qui découvrit l’Amérique et qui n’a même pas découvert le fil à couper le beurre, déclare: “Comment se fait-il qu’il y ait des Algériens qui demandent l’asile” ? Pourtant avant qu’il devienne ministre de Macron, et pendant qu’il était maire de Lyon, un ministre algérien s’en est allé s’installer à Lyon.

    8
    7
      Tin-Hinane
      16 mars 2018 - 12 h 10 min

      Mais qu’est ce qu’on a à faire avec ces français encore, pourquoi ne pas limiter nos rapports avec eux ils n’ont rien à nous apporter à part leur fiel et leur inimitié. Ils se sont installés sur nos frontières chez les moins que rien qui nous servent de voisins tous à leurs pieds (je ne peux pas dire à leurs bottes parce que les français n’ont même plus d’argent pour équiper leurs soldats de bottes). Il faut qu’on arrête cette coopération avec la france.

      7
      5
    Le Patriote
    16 mars 2018 - 1 h 05 min

    Il raison ce ministre socialiste et il sait de quoi il parle. L’enquête durera comme celle qui dure depuis 1973 sur l’attentat à la bombe contre notre consulat à Marseille qui fit plusieurs dizaines de morts parmi nos immigrés en cours d’immatriculation

    10
    5
    kebab
    15 mars 2018 - 22 h 58 min

    dans le cadre des échanges et de la coopération décentralisée entre les départements de l’Intérieur de l’Algérie et de la France, constitue une opportunité d’enrichir et de consolider les échanges d’intérêt commun entre les deux départements en matière de gouvernance locale
    POUR FICHER TOUT LES ALGÉRIENS ( INDIGENES) DE FRANCE GRACE AU S12

    9
    6
      Anonyme
      17 mars 2018 - 0 h 03 min

      Chaque Algériens est ficher par le passeport et carte d’identité Algérienne dont les puces sont construit par une entreprise proche de l’armée Francaise…..

      4
      2
    Kenza
    15 mars 2018 - 22 h 03 min

    «L’enquête prendra du temps»….Une façon polie de dire: A la Saint-Glinglin.

    14
    5
    Anonyme
    15 mars 2018 - 19 h 50 min

    Quel bande d’hypocrites ! La France est totalement colonisé par un pays étranger et la France veut nous aider ? lol ELLE EST BONNE CELA !

    14
    11
    Algerien
    15 mars 2018 - 19 h 39 min

    salam

    On attend de voir si les enquetes aboutissent

    10
    11

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.